Deux Top 5 et deux titres de vice-champion de Belgique : le cyclo-cross wallon va bien, merci pour lui

La Wallonie est de mieux en mieux représentée dans les labourés, cela s’est encore confirmé lors des derniers championnats de Belgique de cyclo-cross à Lokeren.
025 Marion Norbert-Riberolle - Femmes - Cyclo-cross de Hulst 2022 - Alain Vandepontseele
Marion Norbert-Riberolle – Photo : Alain Vandepontseele

Pendant que les caméras étaient braquées logiquement sur Sanne Cant et Michael Vanthourenhout, les grands vainqueurs de ce week-end « National » du côté de Lokeren, les classements de ces championnats de Belgique de cyclo-cross révélaient quelques satisfactions pour le sud du pays. La discipline reste une spécialité flamande, et les Wallons sont devenus de plus en plus rares sur ces chemins d’antan. Une nouvelle génération s’est cependant mise à dompter ces circuits techniques et boueux. À la faveur d’initiatives locales, de cyclo-cross d’initiation, d’épreuves de plus en plus relevées… Les cyclistes du sud de la Belgique ont découvert l’intensité, la variété et les bénéfices d’un tel sport hivernal.

On vous a déjà parlé dans notre podcast La Tête dans le Guidon de Clément Horny, cet Anderlusien de 22 ans qui s’est adossé le cyclo-cross à sa carrière déjà prometteuse dans le VTT. Vainqueur de sa première course professionnelle à Troyes, en novembre dernier, il a réussi à accrocher une quinzième place sur la course des élites hommes de ces championnats de Belgique, synonyme de titre de vice-champion de Belgique des élites sans contrat, derrière l’intouchable Gerben Kuypers (six victoires cette saison). L’objectif est atteint pour celui qui songe de plus en plus à poursuivre sa carrière hivernale sur ces cyclo-cross. Avec en prime une possible sélection pour la Coupe du monde à Benidorm, si le coach fédéral Sven Vanthourenhout retient sa performance et surtout sa saison de choix.

▶️ Écoutez notre podcast La Tête dans le Guidon avec Clément Horny

Des places d’honneur chez les juniors et espoirs

Dans la même équipe, BH Wallonie, Antoine Jamin a également confirmé ses ambitions à l’occasion d’une difficile course pour les juniors, samedi. Sur un circuit bien plus détrempé que le lendemain, le coureur de Walcourt, âgé de 17 ans, a longtemps couru après le podium pour finalement conclure à la cinquième place, comme lors du championnat d’Europe sur la Citadelle de Namur. Il avait toutefois plus d’ambitions, comme il le confie à La Meuse : « J’ai chuté. Heureusement rien de grave mais j’ai perdu du temps face au médaillé de bronze. Puis mon dérailleur m’a abandonné plus tard ». Il n’empêche : la performance reste de taille et devrait lui offrir une place parmi l’équipe belge pour les championnats du monde à Hoogerheide.

Côté féminin, l’Engissoise Juline Delcommune (Team Wilink-Offroad Bruxelles), à peine 18 ans et championne de Wallonie, était dans le grand bain samedi avec les élites et espoirs. Vingtième d’une très difficile course dans la gadoue lokerenoise, cette performance lui permet d’accrocher la cinquième place du championnat consacré aux espoirs femmes. Là encore, la performance a de quoi laisser de grands espoirs pour cette jeune cycliste qui se consacre pleinement au cyclo-cross, sous le regard attentif de Gérard Bulens notamment.

Une première à Otegem pour Norbert Riberolle

Et on conclut cette belle série du sud avec Marion Norbert Riberolle. Naturalisée belge depuis 2021, la Mouscronnoise d’adoption espérait enfin détrôner Sanne Cant, treize fois championne de Belgique chez les professionnelles. Mais des problèmes de dérailleur l’ont empêchées de jouer la tête de la course. Ses larmes à l’arrivée trahissaient sa frustration et sa déception. « Still hurts », traduisez « ça fait toujours mal », inscrivait-elle encore sur son compte Instagram près de vingt-quatre heures après ce nouveau titre (officieux) de vice-championne de Belgique. Ce lundi, elle parvenait toutefois à prendre une certaine revanche sportive en prenant le meilleur sur les Néerlandaises Aniek van Alphen et Denise Betsema dans le champ boueux d’Otegem, signant ainsi sa toute première victoire professionnelle en Belgique. Une première pour une spécialiste francophone.

On ne répertorie pas ici l’ensemble des résultats des cyclistes wallons au départ de ces championnats nationaux de cyclo-cross, mais ils étaient plus d’une quinzaine au départ. Cela confirme un sacré regain d’intérêt pour une discipline qui se développe à tous les échelons locaux désormais. Le Challenge Henri Bensberg en province de Liège, le Stevens CX Challenge en province de Namur, les initiations bruxelloises pour les jeunes… Autant de projets qui permettent aux enfants d’aujourd’hui de devenir les champions de demain. « J’ai commencé sur les cyclo-cross du challenge Henri Bensberg et j’ai pris beaucoup de plaisir », nous raconte Clément Horny en interview. Une affirmation qui montre bien l’intérêt de ces épreuves organisées par des passionnés, pour des passionnés. Et c’est tout le cyclo-cross wallon qui en sort gagnant.


Cet article vient de notre newsletter hebdomadaire, partagée à nos abonnés tous les lundis après-midis. Abonnez-vous à cette newsletter vous proposant un résumé de l’actualité cycliste de la semaine, le calendrier de la semaine suivante ainsi que nos divers projets, le tout gratuitement !

Total
4
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Précédent article
Affiche - Tour Down Under 2023

Tour Down Under 2023 : la présentation de la 23e édition

Article suivant
Jai Hindley Maillot rose Vainqueur Giro Tour d'Italie 2022 - RCS Sport La Presse Fabio Ferrari

Les équipes invitées pour le Tour d’Italie, Milan-Sanremo, Strade Bianche et Tirreno-Adriatico

Articles similaires