Championnat de Belgique de cyclo-cross – Femmes : Kopecky fait douter Cant, sacrée pour la douzième fois

Malgré la belle course menée par la championne de Belgique sur route Lotte Kopecky (Liv Racing) sur les chemins du parc de Meulebeke, Sanne Cant (IKO-Crelan) a tenu bon et dominé de bout en bout ce nouveau championnat de Belgique de cyclo-cross ! La n°1 du peloton noir-jaune-rouge s’offre ainsi son douzième sacre national, un record exceptionnel dans l’histoire des labourés.

Ce championnat de Belgique féminin annonçait dès le départ une course plus serrée qu’à l’accoutumée. Invaincue sur ces championnats nationaux depuis 2010, Sanne Cant (IKO-Crelan) savait que sa saison en demi-teinte et sa condition actuelle la mettaient en ballottage pour ce rendez-vous annuel, organisé en ce deuxième week-end de l’année dans un parc de Meulebeke. Alicia Franck (Proximus-Alphamotorhomes-Doltcini), qui l’avait déjà mise en difficulté à Bredene deux semaines plus tôt, l’éternelle espoir Laura Verdonschot (Pauwels Sauzen-Bingoal), voire la championne de Belgique… sur route Lotte Kopecky (Liv Racing), heureuse de découvrir les labourés pour son premier hiver, pouvaient clairement malmener Cant sur ce terrain.

Un parcours « pour spécialistes »

Kopecky prévenait toutefois après les reconnaissances, possibles seulement ce dimanche matin : « Ce parcours reste technique et profite aux spécialistes ». Comprendre : Sanne Cant, multiple championne de Belgique sur ces chemins de terre. Et dès les premiers tours de roue, sous un soleil généreux mais une température toujours sous zéro, la tenante du titre décidait de frapper fort d’emblée, pour prendre quelques mètres d’avance sur ses rivales. Rapidement seule en tête sur ce premier tour, Cant confirmait sur les passages les plus techniques sa supériorité, et prenait rapidement quelques secondes sur Alicia Franck, suivie puis débordée par… Kopecky !

La championne de Belgique sur route, qui dispute à Meulebeke le septième cyclo-cross de sa carrière pro, restait à une distance respectable de Cant, qui voyait rapidement un maillot mauve se rapprocher au fil des premiers coups de pédale. Alors, sur le deuxième tour, Cant enclenchait la deuxième et prenait jusqu’à 15 secondes d’avance sur sa plus proche rivale. Une seule question restait résolue : le titre national allait bien se jouer entre la tenante du titre et Kopecky, vu leur avantage et leur domination sur ce tracé rendu encore plus complexe par le vent.

Cant : « Jamais nerveuse »

Malgré un léger retour de Kopecky dans le troisième tour, Sanne Cant remettait à chaque fois une accélération sur les collines de Meulebeke pour creuser son avance sur sa vaillante rivale du jour. Et dans les deux derniers tours, elle parvenait même à doubler son avantage, lui permettant ainsi d’appréhender avec plus de sérénité le final de ce championnat dominé du premier au dernier mètre. Elle pouvait lever les bras dans l’ultime ligne droite, avec un large sourire, non sans s’être retournée à plusieurs reprises. Une confirmation de la course difficile qu’elle a dû mener pour ce douzième titre national.

« C’était un circuit très usant », lâchait-elle directement à la VRT. « Durant la reconnaissance, il y a eu le dégel, ce qui a rendu difficile l’analyse de ce tracé. Et en prime, j’ai eu un problème de dérailleur avant le départ. Cela a été un moment de stress. Mais le départ m’a ensuite permis d’être plus confiante pour la suite. Finalement, je n’ai jamais été nerveuse en course ». Cant affirme qu’elle avait toujours Kopecky en ligne de mire : « J’ai vu qu’elle se rapprochait à plusieurs reprises, mais c’était à cause de fautes de ma part. On avait une bonne visibilité sur ce circuit, donc je voyais toujours où en était Kopecky. Et puis, c’était un circuit rapide, donc avoir encore dix secondes d’avance sur un tel parcours, c’est tout de même un bon avantage ».

Kopecky aux Mondiaux ? « Je ne sais pas »

Ce titre national, qui correspond également au premier succès de Sanne Cant cette saison (comme en 2020), permet en tout cas à la championne de Belgique de se remettre en selle pour la fin de saison, avec notamment les championnats du monde, fin janvier à Ostende, comme objectif. « Je ne veux pas me déclarer perdante évidemment, je ferai en tout cas tout pour obtenir le meilleur résultat possible en Belgique », confie la vainqueur du jour. Alors que Lotte Kopecky a, elle, d’autres envies malgré sa belle prestation à Meulebeke : « Je viserai en début de saison le Circuit Het Nieuwsblad et le Tour des Flandres. Je ne sais pas si cela sera possible de participer aux championnats du monde de cyclo-cross avant cela… » Car Kopecky a encore, outre la saison sur route, les Jeux olympiques de Tokyo en tête. Il faudra donc faire des choix.

Le résumé, les résultats, les réactions et les photos de la course masculine des championnats de Belgique de cyclo-cross, remportée par Wout van Aert

Les résultats des principaux championnats nationaux de cyclo-cross

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Résultats de la course féminine des championnats de Belgique de cyclo-cross à Meulebeke :

1. Sanne Cant (IKO-Crelan), les 6 tours de 2,9 km en 48:39
2. Lotte Kopecky (Liv Racing) à 0:22
3. Alicia Franck (Proximus-Alphamotorhomes-Doltcini CT) à 1:38
4. Laura Verdonschot (Pauwels Sauzen-Bingoal) à 2:17
5. Ellen Van Loy (Baloise Trek Lions) à 2:19
6. Marthe Truyen (Baloise Trek Lions) à 2:47
7. Loes Sels (IKO-Crelan) à 2:49
8. Suzanne Verhoeven (Vondelmolen-De Ceuster Cycling Team) à 3:10
9. Kiona Crabbé (IKO-Crelan) à 3:50
10. Karen Verhestraeten (IKO-Crelan) à 4:08
11. Kim Van de Steene (Tarteletto-Isorex) à 4:31
12. Julie De Wilde (IKO-Crelan) à 4:47
13. Jinse Peeters à 5:07
14. Jana Dobbelaere à 5:23
15. Joyce Vanderbeken à 6:34
16. Tessa Zwaenepoel (Proximus-Alphamotorhomes-Doltcini CT) à 7:10
17. Julie Brouwers (Vondelmolen-De Ceuster Cycling Team) à 7:18
18. Shana Maes (Tormans CX Team) à 8:30
19. Fauve Bastiaenssen à 1 tour
20. Tine Rombouts
21. Meg De Bruyne

Photos : Alain Vandepontseele/Alain VDP Photography

Pin It on Pinterest