Mondiaux de cyclo-cross – Juniors et espoirs : Tulett et Pidcock prolongent, les Belges déchantent

Alors que la Brabançonne était déjà attendue par bon nombre de fans belges ayant fait le déplacement jusqu’à Bogense, les juniors et espoirs belges n’ont malheureusement pu leur offrir cet hymne. Sur ces premières courses des championnats du monde, les coureurs de Sven Vanthourenhout n’ont pu faire mieux qu’une médaille d’argent ou de bronze, après avoir pourtant tenté de mener la course face aux tenants du titre britanniques, Ben Tulett et Tom Pidcock, de nouveau sacrés champions du monde chez les juniors et les espoirs.

Les Belges piégés chez les juniors

Chez les juniors, l’armada belge avec Witse Meeussen et Ryan Cortjens aux avant-postes pouvait clairement jouer la médaille d’or, après avoir notamment montré la force collective du groupe sur la dernière manche de la Coupe du monde à Hoogerheide, une semaine plus tôt. Mais sur le circuit boueux et glissant de Bogense, la course n’a finalement pas été à l’avantage de ces concurrents belges. Cortjens et Meeussen sont certes partis en force dans le deuxième tour et pensaient avoir fait le trou mais Tulett revenait dans le troisième tour et filait en solitaire dans le dévers technique. Le Britannique, déjà champion du monde à Valkenburg l’an dernier, n’était plus jamais revu et avait ainsi toutes les cartes en mains pour prolonger d’un an son titre. Très bon techniquement, Tulett ne laissait aucune possibilité aux coureurs belges de rentrer, laissant Meeussen et Cortjens sur les deux dernières marches du podium.

Une déception pour les Belges, qui ont mené toute la saison, alors que Tulett n’est revenu à la compétition qu’en décembre après une lourde blessure au genou qui l’a longtemps tenu écarté des labourés. « C’est la seule fois qu’il termine devant moi », expliquait ainsi Meeussen en conférence de presse après la course dédiée aux juniors. « Mais il était le plus fort aujourd’hui. Il avait visiblement réglé sa saison pour ce championnat du monde, et je ne pouvais pas le suivre, pas plus que Ryan (Cortjens) malgré notre collaboration ». Cortjens a, lui, laissé couler quelques larmes lors de son interview avec la VRT : il a en effet offert ses fleurs et dédié sa médaille de bronze à un ami qui a été guéri du cancer. « Je suis très heureux pour lui, cela m’a donné beaucoup d’émotions aujourd’hui », explique Cortjens.

Pidcock, une accélération et puis s’en va

Chez les espoirs, Eli Iserbyt, double tenant du titre, était attendu pour un duel avec l’homme fort de la saison, Tom Pidcock, inarrêtable en Coupe du monde. Le Belge lançait les premières escarmouches dans les deux premiers tours, et espéraient ainsi prendre un écart suffisant pour bousculer l’Anglais, moins à l’aise en ce début de course. Mais dans le troisième tour, alors qu’un petit peloton se rassemblait autour d’Iserbyt, Pidcock lâchait les watts dans une ligne droite face au vent et prenait ainsi ses distances avec le reste du troupeau. Iserbyt tentait bien de boucher le trou mais une erreur dans le dévers le repoussait encore loin de la première place. À jeu égal avec le Britannique dans les deux derniers tours, le champion du monde devait finalement laisser tomber sa tunique arc-en-ciel pour le laisser à Pidcock, pour la première fois champion du monde chez les espoirs. Iserbyt terminait de son côté deuxième, visiblement déçu, devant le Français Antoine Benoist.

« J’ai un sentiment amer », avoue le coureur belge à l’antenne de Sporza. « Cela aurait pu être pire, évidemment, mais ce n’est pas le médaille que j’étais venu chercher. Mais je ne peux rien me reprocher : j’ai couru le cyclo-cross que je devais rouler. Mais il y avait quelqu’un de meilleur aujourd’hui », explique encore Iserbyt. Mais au vu de leur duel tout au long de la saison, nul doute que Pidcock et Iserbyt vont encore offrir de belles bagarres sur les cyclo-cross, la saison prochaine, chez les pros.

Lire aussi : Mondiaux de cyclo-cross – Dames : Sanne Cant triomphe une 3e fois de l’armada néerlandaise (vidéo)

Résultats du championnat du monde de cyclo-cross espoirs à Bogense :

1. Tom Pidcock (G-B, TP Racing) en 47’42”
2. Eli Iserbyt (Bel, Marlux-Bingoal) à 0’15”
3. Antoine Benoist (Fra, Team Chazal-Canyon) à 0’23”
4. Tomás Kopecky (Tch, Pauwels Sauzen-Vastgoedservice) à 0’31”
5. Jakob Dorigoni (Ita, Selle Italia-Guerciotti) à 0’35”
6. Ben Turner (G-B, Corendon-Circus) à 0’38”
7. Ryan Kamp (P-B, Marlux-Bingoal) à 0’46”
8. Loris Rouiller (Sui) à 0’56”
9. Thomas Mein (G-B, Tarteletto-Isorex) à 1’07”
10. Niels Vandeputte (Bel) à 1’22”

Résultats du championnat du monde de cyclo-cross juniors à Bogense :

1. Ben Tulett (G-B) en 42’29”
2. Witse Meeussen (Bel) à 0’20”
3. Ryan Cortjens (Bel) à 0’27”
4. Thibau Nys (Bel) à 0’42”
5. Pim Ronhaar (P-B) à 0’46”
6. Tom Lindner (All) à 0’47”
7. Carlos Canal Blanco (Esp) à 0’48”
8. Lennert Belmans (Bel) à 0’52”
9. Jakub Toupalik (Tch) à 0’56”
10. Théo Thomas (Fra) à 1’02”

Photos : capture RTBF/UCI

Grégory Ienco

Journaliste - Belge - 29 ans. Ancien responsable des sports sur les sites du groupe de quotidiens belges Sudpresse et du quotidien belge Le Soir, journaliste sportif depuis 2009 et responsable adjoint de CyclismeRevue depuis sa création en 2006.

One thought on “Mondiaux de cyclo-cross – Juniors et espoirs : Tulett et Pidcock prolongent, les Belges déchantent

Comments are closed.

Pin It on Pinterest