La Coupe de Belgique de Nick Nuyens change de nom et passe à huit courses : voici la Bingoal Cycling Cup

L’idée de construire une Coupe de Belgique cycliste autour des épreuves moins importantes du calendrier belge semblait ambitieuse lors de son lancement en 2016 par l’ancien coureur pro Nick Nuyens. Finalement, cette ambition est revue à la baisse en 2019 : la Coupe passe de dix à huit courses, avec certaines épreuves moins prestigieuses que ces dernières années au programme. Ce challenge reste toutefois très intéressant à suivre au niveau sportif.

La Napoleon Games Cycling Cup, la Coupe de Belgique imaginée autour de dix épreuves belges moins médiatisées, a fait son temps : bienvenue à la Bingoal Cycling Cup ! Après de nombreuses semaines d’incertitude, Nick Nuyens, ancien coureur pro et ex-manager de Vérandas Willems-Crelan, a finalement retrouvé un sponsor et quelques organisateurs pour assurer la survie de sa compétition. Imaginée en 2016, cette coupe d’un autre genre a permis la mise en valeur de dix épreuves belges moins importantes du calendrier, loin des classiques flandriennes ou ardennaises. Ainsi, des épreuves comme le Samyn, l’Eurométropole Tour ou encore À Travers le Hageland ont ainsi pu connaître un regain d’intérêt de la part des fans de la Petite reine grâce à des diffusions télévisées et la présence de plusieurs stars dans le peloton. Depuis trois ans, ces dix épreuves permettaient également d’établir un classement de régularité aux points, duquel Timothy Dupont et Jasper De Buyst sont sortis vainqueurs au fil des éditions.

Les négociations avec les organisations de ces différentes courses n’ont toutefois pas abouti à un nouveau contrat et en novembre, Nick Nuyens annonçait sur le site Wielerflits que seules quatre courses étaient encore au programme de l’édition 2019 de cette Coupe de Belgique. Finalement, trois mois plus tard, d’autres organisations ont accepté d’obtenir une place dans le calendrier de cette Bingoal Cycling Cup : ce seront huit courses belges qui seront au programme de ce challenge particulier en 2019. Les courses wallonnes présentes depuis 2016 (Le Samyn, l’Eurométropole Tour et Binche-Chimay-Binche) disparaissent du calendrier, alors qu’une autre y fait son entrée : le Circuit de Wallonie, qui a justement obtenu cette saison une montée de catégorie par l’Union Cycliste Internationale (de 1.2 à 1.1).

Sur la VRT et Eurosport

« Il a fallu un certain temps pour élaborer notre nouveau concept, mais nous avons réussi une fois de plus. Nous avons revu notre concept après trois ans de Coupe de Belgique. Nous passons de dix à huit courses, mais je trouve beaucoup de dynamisme dans chacune de ces épreuves », a déclaré Nick Nuyens de Pro Cycling Events à l’agence Belga. Les organisations ont ainsi signé un contrat de trois ans pour faire partie de cette Bingoal Cycling Cup, et sont assurées de voir leur(s) course(s) diffusée(s) sur la VRT (et non plus VTM) et sur Eurosport. Aucun contrat avec la RTBF comme par le passé n’a toutefois été annoncé.

Concernant la participation à ces épreuves, Nick Nuyens confirme qu’il aimerait signer des contrats avec des équipes WorldTour et continentales pro pour assurer leur présence sur l’ensemble des épreuves de cette Coupe de Belgique. Cela reste toutefois encore à être confirmé d’ici le début de cette nouvelle compétition, qui débutera donc le 10 mars prochain au GP Jean-Pierre Monseré (1.1). Et pour les épreuves qui ne font plus partie de ce challenge ? Le Samyn, l’Eurométropole Tour et Binche-Chimay-Binche se poursuivront sans problème cette saison, malgré l’absence de nouveau contrat.

Les huit manches de la Bingoal Cycling Cup 2019 :

10 mars – Grand Prix Jean-Pierre Monseré (1.1) à Roulers
26 mai – Grand Prix Marcel Kint (1.1) à Zwevegem
30 mai – Circuit de Wallonie (1.1) à Gosselies
21 juin – À Travers le Hageland (1.1) à Diest
26 juin – Hal-Ingooigem (1.1)
25 août – Schaal Sels (1.1) à Merksem
20 septembre – Championnat des Flandres (1.1) à Koolskamp
13 octobre – Mémorial Rik Van Steenbergen (1.1) à Aartselaar

Photo : Bingoal Cycling Cup

Grégory Ienco

Journaliste - Belge - 29 ans. Ancien responsable des sports sur les sites du groupe de quotidiens belges Sudpresse et du quotidien belge Le Soir, journaliste sportif depuis 2009 et responsable adjoint de CyclismeRevue depuis sa création en 2006.

Pin It on Pinterest