Championnats du monde de cyclisme sur piste : Degrendele et D’Hoore sauvent le bilan belge

Les championnats du monde de cyclisme sur piste, disputés à Apeldoorn durant cette dernière semaine, n’ont pas offert toutes les satisfactions attendues dans le camp belge. Certes, ces Mondiaux se sont parfaitement clôturés avec le titre mondial de la jeune Nicky Degrendele, 21 ans, sur le keirin féminin, mais sur les épreuves d’endurance, à l’exception de la médaille d’argent de Jolien D’Hoore sur le scratch féminin, les représentants du plat pays ont été en-deçà des attentes placées en eux suite à leur bonne récolte de l’année précédente.

Avec quatre médailles engrangées à Hong Kong douze mois plus tôt, la délégation belge de cyclisme sur piste, alliant jeunesse débordante et expérience, comptait bien réussir une nouvelle campagne sur l’anneau néerlandais d’Apeldoorn durant cette dernière semaine de compétition. La guigne s’est toutefois mêlée à la fête. Notamment concernant l’une des grandes chances de médaille, Lotte Kopecky. La solide pistarde de Lotto-Soudal, 22 ans, a été blessée au coude à moins de deux semaines des courses mondiales, et est arrivée diminuée aux Pays-Bas. Elle s’est quand même testée sur l’omnium, concluant le grand rendez-vous de l’endurance sur piste en septième position. Une belle performance qui lui coûtait toutefois sa place sur la course à l’américaine, le lendemain. Jolien D’Hoore devait en effet concourir sans son habituelle alliée, avec qui elle avait remporté le titre mondial l’an dernier à Hong Kong. Shari Bossuyt, à peine âgée de 19 ans et toujours engagée jusqu’ici chez les juniores et espoirs, était du coup lancée dans le grand bain, mais pour sa première expérience, la course s’est révélée d’emblée usante, avec des attaques rapides dès les premiers tours. Les deux Belges ont finalement conclu l’épreuve en duo à la douzième place, sans jamais s’approcher des meilleures places.

D’Hoore évoque un week-end « mitigé »

Jolien D’Hoore a ainsi connu un week-end contrasté. Avant de porter à bout de bras cette équipe de l’américaine, la médaillée olympique était allée chercher la veille la médaille d’argent sur le scratch, après une course intense avec la Néerlandaise Kirsten Wild, héroïne du jour sur sa piste d’Apeldoorn. Dimanche, elle disputait encore la course aux points mais concluait à la dixième place, difficile à accepter pour une telle combattante. La faute à « une dent en trop » et à « la fatigue accumulée » durant le week-end, selon la multiple championne de Belgique au micro de Sporza. À 27 ans, Jolien D’Hoore a tout de même profité de son expérience pour glaner cette médaille d’argent mais reste mitigée quant à l’issue de ce week-end mondial : « J’espérais clairement plus mais le niveau est bien là, c’est fort et tout se joue sur des détails ».

Degrendele ne s’y attendait pas

Alors que les hommes enchaînaient également les contre-performances durant ce week-end (Kenny De Ketele 5e sur la course aux points et 8e de la course à l’américaine en duo avec Moreno De Pauw, ou encore Lindsay De Volder 20e de l’omnium), une jeune Belge sortait du lot pour offrir tout de même un titre mondial à la délégation noire-jaune-rouge ! Sur le keirin, douze mois après sa médaille de bronze, Nicky Degrendele surprenait le public néerlandais en glanant la médaille d’or au terme d’un dernier sprint autoritaire.

La Flandrienne de 21 ans n’en revenait pas elle-même : « Je suis tellement émue car c’était totalement imprévu. J’ai vécu une saison si difficile et maintenant me voilà sur la plus haute marche du podium, c’est incroyable », lançait-elle directement dans l’euphorie de sa victoire à Direct Vélo. Après s’être entraînée durant de longs mois avec l’équipe suisse sur piste à Aigle, non loin du siège de l’Union Cycliste Internationale (UCI), le travail de la sprinteuse a finalement payé. Degrendele espère même que ce maillot irisé va permettre de lancer la vitesse par équipes à l’avenir en Belgique. Il faudra encore quelques années, en tout cas, avant que de jeunes pousses de la piste se délivrent de la tradition belge des disciplines d’endurance. En attendant, Degrendele peut profiter de son premier titre mondial à seulement 21 ans.

Les résultats des championnats du monde de cyclisme sur piste :

MESSIEURS

Kilomètre
1. Jeffrey Hoogland (P-B) en 0:59.459
2. Matthew Glaetzer (Aus) à 0:00.286
3. Theo Bos (P-B) à 0:00.496

Poursuite individuelle
1. Filippo Ganna (Ita) en 4:13.607
2. Ivo Oliveira (Por) en 4:15.428

3. Alexander Evtushenko (Rus) en 4:13.786
4. Charlie Tanfield (G-B) en 4:15.930

Poursuite par équipes
1. Grande-Bretagne en 3:53.389
2. Danemark en 3:55.232

3. Italie en 3:54.606
4. Allemagne en 3:56.594

12. BELGIQUE en 4:03.367
(Ghys, De Vylder, De Pauw et De Ketele)

Keirin
1. Fabian Puertas Zapata (Col)
2. Tomoyuki Kawabata (Jap)
3. Maximilian Levy (All)

Course aux points
1. Cameron Meyer (Aus) 70 points
2. Jan Willem van Schip (P-B) 52 pts
3. Mark Stewart (G-B) 49 pts

5. Kenny De Ketele (BEL) 46 pts

Omnium
1. Szymon Sajnok (Pol) 111 points
2. Jan Willem van Schip (P-B) 107 pts
3. Simone Consonni (Ita) 104 pts

20. Lindsay De Vylder (BEL) 28 pts

Scratch
1. Yauheni Karaliok (Blr)
2. Michele Scartezzini (Ita)
3. Callum Scotson (Aus)

19. Robbe Ghys (BEL)

Course à l’américaine
1. Allemagne 53 points
2. Espagne 45 pts
3. Australie 37 pts

8. BELGIQUE 23 pts
(De Pauw et De Ketele)

Vitesse individuelle
1. Matthew Glaetzer (Aus) 2 victoires à 0
2. Jack Carlin (G-B)

3. Sébastien Vigier (Fra) 2 victoires à 0
4. Maximilian Levy (All)

Vitesse par équipes
1. Pays-Bas en 0:29.559
2. Grande-Bretagne en 0:29.793

3. France en 0:30.342
4. Russie en 0:30.405

DAMES

500 mètres
1. Miriam Welte (All) en 0:33.150
2. Daria Shmeleva (Rus) à 0:00.087
3. Elis Ligtlee (P-B) à 0:00.334
Course aux points
1. Kirsten Wild (P-B) 49 points
2. Jennifer Valente (USA) 43 pts
3. Jasmin Duehring (Can) 30 pts

10. Jolien D’Hoore (BEL) 15 pts

Scratch
1. Kirsten Wild (P-B)
2. Jolien D’Hoore (BEL)
3. Amalie Dideriksen (Dan)

Keirin
1. Nicky Degrendele (BEL)
2. Wai Sze Lee (Hkg)
3. Simona Krupeckaite (Lit)

Omnium
1. Kirsten Wild (P-B) 121 points
2. Amalie Dideriksen (Dan) 112 pts
3. Rushlee Buchanan (Nzl) 106 pts

7. Lotte Kopecky (BEL) 94 pts

Course à l’américaine
1. Grande-Bretagne 50 points
2. Pays-Bas 35 pts
3. Italie 20 pts

12. BELGIQUE – 40 pts
(D’Hoore et Bossuyt)

Poursuite individuelle
1. Chloe Dygert (USA) en 3:20.060
2. Annemiek van Vleuten (P-B) – Dépassée

3. Kelly Catlin (USA) en 3:34.658
4. Lisa Brennauer (All) en 3:35.920

Poursuite par équipes
1. États-Unis en 4:15.669
2. Grande-Bretagne en 4:16.980

3. Italie en 4:20.202
4. Canada en 4:23.216

12. BELGIQUE en 4:33.076
(Vandenbroucke, Dom, Croket et Kopecky)

Vitesse individuelle
1. Kristina Vogel (All) 2 victoires à 1
2. Stephanie Morton (Aus)

3. Pauline Sophie Grabosch (All) 2 victoires à 0
4. Wai Sze Lee (Hkg)

16. Nicky Degrendele (BEL) – Battue en huitième de finale

Vitesse par équipes
1. Allemagne en 0:32.605
2. Pays-Bas en 0:33.124

3. Russie en 0:32.990
4. Chine en 0:33.282

Photo : Capture UCI Cycling


Grégory Ienco

Journaliste - Belge - 27 ans. Ancien responsable des sports sur les sites du groupe de quotidiens belges Sudpresse et du quotidien belge Le Soir, journaliste sportif depuis 2009 et responsable adjoint de CyclismeRevue depuis sa création en 2006.

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest