Liège-Bastogne-Liège – Femmes : Demi Vollering se révèle grâce aux SD Worx

Les larmes de Demi Vollering avant sa montée sur le podium en disent long : la Néerlandaise de 24 ans, longtemps annoncée comme la successeuse d’Anna van der Breggen, a remporté sa première grande classique ce dimanche, grâce au travail de la championne du monde, transformée en lanceuse dans les derniers hectomètres. Au terme d’une course que les coureuses de SD Worx ont parfaitement dominé.

Anna van der Breggen l’avait expliqué mercredi dernier au terme de sa septième victoire consécutive sur la Flèche Wallonne : «Nous avons fait quelques erreurs tactiques avec l’équipe, donc nous avons longtemps dû mener la poursuite». Et de confirmer l’objectif d’éviter de telles erreurs sur Liège-Bastogne-Liège, dernière classique printanière et certainement la plus relevée de ces dernières semaines passées dans les vallons belges. L’équipe SD Worx était attendue au tournant, et confirmait dès les premières ascensions de la journée qu’elle jouait une autre partition que sur la Flèche Wallonne. La Néo-Zélandaise Niamh Fisher-Black jouait son rôle d’éclaireuse, avant de céder le témoin à la Sud-Africaine Ashleigh Moolman-Pasio, rapidement repérée comme l’une des plus costaudes du peloton, vu la manière dont elle lâchait ses compagnes d’échappée sur la côte de la Redoute.

La championne du monde en équipière

Pendant ce temps, la championne du monde Anna van der Breggen restait au chaud et suivait les offensives, notamment celle menée par Cecilie Uttrup Ludwig (FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope) puis Elisa Longo Borghini (Trek-Segafredo) dans la Redoute. De même pour Demi Vollering, toujours attentive dans les roues. Et alors qu’elles n’étaient que quelques-unes à suivre le rythme difficile de cette Doyenne disputée avec vent de face, Van der Breggen surprenait en se mettant au turbin en tête du peloton des favorites. Une manière de confirmer le rôle de leader attribué à Vollering dans ce final. Même si la jeune Néerlandaise devait s’y reprendre à deux fois pour suivre l’attaque de la championne d’Europe Annemiek van Vleuten (Movistar) dans les derniers contreforts de la Roche-aux-Faucons, Vollering était toujours bien présente, et sa coéquipière en arc-en-ciel n’hésitait pas à se mettre en mode «relais unique» jusqu’à la plongée sur Liège.

«Je suis si reconnaissante d’avoir Anna van der Breggen qui faisait le travail pour moi. L’équipe n’a cessé de croire en moi, je les en remercie», salue Demi Vollering à l’arrivée. Car le rythme de Van der Breggen était suffisant pour éviter toute offensive de leaders déjà usées par les côtes précédentes. Elisa Longo Borghini (Trek-Segafredo), Katarzyna Niewiadoma (Canyon//SRAM Racing) et Annemiek van Vleuten étaient prises en sandwich entre les SD Worx mais ne pouvaient vraiment jeter une cartouche dans la descente finale, au vu de la force déployée par leurs adversaires en mauve, ce dimanche.

«Une course que j’adore»

La dernière ligne droite allait donc décider de la vainqueure de cette 5e édition de Liège-Bastogne-Liège, dans un sprint à cinq. Entre les meilleures du moment. Annemiek van Vleuten lançait aux 150 mètres, mais Demi Vollering suivait rapidement le rythme et faisait parler sa pointe de vitesse dans les 100 derniers mètres pour conquérir sa première grande classique sous les couleurs de SD Worx, à seulement 24 ans. «C’est incroyable. L’équipe a fait un tel travail, et j’ai pu le conclure, c’est génial», souriait la Néerlandaise, des larmes coulant le long de ses joues. «C’est une course que j’adore. J’avais terminé troisième ici, pour ma première saison chez les pros. J’espérais faire mieux, et je gagne finalement aujourd’hui. C’est un rêve qui devient réalité pour moi», se réjouit Vollering, malheureuse deuxième pour quatre millièmes de seconde sur la Flèche Brabançonne, et encore vaincue de peu sur l’Amstel Gold Race, quatre jours plus tard.

Son profil d’attaquante à la pointe de vitesse redoutable fait penser à celui d’Anna van der Breggen, et ses résultats confirment une montée en puissance impressionnante. Depuis le début de la saison, elle n’a jamais quitté le Top 15 des sept classiques qu’elle a disputé. Elle a terminé 6e du Strade Bianche et 5e du Tour des Flandres avant ses deuxièmes places à Overijse et Vilt, et une nouvelle 10e place sur la Flèche Wallonne. Demi Vollering est donc prête à conquérir les classiques ces prochaines saisons.

Longo Borghini en mauve

Surtout, elle a dû faire face à une concurrence impressionnante. Annemiek van Vleuten a enchaîné son quatrième podium du printemps à 38 ans, après des victoires sur À Travers la Flandre et le Tour des Flandres, une 3e place sur l’Amstel Gold Race et une 4e place sur la Flèche Wallonne. Elisa Longo Borghini réalise encore un printemps complet pour sa 12e saison professionnelle. À 29 ans, la championne d’Italie a enchaîné une 2e place sur le Strade Bianche, une victoire sur le Trophée Binda, une 4e place sur le Tour des Flandres, une 3e place sur la Flèche Wallonne, et un nouveau podium à Liège. Cela lui permet ainsi de récupérer le maillot mauve de leader du classement WorldTour féminin. Mais la bataille s’annonce intense, avec les personnes citées ci-dessus, mais également Katarzyna Niewiadoma qui, si elle n’a pu trouver la victoire ce printemps, peut compter sur une 2e place sur À Travers la Flandre et la Flèche Wallonne, en plus de sa quatrième place à Liège-Bastogne-Liège. Du haut niveau à tous les étages.

Résultats de la 5e édition féminine de Liège-Bastogne-Liège (Bastogne > Liège, 140.9 km) :

  1. Demi Vollering (P-B, SD Worx) en 3h54:31
  2. Annemiek van Vleuten (P-B, Movistar Women Team)
  3. Elisa Longo Borghini (Ita, Trek-Segafredo Women)
  4. Katarzyna Niewiadoma (Pol, Canyon//SRAM Racing)
  5. Anna van der Breggen (P-B, SD Worx) à 0:02
  6. Marianne Vos (P-B, Team Jumbo-Visma Women) à 1:27
  7. Ashleigh Moolman-Pasio (Afs, SD Worx)
  8. Cecilie Uttrup Ludwig (Dan, FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope)
  9. Lucinda Brand (P-B, Trek-Segafredo Women) à 1:59
  10. Amanda Spratt (Aus, Team BikeExchange)

Les résultats complets de Liège-Bastogne-Liège

Photo : ASO/Gautier Demouveaux

Pin It on Pinterest