Flèche Wallonne – Femmes : Anna van der Breggen au 7e ciel pour sa dernière

Qui d’autre qu’Anna van der Breggen au sommet du Mur ? Sur cette ascension qu’elle a dominée à six reprises par le passé, la championne du monde a fait la passe de sept, pour sa dernière apparition sur la Flèche Wallonne féminine. Au bout d’une bataille rangée entre favorites, et d’un duel intense avec Katarzyna Niewiadoma dans les 300 derniers mètres.

Ce ne fut pas une Flèche Wallonne habituelle en ce mercredi matin. Autour de Huy, sur plus de 130 kilomètres, cette 24e édition féminine annonçait une course intense et animée au vu de l’enchaînement de côtes à l’approche du circuit local autour du Mur de Huy, escaladé à deux reprises sur cette édition féminine.

Dès le matin, les coureuses et suiveurs confirmaient la fatigue générale ressentie dans le peloton : le printemps est long et avec une quinzaine de filles par groupe, l’enchaînement des kilomètres à un rythme très élevé se fait sentir. Et cela se confirmait sur ces routes mosanes. Avec dès le premier passage sur le Mur de Huy, un peloton réduit d’une trentaine de filles pour entamer le final autour de Huy.

Les Trek-Segafredo se montraient les plus entreprenantes pour faire basculer la course, avec Lucinda Brand en éclaireuse dans les 50 derniers kilomètres, puis la championne des États-Unis Ruth Winder pour prendre son relais sur la côte d’Ereffe.

À l’offensive pour anticiper

« Mon plan pour attaquer, c’est d’attaquer quand cela fait le plus mal (rires) », sourit Ruth Winder. « C’était juste une situation parfaite au moment de l’offensive, sur la côte d’Ereffe. Je me suis retournée et j’ai vu que j’avais un petit écart. J’ai alors su que je devais y aller à fond. J’espérais faire travailler les autres équipes, et voir jusqu’où je pouvais aller ». Seule face au peloton des favorites, réduit à une vingtaine de filles du côté de Marchin, elle pensait être accompagnée, mais personne ne venait à son chevet.

Seule la championne de Suisse Élise Chabbey (Canyon//SRAM Racing) tentait un contre, se retournant vers un peloton dans lequel aucune équipe ne voulait prendre le contrôle de la situation à l’approche du final. « J’étais vraiment fatiguée dans le final, et la seule manière d’être encore dans le groupe des favorites, et d’aider Kasia, c’était de prendre de l’avance dans la vallée. Il y a un peu de fatigue, mais j’aime courir beaucoup de courses, cela me permet en prime de prendre de l’expérience », confirme Chabbey. « Pour des coureuses comme moi, on sait qu’avec un tel Mur dans le final, comme sur la Flèche, on ne va pas rivaliser avec les cinq meilleures du monde. Il faut prendre les opportunités à l’avant. Je pensais que d’autres coureuses me rejoindraient, que certaines allaient être comme moi, sachant qu’elles n’allaient pas tenir le rythme des favorites dans le final. Mais personne n’a voulu suivre ».

« Une course difficile »

Le rythme restait particulièrement élevé, et au sommet de la côte du Chemin des Gueuses, avant-dernière difficulté répertoriée de la journée, une dizaine de filles étaient à l’avant, avec toutes les grandes favorites. La pression retombait sur l’équipe SD Worx, avec Demi Vollering se sacrifiant en poursuite sur Chabbey, puis sur Winder. Un boulot d’équipière pour la championne du monde Anna van der Breggen : « Cela a été une course difficile dès le départ. Le rythme était élevé dans chaque montée. Mais nous avons fait quelques erreurs tactiques avec l’équipe, donc nous avons longtemps dû mener la poursuite », confie la Néerlandaise à l’arrivée. « Malgré tout, l’équipe a fait un excellent travail, et nous étions bien dans le final. Demi (Vollering) a quasiment comblé l’écart toute seule avec Ruth Winder, juste avant le Mur de Huy. Lorsque vous réalisez une telle performance en tant que jeune cycliste, cela en dit long sur votre avenir ».

Winder reprise dans la pente abrupte du Mur, la bataille entre favorites pouvait démarrer sur cette ultime montée particulièrement corsée. « C’était bien d’être aussi peu nombreuses au pied du Mur, c’était moins compliqué de se placer par rapport à ces dernières années. Il fallait juste rouler à fond, sans s’inquiéter d’être envoyée dans le décor ou de se retrouver à l’arrière », sourit Katarzyna Niewiadoma (Canyon//SRAM Racing), bien en tête avec Van der Breggen dans le virage Claudy Criquielion, pendant que la championne d’Europe Annemiek van Vleuten (Movistar) et la championne d’Italie Elisa Longo Borghini (Trek-Segafredo) succombaient aux pourcentages les plus élevés de ce Mur.

« Toutes à fond »

« On était toutes à fond depuis le pied de la montée, et j’essayais de savoir comment Anna (van der Breggen) se sentait, vu qu’elle avait dit qu’elle avait été malade la semaine dernière », rapporte Niewiadoma. « Je n’étais pas sûre si je devais y aller ou non. Mais elle était très forte, et savait être patiente, et où lancer son dernier sprint ». La Polonaise et la championne du monde étaient longtemps au coude à coude quand Niewiadoma décidait de lancer son sprint au panneau des 200 derniers mètres. Mais Van der Breggen répliquait dans les 5 secondes et reprenait l’avantage jusqu’au sommet, pour conquérir à Huy sa septième Flèche Wallonne consécutive ! Et sa dernière, vu sa retraite sportive annoncée en fin d’année.

« Sur le Mur, j’ai dû tout donner. C’était un beau combat avec Kasia (Niewiadoma). Elle était vraiment forte. Je suis donc très heureuse de gagner cette course. C’est fou que ce soit ma dernière Flèche Wallonne. Je suis heureuse de terminer comme cela avec sept victoires consécutives », résume la reine de la colline hutoise. « Je ne sais pas si je suis partie trop tôt. Cette côte est si difficile, qu’il est difficile de trouver le bon moment pour attaquer », s’interroge de son côté Niewiadoma, tout de même heureuse de sa deuxième place, après sa déception de l’Amstel Gold Race.

Rebelote à Liège-Bastogne-Liège ?

Anna van der Breggen tenait surtout à saluer le travail collectif d’une équipe SD Worx, mise en difficulté sur ces routes vallonnées. « Je suis heureuse d’avoir ensuite pu terminer le job pour l’équipe. C’était peut-être ma victoire la plus difficile de toutes. Nous n’avons pas souvent eu le contrôle de la course, et en prime, j’avais un peu plus de pression car mes équipières ont travaillé très dur pour le final », explique la vainqueure du jour.

Mais cette dernière ne veut pas encore faire de plan sur la comète en vue de Liège-Bastogne-Liège, dimanche. « Gagner à Liège serait également bien, mais le parcours actuel me convient un peu moins. Nous allons certainement essayer d’attaquer, surtout vers la mi-course », indique-t-elle. Car les autres formations sont prêtes à encore faire mal aux coureuses de SD Worx. « J’espère encore rouler à l’avant sur Liège-Bastogne-Liège désormais, on va en tout cas encore rouler de manière agressive », confirme Elise Chabbey pour la Canyon//SRAM. « On va évidemment essayer de gagner à Liège-Bastogne-Liège, je trouve que nous avons beaucoup d’options pour la victoire sur une telle course », relance Ruth Winder. Il faudra donc encore être solide pour faire face à une course qui s’annonce tout aussi animée qu’à Huy.


Vous avez apprécié cet article ?

CyclismeRevue est un site mis à jour par une équipe bénévole qui transmet sa passion cycliste aux fans via des articles gratuits. Si vous souhaitez nous soutenir et nous aider à améliorer notre site et aider nos rédacteurs bénévoles, vous pouvez nous aider à partir de 1 euro sur uTip ! Cliquez ici pour atteindre uTip et merci pour votre soutien 🙏


Flèche Wallonne – Hommes : Julian Alaphilippe redore l’arc-en-ciel sur son Mur préféré (vidéo, analyse et réactions)

Résultats de la 24e édition féminine de la Flèche Wallonne féminine (Huy > Huy, 130.2 km) :

  1. Anna van der Breggen (P-B, SD Worx) en 3h28:27
  2. Katarzyna Niewiadoma (Pol, Canyon//SRAM Racing) à 0:02
  3. Elisa Longo Borghini (Ita, Trek-Segafredo Women) à 0:06
  4. Annemiek van Vleuten (P-B, Movistar Team)
  5. Mavi Garcia (ESP, Alé BTC Ljubljana) à 0:22
  6. Juliette Labous (Fra, Team DSM) à 0:28
  7. Ruth Winder (USA, Trek-Segafredo Women) à 0:31
  8. Cecilie Uttrup Ludwig (Dan, FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope) à 0:32
  9. Amanda Spratt (Aus, Team BikeExchange) à 0:35
  10. Demi Vollering (P-B, SD Worx) à 0:42

> Les résultats complets de la Flèche Wallonne féminine

Photos : ASO/Gautier Demouveaux

Pin It on Pinterest