Trophée X²O Badkamers #7 à Lille : Brand et Aerts retrouvent un second souffle

Une semaine après des championnats du monde difficiles à digérer, Lucinda Brand et Toon Aerts ont brillé en solitaire dans la boue de Lille.
Montage Lucinda Brand Toon Aerts - Vainqueurs Cyclo-cross de Lille 2022 - Captures VRT
Une large victoire en solitaire tant pour Lucinda Brand que son équipier Toon Aerts – Photos : captures VRT/Sporza

Les championnats du monde à Fayetteville n’ont pas encore sonné la fin de la saison de cyclo-cross. Les plus endurants ont encore quelques tours à enchaîner en février pour clôturer les derniers challenges de régularité que sont le Superprestige et le Trophée X²O Badkamers. Ce dernier s’est poursuivi ce dimanche avec une avant-dernière manche particulièrement boueuse du côté de Lille, en province d’Anvers. Sur un circuit bordé par de forts vents froids, la championne d’Europe Lucinda Brand (Baloise Trek Lions) et son équipier belge Toon Aerts (Baloise Trek Lions) ont accentué leur avantage en tête de leur classement général respectif grâce à des victoires probantes en solitaire.

Brand sans concurrence, Betsema blessée

Sans la championne du monde Marianne Vos, déjà concentrée sur la prochaine saison sur route, ni Fem van Empel, Shirin van Anrooij ou Puck Pieterse, qui ont mis un terme à leur hiver au lendemain de Fayetteville, ou encore Sanne Cant, malade et forfait pour ce week-end, la liste des partantes de ce Krawatencross ne manquait pourtant pas de concurrentes motivées. L’arc-en-ciel n’était certes plus en vue, le classement général du Trophée X²O Badkamers reste cependant encore dans les esprits. Surtout qu’au bout de six manches de ce challenge de régularité au temps, unique dans le calendrier, Lucinda Brand (Baloise Trek Lions) et sa dauphine Denise Betsema (Pauwels Sauzen-Bingoal) n’étaient ce matin séparées que d’une vingtaine de secondes. Les deux favorites du jour se montraient donc rapidement aux avant-postes pour une lutte dépassant la simple victoire du jour. Il fallait creuser les écarts avant la dernière manche, prévue dimanche prochain à Bruxelles, et sur ce circuit lillois technique, rendu bien plus ardu par le passage d’une tempête depuis ce matin, la moindre erreur pouvait se payer chèrement.

Après un départ canon de la Belge Marion Norbert-Riberolle (Starcasino CX Team) puis de la Néerlandaise Ceylin del Carmen Alvarado (Alpecin-Fenix), Lucinda Brand affirmait ses ambitions du jour en suivant de près Alvarado, avec un écart déjà creusé sur le reste du peloton dès le premier tour. Denise Betsema n’était pas si loin. Mais dans le deuxième des quatre tours à couvrir, la coureuse de Texel chutait dans le sable mouillé. Et sur cette embardée, la Néerlandaise s’enlisait au fil des passages techniques, lâchant rapidement le podium puis le top 5… Au même moment, Brand profitait des petites erreurs d’Alvarado dans le sable et la boue pour mener une accélération dont elle a le secret. Sans toucher le rupteur, la championne d’Europe enchaînait des tours de plus en plus rapides pour filer vers une dix-huitième victoire cette saison.

Lucinda Brand en profitait même pour laisser Betsema à près de trois minutes au classement général avant une dernière manche bruxelloise qui favorisera les coureuses rapides. “Le sable était très humide, aujourd’hui. Il fallait donc mettre beaucoup de puissance sur ces passages. Et pendant la course, j’ai remarqué qu’il s’agissait des passages sur lesquels je pouvais faire la différence avec les autres. J’ai finalement roulé plus facilement que durant la reconnaissance”, se réjouit la vainqueuse du jour. “Je roulerai encore jusqu’à Bruxelles, c’est sûr. On verra ensuite pour le week-end suivant”, annonce celle qui veut au moins gagner le Trophée X²O Badkamers pour conclure une saison durant laquelle elle n’aura finalement manqué que le titre national et le titre mondial (tous deux pour… Vos). Et à Bruxelles, dimanche prochain, Brand risque bien de ne pas subir de concurrence pour le général : sa principale rivale, Denise Betsema, a dû être soignée à la main, ensanglantée après sa chute. Aucune information n’a toutefois filtré sur son état de santé et sur une éventuelle indisponibilité pour les derniers cyclo-cross de l’hiver.

Sur le podium, Annemarie Worst (777), vainqueuse la veille à Maldegem, a réalisé une très grande fin de course pour déborder Alvarado et conclure en deuxième place. “Cela allait moins bien qu’hier, mais c’était vraiment fatiguant. Cela se jouait à la puissance. Cela me convenait, car j’ai roulé à mon propre tempo, en essayant de faire le moins de fautes possibles”, se contente Worst. Alvarado complète le podium après un très bon départ et un dernier tour difficile, durant lequel elle a chuté. “J’ai de nouveau eu mal au dos à partir du deuxième tour”, explique la Néerlandaise de 23 ans, qui souffre de ces problèmes au dos depuis le début de la saison. “Avec la fatigue et la douleur, j’étais larguée. J’ai encore essayé de mettre de la puissance, mais je n’y parvenais pas. J’espère qu’on trouvera une solution cet été”, espère l’ex-championne du monde, qui ne roulera plus qu’à Bruxelles, dimanche prochain, avant de conclure sa saison.

Résultats de la 7e manche féminine du Trophée X²O Badkamers à Lille :

  1. Lucinda Brand (P-B, Baloise Trek Lions), les 4 tours en 46:00
  2. Annemarie Worst (P-B, 777) à 0:57
  3. Ceylin del Carmen Alvarado (P-B, Alpecin-Fenix) à 1:51
  4. Manon Bakker (P-B, IKO-Crelan) à 2:11
  5. Aniek van Alphen (P-B, 777) à 2:12
  6. Alicia Franck (BEL, Proximus-Alphamotorhomes-Doltcini) à 2:17
  7. Denise Betsema (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 2:24
  8. Marion Norbert-Riberolle (BEL, Starcasino CX Team) à 3:11
  9. Marie Schreiber (Lux, Tormans-Circus) à 3:36
  10. Rebecca Gariboldi (Ita, FAS-Valcar-Travel & Service) à 3:41

Classement général provisoire du Trophée X²O Badkamers féminin (après 7 manches sur 8) :

  1. Lucinda Brand (P-B, Baloise Trek Lions) en 5h32:59
  2. Denise Betsema (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 2:55
  3. Annemarie Worst (P-B, 777) à 7:13
  4. Ceylin del Carmen Alvarado (P-B, Alpecin-Fenix) à 9:33
  5. Sanne Cant (BEL, IKO-Crelan) à 16:56
  6. Marion Norbert-Riberolle (BEL, Starcasino CX Team) à 22:07
  7. Clara Honsinger (USA, Cannondale-Cyclocrossworld) à 22:49
  8. Anna Kay (G-B, Starcasino CX Team) à 23:42
  9. Manon Bakker (P-B, IKO-Crelan) à 24:25
  10. Shirin van Anrooij (P-B, Baloise Trek Lions) à 24:29

Le solo sans faute d’Aerts, le “jour sans” d’Iserbyt

Si la pluie se calmait quelque peu, le vent et le froid restaient prédominants ce dimanche après-midi pour la course masculine de Lille. Et comme chez les femmes, les coureurs les plus rapides sur la première ligne droite pouvaient espérer créer un écart très rapidement. Toon Aerts, local du jour, profitait de ce départ technique pour se placer en tête et ne plus quitter cette première position durant près d’une heure. Puissant dans ses relances et facile sur les chemins ensablés, le longiligne coureur de la Baloise Trek Lions n’avait aucun mal à creuser près d’une demi-minute en deux tours sur Laurens Sweeck et Michael Vanthourenhout (Pauwels Sauzen-Bingoal), accompagnés de la surprise du jour, Niels Vandeputte (Alpecin-Fenix).

La suite ressemblait à une promenade de santé pour Aerts, isolé tout au long de l’épreuve. Pendant qu’à l’arrière, Sweeck lâchait prise, sûrement usé par les efforts de sa victoire de la veille à Maldegem. Avant que Vanthourenhout lâche la roue de Vandeputte sur un problème mécanique. L’espoir d’Alpecin-Fenix pouvait alors poursuivre son effort pour enregistrer sa première deuxième place dans un cyclo-cross de classement. Derrière l’inarrêtable Toon Aerts, heureux de signer une première victoire depuis le 27 novembre dernier à Courtrai et d’assurer sa première place au classement général du Trophée X²O Badkamers avec près de dix minutes d’avance sur un Eli Iserbyt (Pauwels Sauzen-Bingoal) fantomatique ce dimanche. En effet, Aerts ne peut perdre au maximum que cinq minutes en cas de forfait ou abandon à Bruxelles.

“J’ai comme objectif d’un jour gagner tous les classements au moins une fois. Je peux maintenant cocher le Trophée X²O Badkamers hors de cette liste. Mais je serai quand même présent à Bruxelles, il est important que je gagne, car le sponsor du trophée est également partenaire de notre équipe”, déclare, pragmatique, Toon Aerts au micro de la VRT. “On s’entraîne très souvent dans cette région. Et c’est la première fois que je peux gagner dans ma propre région, cela me procure donc encore plus de plaisir”, se réjouit-il.

Deuxième du jour, Niels Vandeputte s’est surpris lui-même : “J’avais déjà de bonnes sensations hier à Maldegem et cela m’a donné de l’espoir pour la course du jour. C’est un parcours sur lequel on ne peut pas vraiment la jouer tactique, il faut juste rouler. Finalement je termine deuxième. Je n’arrive toujours pas à y croire”, confie le coureur de 21 ans, qui occupe le podium avec le champion d’Europe Lars van der Haar (Baloise Trek Lions), troisième au bout d’un sprint au millimètre avec le vétéran belge Tom Meeussen (Deschacht-Group Hens-Maes Containers).

Résultats de la 7e manche masculine du Trophée X²O Badkamers à Lille :

  1. Toon Aerts (BEL, Baloise Trek Lions), les 6 tours en 58:08
  2. Niels Vandeputte (BEL, Alpecin-Fenix) à 0:48
  3. Lars van der Haar (P-B, Baloise Trek Lions) à 0:59
  4. Tom Meeussen (BEL, Deschacht-Group Hens-Maes Containers)
  5. Michael Vanthourenhout (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 1:11
  6. Jens Adams (BEL, Hollebeekhoeve) à 1:19
  7. Thijs Aerts (BEL, Baloise Trek Lions) à 1:34
  8. Daan Soete (BEL, Deschacht-Group Hens-Maes Containers) à 1:35
  9. Kevin Kuhn (Sui, Tormans-Circus) à 1:36
  10. Laurens Sweeck (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 1:39

Classement général provisoire du Trophée X²O Badkamers masculin (après 7 manches sur 8) :

  1. Toon Aerts (BEL, Baloise Trek Lions) en 7h04:28
  2. Eli Iserbyt (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 9:57
  3. Michael Vanthourenhout (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 10:02
  4. Tom Meeussen (BEL, Deschacht-Group Hens-Maes Containers) à 14:47
  5. Lars van der Haar (P-B, Baloise Trek Lions) à 15:55
  6. Laurens Sweeck (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 17:30
  7. Wout van Aert (BEL, Team Jumbo-Visma) à 18:11
  8. Corné van Kessel (P-B, Tormans-Circus) à 19:00
  9. Jens Adams (BEL, Hollebeekhoeve) à 19:56
  10. Tom Pidcock (G-B, INEOS Grenadiers) à 20:24

Photo : captures VRT/Sporza

Total
7
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Précédent article

Championnats du monde de cyclo-cross 2022 – Hommes : Pidcock vole vers l’arc-en-ciel

Article suivant

CyclismeRevue change de visage pour la nouvelle saison

Articles similaires