Championnats du monde de cyclo-cross 2022 – Espoirs femmes : Pieterse domine un podium orange

La bagarre a duré jusqu’au dernier mètre : Puck Pieterse est la nouvelle championne du monde espoir devant Van Anrooij et Van Empel.

Le combat annoncé de longue date entre les espoirs néerlandaises n’a pas déçu. Puck Pieterse a montré tout au long de ce championnat du monde qu’elle était la plus costaude du jour, jusqu’à son sprint victorieux sur Shirin van Anrooij. Fem van Empel complète le triplé « Oranje » après une erreur et une chute dans le dernier tour.

Si certaines espoirs, comme Blanka Kata Vas, avaient décidé en début de saison de quitter plus rapidement que prévu la catégorie des espoirs pour titiller les élites dès cet hiver, le combat pour le titre mondial des moins de 23 ans ne manquait pas de piquant. Avec un combat néerlando-néerlandais annoncé de longue date entre celles qui ont déjà dominé le reste de la saison : Puck Pieterse, Shirin van Anrooij et Fem van Empel. Et après un départ canon des Françaises Amandine Fouquenet et Line Burquier, les trois concurrentes bataves démontraient leur force en s’isolant en trio sur le circuit hyper-rapide de Fayetteville.

La lutte entre ces trois concurrentes qui bataillaient tout au long de l’hiver avec les professionnelles, était impitoyable. Van Empel semblait céder du terrain à chaque ascension ou passage technique, mais revenait tout aussi rapidement. Van Anrooij accélérait à chaque ascension, sans toutefois creuser un avantage convaincant. Et Pieterse affichait la meilleure santé, suivant toutes les offensives et enchaînant les sprints pour casser le moral de ses deux rivales. Rien à faire : dans le dernier tour, les trois Néerlandaises étaient accrochées l’une avec l’autre.

La course se décidait sur l’une des buttes techniques de la deuxième moitié de parcours : Van Empel touchait la roue arrière de Pieterse, en tête, et chutait, entraînant Van Anrooij dans sa misère. Cette dernière parvenait à rentrer sur Pieterse au prix d’un lourd effort dans les escaliers vers la ligne d’arrivée. Le sprint entre les deux favorites s’annonçait épique et jusqu’au dernier mètre, elles se battaient sur leur machine, épuisées. Pieterse levait finalement les bras sur la ligne, confirmant une victoire amplement méritée vu ses efforts continus durant ces six tours couverts 45 secondes plus rapidement que Marianne Vos et Lucinda Brand, la veille, comme le signale le spécialiste Velofacts sur Twitterle spécialiste Velofacts sur Twitter !

« Tellement serré »

« C’était une course très étrange. Nous étions à trois, et nous alternions constamment les attaques, mais personne ne parvenait à s’échapper », résume Pieterse, heureuse mais sobre dans la victoire. « J’avais prévu d’attaquer dans la grande montée du circuit mais je n’ai pas réussi à sortir les autres filles de ma roue. Puis, il y a eu ces buttes délicates. Mon équipe m’a crié que j’avais un écart (NDLR : après la chute de Van Empel), mais Shirin est revenue. Je suis ensuite allé à fond dans le sprint, mais je doutais d’avoir gagné. C’était tellement serré », confie la nouvelle championne du monde espoir, à peine âgée de 19 ans. Comme Van Anrooij et Van Empel.

Seule représentante belge au départ, la championne de Belgique Kiona Crabbé a connu un départ difficile avant de conclure en onzième position. « Le Top 10 était même possible. C’était une chouette course avec une telle ambiance. Tous ces encouragements m’ont fait du bien », se réjouit la Limbourgeoise de 20 ans.

Juniors hommes : Christen prêt au bon moment, Dockx en argent
Juniors femmes : l’irrésistible Backstedt sans concurrence
Espoirs hommes : Wyseure en arc-en-ciel grâce à une parfaite tactique belge
Femmes : Vos la joue tactique pour un 8e titre historique
Hommes : Pidcock vole vers l’arc-en-ciel

Résultats de la course des espoirs femmes des championnats du monde de cyclo-cross à Fayetteville :

  1. Puck Pieterse (P-B), les 6 tours en 46:27
  2. Shirin van Anrooij (P-B) m.t.
  3. Fem van Empel (P-B) à 0:12
  4. Line Burquier (Fra) à 0:39
  5. Amandine Fouquenet (Fra) à 1:26
  6. Marie Schreiber (Lux) à 1:49
  7. Kristina Zemanova (Tch) à 2:15
  8. Madigan Munro (USA) à 2:16
  9. Katie Clouse (USA) à 3:03
  10. Harriet Harnden (G-B) à 3:34
  11. Kiona Crabbé (BEL) à 3:51

Photo : capture Eurosport

Total
12
Shares
Précédent article

Championnats du monde de cyclo-cross 2022 – Juniors hommes : Christen prêt au bon moment, Dockx en argent

Article suivant

Championnats du monde de cyclo-cross 2022 – Hommes : Pidcock vole vers l’arc-en-ciel

Articles similaires