Coupe du monde de cyclo-cross #14 à Flamanville : Van Empel et Iserbyt se refont une santé

En l’absence des stars, la jeunesse a pris le pouvoir chez les femmes alors que chez les hommes, les habitués ont retrouvé leurs meilleures sensations.

En l’absence des stars de la discipline, la jeunesse a pris le pouvoir chez les femmes alors que chez les hommes, les habitués du début de saison ont retrouvé leurs meilleures sensations sur le circuit normand de Flamanville.

Duel d’espoirs bataves

Cette avant-dernière manche de la Coupe du monde de cyclo-cross avait des allures de laissée pour compte au vu de la liste des partantes annoncées ce dimanche. Sans Lucinda Brand, Denise Betsema, Marianne Vos, Ceylin del Carmen Alvarado, Annemarie Worst ou encore Sanne Cant, l’épreuve de Flamanville offrait une occasion unique pour les courageuses ayant fait le trajet jusqu’en Normandie. Briller sur une épreuve de Coupe du monde reste le symbole d’une carrière brillante, autant saisir cette chance dès ce dimanche.

Et malgré l’absence des stars des labourés, les Néerlandaises gardaient l’avantage sur ce terrain technique. Les leaders du classement destiné aux moins de 23 ans prenaient les commandes et ne lâchaient plus cette tête de course. Puck Pieterse (Alpecin-Fenix), en tête du groupe des espoirs, réalisait la meilleure prestation physique et technique, lui permettant ainsi d’obtenir quelques secondes d’avance sur sa rivale Fem van Empel (Pauwels Sauzen-Bingoal) et un avantage plus important sur Blanka Kata Vas (SD Worx), moins en verve sur les chemins techniques. Van Empel parvenait à rentrer dès la mi-course sur Pieterse pour lancer un duel qui allait durer jusqu’à l’ultime ligne droite en montée vers la ligne d’arrivée.

«Nous avions prévu hier soir un plan pour partir ensemble. Nous dormions ensemble à l’hôtel et savions que nous avions une chance de gagner. C’était évidemment du chacun pour soi, mais nous pouvions nous accorder durant la course. Et on n’a rien laissé derrière nous», réagit Fem van Empel, qui restait bien en tête dans le dernier tour avant de lancer son sprint… dans la roue de Pieterse, plus agile au dernier virage. Et au bout de l’effort, la victoire revenait à la championne du monde espoir, vainqueur de sa deuxième épreuve de la saison après Val di Sole, début décembre. « Je savais que mon sprint est l’un de mes points forts. Puck et moi sommes d’égale valeur et elle était un peu devant moi, mais c’était en pente et on avait chacune toutes nos chances », estime la vainqueure du jour. « Je ne me serais jamais attendu à deux victoires dès cette saison ».

Si elle termine deuxième ce week-end, Pieterse est quasiment assurée de remporter la Coupe du monde des espoirs, au moins si elle ne chute pas d’une dizaine de places derrière Van Empel lors de la dernière manche à Hoogerheide, dimanche prochain. Le podium du jour est complété par Blanka Kata Vas, une autre “jeune” de 20 ans, ce qui donne une moyenne d’âge d’à peine 19 ans et demi sur le podium ! Alors que côté belge, Marion Norbert-Riberolle (Starcasino) a longtemps bataillé pour la sixième place pour finalement conclure en neuvième position, juste devant Alicia Franck (Proximus-Alphamotorhomes-Doltcini).

Résultats de la 14e manche de la Coupe du monde féminine de cyclo-cross à Flamanville :

  1. Fem van Empel (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) en 53:39 *
  2. Puck Pieterse (P-B, Alpecin-Fenix) *
  3. Blanka Kata Vas (Hon, SD Worx) à 0:23
  4. Inge van der Heijden (P-B, 777) à 1:29
  5. Silvia Persico (Ita, FAS-Valcar-Travel & Service) à 1:33
  6. Hélène Clauzel (Fra, A.S. Bike Crossteam) à 1:50
  7. Manon Bakker (P-B, IKO-Crelan) à 1:53
  8. Eva Lechner (Ita, FAS-Valcar-Travel & Service) à 2:00
  9. Marion Norbert-Riberolle (BEL, Starcasino CX Team) à 2:05
  10. Alicia Franck (BEL, Proximus-Alphamotorhomes-Doltcini) à 2:35

* Participantes de la catégorie espoirs (moins de 23 ans)

Classement général provisoire de la Coupe du monde féminine de cyclo-cross (après 14 manches sur 15) :

  1. Lucinda Brand (P-B, Baloise Trek Lions) 402 points
  2. Denise Betsema (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) 343 pts
  3. Puck Pieterse (P-B, Alpecin-Fenix) 325 pts *
  4. Fem van Empel (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) 293 pts *
  5. Shirin van Anrooij (P-B, Baloise Trek Lions) 216 pts *
  6. Marianne Vos (P-B, Team Jumbo-Visma) 214 pts
  7. Inge van der Heijden (P-B, 777) 207 pts
  8. Annemarie Worst (P-B, 777) 192 pts
  9. Blanka Kata Vas (Hon, SD Worx) 190 pts
  10. Hélène Clauzel (Fra, A.S. Bike Crossteam) 190 pts

* Participantes de la catégorie espoirs (moins de 23 ans)

La première d’Iserbyt en deux mois

Si Wout van Aert (saison terminée), Mathieu Van der Poel (récemment opéré au genou) ou Tom Pidcock (repos avant les Mondiaux) ont renoncé à une participation à Flamanville, les meneurs de la Coupe du monde de cyclo-cross étaient bien présents ce dimanche pour cette pénultième manche en France. Et dès les premières minutes, Toon Aerts (Baloise Trek Lions) montrait qu’il n’était pas venu pour de la figuration. Laurens Sweeck (Pauwels Sauzen-Bingoal) suivait l’offensive par une accélération puissante de son cru, avant de voir son équipier Eli Iserbyt rentrer et le déborder pour faire parler sa maîtrise technique. Aerts tentait de suivre puis laissait un trou sur une petite faute…

« Lors de la reconnaissance, c’était très glissant, mais cela a séché au fil du temps. Je voulais réaliser une course propre. Je me sentais très forte, j’ai développé de la puissance et j’ai rapidement pu trouver le bon rythme », se réjouit Iserbyt, parti dès le troisième des huit tours à couvrir pour un solo dont il avait déjà l’habitude en début de saison. Malgré la pluie dans le final, personne ne revenait sur le vainqueur de la Coupe du monde, largement en tête avec une minute d’avance sur Aerts, sauvé par de bons choix de pneus en deuxième partie de course. « Je savais que je n’étais pas super mauvais, mais désormais le sentiment est meilleur. Une victoire est toujours importante pour la tête. J’espère que je suis sur la bonne voie pour les Mondiaux », espère Iserbyt, une semaine après son « jour sans » lors du championnat de Belgique. Ce succès lui permet en tout cas de lever les bras pour la première fois depuis le 28 novembre, à l’époque déjà en France, à Besançon. Soit une éternité durant l’hiver.

Aerts et Vanthourenhout complètent le podium du jour, confirmant la tendance de cette saison lorsque les stars des labourés ne sont pas présents. Cela suffira-t-il pour les championnats du monde à Fayetteville ? Une dernière répétition générale est attendue dimanche prochain à Hoogerheide.

Résultats de la 14e manche de la Coupe du monde masculine de cyclo-cross à Flamanville :

  1. Eli Iserbyt (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) en 1h01:51
  2. Toon Aerts (BEL, Baloise Trek Lions) à 0:59
  3. Michael Vanthourenhout (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 1:12
  4. Laurens Sweeck (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 1:39
  5. Kevin Kuhn (Sui, Tormans-Circus) à 1:44
  6. Jens Adams (BEL, Hollebeekhoeve) à 1:46
  7. Corné van Kessel (P-B, Tormans-Circus)
  8. Toon Vandebosch (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 2:10
  9. Joshua Dubau (Fra, Peltrax) à 2:13
  10. Timon Rüegg (Sui, Cross Team Legendre) à 2:17

Classement général provisoire de la Coupe du monde masculine de cyclo-cross (après 14 manches sur 15) :

  1. Eli Iserbyt (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) 445 points
  2. Michael Vanthourenhout (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) 335 pts
  3. Toon Aerts (BEL, Baloise Trek Lions) 327 pts
  4. Quinten Hermans (BEL, Tormans-Circus) 280 pts
  5. Lars van der Haar (P-B, Baloise Trek Lions) 251 pts
  6. Corné van Kessel (P-B, Tormans-Circus) 220 pts
  7. Laurens Sweeck (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) 207 pts
  8. Toon Vandebosch (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) 202 pts
  9. Daan Soete (BEL, Deschacht-Group Hens-Maes Containers) 197 pts
  10. Vincent Baestaens (BEL, Deschacht-Group Hens-Maes Containers) 196 pts

Photos : Archives Alain Vandepontseele/Alain VDP Photography

Total
9
Shares
Précédent article
Tadej Pogacar Vainqueur - Tour de Lombardie 2021 - RCS Sport LaPresse

Grands Tours : voici les leaders attendus sur le Giro, le Tour de France et la Vuelta 2022

Article suivant
Peloton - 8e étape Tour d’Espagne Vuelta 2021 - ASO GOmezsport Luis Angel Gomez

Découvrez et téléchargez le calendrier cycliste sur route de la saison 2022

Articles similaires