Coupe du monde de cyclo-cross #8 à Besançon : Brand et Iserbyt accentuent leur avantage

Lucinda Brand a profité d’une balade en solo à Besançon alors qu’Eli Iserbyt a bénéficié d’une chute de Toon Aerts pour gagner.
Montage Lucinda Brand Eli Iserbyt - Vainqueurs Cyclo-cross Besançon 2021 - Captures Proximus

Contrairement à la veille à Courtrai, la championne du monde Lucinda Brand (Baloise Trek Lions) a profité d’une balade en solo à Besançon alors qu’Eli Iserbyt (Pauwels Sauzen-Bingoal) a bénéficié d’une chute de Toon Aerts (Baloise Trek Lions) pour gagner cette huitième manche. Ce qui permet à Brand et Iserbyt de poursuivre leur baroud en tête des classements généraux de la Coupe du monde.

Brand brillante dans la boue

Cette huitième manche de la Coupe du monde de cyclo-cross, inédite, dévoilait un tracé difficile, sur une boue grasse qui s’accroche aux roues. En l’absence de Blanka Kata Vas (pause annoncée) et de Ceylin del Carmen Alvarado (maux de dos), les noms de Lucinda Brand (Baloise Trek Lions), Clara Honsinger (Cannondale-Cyclocrossworld) ou encore Denise Betsema (Pauwels Sauzen-Bingoal) sortaient pour citer les favorites de ce circuit technique et rendu encore plus ardu par la pluie poursuivant son travail depuis le début de la journée. Pour éviter d’éventuels dégâts déjà confirmés dès le départ par les chutes d’Annemarie Worst (777), Shirin van Anrooij (Baloise Trek Lions) ou encore Anna Kay (Starcasino CX Team), la championne du monde Lucinda Brand décidait de foncer en tête. Après un départ enfin acceptable, la Néerlandaise s’isolait en solitaire dès le premier tour, sans autre concurrente pour suivre ses relances puissantes sur ces chemins glissants.

“J’ai pu prendre la tête tout de suite, c’était bien”, confie Brand. “Dès le premier tour, vous voulez choisir votre propre trajectoire. C’est ce qui procure le moins de stress. Et sur ce parcours, il ne faut pas ralentir, au risque de perdre son élan. Il faut maintenir un bon rythme, pour bien passer dans la boue”, ajoute la n°1 du moment, parfaitement lancée sur ce circuit sans pour autant creuser un écart ahurissant. Une quinzaine de secondes qui se développait en une demi-minute au fil des tours. Car Brand faisait quelques erreurs techniques, mais elle ne perdait jamais plus de dix secondes sur ces fautes, au grand dam de Denise Betsema, en verve ce dimanche. Mais la coureuse du Texel ne parvenait pas à se détacher de ses rivales néerlandaises. Elle était même débordée avant le dernier tour par la Canadienne Maghalie Rochette (Specialized-Rapha), qui filait ainsi vers son premier podium européen en Coupe du monde !

Brand restait parfaitement concentrée dans ces deux derniers tours pour aller conquérir sa huitième victoire de la saison, et conserver ainsi la tête de la Coupe du monde avec 29 points d’avance sur Denise Betsema, finalement troisième du jour derrière Rochette. “C’est bien d’obtenir cette avance dès maintenant vu que je ne serai pas présente à Val di Sole“, rapporte la championne du monde, qui sera en stage avec Baloise Trek Lions dans deux semaines, évitant ainsi la manche italienne de la Coupe du monde. “Je n’avais pas la puissance aujourd’hui”, estime Betsema, dans le bon coup jusqu’à la mi-course. “J’espérais encore retrouver mon bon rythme, mais cela n’est jamais arrivé finalement. Je pense que Lucinda était bien la plus forte aujourd’hui. Mais cela aurait pu être pire. J’ai tout donné et je dois être content de ce résultat”, confirme la leader de Pauwels Sauzen-Bingoal.

https://twitter.com/UCIcyclocrossWC/status/1464983993888219137

Surprenante deuxième pour sa troisième course européenne de la saison, la Canadienne Maghalie Rochette confirmait son grand bonheur sur le podium et en interview. “Cela a toujours été un rêve pour moi d’obtenir un podium sur une manche européenne de Coupe du monde”, réagit-elle. “J’ai déjà gagné en Coupe du monde aux États-Unis, mais j’ai toujours eu du mal à prester en Europe. Cela a finalement réussi, et j’en suis ravie. J’ai parfois été trop enthousiaste et trop nerveuse, mais aujourd’hui j’ai sur garder mon calme. Rester dans ma zone”, confirme Rochette, désormais décidée à empocher une première victoire sur un grand cross européen.

Résultats de la 8e manche féminine de la Coupe du monde de cyclo-cross à Besançon :

  1. Lucinda Brand (P-B, Baloise Trek Lions), les 4 tours en 51:09
  2. Maghalie Rochette (Can, Specialized-Rapha) à 0:26
  3. Denise Betsema (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 0:34
  4. Fem van Empel (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 0:37
  5. Puck Pieterse (P-B, Alpecin-Fenix) à 0:44 *
  6. Inge van der Heijden (P-B, 777) à 1:21
  7. Clara Honsinger (USA, Cannondale-Cyclocrossworld) à 1:31
  8. Shirin van Anrooij (P-B, Baloise Trek Lions) à 1:40 *
  9. Katie Clouse (USA, Cannondale-Cyclocrossworld) à 2:10
  10. Line Burquier (Fra, A.S. Bike Crossteam) à 2:31 *

Classement général de la Coupe du monde féminine de cyclo-cross (après 8 manches sur 16) :

  1. Lucinda Brand (P-B, Baloise Trek Lions) 252 points
  2. Denise Betsema (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) 223 pts
  3. Puck Pieterse (P-B, Alpecin-Fenix) 182 pts *
  4. Shirin van Anrooij (P-B, Baloise Trek Lions) 140 pts *
  5. Annemarie Worst (P-B, 777) 134 pts
  6. Fem van Empel (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) 133 pts *
  7. Blanka Kata Vas (Hon, SD Worx) 125 pts *
  8. Clara Honsinger (USA, Cannondale-Cyclocrossworld) 124 pts
  9. Inge van der Heijden (P-B, 777) 121 pts
  10. Yara Kastelijn (P-B, IKO-Crelan) 113 pts

* Participantes de la catégorie espoirs (moins de 23 ans)

Aerts et Iserbyt : qui tombe perd ?

Plusieurs forfaits étaient également à déplorer chez les hommes, ce dimanche : les Belges Quinten Hermans (Tormans-Circus) et Daan Soete (Deschacht-Group Hens-Maes Containers) avaient déjà annoncé leur forfait pour prendre du repos avant le lourd mois de décembre qui s’annonce alors que le champion d’Europe Lars van der Haar (Baloise Trek Lions) a renoncé en raison de maux de dos plus importants qu’annoncé initialement. Le terrain lourd et bien mouillé de Besançon pouvait donc offrir une course plus ouverte qu’à l’accoutumée. Mais dès les deux premiers tours de circuit, Toon Aerts (Baloise Trek Lions) confirmait sa forme de la veille en menant des relances puissantes, alors qu’Eli Iserbyt (Pauwels Sauzen-Bingoal) devait remonter le peloton après un départ difficile pour tenter de suivre les assauts de son rival anversois.

Le duel entre les deux hommes se prolongeait sur toute l’heure de course, pendant que le champion du monde espoir Pim Ronhaar (Baloise Trek Lions), à peine 20 ans, réalisait sa meilleure manche de Coupe du monde, en troisième position, accompagné après la mi-course par Michael Vanthourenhout (Pauwels Sauzen-Bingoal). Aerts semblait tenir le meilleur rythme en tête et parvenait même à lâcher Iserbyt à l’aube du dernier tour. Mais dans un dévers, le coureur de Baloise Trek Lions essayait de tourner à gauche pendant que sa machine décidait de partir tout droit. En descendant du vélo, il glissait et était débordé par Iserbyt qui n’avait pas besoin de plus pour retrouver un second souffle salvateur.

“Quand Toon a attaqué, j’ai dû plier pendant un moment. J’ai pris beaucoup de risques pour revenir et quand il a fait une erreur, j’ai su que son meilleur moment était passé. Je devais ensuite rouler à mon propre rythme”, confirme le leader de la Coupe du monde, en route vers sa cinquième victoire de la saison sur ce challenge international. “J’ai essayé de mettre Eli sous pression”, réagit Aerts. “C’était super glissant. J’ai essayé de me redresser, mais c’était fini. J’ai senti que la course était perdue à ce moment-là, parce qu’il n’y avait aucune chance que je puisse repartir aussi vite”. Le Belge est pourtant resté un long moment à quelques secondes d’Iserbyt avant de perdre définitivement pied après une nouvelle glissade dans le dernier tour. Pourtant, il y avait une possibilité de s’imposer : dans la dernière montée à pied, le leader tardait à descendre de son vélo et glissait longuement vers l’arrière. De précieuses secondes perdues à l’approche de l’arrivée mais Aerts était trop loin pour rentrer à ce moment-là.

“Je n’étais pas sûr que j’avais encore une avance suffisante sur Aerts. Mais j’ai finalement connu une très bonne journée. D’habitude, Toon craque à la fin après avoir mené un rythme très rapide, mais là, on se rendait coup pour coup, en roulant très vite. Et la foule a rendu cette course phénoménale. C’était très agréable de disputer cette course en France”, se réjouit Iserbyt, qui compte désormais 79 points d’avance sur Aerts au classement de la Coupe du monde. Et 110 points sur le troisième, Lars van der Haar, absent ce dimanche. Le ciel s’éclaircit donc pour le sociétaire de Pauwels Sauzen-Bingoal.

Résultats de la 8e manche masculine de la Coupe du monde de cyclo-cross à Besançon :

  1. Eli Iserbyt (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal), les 6 tours en 1h03:47
  2. Toon Aerts (BEL, Baloise Trek Lions) à 0:10
  3. Pim Ronhaar (P-B, Baloise Trek Lions) à 1:44
  4. Michael Vanthourenhout (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 1:57
  5. Corné van Kessel (P-B, Tormans-Circus) à 2:19
  6. Niels Vandeputte (BEL, Alpecin-Fenix) à 2:21
  7. Tom Meeussen (BEL, Deschacht-Group Hens-Maes Containers) à 2:27
  8. Toon Vandebosch (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 2:31
  9. Marcel Meisen (All, Alpecin-Fenix) à 2:40
  10. Laurens Sweeck (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 2:42

Classement général de la Coupe du monde masculine de cyclo-cross (après 8 manches sur 16) :

  1. Eli Iserbyt (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) 285 points
  2. Toon Aerts (BEL, Baloise Trek Lions) 206 pts
  3. Lars van der Haar (P-B, Baloise Trek Lions) 175 pts
  4. Quinten Hermans (BEL, Tormans-Circus) 175 pts
  5. Michael Vanthourenhout (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) 173 pts
  6. Corné van Kessel (P-B, Tormans-Circus)  129 pts
  7. Toon Vandebosch (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) 116 pts
  8. Laurens Sweeck (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) 110 pts
  9. Daan Soete (BEL, Deschacht-Group Hens-Maes Containers) 108 pts
  10. Vincent Baestaens (BEL, Deschacht-Group Hens-Maes Containers) 107 pts

Photos : captures Proximus Pickx

Total
45
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Précédent article
Montage Lucinda Brand Toon Aerts - Cyclo-cross de Courtrai 2021 - Alain Vandepontseele

Trophée X²O Badkamers #2 à Courtrai : Brand refait son retard sur Betsema, Aerts fait cavalier seul

Article suivant
Mathieu Van der Poel 2 - Cyclo-cross d'Anvers 2020 - Alain Vandepontseele

La 9e manche de la Coupe du monde de cyclo-cross à Anvers est annulée

Articles similaires