Trophée X²O Badkamers #2 à Courtrai : Brand refait son retard sur Betsema, Aerts fait cavalier seul

Lucinda Brand a dû faire face à une chute et à une forte opposition néerlandaise, tandis que Toon Aerts a déroulé face à Eli Iserbyt.
Montage Lucinda Brand Toon Aerts - Cyclo-cross de Courtrai 2021 - Alain Vandepontseele

La championne du monde Lucinda Brand (Baloise Trek Lions) a dû faire face à une chute et à une forte opposition néerlandaise pour s’offrir sa troisième victoire consécutive à Courtrai, tandis que Toon Aerts (Baloise Trek Lions) a déroulé face à Eli Iserbyt (Pauwels Sauzen-Bingoal), apparu usé sur cet Urban Cross.

La bagarre néerlandaise

Cela devient une habitude : cette deuxième manche féminine du Trophée X²O Badkamers a de nouveau permis aux Néerlandaises de faire montre de leur domination. Sur ce cyclo-cross particulier, en bord de Leie, les représentantes bataves ont toutefois dû patienter. En retrait après la chute de la championne de Belgique Sanne Cant (IKO-Crelan), elles ont laissé durant un temps la place de leader à Marion Norbert-Riberolle (Starcasino CX) et Anna Kay (Starcasino CX). Le baroud des deux équipières était toutefois contenu dans ce tour initial par la championne des Pays-Bas Ceylin del Carmen Alvarado (Alpecin-Fenix), partie dès le premier passage sur le pont courtraisien avec Denise Betsema (Pauwels Sauzen-Bingoal). Et dès le deuxième tour, Lucinda Brand (Baloise Trek Lions) les rejoignaient, avec Norbert-Riberolle, Kay et Annemarie Worst (777) dans la roue. La leader du Trophée X²O Badkamers après sa victoire surprise sur le Koppenberg, l’Américaine Clara Honsinger (Cannondale-Cyclocrossworld) connaissait pour sa part une journée difficile après avoir été retardée par les chutes du premier tour.

À la mi-course, les Néerlandaises reprenaient leur place aux avant-postes, sous l’assaut de Lucinda Brand, habituée des accélérations. “J’ai été bloquée au départ après la chute de Cant. J’ai eu l’impression que tout le peloton m’avait dépassé. Heureusement, j’ai pu remonter, mais cela m’a coûté beaucoup d’énergie”, avoue après coup la championne du monde. En tête avec Betsema et Alvarado après ce coup d’accélérateur, Brand semblait en effet tirer la langue dans l’avant-dernier tour avant de se découvrir un second souffle dans le final. Alors que Betsema lâchait prise à la régulière, Alvarado restait à quelques longueurs de la championne du monde dans ce cinquième et dernier tour haletant. Mais le duel néerlandais tournait à l’avantage de son aînée, moins à l’aise sur les passages techniques, mais plus puissante dans ses relances.

Lucinda Brand s’impose ainsi pour la troisième année consécutive sur l’Urban Cross de Courtrai, avec seulement sept secondes d’avance sur la courageuse Alvarado, qui décroche sa première place de dauphine de la saison. Brand revient ainsi à près d’une minute et demie de Betsema au classement général du Trophée X²O Badkamers. “Je pensais vraiment que j’étais partie trop tôt dans le dernier tour, mais ensuite cela s’est bien passé”, se réjouit Brand, partie après le podium et une douche pour la cité française de Besançon, où se déroule ce dimanche la huitième manche de la Coupe du monde. Comme Betsema, Alvarado, Worst, Cant, Norbert Riberolle ou encore Kay, qui vont enchaîner un voyage de six heures en voiture avant le deuxième cyclo-cross du week-end. L’enchaînement risque donc de piquer…

Les Belges peuvent se réjouir, pour leur part, avec les sixième et septième places de Cant et Norbert-Riberolle. L’une a réalisé un retour fracassant après une nouvelle chute dès le premier tour (déjà la troisième en trois semaines), l’autre a mené un début de course tambour battant avant le dépassement de sa compatriote dans l’avant-dernier tour. De bon augure en vue d’un mois de décembre chargé, durant lequel la forme sera primordiale.

Résultats de la 2e manche féminine du Trophée X²O Badkamers à Courtrai :

  1. Lucinda Brand (P-B, Baloise Trek Lions), les 5 tours en 47:49
  2. Ceylin del Carmen Alvarado (P-B, Alpecin-Fenix) à 0:07
  3. Denise Betsema (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 0:36
  4. Annemarie Worst (P-B, 777) à 0:48
  5. Anna Kay (G-B, Starcasino CX Team)
  6. Sanne Cant (BEL, IKO-Crelan) à 0:51
  7. Marion Norbert-Riberolle (BEL, Starcasino CX Team) à 1:04
  8. Maghalie Rochette (Can, Specialized-Rapha) à 1:21
  9. Clara Honsinger (USA, Cannondale-Cyclocrossworld) à 2:25
  10. Christine Majerus (Lux, SD Worx) à 2:39

Classement général provisoire du Trophée X²O Badkamers féminin (après 2 manches sur 8) :

  1. Denise Betsema (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) en 1h39:19
  2. Lucinda Brand (P-B, Baloise Trek Lions) à 1:33
  3. Ceylin del Carmen Alvarado (P-B, Alpecin-Fenix) à 1:41
  4. Clara Honsinger (USA, Cannondale-Cyclocrossworld) à 1:52
  5. Annemarie Worst (P-B, 777) à 3:26
  6. Blanka Kata Vas (Hon, SD Worx) à 5:12
  7. Anna Kay (G-B, Starcasino CX Team) à 5:25
  8. Sanne Cant (BEL, IKO-Crelan) à 5:28
  9. Marion Norbert-Riberolle (BEL, Starcasino CX Team) à 5:41
  10. Maghalie Rochette (Can, Specialized-Rapha) à 5:58

La journée parfaite de Toon Aerts

En l’absence de Quinten Hermans (Tormans-Circus), forfait pour ce rendez-vous courtraisien, et du champion d’Europe Lars van der Haar (Baloise Trek Lions), blessé au dos lors de l’entraînement du samedi matin, un duel belgo-belge s’annonçait dans la cité flandrienne entre Eli Iserbyt (Pauwels Sauzen-Bingoal), autoritaire vainqueur de la première manche du Trophée X²O Badkamers sur le Koppenberg, et son dauphin Toon Aerts (Baloise Trek Lions). Avec onze succès au compteur, le leader du général émergeait comme principal favori. Et pourtant, une première chute dans le seul bac à sable de la journée prédisait une après-midi difficile pour l’homme fort de la saison. Ce qui se confirmait au terme du premier tour : pendant que Toon Aerts (Baloise Trek Lions) affichait sa puissance sur le pont enjambant la Leie, Iserbyt menait une poursuite vaine. L’ex-champion d’Europe ne reprenait pas une seule seconde sur Aerts et semblait même à la peine sur le plan technique, par rapport à ses démonstrations de ces dernières semaines.

Le jeu de chat et souris tournait court, et Aerts ne décélérait pas pour aller conquérir son troisième succès de la saison et surtout prendre la tête du Trophée X²O Badkamers. Grâce à son sprint final, il obtient même 43 secondes d’avance sur Iserbyt au général. “C’était une très bonne journée”, confirme le souriant Aerts. “J’avais deux plans pour cette course : soit je me sentais moins bien et je me contentais de suivre, soit je me sentais fort et je devais accélérer dès le départ. Je me suis vraiment donné à fond, pour reprendre chaque seconde possible. Dans le dernier tour, j’essayais surtout de ne pas commettre d’erreurs, car j’étais fatigué. J’ai même oublié de lever les bras sur la ligne”, révèle le vainqueur du jour, heureux de récupérer cette place de leader d’un trophée prestigieux. “Loenhout, Baal et Bruxelles sont des manches difficiles sur lesquelles j’espère prendre du temps“, indique-t-il à ce sujet.

Deuxième après avoir débordé et lâché le Néerlandais Corné van Kessel (Tormans-Circus) dans l’avant-dernier tour, Eli Iserbyt a cédé plus d’une minute durant cette épreuve qui semblait pourtant mieux lui convenir. Mais la fatigue commence à se faire sentir pour le coureur belge. “Je dois faire des choix cette saison. Ce serait bien de gagner tous les classements, mais la Coupe du monde reste une priorité pour moi”, indique-t-il, avant d’embarquer pour un premier trajet en voiture vers la France, avant de conclure le trajet jusqu’à Besançon ce dimanche matin. “La saison est encore très longue. Après les manches de Coupe du monde (jusqu’à fin janvier), il y a encore deux manches du Trophée X²O Badkamers en février”, analyse Iserbyt, conscient que le retard avec Aerts n’est malgré tout pas encore rédhibitoire. “Mais aujourd’hui, je suis tombé sur un Toon Aerts plus fort”, conclut Iserbyt, désormais attendu au tournant, ce dimanche, sur une manche de Coupe du monde sans Van der Haar, Hermans ou encore Daan Soete.

Résultats de la 2e manche féminine du Trophée X²O Badkamers à Courtrai :

  1. Toon Aerts (BEL, Baloise Trek Lions), les 7 tours en 57:32
  2. Eli Iserbyt (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 1:07
  3. Corné van Kessel (P-B, Tormans-Circus) à 1:39
  4. Vincent Baestaens (BEL, Deschacht-Group Hens-Maes Containers) à 2:06
  5. Michael Vanthourenhout (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal)
  6. Diether Sweeck (BEL, IKO-Crelan) à 2:31
  7. Thijs Aerts (BEL, Baloise Trek Lions) à 2:57
  8. Lander Loockx (BEL, Deschacht-Group Hens-Maes Containers) à 3:01
  9. Tom Meeusen (BEL, Deschacht-Group Hens-Maes Containers) à 3:43
  10. Laurens Sweeck (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 3:53

Classement général provisoire du Trophée X²O Badkamers féminin (après 2 manches sur 8) :

  1. Toon Aerts (BEL, Baloise Trek Lions) en 2h00:13
  2. Eli Iserbyt (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 0:43
  3. Corné van Kessel (P-B, Tormans-Circus) à 4:21
  4. Michael Vanthourenhout (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 5:22
  5. Lander Loockx (BEL, Deschacht-Group Hens-Maes Containers) à 6:06
  6. Lars van der Haar (P-B, Baloise Trek Lions) à 6:19
  7. Tom Meeusen (BEL, Deschacht-Group Hens-Maes Containers) à 6:43
  8. Thijs Aerts (BEL, Baloise Trek Lions) à 6:57
  9. Vincent Baestaens (BEL, Deschacht-Group Hens-Maes Containers) à 7:02
  10. Diether Sweeck (BEL, IKO-Crelan) à 7:32

Photos : Alain Vandepontseele/Alain VDP Photography

Total
16
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Précédent article
Affiche - À Travers la Flandre 2021

À Travers la Flandre : un nouveau final pour les éditions 2022

Article suivant
Montage Lucinda Brand Eli Iserbyt - Vainqueurs Cyclo-cross Besançon 2021 - Captures Proximus

Coupe du monde de cyclo-cross #8 à Besançon : Brand et Iserbyt accentuent leur avantage

Articles similaires