Coupe du monde #3 à Termonde : Brand et Van Aert ont balayé Bella

Dans des terribles conditions météorologiques, les héros et héroïnes des labourés ont mérité leur titre ce dimanche. Dans la prairie boueuse de Termonde, face à un vent à décorner les taureaux et une gadoue à décrocher les chaussures, il fallait se défaire de la tempête Bella pour croire au succès. La n°1 féminine du moment Lucinda Brand (Telenet Baloise Lions) a confirmé son statut dans cet enfer, et Wout van Aert (Jumbo-Visma) y a remporté une victoire de référence face à Mathieu Van der Poel (Alpecin-Fenix), en souffrance.

Alvarado tente, Brand résiste

Cette troisième manche de la Coupe du monde, sur le terrain inédit de Termonde, s’annonçait déjà coriace au vu du parcours tracé dans une prairie marécageuse de la cité de la Dendre. La tempête Bella a ensuite soufflé sur la Belgique tout au long de la nuit avant quelques prolongements dans la journée. Ces conditions venaient encore corser une épreuve d’un autre temps. L’organisation devait toutefois adapter le circuit pour retirer un passage sur un pont artificiel ainsi que l’arche d’arrivée, en raison du souffle d’Éole, trop violent. Et même ces quelques retraits ne rassuraient pas forcément les concurrentes au départ de cette troisième manche.

Dès les premiers tours de roue, ou plutôt les premiers pas de course dans ces flaques de boue, les coureuses les plus puissantes menaient un grand train. La leader de la Coupe du monde Lucinda Brand (Telenet Balosie Lions) faisait une nouvelle fois grande impression, avec Denise Betsema (Pauwels Sauzen-Bingoal), la championne de Belgique Sanne Cant (IKO-Crelan) et la championne du monde Ceylin Del Carmen Alvarado (Alpecin-Fenix) dans les parages. Il fallait éviter les mauvaises trajectoires sur le vélo mais aussi les descentes trop glissantes à pied pour rester debout, et poursuivre sa course en tête. Et Brand était celle qui réalisait la meilleure prestation d’acrobate sur ce circuit d’à peine 2,6 kilomètres mais couvert à seulement 12 km/h de moyenne…

Alvarado parvenait bien à déborder Brand dans le deuxième tour pour prendre la tête en solo. La championne du monde payait toutefois ces efforts importants en première partie de course, et devait ensuite laisser Brand en première position, après une mauvaise chute dans un virage en descente mal négocié, puis un enfoncement dans une boue plus profonde…

« J’ai déjà couru 10 km plus rapidement… »

« Je sais bien courir, mais j’ai déjà couru 10 kilomètres plus rapidement que cela », rigolait Brand, le visage encore maculé de boue, à l’interview post-arrivée. « C’était très éprouvant. Je ne sais pas s’il y avait moyen de trouver un certain rythme à vélo, mais je ne l’ai en tout cas pas trouvé. À un moment donné, je ne pouvais que courir sur une longue partie, tellement c’était difficile. Et cela ne faisait qu’empirer ».

Brand tenait bon dans le dernier tour et remportait finalement sa troisième manche consécutive de Coupe du monde, avec une quinzaine de secondes d’avance sur la revenante Clara Honsinger. La championne des États-Unis, partie en deuxième ligne, a réalisé un superbe final pour conclure une nouvelle fois à la deuxième place, comme à Namur, après avoir dépassé Alvarado dans le money-time. Notons encore la belle prestation de Fem van Empel, l’ancienne footballeuse batave qui a seulement découvert le cyclo-cross l’an dernier : à 19 ans, elle termine pour la première fois quatrième d’une épreuve de Coupe du monde. Et la championne belge Sanne Cant se rassure encore avec une sixième place sur un cyclo-cross des plus difficiles.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Résultats de la 3e manche féminine de la Coupe du monde à Termonde :

1. Lucinda Brand (P-B, Telenet Baloise Lions), les 5 tours en 45:27
2. Clara Honsinger (USA, Cannondale CX Team) à 0:15
3. Ceylin Del Carmen Alvarado (P-B, Alpecin-Fenix) à 0:24
4. Fem van Empel (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 0:40
5. Annemarie Worst (P-B, 777) à 0:45
6. Sanne Cant (Bel, IKO-Crelan) à 0:48
7. Blanka Kata Vas (Hon, Doltcini-Van Eyck Sport-Proximus) à 0:54
8. Denise Betsema (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 1:22
9. Manon Bakker (P-B, Credishop-Fristads) à 1:35
10. Yara Kastelijn (P-B, Credishop-Fristads) à 2:13

Classement général provisoire de la Coupe du monde féminine (après 3 manches sur 5) :

1. Lucinda Brand (P-B, Telenet Baloise Lions) 120 points
2. Ceylin Del Carmen Alvarado (P-B, Alpecin-Fenix) 77 pts
3. Denise Betsema (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) 68 pts
4. Blanka Kata Vas (Hon, Doltcini-Van Eyck Sport-Proximus) 62 pts
5. Clara Honsinger (USA, Cannondale CX Team) 60 pts
6. Sanne Cant (Bel, IKO-Crelan) 48 pts
7. Alice Maria Arzuffi (Ita, 777) 43 pts
8. Annemarie Worst (P-B, 777) 42 pts
9. Puck Pieterse (P-B, Alpecin-Fenix) 38 pts
10. Anna Kay (G-B, Starcasino CX Team) 36 pts

Van der Poel anticipe, Van Aert réagit

La pluie n’a jamais cessé au cours de l’heure suivant la course féminine, et la tempête Bella a encore mené l’organisation de la course à modifier une partie du circuit. Les passages boueux les plus dangereux étaient ainsi retirés pour cette épreuve masculine, qui s’annonçait toutefois très compliquée à gérer. Car les sillons dans la gadoue étaient encore bien présents, le vent restait tout aussi puissant, la pluie tout aussi éreintante.

Et dès le départ, ce sont les plus puissants, une nouvelle fois, qui sortaient du premier virage avec un certain avantage. Le champion du monde Mathieu Van der Poel (Alpecin-Fenix) sortait en tête et emmenait une nouvelle fois Wout van Aert (Jumbo-Visma) ainsi que l’habituel duo de Tormans, Quinten Hermans et Corné van Kessel, toujours en forme au départ. Et après quelques tours de roue, ils n’étaient plus que deux à mener la boue de front : Van der Poel et Van Aert. Malgré une chute et un vélo coincé dans celui de Van Kessel, Van Aert se replaçait rapidement en tête pour ensuite accélérer et lâcher à la pédale Van der Poel. Le trou était fait, il ne fera que grandir durant la longue heure suivante sous la pluie et la gadoue.

« Tout le monde a tout donné »

De près d’une demi-minute après seulement trois tours de course, l’avantage de Van Aert sur Van der Poel atteignait finalement 2:49 au terme des 7 tours parcourus à près de 16 km/h de moyenne ! Soit une première pour le coureur belge, qui n’avait jamais obtenu un tel résultat face à son rival néerlandais, à la pédale. Un résultat de référence dont Van Aert se félicitait. « C’était un cyclo-cross terrible, très dur. Il n’y avait pas vraiment de tactique à appliquer, il fallait juste faire son propre tempo. Et mon rythme était visiblement beaucoup plus élevé que le reste », souriait le sportif belge de l’année derrière son masque. « Je suis resté calme au début, même si j’ai connu un départ difficile, car je m’étais habillé un peu trop chaudement. J’ai dû attendre d’avoir franchi quelques flaques d’eau pour que ça aille mieux. (rires) Ensuite, dès que j’ai trouvé mon rythme, j’ai poursuivi. Et une fois que j’avais réussi à creuser un écart avec Mathieu (Van der Poel), cela m’a fait du bien au moral ».

Van Aert souhaitait toutefois relativiser l’incroyable avantage creusé tout au long de cette heure de course. « C’est normal de voir des différences spectaculaires sur un tel parcours. Cela n’a rien à voir avec Heusden-Zolder, où on roulait de manière très tactique. Ici, à Termonde, tout le monde a tout donné. Cela ne veut pas dire que je suis vraiment meilleur que les autres. Mais c’est la confirmation que je vais bien. Et même si c’était l’un des cyclo-cross les plus fous que j’ai disputé en tant que pro, même si c’était pire à chaque tour, j’ai quand même beaucoup apprécié cette course », souriait encore le vainqueur du jour, qui passe du même coup en tête du classement de la Coupe du monde suite à la quatrième place de l’ancien leader Michael Vanthourenhout.

L’épreuve a en tout cas fait mal à bon nombre de coureurs : le Néerlandais Lars van der Haar (Telenet Baloise Lions), troisième à Zolder ce samedi, a renoncé après seulement quatre tours, alors que le Britannique Tom Pidcock (Trinity Racing), longtemps en dixième position, est rentré dans son camping-car après le cinquième tour. Cela permettait à certains de se distinguer comme le Néerlandais Pim Ronhaar (Pauwels Sauzen-Bingoal), 19 ans et deuxième année espoirs, qui célébrait sa huitième place sur la ligne. Devant son écran, Eli Iserbyt (Pauwels Sauzen-Bingoal) a également des raisons de se réjouir : le champion d’Europe a eu confirmation qu’il n’a connu aucune fracture suite à sa grave chute de la veille à Zolder, et qu’il pourrait reprendre la compétition dès le 1er janvier à Baal, si la blessure évolue bien. Le coureur belge peut donc se remettre à rêver d’une bataille féroce avec les inarrêtables Van der Poel et Van Aert durant le prochain mois.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Résultats de la 3e manche masculine de la Coupe du monde à Termonde :

1. Wout van Aert (Bel, Team Jumbo-Visma) en 1h06:10
2. Mathieu Van der Poel (P-B, Alpecin-Fenix) à 2:49
3. Toon Aerts (Bel, Telenet Baloise Lions) à 3:06
4. Michael Vanthourenhout (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal)
à 3:42
5. Laurens Sweeck (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 3:58
6. Corné van Kessel (P-B, Tormans CX Team) à 4:14
7. Quinten Hermans (Bel, Tormans CX Team) à 4:22
8. Pim Ronhaar (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 4:29
9. Thijs Aerts (Bel, Telenet Baloise Lions) à 4:49
10. Gianni Vermeersch (Bel, Credishop-Fristads) à 5:04

Classement général provisoire de la Coupe du monde masculine (après 3 manches sur 5) :

1. Wout van Aert (Bel, Team Jumbo-Visma) 95 points
2. Michael Vanthourenhout (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal)
84 pts
3. Mathieu Van der Poel (P-B, Alpecin-Fenix) 70 pts
4. Toon Aerts (Bel, Telenet Baloise Lions) 66 pts
5. Quinten Hermans (Bel, Tormans CX Team) 59 pts

6. Corné van Kessel (P-B, Tormans CX Team) 57 pts
7. Thijs Aerts (Bel, Telenet Baloise Lions) 42 pts
8. Lars van der Haar (P-B, Telenet Baloise Lions) 41 pts
9. Laurens Sweeck (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) 40 pts
10. Kevin Kuhn (Sui, Tormans CX Team) 40 pts

Photos : Alain Vandepontseele/Alain VDP Photography

Pin It on Pinterest