Superprestige #7 à Heusden-Zolder : encore une pour Brand et Van der Poel, mauvaise chute pour Iserbyt

Si la tactique a été le maître-mot sur la course féminine finalement dominée par Lucinda Brand (Telenet Baloise Lions), la rapidité a été celui de la course masculine, gérée de bout en bout par Mathieu Van der Poel (Alpecin-Fenix) après avoir évité les chutes et autres problèmes mécaniques qui ont miné ses adversaires à Heusden-Zolder.

Même au sprint, Brand répond présente

Réputé comme un circuit rapide sur lequel la tactique prend plus le pas sur la puissance pure, le tracé de Heusden-Zolder présentait tout de même quelques nouveautés ce samedi. Des virages en épingle à la mi-course dans un bassin légèrement ensablé. Une chicane avant les planches qui annoncent la dernière partie plus technique. Ces quelques modifications ne bousculaient toutefois pas le scénario attendu.

Malgré son basculement de la Coupe du monde au Superprestige, le cyclo-cross de Heusden-Zolder reste l’un des plus attendus de cette semaine intense, entre Noël et Nouvel an. Toutes les favorites, à l’exception des représentantes américaines, étaient au départ de cette septième manche du Superprestige. Et toutes menaient le sprint à tombeau ouvert sur la longue ligne droite du circuit automobile. Alors que la championne de Belgique Sanne Cant (IKO-Crelan) se retrouvait rapidement bloquée hors du Top 15, les leaders néerlandaises mettaient déjà l’accélérateur. Même s’il fallait attendre le deuxième tour pour voir Lucinda Brand (Telenet Baloise Lions), Denise Betsema (Pauwels Sauzen-Bingoal), Annemarie Worst (777), Inge van der Heijden (777) et la championne du monde Ceylin Del Carmen Alvarado (Alpecin-Fenix) creuser un avantage intéressant.

« J’ai rapidement su que cela allait se terminer au sprint, car on s’est beaucoup neutralisé, et les écarts ne dépassaient jamais plus de 50 à 100 mètres », confiait Brand à l’arrivée. « C’était difficile de faire la différence, presque comme chaque année ici ». Pourtant, la leader des Lions tentait presque à chaque tour de sortir ses rivales de sa roue. Mais même un sprint au début du dernier des cinq tours ne bouleversait pas le groupe de tête. Seule Van der Heijden, souvent lâchée, devait laisser filer les habituelles favorites à l’approche de la dernière ligne droite.

Une petite glissade d’Alvarado dans la bosse menant à l’arrivée bousculait toutefois le scénario attendu : elle bloquait Betsema et Worst, les empêchant de préparer au mieux le sprint final. Cela allait se jouer entre Brand et la championne du monde. Et au vu de sa puissance affichée tout au long de l’après-midi, Brand dominait aisément ce sprint final, pour une cinquième victoire en Superprestige, et un neuvième bouquet cette saison. « Lancer le sprint en tête n’était pas forcément idéal, surtout sur une aussi longue ligne droite jusqu’à l’arrivée. Mais finalement, il s’est avéré que lancer en première position était le bon choix. J’avais visiblement le meilleur sprint dans les jambes », ajoutait encore Brand, la coureuse du moment. Elle s’offre même un avantage de trois points au général du Superprestige avant la dernière manche, prévue en février à Middelkerke. Bref, tout lui réussit.

Lucinda Brand - Vainqueur Heusden-Zolder 2020 - Alain Vandepontseele

Résultats de la 7e manche féminine du Superprestige à Heusden-Zolder :

  1. Lucinda Brand (P-B, Telenet Baloise Lions) en 40:38
  2. Ceylin Del Carmen Alvarado (P-B, Alpecin-Fenix)
  3. Annemarie Worst (P-B, 777)
  4. Denise Betsema (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal)
  5. Manon Bakker (P-B, Credishop-Fristads) à 0:15
  6. Inge van der Heijden (P-B, 777) à 0:16
  7. Anna Kay (G-B, Starcasino CX Team) à 0:17
  8. Alicia Franck (Bel, Proximus-Alphamotorhomes) à 0:20
  9. Anne Tauber (P-B) à 0:30
  10. Laura Verdonschot (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 0:31
  11. Perrine Clauzel (Fra, A.S. Bike Crossteam) à 0:56
  12. Yara Kastelijn (P-B, Credishop-Fristads) à 1:00
  13. Sanne Cant (Bel, IKO-Crelan) à 1:06
  14. Aniek van Alphen (P-B, Credishop-Fristads) à 1:11
  15. Christine Majerus (Lux, Boels-Dolmans Cycling Team) à 1:42

Classement général provisoire du Superprestige féminin (après 7 manches sur 8) :

  1. Lucinda Brand (P-B, Telenet Baloise Lions) 101 points
  2. Ceylin Del Carmen Alvarado (P-B, Alpecin-Fenix) 98 pts
  3. Denise Betsema (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) 86 pts
  4. Annemarie Worst (P-B, 777) 79 pts
  5. Yara Kastelijn (P-B, Credishop-Fristads) 72 pts
  6. Manon Bakker (P-B, Credishop-Fristads) 64 pts
  7. Sanne Cant (Bel, IKO-Crelan) 45 pts
  8. Laura Verdonschot (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) 35 pts
  9. Aniek van Alphen (P-B, Credishop-Fristads) 34 pts
  10. Anna Kay (G-B, Starcasino CX Team) 31 pts

Van der Poel fait sa loi, Iserbyt dit adieu au reste de l’hiver

Sous les nuages, le départ de cette septième manche du Superprestige annonçait un beau combat entre les grands noms des labourés. Wout van Aert (Jumbo-Visma), malgré son départ en deuxième ligne, se replaçait rapidement en tête du peloton, et prenait finalement un départ encore meilleur que le champion du monde Mathieu Van der Poel (Alpecin-Fenix) ou le champion d’Europe Eli Iserbyt (Pauwels Sauzen-Bingoal). Derrière, le champion de Grande-Bretagne Tom Pidcock (Trinity Racing) se retrouvait bloqué par une chute avec Thijs Aerts (Telenet Baloise Lions) à l’intérieur de la première épingle du jour.

La malchance poursuivait les favoris dans ce début de course. À la fin du premier tour, Wout van Aert était victime d’une crevaison de la roue arrière, qui le faisait reculer à la 19e place… Pendant que Mathieu Van der Poel accélérait en puissance pour s’isoler en tête. Et au début du troisième tour, Iserbyt, qui se battait pour la deuxième place, heurtait violemment une barrière Nadar à la sortie d’un virage et se tordait de douleur au niveau du coude. Évacué en ambulance, le champion d’Europe voyait sa fin de saison en péril après cette terrible chute.

Van der Poel entamait la deuxième moitié de course avec près d’une demi-minute d’avance sur ses principaux poursuivants, dont Van Aert, auteur d’un effort important pour retrouver sa place parmi les meilleurs. Tout était alors une question de gestion. Van der Poel se satisfaisait d’un avantage conséquent et poursuivait sa promenade de santé. Pendant que Van Aert accélérait dans l’avant-dernier tour pour s’assurer la deuxième place, ce qu’il pouvait espérer de mieux après sa malchance en début de course. Lars van der Haar complétait le podium, alors que son équipier Toon Aerts terminait seulement septième, mais une place suffisante pour prendre la tête du classement général du Superprestige, avec cinq points d’avance sur le malheureux Iserbyt.

« Je ne voulais pas que Van Aert revienne dans la course après sa crevaison », confirmait Van der Poel en interview après sa victoire. Son accélération dès la fin du premier tour le confirmait. « Ensuite, j’ai mené un tempo plus élevé, mais je ne m’attendais pas à me retrouver seul aussi rapidement ». Le champion du monde avait également un mot pour Iserbyt : « Ce n’est pas une bonne nouvelle, j’espère qu’il va rapidement pouvoir se rétablir de ses blessures ». Pour ramener un certain suspense sur ce circuit masculin. En attendant des nouvelles du coureur belge, les autres leaders se retrouveront dès ce dimanche à Termonde pour la troisième manche de la Coupe du monde sur un tracé technique et inédit.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Résultats de la 7e manche masculine du Superprestige à Heusden-Zolder :

  1. Mathieu Van der Poel (P-B, Alpecin-Fenix) en 1h02:07
  2. Wout van Aert (Bel, Team Jumbo-Visma)
  3. Lars van der Haar (P-B, Telenet Baloise Lions)
  4. Laurens Sweeck (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal)
  5. Michael Vanthourenhout (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal)
  6. Corné van Kessel (P-B, Tormans CX Team)
  7. Toon Aerts (Bel, Telenet Baloise Lions)
  8. Gianni Vermeersch (Bel, Credishop-Fristads)
  9. Tom Pidcock (G-B, Trinity Racing)
  10. Daan Soete (Bel, Group Hens-Maes Containers)
  11. Ryan Kamp (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal)
  12. Timo Kielich (Bel, Credishop-Fristads)

Classement général provisoire du Superprestige masculin (après 7 manches sur 8) :

  1. Toon Aerts (Bel, Telenet Baloise Lions) 89 points
  2. Eli Iserbyt (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) 84 pts
  3. Michael Vanthourenhout (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) 80 pts
  4. Laurens Sweeck (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) 78 pts
  5. Lars van der Haar (P-B, Telenet Baloise Lions) 78 pts
  6. Corné van Kessel (P-B, Tormans CX Team) 71 pts
  7. Daan Soete (Bel, Group Hens-Maes Containers) 48 pts
  8. Quinten Hermans (Bel, Tormans CX Team) 36 pts
  9. Ryan Kamp (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) 34 pts
  10. Tom Pidcock (G-B, Trinity Racing) 29 pts

Photos : Alain Vandepontseele/Alain VDP Photography

Comments are closed.

Pin It on Pinterest