Championnats de Belgique sur route : De Baat et Merlier créent la surprise à Middelkerke

Kim de Baat a profité de la perte de contrôle du peloton et Tim Merlier a empoché un deuxième titre à la photo-finish.
Tim Merlier Champion de Belgique sur route 2022 - Photo-finish - Capture VRT
Tim Merlier (Alpecin-Fenix) remporte au sprint son deuxième titre de champion de Belgique face à Jordi Meeus (Bora-Hansgrohe) et Jasper Philipsen (Alpecin-Fenix) – Photo : capture VRT

Femmes : les sprinteuses surprises dans le dernier tour

Le profil totalement plat de ce championnat de Belgique autour de Middelkerke n’annonçait pas une bataille rangée entre attaquantes tant les difficultés ne se bousculaient pas sur ce parcours seulement déterminé par le vent. Et pas de chance, le vent n’était pas de la partie en ce dimanche estival. Qu’importe, les offensives ont marqué cette journée durant laquelle les équipes les plus imposantes en termes de coureuses au départ ne parvenaient pas à prendre le contrôle du peloton. Alors que les favorites, comme la tenante du titre Lotte Kopecky (SD Worx) ou Shari Bossuyt (Canyon//SRAM Racing), ne pouvaient pas plus aider au contrôle d’un groupe en vue d’une arrivée massive. D’autres équipes, comme Plantur-Pura, en profitaient pour toujours placer une coureuse en tête et ainsi mettre la pression sur le reste du peloton.

Marion Norbert-Riberolle et Kim de Baat étaient ainsi parmi les premières à se montrer à l’offensive sous le maillot bleu et rose de Plantur-Pura, avant que la championne de Belgique de cyclo-cross Sanne Cant suive directement l’attaque de Kopecky, isolée. Sans succès. De Baat se retrouvait à nouveau en tête dans le dernier tour, alors que le peloton ne parvenait toujours pas à contrôler la tête de la course. La cycliste venue de Rotterdam et devenue Belge en 2015 sortait en force avec Fien Van Eynde (IBCT), Sara Maes (Multum Accountants Ladies Cycling Team), Julie Hendrickx (Bingoal Casino-Chevalmeire), Lone Meertens (AG Insurance-NXTG Team) et Fauve Bastiaenssen, seule coureuse de club encore en tête dans ces derniers kilomètres. Dans le dernier tour du circuit local de Middelkerke, les six filles s’entendaient à merveille durant une vingtaine de minutes avant que la tactique l’emporte sur l’entraide : à force de se regarder, les six femmes en tête voyaient le peloton fondre sur elles. L’Hennuyère Alana Castrique (Cofidis) en profitait pour sortir du peloton à près de trois kilomètres de l’arrivée et rentrer en solitaire sur ce groupe de tête, finalement relancé par ce come-back.

Castrique lançait encore le sprint final dans les 200 derniers mètres mais, éreintée par son effort précédent, elle voyait De Baat la déborder : « J’avais quelques crampes dans les deux, trois derniers kilomètres et je ne savais pas si j’allais pouvoir sprinter facilement. Je suis quand même restée calme et quand Alan Castrique a lancé à côté de moi, c’était idéal : le vent était de face, je devais donc attendre le bon moment pour lancer », se réjouit De Baat, 31 ans et pour la première fois championne de Belgique grâce à ce sprint victorieux. « Honnêtement, je ne m’attendais pas du tout à rester à l’avant dans le final. L’objectif était de laisser les concurrentes de l’équipe faire le travail dans le peloton. Nous avions une équipe très costaude, avec de très bonnes coureuses. D’habitude, je roule comme équipière, je ne suis pas vraiment une grande gagnante. Cela a finalement réussi aujourd’hui », n’en revenait-elle pas au micro de la VRT.

Septième au bout d’une course offensive dans le final, Alana Castrique ne se voulait pas forcément déçue. « J’ai montré ce que je pouvais faire, que je valais une sélection en équipe nationale pour le prochain Tour de Belgique (NDLR : qui démarre mardi) », explique la Ploegsteertoise de 23 ans à nos confrères de Nord Eclair. « J’ai au moins tenté quelque chose, j’y ai cru quand j’ai rattrapé le groupe, j’ai directement lancé le sprint mais ça n’a pas réussi. J’apprends de mes erreurs pour la suite. Mais, sans réussir, j’ai montré mon audace, on a parlé de moi », ajoute-t-elle, fière de ce résultat à l’aube du Giro Donne, le Tour d’Italie féminin, et de la de la première édition du Tour de France Femmes, deux épreuves auxquelles elle espère participer cet été.

Résultats du championnat de Belgique de cyclisme féminin sur route (Middelkerke > Middelkerlke, 119.9 km) :

Results powered by FirstCycling.com

Hommes : Alpecin-Fenix a finalement joué deux cartes

Les attaques et les coups audacieux ont également marqué l’édition masculine des championnats de Belgique autour de Middelkerke. Le vent ne soufflait pas fort en Flandre-Occidentale et pourtant, les quelques bourrasques du jour ont suffi à bousculer la course du jour avec dès le passage dans les Moëres des premières cassures qui ont notamment mis à mal Remco Evenepoel (Quick-Step Alpha Vinyl) puis Arnaud De Lie (Lotto-Soudal), avant que les attaques s’enchaînent au fil des regroupements à l’arrivée sur le circuit local de Middelkerke. Avec des offensives notamment de… Evenepoel, revenu du Diable vauvert à l’arrière, avec Jasper Stuyven (Trek-Segafredo) et Sep Vanmarcke (Israel-Premier Tech) notamment.

L’attaque était audacieuse sur un terrain aussi plat, sans aucune autre difficulté pour mettre en péril un peloton de sprinters encore bien compact malgré les chutes et autres défaillances qui ont marqué cette journée en noir-jaune-rouge. Evenepoel, Stuyven et Vanmarcke ne pouvaient faire face aux relais mis en place par les équipes de sprinters, un temps apparues comme efficaces. Car après ce regroupement à quatre kilomètres de l’arrivée, les équipiers des favoris qu’étaient De Lie, Jasper Philipsen, Tim Merlier (Alpecin-Fenix), Timothy Dupont (Bingoal Pauwels Sauces WB) ou encore Jordi Meeus (Bora-Hansgrohe), ne semblaient pas savoir comment se placer pour bien lancer le peloton dans le dernier kilomètre. Chacun s’essayait au placement aléatoire et à ce jeu, l’équipe Alpecin-Fenix semblait la mieux équipée : Tim Merlier lançait le sprint derrière Sasha Weemaes (Sport Vlaanderen-Baloise) à 200 mètres du but et emmenait notamment son équipier Jasper Philipsen dans la roue. Mais sur cette ultime ligne droite, Merlier tenait la distance et jetait son vélo sur la ligne en première position, pour une demi-roue à peine devant Jordi Meeus. Philipsen, lui, devait se contenter de la dernière marche du podium.

Cela ne semblait pourtant pas bien parti : « J’ai rapidement dû lancer. Je pensais que Lionel Taminiaux (NDLR : son équipier) ne m’avait pas bien compris et je me suis retrouvé très tôt dans le vent, à devoir résister. Je n’avais pas le sentiment que je pouvais mettre une deuxième accélération comme j’ai l’habitude. Mais j’ai quand même osé et cela a fini par payer », se rassure Merlier, qui s’offre ainsi un deuxième titre national, à la surprise de tous vu sa blessure au coude qui l’empêchait de reprendre sa position de favori des sprints depuis avril.

Cette victoire avait toutefois un goût amer chez Alpecin-Fenix. Le favori et leader annoncé était Jasper Philipsen. Tim Merlier, lui, était annoncé comme outsider. Et dans l’équipe, on savait sur qui miser vu le secret de polichinelle autour de Merlier : celui-ci va signer l’an prochain chez Quick-Step Alpha Vinyl. « Mais il prend aujourd’hui le titre pour Alpecin-Fenix », se rassure le manager Christoph Roodhooft. « Je suis heureux pour Tim et pour l’équipe. S’il ne gagne pas, alors Jordi Meeus gagne et nous n’obtenons rien. En tant qu’équipe, nous avons couru une course parfaite », renchérit-il, avant de confirmer que seul Philipsen sera bien présent lors du Tour de France, cet été.

Autre favori annoncé, Arnaud De Lie s’est pour sa part perdu dans le dernier kilomètre. Sans poisson-pilote à ses côtés pour le replacer, le Luxembourgeois a dû cravacher dans l’ultime ligne droite pour finalement conclure en sixième position : « Je n’étais pas venu pour cela. Je pense qu’il nous manquait un coureur dans la dernière ligne droite, c’est vraiment dommage. Mais je pense que nous avons livré une bonne course collective. Il y a du positif à en retirer », analyse celui qui disputait pour rappel son premier championnat de Belgique parmi les professionnels. Il aura encore bien d’autres occasions de s’afficher aux premières positions.

Résultats du championnat de Belgique de cyclisme masculin sur route (Middelkerke > Middelkerke, 208.7 km) :

Results powered by FirstCycling.com

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Précédent article

Championnats nationaux de cyclisme sur route : les résultats de la saison 2022

Article suivant
Présentation Tour de France 2022 Christian Prudhomme - ASO Fabien Boukla

Tour de France 2022 : notre présentation des 21 étapes de la 109e édition

Articles similaires