Trophée X2O Badkamers #8 à Bruxelles : Alvarado et Aerts lèvent les bras, Brand et Iserbyt gagnent au général

Dernier cyclo-cross dit «de classement» de la saison 2020-2021, le cyclo-cross de Bruxelle promettait du suspense à tous les étages, entre les courses pour le général et celles pour la victoire du jour. En solitaire, Ceylin Del Carmen Alvarado (Alpecin-Fenix) et Toon Aerts (Baloise Trek Lions) ont affiché leur plus beau sourire sur la ligne d’arrivée, alors que Lucinda Brand (Baloise Trek lions) a dû se démener malgré des problèmes mécaniques pour remporter le Trophée X2O Badkamers, au contraire d’Eli Iserbyt (Pauwels Sauzen-Bingoal), plus tranquille dans la course masculine.

La troisième consécutive d’Alvarado

Le circuit technique du campus de la Plaine à Bruxelles (ou plutôt sur la commune d’Ixelles) est le terrain privilégié de Ceylin Del Carmen Alvarado. La Néerlandaise y avait décroché sa première grande victoire internationale voici deux saisons, et elle n’a depuis lors pas quitté la coiffe d’académicienne remise à la vainqueur de l’épreuve bruxelloise. Et sur ce tracé gelé et glissant à souhait, la championne d’Europe faisait parler sa technique pour décrocher une à une ses adversaires, et ainsi s’isoler en tête.

Avec près de 20 secondes d’avance après trois tours (sur seulement cinq tours et 41 minutes de course), Alvarado devait tout de même s’inquiéter du retour de Denise Betsema dans le quatrième tour. Cette dernière jouait en effet le classement général, pointée à seulement 35 secondes au général de Lucinda Brand. «Betsema avait sa propre course dans la course. Elle a essayé de prendre des secondes sur Lucinda, et c’est pour cela qu’elle s’est rapprochée. Je ne m’en étais pas rendue compte au début, mais ensuite je l’ai vue accélérer derrière moi. J’ai alors su que je devais refaire un effort», confirme Alvarado au micro de Sporza après l’épreuve.

Ce nouveau coup d’accélérateur permettait à Alvarado de reprendre un avantage suffisant pour célébrer en toute tranquilité sa troisième victoire consécutive dans la capitale en trois saisons. Et pourtant, elle l’avoue : «C’était une course assez dure malgré tôt. Le vent s’est levé au fil de la course et à cause de la neige, il était parfois difficile de revenir sur les pédales. Mais c’était une course excitante».

Les pédales ont failli faire tomber Brand

Les caméras de la VRT étaient toutefois plus souvent sur la poursuite derrière la vainqueur du jour. Car le général du Trophée X2O Badkamers était bien en jeu sur ces routes. Et l’accélération de Betsema a bien failli bouleverser la position de la championne du monde Lucinda Brand. Car la coureuse de Pauwels Sauzen-Bingoal terminait à seulement six secondes d’Alvarado sur la ligne. Et derrière… pas de maillot arc-en-ciel.

«Dans le dernier tour, je ne pouvais plus clipser mes pédales après le passage sur les planches. Je n’avais quasiment plus d’accroche dans les escaliers naturels. Je pensais que j’avais perdu le classement général, je n’avais aucune information sur l’arrivée de Denise», rapporte Lucinda Brand, finalement arrivée à 37 secondes d’Alvarado, en s’énervant sur son vélo et plus précisément ses pédales. Dans l’émotion, elle jetait son vélo devant le manager de son équipe, Sven Nys, qui lui expliquait qu’elle avait finalement bien remporté le général. «Je ne savais pas pas si j’avais gagné ou non… Je suis heureuse d’y être finalement parvenue. Cinq secondes, c’est vraiment peu», ajoute la championne du monde, qui devient la première femme de l’histoire du cyclo-cross à remporter le championnat du monde, la Coupe du monde, le Superprestige et le Trophée X2O Badkamers (anciennement DVV et Bpost Banque).

Betsema y avait pourtant cru à cette remontée finale : «Je suis un peu déçue de finir si proche de la première place. C’est triste pour Lucinda qu’elle ait connu un problème mécanique, mais j’ai aussi senti que j’étais proche de la victoire. Cinq secondes, c’est très peu», répète-t-elle, comme Brand. Elle se consolera avec un prochain week-end de cyclo-cross : si Brand et Alvarado feront l’impasse sur les deux dernières courses de l’hiver à Saint-Nicolas et Oostmalle, Betsema sera bien au départ pour grossir son palmarès.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Résultats de la 8e manche féminine du Trophée X2O Badkamers à Bruxelles :

  1. Ceylin Del Carmen Alvarado (P-B, Alpecin-Fenix), les 5 tours en 40:46
  2. Denise Betsema (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 0:06
  3. Manon Bakker (P-B, Credishop-Fristads) à 0:20
  4. Fem van Empel (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 0:35
  5. Lucinda Brand (P-B, Baloise Trek-Lions) à 0:37
  6. Annemarie Worst (P-B, 777) à 0:44
  7. Anna Kay (G-B, Starcasino CX Team) à 0:59
  8. Aniek van Alphen (P-B, Credishop-Fristads) à 1:14
  9. Sanne Cant (Bel, IKO-Crelan) à 1:23
  10. Marion Norbert-Riberolle (Fra, Starcasino CX Team) à 1:53

Classement général final du Trophée X2O Badkamers féminin/Trophée Soudal Ladies :

  1. Lucinda Brand (P-B, Baloise Trek Lions) en 5h54:19
  2. Denise Betsema (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 0:05
  3. Ceylin Del Carmen Alvarado (P-B, Alpecin-Fenix) à 3:48
  4. Annemarie Worst (P-B, 777) à 8:19
  5. Yara Kastelijn (P-B, Credishop-Fristads) à 9:38
  6. Fem van Empel (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 9:51
  7. Sanne Cant (Bel, IKO-Crelan) à 11:06
  8. Manon Bakker (P-B, Credishop-Fristads) à 11:49
  9. Aniek van Alphen (P-B, Credishop-Fristads) à 14:10
  10. Eva Lechner (Ita, Starcasino CX Team) à 25:00

Aerts se joue des Tormans

Comme la veille à Eeklo, ce cyclo-cross masculin démarrait à toute vitesse grâce aux deux meilleurs représentants de l’équipe Tormans. Corné van Kessel et Quinten Hermans, vainqueur à Eeklo, emmenaient un train d’enfer, et mettaient leurs adversaires en difficulté dans les passages plus techniques. Seul Toon Aerts tenait le rythme, à quelques mètres des deux équipiers. Alors qu’à l’arrière, les Pauwels Sauzen-Bingoal faisaient la soupe à la grimace : Michael Vanthourenhout loupait son départ puis glissait sur un chemin dégelé, alors que Laurens Sweeck, bien placé en début de course, bloquait sa roue dans un filet de protection et perdait une dizaine de places comme cela.

La malchance poursuivait ensuite Corné van Kessel, victime d’une crevaison de la roue avant au troisième des huit tours prévus. Le Néerlandais perdait place après place, et laissait ainsi l’espoir belge Niels Vandeputte (Alpecin-Fenix), à peine 20 ans, en troisième position. Mais les écarts étaient trop importants que pour envisager un autre vainqueur que les deux hommes à l’avant.

Aerts réussissait à mettre Hermans dans le rouge par la suite, mais «j’ai connu une crevaison, juste quand je trouvais mon rythme», indique le coureur de Baloise Trek Lions au micro de Sporza. «Quand Hermans est revenu, je ne pouvais faire que deux choses : lui mettre la pression et le mettre dans ma roue, ou attendre un tour et voir quelles trajectoires il allait prendre. J’ai finalement senti que j’étais mieux sur les dévers par rapport à lui». Et cela a suffi à le mener en première position, qu’il ne quittera plus jusqu’à la ligne d’arrivée.

La surprise Vandeputte

Toon Aerts signe ainsi sa quatrième victoire de la saison, mais la première depuis… le 17 octobre dernier à Beringen. Après un dernier week-end difficile, le leader des Lions a visiblement retrouvé la rage. «Normalement, après un bon championnat du monde, vous pouvez poursuivre le reste de la saison sur cette bonne condition. Mais j’ai enchaîné les gros entraînements et je me suis peut-être laissé un peu trop aller. J’ai aussi connu des maux d’estomac, peut-être à cause du stress autour du Superprestige. Mais heureusement, j’ai pu mettre tout cela derrière moi», raconte Aerts, qui enchaînera avec les deux derniers cyclo-cross de la saison, le week-end prochain dont celui d’Oostmalle, près de chez lui.

Cette victoire permet également à l’ex-champion d’Europe de conserver sa deuxième place au classement général du Trophée X2O Badkamers, derrière l’intouchable Eli Iserbyt (Pauwels Sauzen-Bingoal), sixième ce jour alors qu’il comptait encore trois minutes d’avance avant le départ. Michael Vanthourenhout (Pauwels Sauzen-Bingoal) complète ce podium au général, lui qui ne comptait que neuf secondes de retard sur Aerts avant cette dernière manche. La chance n’était cette fois pas de son côté.

Au contraire de Niels Vandeputte, auteur d’une course pleine pour se classer troisième, son premier podium parmi les élites : «Je n’ai pas de mots pour décrire mon émotion. Cela se passait très bien ces dernières semaines, et la neige et les parcours gelés me conviennent bien. J’ai pris un bon départ, je me suis retrouvé troisième, j’ai ensuite tenté de rouler à mon rythme, tout en conservant mon avance grâce à ma technique». Et cela lui offre un beau cadeau de fin de saison pour celui qui est revenu de blessure à l’aube des championnats de Belgique.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Résultats de la 8e manche masculine du Trophée X2O Badkamers à Bruxelles :

  1. Toon Aerts (Bel, Baloise Trek Lions), les 8 tours en 57:44
  2. Quinten Hermans (Bel, Tormans CX Team) à 0:20
  3. Niels Vandeputte (Bel, Alpecin-Fenix) à 0:36
  4. Jens Adams (Bel, Hollebeekhoeve) à 0:43
  5. Michael Vanthourenhout (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 0:48
  6. Eli Iserbyt (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 1:01
  7. Lars van der Haar (P-B, Baloise Trek Lions) à 1:18
  8. Kevin Kuhn (Sui, Tormans CX Team) à 1:29
  9. Laurens Sweeck (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 1:38
  10. Timo Kielich (Bel, Credishop-Fristads) à 1:43

Classement général final du Trophée X2O Badkamers masculin :

  1. Eli Iserbyt (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) en 8h05:29
  2. Toon Aerts (Bel, Baloise Trek Lions) à 1:56
  3. Michael Vanthourenhout (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 2:58
  4. Lars van der Haar (P-B, Baloise Trek Lions) à 5:43
  5. Quinten Hermans (Bel, Tormans CX Team) à 6:45
  6. Laurens Sweeck (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 8:11
  7. Corné van Kessel (P-B, Tormans CX Team) à 9:15
  8. Mathieu Van der Poel (P-B, Alpecin-Fenix) à 14:40
  9. Wout van Aert (Bel, Team Jumbo-Visma) à 15:07
  10. Ryan Kamp (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 18:20

Photos : Alain Vandepontseele/Alain VDP Photography

Pin It on Pinterest