Coupe du monde #5 à Overijse : Alvarado et Van Aert sont en ordre pour les Mondiaux

La Coupe du monde de cyclo-cross s’est conclu ce dimanche avec la « mère des cyclo-cross », à Overijse. Sur l’épreuve des raisins, certainement la plus complète du nouveau calendrier, la championne du monde Ceylin Del Carmen Alvarado (Alpecin-Fenix) y a conquis un succès convaincant face à la vainqueur de la Coupe du monde Lucinda Brand (Baloise Trek Lions). Et le champion de Belgique Wout van Aert (Jumbo-Visma) a vaincu Mathieu Van der Poel (Alpecin-Fenix) pour s’offrir la victoire finale en Coupe du monde, et une dose de confiance supplémentaire en vue des Mondiaux, dimanche prochain.

Une course féminine serrée

Le cyclo-cross d’Overijse a cette particularité de démarrer par une longue montée abrupte, sur la colline de Ter Nood. Ce début explosif permettait à l’ex-championne du monde Marianne Vos (Jumbo-Visma Women) de faire illusion dans le premier tour. La Néerlandaise réalisait un bon départ sur le macadam et les pavés, avant de reculer place après place au fil des passages les plus techniques d’un tracé rendu encore plus glissant par le gel de la nuit dernière. Tout était ensuite une question d’équilibre entre les favorites. La championne du monde Ceylin Del Carmen Alvarado (Alpecin-Fenix) affichait la meilleure technique dans les descentes de la cité des raisins, et prenait l’avantage sur les deux premiers tours malgré la ténacité de Denise Betsema (Pauwels Sauzen-Bingoal) et le bon retour de Lucinda Brand (Baloise Trek Lions) à l’entame du troisième des cinq tours.

Alvarado réalisait un petit écart sur ses rivales, avant une glissade qui l’envoyait contre une corde censée délimiter le parcours. Heureusement, cette corde touchait plutôt le haut de son torse, plutôt que sa gorge… « J’ai eu la chance de pouvoir me retenir contre la corde, sinon elle m’aurait touchée plus bas. C’est là que j’ai eu de la chance », se rassurait la Néerlandaise après l’épreuve. Cette erreur permettait à Brand, mais aussi Manon Bakker (Credishop-Fristads) voire la championne américaine Clara Honsinger (Cannondale CX Team), autrice comme à son habitude d’une remontée étincelante, de revenir sur la tête de course. Alors que Betsema reculait au fil de glissades qui se voulaient très pénalisantes sur ce tracé vallonné.

Alvarado : « En descente, j’étais la meilleure »

Alvarado et Brand se montraient tout de même les plus puissantes sur les passages en montée, et faisaient la différence face aux autres favorites. La championne du monde faisait ensuite la différence à mi-parcours et filait vers sa première victoire de la saison en Coupe du monde. « Sur les montées, nous étions plus ou moins égales, mais en descente, tout est une question de technique, et j’étais la meilleure aujourd’hui », confirme Alvarado. Ces qualités techniques pourraient d’ailleurs bien faire la différence lors des prochains championnats du monde à Ostende, où elle sera l’une des favorites pour la prolongation de son titre, face aux Brand, Betsema, Bakker, Honsinger ou encore Sanne Cant (IKO-Crelan), tout de même sixième sur cette manche de Coupe du monde. « Je ne suis pas encore là où j’aurais aimé être, mais j’y suis presque et cela me donne un super-bon sentiment avant le week-end prochain », se rassure Alvarado.

Deuxième du jour, Lucinda Brand levait tout de même le poing, heureuse d’avoir confirmé sa victoire finale en Coupe du monde par une place sur le podium, non loin de celle qu’elle espère vaincre sur le sable ostendais, samedi prochain. Manon Bakker complétait le podium, visiblement émue par cette troisième place, son meilleur résultat sur une épreuve de Coupe du monde parmi les professionnelles. Elle s’offre ainsi la victoire chez les moins de 23 ans ce dimanche, tandis que la championne de Hongrie Blanka Kata Vas (Doltcini-Van Eyck-Proximus), neuvième ce jour devant Vos, remporte le classement général de la Coupe du monde destinée aux espoirs.

Découvrez les classements finaux de la Coupe du monde de cyclo-cross sur notre page spéciale

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Résultats de la 5e manche féminine de la Coupe du monde de cyclo-cross à Overijse :

  1. Ceylin Del Carmen Alvarado (P-B, Alpecin-Fenix), les 5 tours en 49:48
  2. Lucinda Brand (P-B, Baloise Trek Lions) à 0:20
  3. Manon Bakker (P-B, Credishop-Fristads) à 0:21
  4. Clara Honsinger (USA, Cannondale CX Team) à 0:34
  5. Denise Betsema (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 0:40
  6. Sanne Cant (Bel, IKO-Crelan) à 0:48
  7. Anna Kay (G-B, Starcasino CX Team) à 0:56
  8. Evie Richards (G-B, Trek Factory Racing CX) à 0:58
  9. Blanka Kata Vas (Hon, Doltcini-Van Eyck-Proximus) à 1:15
  10. Marianne Vos (P-B, Team Jumbo-Visma Women) à 1:21

Classement général final de la Coupe du monde féminine de cyclo-cross :

  1. Lucinda Brand (P-B, Baloise Trek Lions) 180 points
  2. Ceylin Del Carmen Alvarado (P-B, Alpecin-Fenix) 142 pts
  3. Denise Betsema (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) 129 pts
  4. Clara Honsinger (USA, Cannondale CX Team) 102 pts
  5. Blanka Kata Vas (Hon, Doltcini-Van Eyck-Proximus) 100 pts
  6. Sanne Cant (Bel, IKO-Crelan) 86 pts
  7. Annemarie Worst (P-B, 777) 79 pts
  8. Manon Bakker (P-B, Credishop-Fristads) 71 pts
  9. Puck Pieterse (P-B, Alpecin-Fenix) 66 pts
  10. Anna Kay (G-B, Starcasino CX Team) 63 pts

Une crevaison pour Van der Poel

Dès les premières pentes du Ter Nood, le peloton masculin annonçait une course serrée. Mathieu Van der Poel (Alpecin-Fenix) faisait la meilleure impression au sommet, avec Toon Aerts (Baloise Trek Lions) à ses côtés, alors que Wout van Aert (Jumbo-Visma) reculait de quelques places avant de remonter au fil des descentes techniques, vers le centre d’Overijse. Ce sont ces passages délicats qui permettaient une nouvelle fois aux deux stars des labourés de prendre leurs distances : Van Aert et Van der Poel se retrouvaient isolés en tête, alors qu’Aerts, Tom Pidcock (Trinity Racing) et Michael Vanthourenhout (Pauwels Sauzen-Bingoal) ne jouaient plus qu’une place sur le podium.

Le duel était déjà intense entre les deux leaders, jusqu’à la fin du deuxième tour : Van Aert prenait alors la poudre d’escampette, pendant que Van der Poel traînait dans la boue. Les caméras confirmaient la malchance du champion du monde à son arrivée sur le macadam : une crevaison de la roue arrière le contraignait à laisser filer son rival belge. Une montée du Ter Nood plus tard, Van der Poel filait alors à toute vitesse pour essayer de retrouver la roue arrière du leader, pointé à une vingtaine de secondes à la sortie du poste de changement de vélo. Et le Néerlandais réussissait presque sa mission… Dans le même tour, Van Aert était victime d’une chute qui lui coûtait une dizaine de secondes. « Cela restait un cyclo-cross délicat. Suite à cette chute, je n’étais jamais à l’aise sur le vélo, Mathieu était très proche et je devais essayer de l’empêcher de rentrer », explique le leader de Jumbo-Visma après la course.

Van Aert : « Agréable d’être un lapin et non un chasseur »

Les écarts faisaient alors yo-yo au fil des tours : Van der Poel revenait à moins de dix secondes de son adversaire, avant que Van Aert reprenne vingt secondes en quelques accélérations bien senties sur le Ter Nood puis dans les passages plus techniques. « Je pensais qu’il allait revenir, mais j’étais dans une situation où je devais continuer à rouler, sans attendre. C’était la bonne tactique, car il n’a finalement jamais réussi à reprendre les commandes. C’était plutôt agréable d’être pour une fois un lapin plutôt qu’un chasseur », sourit Van Aert. Sous pression, Van der Poel enchaînait en effet les glissades et autres erreurs techniques qui lui faisaient perdre le fil de la course. « Wout a été très fort aujourd’hui. Et après ces diverses erreurs, c’était fini », se désole le champion du monde.

Wout van Aert avait le temps de célébrer, debout sur sa machine, sa deuxième victoire en Coupe du monde cette saison. Elle lui assure la victoire finale au classement général de la Coupe du monde, la troisième de sa carrière. Surtout, il prend un certain ascendant psychologique avec ce succès convaincant, avec près d’une minute d’avance sur son habituel adversaire batave. « Cela me donne quelque chose de plus au niveau mental pour la semaine prochaine. Mais je pense que Mathieu a montré ces dernières semaines qu’il est le favori », décrit Van Aert, qui veut s’enlever une certaine pression des épaules avant les championnats du monde à Ostende, dimanche prochain. « Je pense que c’est du 50-50. J’ai été meilleur ce samedi (NDLR : à Hamme), mais je ne suis pas encore au niveau que je souhaiterais« , rapporte pour sa part le tenant du titre, conscient qu’il sera sur le sable ostendais l’homme à suivre face à l’armada belge, qui comptera neuf hommes grâce au succès de Van Aert.

Découvrez les classements finaux de la Coupe du monde de cyclo-cross sur notre page spéciale

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Résultats de la 5e manche masculine de la Coupe du monde de cyclo-cross à Overijse :

  1. Wout van Aert (Bel, Team Jumbo-Visma), les 8 tours en 1h05:57
  2. Mathieu Van der Poel (P-B, Alpecin-Fenix) à 1:03
  3. Tom Pidcock (G-B, Trinity Racing) à 2:07
  4. Michael Vanthourenhout (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 2:24
  5. Toon Aerts (Bel, Baloise Trek Lions) à 2:49
  6. Lars van der Haar (P-B, Baloise Trek Lions) à 3:25
  7. Laurens Sweeck (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 3:35
  8. Corné van Kessel (P-B, Tormans CX Team) à 3:41
  9. Quinten Hermans (Bel, Tormans CX Team) à 3:57
  10. Gianni Vermeersch (Bel, Credishop-Fristads) à 4:12

Classement général final de la Coupe du monde masculine de cyclo-cross :

  1. Wout van Aert (Bel, Team Jumbo-Visma) 165 points
  2. Mathieu Van der Poel (P-B, Alpecin-Fenix) 140 pts
  3. Michael Vanthourenhout (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) 128 pts
  4. Toon Aerts (Bel, Baloise Trek Lions) 108 pts
  5. Quinten Hermans (Bel, Tormans CX Team) 95 pts
  6. Corné van Kessel (P-B, Tormans CX Team) 91 pts
  7. Tom Pidcock (G-B, Trinity Racing) 84 pts
  8. Lars van der Haar (P-B, Baloise Trek Lions) 81 pts
  9. Laurens Sweeck (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) 77 pts
  10. Kevin Kuhn (Sui, Tormans CX Team) 63 pts

Photos : Alain Vandepontseele/Alain VDP Photography

Pin It on Pinterest