Coupe du monde de cyclo-cross #9 – Hoogerheide : Worst au sommet, Alvarado au sol, Van der Poel au top

À une semaine des championnats du monde, la Coupe du monde de cyclo-cross se clôturait sur la plaine d’Hoogerheide, aux Pays-Bas. Sous un large soleil, sur un terrain sec et très roulant, il ne fallait pas manquer la moindre accélération pour s’assurer la victoire. Chez les dames, la lutte pour le classement général a tourné au thriller suite à une chute dans le dernier passage technique de la course de la leader Ceylin Del Carmen Alvarado, contrainte de céder la victoire à Annemarie Worst. Alors que chez les hommes, Toon Aerts s’est contenté de faire mal à Eli Iserbyt pour remporter le général, tandis que Mathieu Van der Poel confirmait qu’il était l’homme à battre dans une semaine, suite à sa 23e victoire de la saison.

Deux courses dans la course

Encore une fois : il a suffi d’une accélération à Mathieu Van der Poel (Alpecin-Fenix) pour creuser l’écart face à ses adversaires et mener de loin une course qui semblait pourtant plus partagée qu’à l’accoutumée. Car au moment où le champion du monde a placé son offensive, ils étaient encore une dizaine à se tenir en moins de dix secondes, et donc autant de candidats à la victoire à Hoogerheide. Mais dans le sixième tour, Van der Poel décidait de dérouler, sans que Laurens Sweeck (Pauwels Sauzen-Bingoal), son plus proche concurrent à ce moment de la course, ne puisse l’empêcher de filer en puissance.

« Je suis très satisfait de ce week-end. J’ai l’impression d’avoir retrouvé mon punch, ma capacité d’attaque », a-t-il commenté après sa victoire au micro de Play Sports. Surtout, Van der Poel a senti que le stage en Espagne réalisé durant dix jours après son nouveau titre de champion des Pays-Bas a porté ses fruits. « J’ai senti une grande différence par rapport aux cyclo-cross précédant le stage. Ces deux dernières semaines, j’ai plus spécifiquement travaillé pour le cyclo-cross. J’ai fait tout ce que j’ai pu pour être en pleine forme pour les championnats du monde. J’espère que j’aurai encore ce punch la semaine prochaine ». Et ses rivaux peuvent se faire du mouron au vu de l’accélération placée à Hoogerheide… Même Wout van Aert (Jumbo-Visma) n’a rien pu faire malgré une confirmation de son retour en forme durant la première moitié de course. Ensuite, le coureur belge a plutôt subi et termine à une anonyme huitième place. La vitesse moyenne de cette épreuve n’a toutefois pas joué en la faveur de ce type de coureur en manque de rythme.

Outre la victoire à Hoogerheide, une autre course se déroulait dans la course : celle pour la victoire en Coupe du monde. Le Belge Toon Aerts (Telenet Baloise Lions) devait en effet garder son compatriote Eli Iserbyt (Pauwels Sauzen-Bingoal) à vue pour s’assurer le succès final. Les deux hommes ont commencé à s’attaquer l’un après l’autre, après l’offensive de Van der Poel, mais personne ne trouvait le bon rythme. Aerts parvenait finalement à surprendre son jeune rival sur les passages en bois : l’ex-champion de Belgique sautait sur son vélo alors qu’Iserbyt devait descendre. L’accélération d’Aerts était trop vive : il filait ainsi vers la deuxième place à Hoogerheide et la victoire finale en Coupe du monde, sans avoir remporté une seule manche cet hiver. Soit une deuxième victoire en Coupe pour Aerts, après la saison 2018-2019.

Résultats de la 9e manche de la Coupe du monde masculine de cyclo-cross à Hoogerheide :

1. Mathieu Van der Poel (P-B, Alpecin-Fenix) en 1h04:39
2. Toon Aerts (Bel, Telenet Baloise Lions) à 0:38
3. Eli Iserbyt (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 0:43
4. Michael Vanthourenhout (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 0:49
5. Tim Merlier (Bel, Creafin-Fristads) à 0:50
6. Lars van der Haar (P-B, Telenet Baloise Lions)
7. Tom Pidcock (G-B, Trinity Racing) à 0:52
8. Wout van Aert (Bel, Team Jumbo-Visma) à 0:53
9. Laurens Sweeck (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 0:59
10. Corné van Kessel (P-B, Tormans CX Team) à 1:05

Classement général final de la Coupe du monde masculine de cyclo-cross :

1. Toon Aerts (Bel, Telenet Baloise Lions) 577 points
2. Eli Iserbyt (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) 531 pts
3. Michael Vanthourenhout (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) 492 pts
4. Laurens Sweeck (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) 473 pts
5. Lars van der Haar (P-B, Telenet Baloise Lions) 467 pts
6. Quinten Hermans (Bel, Tormans CX Team) 444 pts
7. Corné van Kessel (P-B, Tormans CX Team) 417 pts
8. Mathieu Van der Poel (P-B, Alpecin-Fenix) 400 pts
9. Gianni Vermeersch (Bel, Creafin-Fristads) 393 pts
10. Joris Nieuwenhuis (P-B, Team Sunweb) 340 pts

Une chute d’Alvarado sacre Worst

Chez les dames également, c’est un cyclo-cross très roulant et rapide qui s’annonçait. Avec six tours à couvrir, les favorites se tenaient dans un mouchoir de poche et personne ne parvenait vraiment à s’extirper du groupe de tête malgré de multiples accélérations. Il fallait attendre le dernier tour pour voir la Néerlandaise Lucinda Brand (Telenet Baloise Lions) sortir du bois et tenter une accélération à la Van der Poel. Elle parvenait ainsi à se détacher et à tenir le rythme dans les derniers passages techniques pour aller remporter une troisième manche de Coupe du monde cet hiver. Elle s’imposait devant sa compatriote Annemarie Worst (777), qui ne se rendait pas encore compte sur la ligne d’arrivée qu’elle venait de s’offrir pour la première fois de sa carrière le classement général de la Coupe du monde.

Worst a en effet profité de l’erreur de la leader du général Ceylin Del Carmen Alvarado (Alpecin-Fenix) dans le tout dernier passage technique avant l’arrivée. Une chute et voici la Néerlandaise en contrebas, contrainte de remettre sa chaine. Alvarado a perdu près d’une vingtaine de secondes dans l’aventure et surtout cinq places. Suffisant pour que Worst la déborde au classement de la Coupe du monde. « Je pensais être la plus forte aujourd’hui », déclarait, quelque peu déçue, Alvarado au micro de Play Sports. « Mais ma roue avant s’est coincée dans le sable meuble, mon vélo s’est retourné et je me suis retrouvé au sol. (…) Bien sûr, tout cela est nul mais le rendez-vous le plus important arrive », estime la Néerlandaise de 22 ans, déjà concentrée sur les prochains championnats du monde à Dübendorf, durant lesquels elle ne pourra pas compter sur la présence de Denise Betsema, refusée dans la sélection batave.

Côté belge, la championne du monde Sanne Cant (IKO-Crelan) s’est encore rassuré sa forme ascendante, avec une troisième place à Hoogerheide, sur un parcours qui n’était pourtant pas de plus techniques. Le stage organisé en Espagne ces deux dernières semaines semble donc bien l’aider pour ce nouvel objectif arc-en-ciel.

Résultats de la 9e manche de la Coupe du monde féminine de cyclo-cross à Hoogerheide :

1. Lucinda Brand (P-B, Telenet Baloise Lions) en 45:11
2. Annemarie Worst (P-B, 777) à 0:03
3. Sanne Cant (Bel, IKO-Crelan) à 0:04
4. Yara Kastelijn (P-B, 777) à 0:05
5. Evie Richards (G-B, Trek Factory Racing CX) à 0:10
6. Ceylin Del Carmen Alvarado (P-B, Alpecin-Fenix) à 0:17
7. Shirin van Anrooij (P-B) à 0:26
8. Maghalie Rochette (Can, Specialized CX) à 0:29
9. Inge van der Heijden (P-B, CCC-Liv) à 0:44
10. Laura Verdonschot (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal)

Classement général final de la Coupe du monde féminine de cyclo-cross :

1. Annemarie Worst (P-B, 777) 495 points
2. Ceylin Del Carmen Alvarado (P-B, Alpecin-Fenix) 480 pts
3. Katerina Nash (Tch, Clif Bar Pro Team) 430 pts
4. Inge van der Heijden (P-B, CCC-Liv) 388 pts
5. Katherine Compton (USA, KFC Racing powered by Trek/Knight) 377 pts
6. Maghalie Rochette (Can, Specialized CX) 375 pts
7. Lucinda Brand (P-B, Telenet Baloise Lions) 370 pts
8. Anna Kay (G-B, Experza Pro CX) 346 pts
9. Caroline Mani (Fra, Amicale Cycliste Bisontine) 335 pts
10. Manon Bakker (P-B, Experza Pro CX) 333 pts

Photos : Alain VDP Photography/Alain Vandepontseele

Pin It on Pinterest