Ganna superstar, De Lie et Kielich lèvent les bras : les leçons du Tour de Wallonie 2023

Sans grande surprise, le retour du contre-la-montre individuel sur les routes du Tour de Wallonie a permis aux rouleurs de prendre le pouvoir, à l’image de Filippo Ganna (INEOS Grenadiers), vainqueur de deux étapes et du général. Et pourtant, l’épreuve wallonne a connu son lot de surprises.
Filippo Ganna - Vainqueur 4e étape Tour de Wallonie 2023 - Alain Vandepontseele
Filippo Ganna (INEOS Grenadiers) remporte les 1re et 4e étapes ainsi que le général du Tour de Wallonie 2023. – Photo : Alain Vandepontseele

Filippo Ganna, rouleur mais pas que…

L’Italien Filippo Ganna, en sa qualité d’ex-champion du monde du contre-la-montre, était la star attendue de ce Tour de Wallonie. À l’aube d’un contre-la-montre montois pour un profil de technicien costaud, prévu au quatrième jour de course, le nom du spécialiste de la poursuite était sur toutes les lèvres. Ce n’est pourtant pas sur cet exercice individuel que le rouleur piémontais s’est principalement distingué. Dès la première étape, déjà bien vallonnée entre Huy et Hamoir, Ganna s’est transformé en finisseur pour s’imposer… au sprint, dans un final tortueux. Normalement prévu comme lanceur de son compatriote Elia Viviani, le leader des Grenadiers s’est retrouvé en tête du peloton à la sortie du dernier virage à 250 mètres de la ligne et n’a plus jamais quitté cette position d’éclaireur.

Filippo Ganna - Contre-la-montre4e étape Tour de Wallonie 2023 - Alain Vandepontseele“J’ai quelque peu perdu le contrôle de la situation dans les derniers hectomètres. J’ai alors tenté ma chance. Je savais que ma forme était bonne, c’est une belle confirmation”, a confié l’Italien au soir de cette victoire surprise, dans un sprint houleux, jugé même “trop dangereux” par Arnaud De Lie. En préparation pour les championnats du monde à Glasgow, sur lesquels il tentera de récupérer le titre mondial sur le contre-la-montre, Ganna s’est ainsi rassuré d’emblée.

Mardi, sur le chrono d’une trentaine de kilomètres autour de Mons, les routes sinueuses et le final serré dans le centre-ville n’ont pas bousculé le champion d’Italie de la discipline. Pas plus que les routes humidifiées par quelques averses sournoises. Malgré ces conditions météo moins avantageuses, Ganna s’est permis de devancer deux équipiers sur le podium : le jeune Britannique Joshua Tarling, à peine 19 ans et déjà champion de Grande-Bretagne du chrono chez les élites, et son compatriote Connor Swift. “C’est un bon signe dans l’optique du championnat du monde, où je retrouverai les Evenepoel et van Aert”, a-t-il simplement déclaré, sans effusion de joie malgré ce succès et son 27e anniversaire célébré en ce jour de chrono.

Signe que la forme est là, le solide rouleur de plus de 80 kilos a tenu la distance sur l’étape ardennaise, entre les côtes de Liège-Bastogne-Liège et du pays d’Aubel. Bien épaulé par une équipe tout aussi costaude, Filippo Ganna a pu célébrer au royaume des pommes et du sirop sa première victoire au classement général d’une course par étapes. Et sur des routes bien vallonnées en prime.

Arnaud De Lie retrouve déjà la victoire, l’Euro en vue

Un point d’interrogation restait fixé sur son nom à la suite de sa chute sur les Quatre Jours de Dunkerque. Se remettre de fractures à la clavicule gauche, à une côte et au sternum, cela demande du temps. Mais deux mois plus tard, Arnaud De Lie était déjà de retour sur le vélo, en compétition, pour mener ses équipiers sur le championnat de Belgique. Avant de revenir sur le Tour de Wallonie, au bout de deux semaines de stage dans la montagne italo-suisse, pour reprendre son profil de leader. Et dès ses débuts, le coureur de Lescheret n’a pas déçu.

S’il n’a pas sprinté lors d’une première arrivée à Hamoir jugée “assez dangereuse” où il fallait “surtout avoir de la chance”, le finisseur de la Lotto-Dstny a rapidement retrouvé le bonheur de lever les bras dès le lendemain, à Walcourt. “Regagner un sprint ne terre wallonne, ça fait du bien, surtout que je connais bien Walcourt où je connais beaucoup de gens qui se rappellent mes années au Kids Trophy”, relatait dimanche De Lie à l’agence Belga. “Je savais que j’avais gagné avant de passer la ligne”, se félicitait-il encore.

Arnaud De Lie - Vainqueur 2e étape Tour de Wallonie 2023 - Alain Vandepontseele
Le Belge Arnaud De Lie (Lotto-Dstny) gagne au sprint la 2e étape du Tour de Wallonie 2023 à Walcourt – Photo : Alain Vandepontseele

Victime d’une chute mais toujours dans le coup pour une quatrième place sur la troisième étape, remportée en puissant finisseur par Timo Kielich, Arnaud De Lie a encore confirmé sa grande condition lors de la dernière journée de course. Transformé en équipier de luxe pour Brent Van Moer, dans la lutte pour le général, le Wallon a encore tenu le rythme du peloton des favoris pour mener le sprint du peloton. Il termine finalement troisième de cette dernière étape.

Ces résultats doivent rassurer le coureur de 21 ans qui ne disputera pas les championnats du monde, malgré l’âge qui lui permettrait de figurer parmi les favoris de la course destinée aux espoirs. Le manager sportif de Lotto-Dstny Kurt Van de Wouwer a confirmé que c’est Arnaud De Lie lui-même qui n’a pas pointé cette course à l’arc-en-ciel parmi ses objectifs de l’année. Il sera plutôt concentré sur les championnats d’Europe, prévus fin septembre à Drenthe, aux Pays-Bas, sur un profil de sprinter-puncheur qui peut clairement lui convenir en tant que potentiel leader de l’équipe belge.

Timo Kielich prend une nouvelle dimension

Spécialiste du cyclo-cross et du VTT, le jeune Timo Kielich avait marqué ses jeunes années en tant que champion de Belgique espoir vice-champion d’Europe des moins de 23 ans dans les labourés. S’il a eu du mal à enchaîner des résultats aussi probants durant l’hiver, le coureur limbourgeois se révèle comme un sprinter-puncheur de talent sur la route. Déjà vainqueur d’une étape du Tour d Bulgarie en 2021 et d’une étape et du général de la Course de Solidarnosc, l’an dernier, Kielich poursuit ses étés victorieux avec des podiums sur le Circuit de Wallonie et l’Antwerp Port Epic, deux succès sur le Tour de Haute-Autriche, début juillet, avant sa première victoire sur une course de catégorie ProSeries, à savoir la troisième étape du Tour de Wallonie.

Timo Kielich - Vainqueur 3e étape Tour de Wallonie 2023 - Alain Vandepontseele
Le Belge Timo Kielich (Alpecin-Deceuninck) gagne la 3e étape du Tour de Wallonie 2023 à Mont-Saint-Guibert. – Photo : Alain Vandepontseele

Sorti en tête du dernier virage de ce final en faux-plat montant grâce à ses équipiers très attentifs, le sociétaire de l’équipe de développement d’Alpecin-Deceuninck a profité de sa puissance pour doucement s’isoler du peloton et s’imposer en finisseur, au nez et à la barbe des autres sprinters à l’avant. “J’ai tout donné après le dernier virage et j’ai pu maintenir mon avance jusqu’au bout”, se réjouit le jeune Belge, qui se réjouit de ce premier succès à un niveau aussi élevé. Touche à tout, le Limbourgeois compte poursuivre sa carrière dans de multiples disciplines pour continuer à prendre du plaisir tout au long de l’année.

➡️ Les photos de notre photographe Alain Vandepontseele sur le Tour de Wallonie

Les résultats finaux de la 50e édition du Tour de Wallonie :

Résultats par FirstCycling.com

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Précédent article

Miguel Ángel López provisoirement suspendu pour usage et possession d’une substance interdite

Article suivant
Joie Demi Vollering Lotte Kopecky 7e étape - Tour de France Femmes 2023 - ASO Thomas Maheux

La première de Vollering, les exploits de Kopecky, un parcours pour les offensives… : les leçons du Tour de France Femmes 2023

Articles similaires
Mathieu van der Poel (Alpecin-Deceuninck) remporte le Tour des Flandres 2024 - Photo : capture Eurosport

Tour des Flandres : comment Alpecin-Deceuninck et Lidl-Trek ont maîtrisé pour les succès de Van der Poel et Longo Borghini

Le champion du monde Mathieu van der Poel a profité du travail de sa formation en amont, avant de filer en solitaire à plus de 40 kilomètres de l'arrivée, pour s'offrir sa troisième victoire sur le Tour des Flandres, là où la championne d'Italie Elisa Longo Borghini a bénéficié du boulot tactique de l'équipe Lidl-Trek pour glaner un deuxième succès à Audenarde.
Lire plus
Total
0
Share