Miguel Ángel López provisoirement suspendu pour usage et possession d’une substance interdite

Le Colombien du Team Medellin-EPM est finalement privé de compétition suite à des preuves émanant des autorités policières et sportives espagnoles.
Le Colombien Miguel Angel Lopez lors de la 20e étape du Tour d’Espagne 2019 – Photo : ASO/Unipublic/GomezSport

Dans le flou depuis près d’un an, le Colombien Miguel Ángel López a enfin obtenu des clarifications sur sa situation suite à l’enquête autour du médecin espagnol Marcos Maynar. Mais ces nouvelles informations ne sont pas en sa faveur. L’Union Cycliste Internationale (UCI) annonce que le coureur de 29 ans est provisoirement suspendu suite à une potentielle violation des règles antidopage.

L’UCI explique avoir pris cette décision suite à une enquête menée par l’International Testing Agency (ITA), l’agence indépendante en charge de la lutte contre le dopage. Cette enquête contient “des preuves obtenues auprès des autorités policières espagnoles (Guardia Civil) et de l’Organisation nationale antidopage espagnole (CELAD) dans le cadre de l’enquête menée sur le Dr Marcos Maynar”, précise la fédération internationale dans son communiqué. Dans ce cadre, Miguel Ángel López est donc suspendu provisoirement en attendant une décision finale du Tribunal antidopage de l’UCI.

Spécialiste en médecine du sport, le Dr Marcos Maynar est une vieille connaissance du monde du cyclisme. L’homme est connu comme un ancien médecin de l’équipe Fassa Bortolo, et a déjà été arrêté en 2004 dans le cadre d’un trafic de stéroïdes anabolisants et autres produits dopants. Aucune charge ne sera cependant retenue contre lui à l’époque. Le médecin espagnol a également été suspendu provisoirement par la fédération portugaise de cyclisme en 2008 pour la possession de nombreux stéroïdes anabolisants et de produits proches de l’EPO. Finalement, en 2022, la Guardia Civil espagnole mène des perquisitions dans son cabinet de l’université d’Estrémadure. Le Dr Maynar est alors soupçonné de “crime contre la santé publique”, “trafic de stupéfiants” et “blanchiment d’argent”. Parmi les autres personnes suspectées dans l’enquête, on retrouve également l’ancien manager Vicente Belda, son fils qui était masseur chez Astana Qazaqstan Team avant d’être licencié, mais aucun autre cycliste que López à l’heure d’écrire ces lignes.

Cela fait de nombreux mois que le Colombien est dans l’attente d’informations concernant son dossier. Le coureur avait pour rappel été suspendu le 22 juillet 2022 par son équipe Astana Qazaqstan Team, avant que celle-ci décide de le réintégrer dix jours plus tard, faute d’éléments trouvés par sa formation concernant une éventuelle collaboration avec le Dr Maynar. Il avait finalement pris la troisième place du Tour de Burgos puis la quatrième place de la Vuelta. Avant que son employeur décidé de le licencier, le 12 décembre dernier, en raison “de nouveaux éléments montrant la connexion probable de Miguel Ángel López avec le Dr Marcos Maynar”.

Le Colombien a depuis lors clamé son innocence, rappelant qu’il n’avait jamais subi de contrôle positif, et poursuivi sa carrière en Colombie, au sein du Team Medellín-EPM, déjà employeur de l’ancien suspendu Oscar Sevilla (46 ans). Sous ce nouveau maillot, le spécialiste des Grands Tours a logiquement écrasé la concurrence sud-américaine. Il a remporté le Tour de San Juan, le titre national du contre-la-montre, le Tour de Colombie (ainsi que neuf des dix étapes !)… Il a ainsi empoché vingt victoires professionnelles depuis le début de l’année. Avant que l’UCI annonce, donc, sa suspension provisoire, et ce alors que López est actuellement sur le Tour de Panamá (une course non enregistrée au calendrier UCI) où il a déjà remporté un contre-la-montre par équipes et une étape en ligne.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Précédent article
Maillots Tour de France 2023 - Jasper Philipsen Jonas Vingegaard Tadej Pogacar Giulio Ciccone - ASO Pauline Ballet

Les doutes, Philipsen autoritaire, tout le monde aime Pinot… : les leçons du Tour de France 2023

Article suivant
Filippo Ganna - Vainqueur 4e étape Tour de Wallonie 2023 - Alain Vandepontseele

Ganna superstar, De Lie et Kielich lèvent les bras : les leçons du Tour de Wallonie 2023

Articles similaires
Le Belge Amaury Capiot (Arkéa-B&B Hôtels) gagne au sprint la 4e étape du Tour d'Oman 2024 - Photo : ASO/Oman Cycling Association/Thomas Maheux

Tour d’Oman : le résumé de la 4e étape en vidéo

Découvrez le résumé de la 4e étape du Tour d'Oman 2024, raccourcie en raison de la météo et remportée par le Belge Amaury Capiot (Arkéa-B&B Hôtels) devant le Néerlandais Ide Schelling (Astana Qazaqstan Team) et l'Italien Davide De Pretto (Team Jayco-AlUla). Le Néo-Zélandais Finn Fischer-Black (UAE Team Emirates) a pour sa part récupéré la tête du classement général avant la dernière étape.
Lire plus
Total
0
Share