Netflix a d’autres objectifs que satisfaire les fans de cyclisme

Netflix a dévoilé à la presse et des influenceurs les premières images de sa série documentaire consacrée au Tour de France. Avec des avis mitigés.

Comme nous l’avions évoqué dans un édito en avril 2022, Netflix préparait sur le Tour de France 2022 un documentaire consacré aux coulisses de l’épreuve, à la manière de la série “Drive to Survive”, qui retrace la dernière saison de Formule 1 à travers des interviews, des images des courses, des paddocks, le tout scénarisé à la manière d’une fiction palpitante, avec ses drames, ses surprises, ses cliffhangers… Le tout est souvent divisé en épisodes dédiés à l’un ou l’autre acteur des circuits, avant de revenir de façon plus général sur l’intérêt sportif du classement général. Cette série autour de la F1 a permis un regain d’intérêt global sur ce sport automobile en perte de vitesse durant les dernières années du gestionnaire Bernie Ecclestone. Surtout au-delà de l’Europe, où la F1 est née. Mais aujourd’hui, la globalisation contraint à la recherche de nouveaux terrains pour trouver de nouveaux partenaires, de nouveaux sponsors, de nouveaux publics.

L’objectif n’est pas aussi franc pour cette série “Unchained” ou “Au coeur du peloton” (en français) proposée autour du Tour de France. Déjà parce que le lieu restera toujours le même, que la série concerne une seule course. Mais la série peut permettre d’attirer d’autres personnes vers ce sport plus que centenaire, elle peut aussi aider l’organisation du Tour et d’autres courses à découvrir les publics les plus intéressés par le vélo. Les partenaires pourraient bien se multiplier à la découverte de cette série qui permet une visibilité bien plus large encore que les directs du mois de juillet. Le Tour de France est une marque aussi forte que la Formule 1, encore faut-il la mettre en avant. ASO, organisateur de l’épreuve, franchit donc un nouveau pas avec cet accord avec Netflix. Même si toutes les équipes, à l’image de l’équipe UAE Team Emirates, n’ont pas accepté d’accueillir les équipes de production au sein de leur groupe.

Revenons sur la base de cette série : produite par QuadBox et Box To Box (déjà derrière “Drive to Survive” pour la F1, “Break Point” pour le tennis et “Full Swing” pour le golf) se composera de huit épisodes et suivra huit équipes du Tour. Ag2r Citroën Team, Alpecin-Deceuninck, Bora-Hansgrohe, EF Education-EasyPost, Groupama-FDJ, INEOS Grenadiers, Jumbo-Visma et Quick-Step Alpha Vinyl avaient accepté les caméras de Netflix durant ces trois semaines. Les images de courses seront agrémentées de mini-documentaires au sujet des principaux protagonistes (comme Fabio Jakobsen et sa chute sur le Tour de Pologne 2020 ou Thibaut Pinot au côté de ses chèvres), d’interviews des coureurs, directeurs sportifs et managers, au côté de spécialistes (comme l’ex-pro et actuel consultant d’Eurosport Steve Chainel).

Netflix a réalisé une projection pour la presse la semaine dernière (CyclismeRevue n’y a pas assisté) et les premiers retours sont typiques d’un monde cycliste entre deux eaux. Les uns évoquent une série prenante, qui montre tous les aspects de ce sport si particulier, et ce malgré quelques commentaires exagérés (à l’image d’un Thibaut Pinot présenté comme celui qui “porte le cyclisme français depuis plus de dix ans”). Les autres parlent d’une succession de clichés de la part de producteurs qui ne connaîtraient pas le vélo.

J’attends avec impatience la sortie de cette série prévue le 8 juin prochain, à moins d’un mois du prochain Tour de France sur lequel les équipes de QuadBox et Box to Box travaillent déjà pour une deuxième saison. Ce docu-série a été suivi et retravaillé avec les équipes et ASO, toutes les parties ont pu faire des commentaires, surtout à l’aube d’une première saison qui interroge toujours. Il y a donc peu de chance de voir des critiques acerbes de la part des équipes qui ont accepté les caméras de Netflix dans leurs coulisses. Mais il faut bien se rappeler que ce documentaire en huit parties n’est pas uniquement destiné à satisfaire celles et ceux qui sont déjà fans de cyclisme. Le but est de toucher un autre public, d’expliquer les subtilités d’un sport qui n’est pas nécessairement qu’une course d’un point A à un point B avec le premier comme vainqueur. Cette première saison sera donc l’occasion d’une explication en multiples points de ces diverses sous-couches du vélo. Et cela pourra frustrer les supporters n°1, comme cela a pu être le cas pour les séries sur la F1, le tennis ou le golf. Il faut cependant passer par là pour permettre à toutes et tous d’accrocher.

Et pour les vrais fans qui auraient peu d’estime pour cette tentative de Netflix, il existe désormais pléthore de vidéos préparées par les équipes avec d’autres équipes de production pour profiter des coulisses de courses cyclistes à une autre échelle. “El Dia Menos Pensado”, autour de l’équipe Movistar et qui en est déjà à sa quatrième saison, est disponible sur Netflix. L’équipe Quick Step a fait de même avec la série “Wolfpack”, qui revient en six épisodes sur l’année 2022 de la formation belge (avec un épisode entier justement consacré au Tour de France et un autre au Tour d’Espagne victorieux de Remco Evenepoel). Dans le même style, la plateforme flamande Streamz proposé une série qui se déroulera sur toute l’année 2023 “Rainbow Remco”, dont le premier épisode autour du Giro et de l’abandon du champion du monde vient de sortir. Jumbo-Visma a également sorti son documentaire “All-In” qui revient sur l’année 2022 de son équipe masculine, sur Amazon Prime.

Bref, les documentaires ne manquent pas, confirmant l’envie des équipes de se mettre à la table des fans, pour leur proposer des images complémentaires aux courses qu’ils et elles suivent tous les jours. Netflix n’a pas l’apanage des docu-séries, et le ou la fan cycliste a le choix pour profiter de ses journées sans compétition.


Cet article vient de notre newsletter hebdomadaire, partagée à nos abonnés tous les lundis après-midis. Abonnez-vous à cette newsletter vous proposant un résumé de l’actualité cycliste de la semaine, le calendrier de la semaine suivante ainsi que nos divers projets, le tout gratuitement !

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Précédent article
Shari Bossuyt Canyon SRAM Racing

Shari Bossuyt contrôlée positive au Letrozole

Article suivant
Logo - Lotto Belgium Tour 2023

Le Tour de Belgique féminin 2023 annulé une semaine avant son déroulement

Articles similaires
Capture d'écran du site du Telegraph sur l'interview de Lizzie Banks

L’infolettre du 27 mai 2024 : présumée coupable, le long combat de Lizzy Banks pour prouver son innocence

Cette semaine, on fait le bilan d’un Tour d’Italie qui n’a pas brillé par son suspense pour le classement général, mais qui a tout de même offert quelques moments de grand spectacle, notamment dans la lutte pour les étapes. On découvre également le récit de la Britannique Lizzy Banks, blanchie d’un contrôle positif dont elle a dû se défendre durant neuf mois et demi.
Lire plus
Total
0
Share