Paris-Nice 2023 : le parcours de la 81e édition avec deux arrivées au sommet et un contre-la-montre par équipes

ASO a dévoilé les huit étapes qui animeront cette 81e édition de Paris-Nice, entre les Yvelines et l’arrière-pays niçois.

ASO a présenté ce jeudi le parcours de la 81e édition de Paris-Nice, celle du 90e anniversaire de l’épreuve printanière. La Course au Soleil présentera une nouveauté et un retour pour cette édition particulière. Le départ ne sera pas une grande surprise, par contre. La première étape, habituellement tracée dans les Yvelines, fera encore la part belle aux puncheurs et spécialistes du sprint. Cette étape d’ouverture se révèlera dans la vallée de Chevreuse et proposera des côtes abruptes, comme celle de Milon-la-Chapelle (500 m à 12%) et la côte des Dix-sept tournants (1,3 km à 5,7% avec un passage maximal à 8%), dont le sommet sera situé à moins de six kilomètres de la ligne d’arrivée, à La Verrière.

Après une étape taillée pour les sprinters qui peut toutefois entraîner son lot de surprises vu les routes ouvertes, favorables aux bordures, les coureurs se retrouvent en équipes pour un exercice très rare ces dernières saisons : un contre-la-montre par équipes. Sur 32,2 km autour de Dampierre-en-Burly, les formations devront se réhabituer à cet exercice qui n’avait plus été proposé sur une course WorldTour (hors Grands Tours) depuis 2019. C’est même la première fois depuis 1993 qu’un tel chrono refait son apparition sur Paris-Nice. Autant dire que la course au classement général s’en retrouvera bouleversée…

La Loge des Gardes, première arrivée en altitude

Autre surprise de cette édition : dès la 4e étape, le peloton affrontera une arrivée au sommet. Les coureurs escaladeront La Loge des Gardes, une ascension inédite de 6,7 km à 7,1% de moyenne, dans la région de Vichy. Ce final montagneux permettra déjà de limiter les candidats au maillot jaune final. Le lendemain, une étape de plus de 200 kilomètres peut permettre aux sprinters de retrouver le sourire. Avant l’arrivée sur le terrain des puncheurs et grimpeurs. La sixième étape ressemblera à une étape des “Muri” sur Tirreno-Adriatico : entre le Var et les Alpes-Maritimes, les coureurs vont enchaîner les petits cols abrupts. Autour de La Colle-sur-Loup, lieu d’arrivée de cette journée vallonnée, les coureurs affronteront notamment la côte de Cabris (5,3 km à 5,8% avec un passage à 20%), la côte de La Colle-sur-Loup (1,8 km à 10%) et la côte de Tourrette-sur-Loup (400 m à 12%). Même si cette dernière ascension est située à une vingtaine de kilomètres de la ligne.

L’avant-dernière étape permettra aux meilleurs grimpeurs de se mettre en évidence avec la montée finale du col de la Couillole (15,7 km à 7,1%), qui avait permis à Richie Porte et Sergio Henao de briller en 2017. Avant une dernière étape traditionnelle dans l’arrière-pays niçois, avec pour conclure, la montée du col d’Éze avec ce passage par les petites rues à 16%, comme l’an dernier. Ce parcours se veut donc plus rude qu’à l’accoutumée, avec un aspect plus tactique assumé par l’ajout de ce contre-la-montre par équipes. Rendez-vous dès le 5 mars pour découvrir ce que les coureurs en feront. Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma), Ben O’Connor (Ag2r Citroën Team), David Gaudu (Groupama-FDJ) ou encore Egan Bernal (INEOS Grenadiers) sont les premiers noms évoqués pour ce rendez-vous indispensable du printemps.

Les étapes

Dimanche 5 mars 2023 – 1re étape : La Verrière > La Verrière (169,4 km)

Lundi 6 mars 2023 – 2e étape : Bazainville > Fontainebleau (163,7 km)

Mardi 7 mars 2023 – 3e étape : Dampierre-en-Burly > Dampierre-en-Burly (32,2 km – CLM par équipes)

Mercredi 8 mars 2023 – 4e étape : Saint-Amand-Montrond > La Loge des Gardes (164,7 km)

Jeudi 9 mars 2023 – 5e étape : Saint-Symphorien-sur-Coise > Saint-Paul-Trois-Châteaux (212,4 km)

Vendredi 10 mars 2023 – 6e étape : Tourves > La-Colle-sur-Loup (197,4 km)

Samedi 11 mars 2023 – 7e étape : Nice > Col de la Couillole (142,9 km)

Dimanche 12 mars 2023 – 8e étape : Nice > Nice (118,4 km)

Les équipes sélectionnées

WorldTour

  • AG2R Citroën Team (Fra)
  • Alpecin-Deceuninck (BEL)
  • Astana Qazaqstan Team (Kaz)
  • Bahrain Victorious (Bah)
  • Bora-Hansgrohe (All)
  • Cofidis (Fra)
  • EF Education-Easypost (USA)
  • Groupama-FDJ (Fra)
  • INEOS Grenadiers (G-B)
  • Intermarché-Circus-Wanty (BEL)
  • Jumbo-Visma (P-B)
  • Movistar Team (Esp)
  • Soudal Quick-Step (BEL)
  • Team Jayco AlUla (Aus)
  • Team Arkéa-Samsic (Fra)
  • Team DSM (P-B)
  • Trek-Segafredo (USA)
  • UAE Team Emirates (EAU)

ProTeams

Invitées automatiquement

  • Lotto-Dstny (BEL)
  • TotalÉnergies (Fra)

Invitées

  • Israel-Premier Tech (Isr)
  • Uno-X Pro Cycling Team (Nor)
Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Précédent article
Thibaut Bernard Champion de Belgique de poursuite 2023 - Bingoal WB

Championnats de Belgique de cyclisme sur piste : Kopecky domine, Bernard se fait un nom

Article suivant

Coupe du monde de cyclo-cross à Zonhoven : revivez les succès de Shirin van Anrooij et Wout van Aert en images

Articles similaires