Tour des Flandres Femmes 2022 : notre présentation complète de la 19e édition

Parcours, favorites, partantes, programme TV… : toutes les infos sur la 19e édition féminine du Tour des Flandres, disputée le dimanche 3 avril 2022.
Affiche - Tour des Flandres 2022

Enfin, les femmes vont bénéficier d’un Tour des Flandres reprenant les plus importantes côtes de la légende flandrienne. Pendant que les hommes profitent d’un monument centenaire, enchaînant 18 ascensions dans la région d’Audenarde, leurs homologues féminines devaient longtemps se contenter d’une copie aseptisée du “Ronde”. L’organisateur, Flanders Classics, a enfin pris des mesures ces dernières années pour remettre le peloton féminin au centre du sport. Et propose en conséquence un Tour des Flandres bien plus représentatif de ce qui se fait de mieux autour d’Audenarde. Il fallait bien ça pour désigner la meilleure Flandrienne du peloton.

Le parcours

Comme chaque année, le peloton féminin entame son Tour des Flandres à Audenarde pour trois boucles autour de la capitale des Ardennes flamandes. Les premiers kilomètres seront vallonnés, sans toutefois proposer des ascensions raides dignes du final. Il s’agira avant tout d’un tour de chauffe entre Audenarde et Zottegem avec les seuls secteurs pavés de Lippenhovestraat et de la Paddestraat pour bousculer le train-train du peloton et d’une éventuelle échappée matinale qui tenterait l’aventure en tête de course.

Le retour à Audenarde au bout d’une soixantaine de kilomètres annonce l’entrée dans la deuxième partie de course, durant laquelle les difficultés vont s’enchaîner durant une centaine de bornes. Le Wolvenberg annonce la couleur avec sa pente à plus de 17%, mais les premières banderilles s’annoncent sur le Molenberg, à 77 kilomètres du but, avec son entame au bout d’un virage à angle droit qui réduit le peloton à une longue file. Ses pavés rudes et sa pente maximale à 14% vont mettre le peloton sens dessus dessous avant l’enchaînement tout aussi difficile de la Marlboroughstraat (très longue avec ses 2 km à 3%), du Berendries (ligne droite de près d’un kilomètre à 7%) et du Valkenberg (540 m à 8,1%). Au sommet de cette dernière côte dans la région de Brakel, il sera temps de reprendre son souffle pour descendre une deuxième fois vers Audenarde, avant la dernière boucle du jour.

S’annoncent alors les 45 derniers kilomètres qui seront en tous points similaires au parcours masculin. Le peloton arrivera depuis Audenarde au pied du Koppenberg pour le premier juge de paix de cette classique. Cette terrible ascension pavée de 600 m à près de 12% de moyenne propose une pente jusqu’à 22% qui devrait profiter aux plus explosives du peloton. Il s’agira toutefois d’en garder sous les cuisses, car la suite s’annonce intense. Avec quatre kilomètres plus loin, l’enchaînement de plus de deux kilomètres sur les pavés via la Mariaborrestraat, le Steenbeekdries (1 100 m à près de 3% de moyenne) et la descente du Stationsberg.

Au bas de ce secteur pavé, les coureuses enchaîneront directement avec le difficile Taaienberg et son pied à près de 16%. Sur les pavés, il faudra être puissante pour jouer les premiers rôles sur cette côte. Après une descente à toute vitesse, place à la longue ascension du Kruisberg avec ses 2 kilomètres à 4% de moyenne qui peuvent profiter aux rouleuses qui arrivent à maintenir une puissance élevée sur le temps long. Il faudra toutefois du courage pour partir à l’offensive sur cette colline, avant la descente rapide menant au dernier enchaînement douloureux de la journée : le Vieux Quaremont, la plus longue côte du jour avec ses premières pentes à 11% et son long faux-plat montant sur les pavés, suivi du Paterberg, cette courte ligne droite de moins de 400 mètres à plus de 12% de moyenne. La décision se fera certainement sur ces deux dernières côtes. Encore faudra-t-il ensuite tenir la distance, soit 13 kilomètres entre le sommet du Paterberg et l’arrivée sur la Minderbroederstraat à Audenarde. Les neuf derniers kilomètres sur la même large chaussée, longtemps dégagée, seront décisifs.

Présentation des coureuses : entre 11h30 et 13h15 sur le Markt d’Audenarde

Départ fictif : 13h25 sur le Markt d’Audenarde

Départ réel : 13h35 sur la Geraardsbergenstraat (N8), après 4,7 km en défilé

Distance : 158,6 kilomètres

Les difficultés du jour :

Km 45,5 – Secteur pavé 1 : Lippenhovestraat (1 300 m de long) – Passage vers 14h46
Km 47,0 – Secteur pavé 2 : Paddestraat (1 500 m) – Passage vers 14h48
Km 69,0 – Côte 1 : Wolvenberg (645 m à 7,9%, pente max. à 17,3%) – Passage vers 15h23
Km 72,6 – Secteur pavé 3 : Kerkgate (1 400 m) – Passage vers 15h29
Km 75,3 – Secteur pavé 4 : Jagerij (800 m) – Passage vers 15h33
Km 81,5 – Côte 2 : Molenberg (463 m à 7%, pente max. à 14,2%) – Passage vers 15h43
Km 85,5 – Côte 3 : Marlboroughstraat (2 040 m à 3%, pente max. à 7%) – Passage vers 15h49
Km 89,5 – Côte 4 : Berendries (940 m à 7%, pente max. à 12,3%) – Passage vers 15h55
Km 94,8 – Côte 5 : Valkenberg (540 m à 8,1%, pente max. à 12,8%) – Passage vers 16h04
Km 114,0 – Côte 6 : Koppenberg (600 m à 11,8%, pente max. à 22%) – Passage vers 16h35
Km 118,0 – Secteur pavé 5 : Mariaborrestraat (400 m) – Passage vers 16h41
Km 119,3 – Côte 7 : Steenbeekdries (1 100 m à 3,1%, pente max. à 7,6%) – Passage vers 16h43
Km 119,4 – Secteur pavé 6 : Stationsberg (700 m) – Passage vers 16h44
Km 121,8 – Côte 8 : Taaienberg (530 m à 6,6%, pente max. à 15,8%) – Passage vers 16h47
Km 132,1 – Côte 9 : Kruisberg/Hotond (2 500 m à 5%, pente max. à 9%) – Passage vers 17h03
Km 141,9 – Côte 10 : Vieux Quaremont (2 200 m à 4%, pente max. à 11,6%) – Passage vers 17h18
Km 145,3 – Côte 11 : Paterberg (360 m à 12,9%, pente max. à 20,3%) – Passage vers 17h24

Arrivée : entre 17h32 et 17h58 sur la Minderbroederstraat (N543) à Audenarde

Découvrez le parcours et l’itinéraire-horaire complet du Tour des Flandres femmes 2022 sur notre carte interactive

La carte et le profil de la 19e édition féminine du Tour des Flandres :

Carte - Tour des Flandres Femmes 2022 Profil - Tour des Flandres Femmes 2022

Les favorites

⭐️⭐️⭐️

Annemiek van Vleuten 🇳🇱 (Movistar Team) – Vainqueuse sortante du Tour des Flandres, la Néerlandaise de 39 ans revient avec un statut de favorite malgré son retour aux affaires mercredi dernier à peine sur À Travers la Flandre (21e). L’ex-championne du monde a dominé le début de saison avec ses victoires sur la Semaine Cycliste Valencienne et le Circuit Het Nieuwsblad avant une deuxième place sur le Strade Bianche, derrière l’autre favorite du jour, Lotte Kopecky. À l’offensive ce mercredi, Van Vleuten reste une attaquante dans l’âme qui compte sur ses qualités de rouleuse pour distancer ses adversaires. L’enchaînement proposé ce dimanche est idéal pour ses qualités et elle a l’expérience de ces courtes côtes pour tenter un troisième succès sur le Tour des Flandres.

Lotte Kopecky 🇧🇪 (SD Worx) – Cela fait douze ans que la seule Belge au palmarès du Ronde s’est imposée. Douze ans plus tard, la Belgique rêve d’une successeuse à Grace Verbeke. Et elle pourrait bien être Lotte Kopecky. La double championne de Belgique a tout misé, cette saison, sur les classiques printanières et cela lui réussit. Vainqueuse autoritaire du Strade Bianche devant Van Vleuten, elle bénéficie d’une équipe parfaite pour l’épauler en attaquant ou en la soutenant jusqu’aux derniers kilomètres. Cela n’a pu lui permettre de briller sur Gand-Wevelgem, mais sur un exercice de puncheuses comme celui prévu ce dimanche, Kopecky devrait être aux avant-postes, même si le peloton se réduit à peau de chagrin. La pistarde n’est plus seulement une sprinteuse de talent, elle est une chasseuse de classiques qui peut rêver du Tour des Flandres.

⭐️⭐️

Marianne Vos 🇳🇱 (Jumbo-Visma) – Voici neuf ans, la multiple championne du monde remportait le Tour des Flandres en puncheuse. Cette année, elle espère retrouver cette joie de la victoire à Audenarde. Désormais plus sélective sur ses objectifs, Marianne Vos a prouvé qu’elle savait être prête au bon moment. Sa deuxième place sur Gand-Wevelgem la replace ainsi parmi les grandes favorites du Ronde. Elle a une bonne pointe de vitesse et un sens aiguisé de la course. Son équipe s’est également renforcée avec Anna Henderson et surtout Coryn Labecki (ex-Rivera), vainqueuse du Ronde en 2017, à ses côtés. De quoi donner des raisons de croire en sa position de favorite.

Elisa Longo Borghini 🇮🇹 (Trek-Segafredo) – Sur les dernières classiques printanières, l’équipe Trek-Segafredo a montré sa force collective pour conquérir des succès de prestige au sprint pour la championne du monde Elisa Balsamo (lire plus bas). Mais la formation américaine dispose de sacrées ressources dans les vallons. À commencer par la championne d’Italie Elisa Longo Borghini, vainqueuse de la classique flandrienne en 2015 et dans le Top 5 à six reprises en dix participations. La reine italienne des “bergs” a encore une belle explosivité et peut compter sur son expérience pour faire briller le vert-blanc-rouge ce dimanche.

Demi Vollering 🇳🇱 (SD Worx) – En parlant de force collective, l’équipe SD Worx n’est pas en reste. Le groupe néerlandais a connu deux semaines difficiles face aux Trek-Segafredo et attend un premier succès depuis Drentse Acht van Westerveld, le 11 mars dernier. Outre Lotte Kopecky, SD Worx a également un bel atout pour renouer avec la victoire via Demi Vollering. La Néerlandaise de 25 ans a décidé de miser son pic de forme en avril et a jusqu’ici joué la carte de la discrétion avec seulement le Circuit Het Nieuwsblad (2e) et le Strade Bianche (12e) dans les jambes. Coureuse explosive et rapide au sprint, elle peut également jouer la carte offensive ou attendre sagement dans un peloton réduit.

Ellen van Dijk 🇳🇱 (Trek-Segafredo) – Également au palmarès du Tour des Flandres (2014), la championne d’Europe sur route ne perd rien de ses qualités de rouleuse au fil des années. Jusqu’ici, Van Dijk a tenu son rang d’équipière modèle sur les classiques de ce début de saison, mais une attaque au bon moment peut lui permettre de tenir la grappe des favorites et de surprendre. Moins explosive que certaines favorites, il lui faudra anticiper et tenter sa chance sur les nombreux faux-plats du tracé flandrien pour croire en un deuxième succès sur le Ronde.

⭐️

Elisa Balsamo 🇮🇹 (Trek-Segafredo) – Voici la coureuse en forme du moment : la championne du monde a remporté les trois dernières courses auxquelles elle a pris part et pas n’importe lesquelles : le Trophée Binda, réputé pour les costaudes, la Classic Bruges-La Panne, rendez-vous des sprinteuses, et Gand-Wevelgem, relevé par ses ascensions du Mont Kemmel. Le Tour des Flandres semble un cran trop dur pour cette cycliste venue de la piste. Et pourtant, le championnat du monde à Louvain, l’an dernier, semblait également trop rude pour une telle sprinteuse. Mais si cela se regarde et si l’équipe Trek-Segafredo décide encore de miser sur elle, une victoire ne serait pas inattendue.

Elisa Balsamo Vainqueure Classic Bruges-La Panne 2022 - Capture Eurosport

Marta Bastianelli 🇮🇹 (UAE Team ADQ) – Parmi les anciennes lauréates du Ronde, l’Italienne est certainement l’une des plus discrètes. Et pourtant, au fil des saisons, elle élargit son palmarès. Cette saison, Bastianelli a déjà remporté la Vuelta CV Feminas, une étape de la Semaine Cycliste Valencienne et le Circuit du Hageland, tout en terminant dans le Top 10 des classiques flandriennes disputées depuis lors. Sprinteuse hors pair, l’ex-championne du monde est aussi expérimentée dans les vallons. Malgré une équipe jeune à ses côtés, elle peut se placer parmi les outsiders.

Grace Brown 🇦🇺 (FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope) – Au rayon des attaquantes, l’Australienne de 29 ans est l’une des plus reconnues dans sa discipline. Ses offensives ne font pas toujours mouche, mais elle tente, elle s’acharne et parfois, cela passe. Cette année, elle se retrouve dans une équipe au tempérament offensif avec également la Danoise Cecilie Uttrup Ludwig comme leader, l’Italienne Marta Cavalli et l’Australienne Brodie Chapman comme autres jokers. L’équipe FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope tentera à chaque instant de se placer à l’avant. Et comme avec Brown, cela peut passer.

Emma Norsgaard 🇩🇰 (Movistar Team) – Si Annemiek van Vleuten est la leader annoncée de l’équipe Movistar, son équipière danoise peut également prétendre à un statut d’outsider vu son passif dans les monts flandriens. Vainqueuse du Samyn des Dames et récente cinquième de Gand-Wevelgem, Norsgaard semble prendre du galon au fil des saisons (elle n’a que 22 ans) et même si ses deux premières expériences sur le Ronde n’ont pas été heureuses (abandon en 2018 et 35e en 2021), elle peut être un caillou dans la chaussure des grandes favorites, en protection de Van Vleuten ou même pour sa carte personnelle.

Chantal van den Broek-Blaak 🇳🇱 (SD Worx) – Le jeu d’équipe a souvent souri à la Néerlandaise de 32 ans, qui a annoncé en début de saison sa décision de prolonger au-delà du printemps sa carrière professionnelle. Quatrième du Trophée Binda, Van den Broek-Blaak est une éternelle attaquante et peut tant jouer la carte de ses leaders que sa propre chance. Cela lui a permis de remporter le Tour des Flandres en 2020, sa forme actuelle confirme qu’elle peut s’offrir un doublé si on lui laisse trop de champ.

Katarzyna Niewiadoma 🇵🇱 (Canyon//SRAM Racing) – Après un hiver plus calme qu’à l’accoutumée et avec des objectifs plus parsemés en cours de saison, la Polonaise de 27 ans veut retrouver une nouvelle sérénité dans le peloton. Son explosivité fait toujours des ravages, en témoigne sa quatrième place sur le Strade Bianche. Elle sera donc attendue sur les “bergs” flandriens de ce dimanche, notamment avec la Suissesse Élise Chabbey et l’Australienne Sarah Roy pour la soutenir en deuxième moitié de course.

Maria Giulia Confalonieri 🇮🇹 (Ceratizit-WNT Pro Cycling Team) – Voici notre grosse cote pour ce Tour des Flandres Femmes 2022 : l’Italienne de 29 ans enchaîne les bons résultats en ce début de saison avec notamment une troisième place sur Gand-Wevelgem, dimanche dernier. Confalonieri est connue pour son sprint, mais elle peut également grimper. Onzième du Tour des Flandres en 2017 ou encore seizième en 2021, la coureuse de Ceratizit-WNT a des qualités intéressantes pour le Ronde. Avec la rouleuse allemande Lisa Brennauer, elle peut former un duo intéressant dans le final.


Vous appréciez cette présentation ?

CyclismeRevue est un site mis à jour par une équipe bénévole qui transmet sa passion cycliste aux fans via des articles gratuits. Si vous souhaitez nous soutenir et nous aider à améliorer notre site et aider nos rédacteurs bénévoles, vous pouvez nous aider à partir de 1 euro sur uTip ! Cliquez ici pour atteindre uTip et merci pour votre soutien 🙏


La liste des partantes : cliquez ici pour découvrir la liste des partantes

Le palmarès :

2012 Judith Arndt (All)
2013 Marianne Vos (P-B)
2014 Ellen van Dijk (P-B)
2015 Elisa Longo Borghini (Ita)
2016 Lizzie Armitstead (G-B)
2017 Coryn Rivera (USA)
2018 Anna van der Breggen (P-B)
2019 Marta Bastianelli (Ita)
2020 Chantal van den Broek-Blaak (P-B)
2021 Annemiek van Vleuten (P-B)

La météo

Le ciel sera nuageux avec des éclaircies et des possibles averses locales dans l’après-midi. Les températures seront comprises entre 5 et 7 degrés. Le vent soufflera de nord-ouest à nord entre 10 et 15 km/h.

Directs TV

  • Dès 15h00 sur Tipik et sur RTBF Auvio
  • Dès 15h00 sur Canvas et sur Sporza.be
  • Dès 17h00 sur Eurosport 1 et dès 15h00 sur Eurosport Player et GCN+
  • Dès 16h45 sur France 3 et France.tv

Pour profiter de ces retransmissions télévisées depuis l’étranger, n’hésitez pas à utiliser NordVPN, un programme vous permettant de rejoindre des réseaux privés virtuels protégés dans le monde entier. Pour accéder à ces retransmissions télévisées depuis le monde entier, un VPN peut vous aider, tout en vous protégeant. NordVPN vous propose un abonnement de deux ans pour seulement 3,49 €/mois ! Tout abonnement à NordVPN est un soutien supplémentaire à CyclismeRevue.

Total
5
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Précédent article
Affiche - Tour des Flandres 2022

Tour des Flandres 2022 : notre présentation complète de la 106e édition

Article suivant
Mathieu Van der Poel Vainqueur Tour des Flandres Hommes 2022 - Capture Eurosport

Tour des Flandres – Hommes : le revenant Van der Poel remporte le combat des chefs

Articles similaires