Trophée X²O Badkamers #4 à Baal : Alvarado et Pidcock donnent du mal à Brand et Van Aert

Certes, les résultats bruts confirment encore et toujours la domination sans partage de la championne du monde Lucinda Brand (Baloise Trek Lions) et du champion de Belgique Wout van Aert (Jumbo-Visma). Mais les scenarii proposés à Baal ont montré que les deux leaders de la discipline ont dû batailler ferme pour éviter une première défaite en 2022.

Femmes : le retour en grâce d’Alvarado

Sur un cyclo-cross aussi rude que celui de Baal, au parcours long, exigeant et technique, le départ est l’un des points les plus importants de l’heure de course qui s’annonce. Cela se confirmait dès le premier tour de cette quatrième manche du Trophée X²O Badkamers : après le départ rapide de la Canadienne Maghalie Rochette, la championne des Pays-Bas Ceylin del Carmen Alvarado (Alpecin-Fenix) et la championne du monde Lucinda Brand (Baloise Trek Lions) prenaient les commandes sur le «Balenberg», une côte boueuse sur laquelle la puissance fait la différence. Les équipières Fem van Empel et Denise Betsema (Pauwels Sauzen-Bingoal) accompagnaient un temps les deux Néerlandaises en tête, avant de subir leur grande condition physique. Betsema naviguait alors tout au long de l’épreuve à une vingtaine de secondes des leaders.

Alvarado et Brand démarraient alors un duel intense sur les quatre (seulement) tours prévus. Sur un cyclo-cross réduit à moins de 45 minutes sur décision du jury des commissaires (qui ne souhaitait visiblement pas que les femmes affrontent 55 minutes de course pour la première de l’année), Alvarado essayait de profiter de sa technique pour faire douter la championne du monde. Mais sur le troisième tour, Brand faisait valoir sa puissance sur les quelques côtes du parcours, ce qui lui permettait de glaner quelques secondes sur la championne des Pays-Bas. Cette dernière revenait toutefois grâce à de meilleurs passages dans les virages et dans la boue. Pendant que Brand tentait de faire la différence en montée et à pied.

Alvarado était finalement lâchée de peu dans la deuxième partie, plus rude, du dernier tour. Et malgré un superbe final, elle échouait dans la roue de Brand avant la dernière ligne droite. La championne du monde montait sur les pédales pour développer son meilleur sprint et ainsi conquérir son 14e succès de la saison, certainement le plus émouvant vu les larmes lâchées sur la ligne et en interview, après la course. « C’est un moment très difficile pour moi », lâchait-elle doucement au micro de la VRT avant de préciser : « Le cyclo-cross n’est malheureusement pas le plus important pour l’instant, quand on voit ce qui se passe avec Amy (Pieters) pour le moment. Mes pensées vont à elles et sa famille ». La multiple championne sur route et sur piste Amy Pieters est en effet toujours dans le coma après avoir été renversée à l’entraînement voici deux semaines, en Espagne. « J’ai dû aller loin pour gagner, c’était très dur. J’espère que j’ai pu donner un peu de cette force à Amy et sa famille », conclut-elle, en larmes.

Deuxième d’un cyclo-cross de renom pour la première fois depuis Courtrai, fin novembre, Ceylin del Carmen Alvarado n’avait pour sa part pas d’explication concernant son regain de forme à Baal. «Je n’ai aucune idée de ce qui a fait la différence », avouait-elle en toute sincérité au micro de la VRT. « Je me suis couchée un peu plus tard hier. Mais j’avais hâte pour le cyclo-cross d’aujourd’hui. Je me sentais bien et peut-être que les autres l’étaient moins suite au réveillon de Nouvel an. Je suis très heureuse, car je me suis vraiment amusée. Cela faisait longtemps », confie la championne des Pays-Bas, qui ne fait toutefois pas de plan sur la comète pour la suite de la saison.

Au classement général du Trophée X²O Badkamers, après la moitié des épreuves disputées, Denise Betsema, troisième du jour, voit Brand se rapprocher à 46 secondes. Ce qui rend le challenge encore plus intéressant alors que la prochaine manche, à Herentals, est déjà programmée mercredi prochain.

Résultats de la 4e manche féminine du Trophée X²O Badkamers/Soudal Ladies Trophy à Baal :

  1. Lucinda Brand (P-B, Baloise Trek Lions), les 4 tours en 44:28
  2. Ceylin del Carmen Alvarado (P-B, Alpecin-Fenix) à 0:04
  3. Denise Betsema (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 0:37
  4. Annemarie Worst (P-B, 777) à 1:15
  5. Fem van Empel (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 1:32
  6. Sanne Cant (BEL, IKO-Crelan) à 2:08
  7. Blanka Kata Vas (Hon, SD Worx) à 2:20
  8. Maghalie Rochette (Can, Specialized-Rapha) à 2:25
  9. Clara Honsinger (USA, Cannondale-Cyclocrossworld) à 3:27
  10. Katie Clouse (USA, Cannondale-Cyclocrossworld) à 3:57

Classement général provisoire du Trophée X²O Badkamers féminin/Soudal Ladies Trophy (après 4 manches sur 8) :

  1. Denise Betsema (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) en 3h10:52
  2. Lucinda Brand (P-B, Baloise Trek Lions) à 0:46
  3. Ceylin del Carmen Alvarado (P-B, Alpecin-Fenix) à 2:53
  4. Annemarie Worst (P-B, 777) à 5:14
  5. Clara Honsinger (USA, Cannondale-Cyclocrossworld) à 8:15
  6. Sanne Cant (BEL, IKO-Crelan) à 8:40
  7. Anna Kay (G-B, Starcasino CX Team) à 11:37
  8. Marion Norbert-Riberolle (BEL, Starcasino CX Team) à 11:55
  9. Blanka Kata Vas (Hon, SD Worx) à 12:00
  10. Yara Kastelijn (P-B, IKO-Crelan) à 12:50

Hommes : Van Aert en difficulté après une chute

Alors que Mathieu Van der Poel (Alpecin-Fenix) restait une nouvelle fois loin de la compétition pour se rétablir d’un problème récurrent au dos, préférant plutôt un entraînement d’une soixantaine de kilomètres sur la route en ce premier jour de l’année, ses principaux rivaux étaient bien au départ de ce cyclo-cross de Baal pour une joute des plus intenses sur l’un des circuits les plus difficiles de la saison. Le champion britannique Tom Pidcock (INEOS Grenadiers) se montrait comme l’un des plus entreprenants dès le premier tour, avec Eli Iserbyt (Pauwels Sauzen-Bingoal) et Toon Aerts (Baloise Trek Lions) pour l’accompagner. Avant que Wout van Aert (Jumbo-Visma), l’homme en verve du moment, vienne les rejoindre dans la deuxième moitié du circuit. Les quatre hommes obtenaient déjà un bel avantage après un seul tour de course, leur permettant de croire raisonnablement en la victoire ce samedi.

Toon Aerts décidait de mener la vie dure à ses adversaires dans le deuxième des sept tours à parcourir. Mais un passage glissant dans la boue l’envoyait dans une barrière en bois : la confiance était partie, tout comme la chance de victoire. Devant, Iserbyt essayait de faire la différence face à deux rivaux connus pour leur puissance. Mais Pidcock et Van Aert attendaient patiemment. Et le champion de Belgique décidait dans le quatrième tour de lancer son offensive, lâchant irrémédiablement ses deux compagnons d’échappée. Un nouvel exploit en solitaire semblait en marche, avant que Van Aert glisse dans un virage et perde tout son avantage en quelques secondes.

Débordé par Pidcock puis par Iserbyt, Van Aert devait changer de vélo… et de chaussure au poste technique. Une perte d’une vingtaine de secondes plus tard, le champion de Belgique se lançait dans une délicate poursuite pour les trois derniers tours. Il profitait toutefois de sa puissance pour faire la différence sur les côtes du circuit et ainsi dépasser Iserbyt avant de rentrer sur Pidcock à l’aube du dernier tour. Une dernière accélération à la mi-parcours, sur le Balenberg, et voici Van Aert parti vers un septième succès consécutif cet hiver. Devant Pidcock, à une dizaine de secondes, et Iserbyt, qui fait la bonne opération du jour avec un retour à seulement 1:20 du leader du Trophée X²O Badkamers Toon Aerts, quatrième à Baal.

« Je me suis peut-être mis dans le pétrin inutilement », sourit quand même Van Aert au micro de la VRT. « Bien sûr, avec le recul, c’est génial pour le public que ce cyclo-cross a été si passionnant, mais je ne le voyais pas comme ça pendant la course. Ce problème avec ma chaussure a rendu les choses plus difficiles pour moi. Mais cette victoire me soulage un peu plus. Je ne courais pas contre n’importe qui », souligne le champion de Belgique, encore favori pour la Coupe du monde à Hulst, ce dimanche, avant « son » cyclo-cross, à Herentals, mercredi.

Résultats de la 4e manche masculine du Trophée X²O Badkamers à Baal :

  1. Wout van Aert (BEL, Team Jumbo-Visma), les 7 tours en 1h04:22
  2. Tom Pidcock (G-B, INEOS Grenadiers) à 0:10
  3. Eli Iserbyt (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 0:29
  4. Toon Aerts (BEL, Baloise Trek Lions) à 1:16
  5. Michael Vanthourenhout (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 1:58
  6. Ben Turner (G-B, INEOS Grenadiers) à 2:13
  7. Lars van der Haar (P-B, Baloise Trek Lions) à 2:25
  8. Jens Adams (BEL, Hollebeekhoeve) à 2:44
  9. Laurens Sweeck (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 2:48
  10. Tom Meeusen (BEL, Deschacht-Group Hens-Maes Containers) à 2:50

Classement général provisoire du Trophée X²O Badkamers masculin (après 4 manches sur 8) :

  1. Toon Aerts (BEL, Baloise Trek Lions) en 4h02:04
  2. Eli Iserbyt (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 1:20
  3. Michael Vanthourenhout (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 6:21
  4. Wout van Aert (BEL, Team Jumbo-Visma) à 8:43
  5. Corné van Kessel (P-B, Tormans-Circus) à 8:49
  6. Tom Meeusen (BEL, Deschacht-Group Hens-Maes Containers) à 9:54
  7. Laurens Sweeck (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 11:23
  8. Jens Adams (BEL, Hollebeekhoeve) à 11:41
  9. Vincent Baestaens (BEL, -) à 12:06
  10. Lars van der Haar (P-B, Baloise Trek Lions) à 12:31

Photo : captures Sporza/VRT

Pin It on Pinterest