Trophée X²O Badkamers #3 à Loenhout : Brand et Van Aert n’ont pas eu la victoire aisée

Si les vainqueurs se suivent et se ressemblent, Lucinda Brand et Wout van Aert ont connu des courses disputées à Loenhout.
Montage Lucinda Brand Wout van Aert - Cyclo-cross de Loenhout 2021 - Alain Vandepontseele

Si les vainqueurs se suivent et se ressemblent, la championne du monde Lucinda Brand (Baloise Trek Lions) et le champion de Belgique Wout van Aert (Jumbo-Visma) ont connu des courses disputées à Loenhout. Ce qui ne les a pas empêchés d’enregistrer leur 13e et 6e victoire respective, cet hiver.

Femmes : Betsema y a longtemps cru

Dans les prairies boueuses de Loenhout, il faut avoir le sens du spectacle. Accélérer au bon moment, faire la différence dans les relances, tenir la distance sur les sillons les plus collants aux roues… Le tracé se veut en majeure partie rapide mais propose quelques tronçons piégeux qui font la différence. Ces caractéristiques plaisaient à Denise Betsema (Pauwels Sauzen-Bingoal) qui profitait de sa bonne technique pour creuser un léger écart face à la plus puissante du plateau, la championne du monde Lucinda Brand (Baloise Trek Lions), de nouveau auteure d’un départ en dents de scie. La coureuse en irisé revenait tout de même en poursuite dès le deuxième tour et profitait en prime de la bonne forme de son équipière Shirin van Anrooij (Baloise Trek Lions) pour rentrer au fil des tours sur la leader Betsema.

Alors qu’elle semblait en grande forme et prête à réaliser la majeure partie du cyclo-cross en solitaire, Betsema voyait Van Anrooij et Brand la rejoindre à deux tours du but. « Le parcours était difficile et le vent a également joué un rôle. Shirin et Denise étaient très fortes, ce qui a rendu la course encore plus dure », confirme la championne du monde, toujours dans la roue de Betsema durant le money-time. Et dans le dernier tour, le démarrage fatidique était lancé après la dernière zone technique de l’épreuve. Sans se retourner, Brand menait un long sprint pour lui permettre de s’isoler et prendre une bonne dizaine de secondes sur Betsema, qui avait déjà usé son énergie durant ses efforts de début de course.

Lucinda Brand signe ainsi à Loenhout sa 13e victoire de la saison, la 4e consécutive depuis Namur. Inarrêtable, tout simplement. « J’ai réalisé un sprint tout au long du dernier tour. Cela a fait mal, et la dernière ligne droite était très longue », lâchait-elle à l’arrivée, après avoir poussé tant et plus jusqu’à la ligne pour revenir au classement général du Trophée X²O Badkamers, calculé au temps. La championne du monde confirme toutefois que Betsema était certainement la plus forte ce jour. « J’ai eu ce sentiment. Mais j’ai aussi essayé de bluffer au fil de l’épreuve. Finalement, cela m’a permis de m’imposer. Mais cela aurait pu aller aussi dans l’autre sens », estime-t-elle humblement.

Malgré sa deuxième place, Betsema n’a perdu que 15 secondes sur Brand et reste donc solide leader du classement général du Trophée X²O Badkamers avant la prochaine manche, samedi à Baal. « Je me sentais très bien, j’étais peut-être la meilleure aujourd’hui, mais celle qui franchit la ligne en premier est la gagnante. Ce n’était malheureusement pas moi », confiait déçue la coureuse de Texel. « Je suis un peu déçue. J’ai dû faire un choix, à savoir miser sur un sprint à trois ou prendre l’initiative avec le risque que Lucinda m’accompagne. J’ai quand même terminé deuxième, heureusement pas trop loin derrière », analyse-t-elle. Sur le podium, Shirin van Anrooij réalise son meilleur classement sur un cyclo-cross de classement, en troisième place, alors que la championne de Belgique Sanne Cant (IKO-Crelan) confirme son regain de forme en 5e position, devant notamment Marion Norbert-Riberolle (Starcasino), 7e.

Résultats de la 3e manche féminine du Trophée X²O Badkamers à Loenhout :

  1. Lucinda Brand (P-B, Baloise Trek Lions), les 5 tours en 46:33
  2. Denise Betsema (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 0:15
  3. Shirin van Anrooij (P-B, Baloise Trek Lions) à 0:33
  4. Annemarie Worst (P-B, 777) à 1:05
  5. Sanne Cant (BEL, IKO-Crelan) à 1:36
  6. Ceylin del Carmen Alvarado (P-B, Alpecin-Fenix) à 1:40
  7. Marion Norbert-Riberolle (BEL, Starcasino CX Team) à 1:46
  8. Yara Kastelijn (P-B, IKO-Crelan) à 2:08
  9. Hélène Clauzel (Fra, A.S. Bike Crossteam) à 2:22
  10. Anna Kay (G-B, Starcasino CX Team) à 2:38

Classement général provisoire du Trophée X²O Badkamers féminin/Soudal Ladies Trophy (après 3 manches sur 8) :

  1. Denise Betsema (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) en 2h25:52
  2. Lucinda Brand (P-B, Baloise Trek Lions) à 1:28
  3. Ceylin del Carmen Alvarado (P-B, Alpecin-Fenix) à 3:21
  4. Annemarie Worst (P-B, 777) à 4:31
  5. Clara Honsinger (USA, Cannondale-Cyclocrossworld) à 5:20
  6. Sanne Cant (BEL, IKO-Crelan) à 7:04
  7. Marion Norbert-Riberolle (BEL, Starcasino CX Team) à 7:27
  8. Anna Kay (G-B, Starcasino CX Team) à 8:03
  9. Yara Kastelijn (P-B, IKO-Crelan) à 8:22
  10. Shirin van Anrooij (P-B, Baloise Trek Lions) à 10:00

Hommes : Van Aert en mode « économie d’énergie »

Sans Mathieu Van der Poel, toujours blessé au dos et absent jusqu’au week-end suivant au moins, ni Tom Pidcock, de retour à Baal samedi, le champion de Belgique Wout van Aert (Jumbo-Visma) semblait avoir une voie royale pour enregistrer dans le nord du pays sa sixième victoire de la saison. Bien parti, le coureur en noir-jaune-rouge a tout de même subi durant les premiers tours la loi des Tormans-Circus, Corné van Kessel et Quinten Hermans en tête, et des Pauwels Sauzen-Bingoal, avec Laurens Sweeck et Michael Vanthourenhout. « Dès les bosses de la ‘planche à laver’ (NDLR : un enchaînement de petites bosses à franchir sans pédaler, à la force du bassin), le vent était contraire, donc j’ai essayé de rester en retrait au départ et de faire la différence plus tard », confie en fait Van Aert concernant ce début de course tout en prudence.

Pendant qu’Eli Iserbyt (Pauwels Sauzen-Bingoal) semblait encore en moins bonne forme, en plus perturbé par un vélo mal remplacé au deuxième tour, son équipier Michael Vanthourenhout tentait de faire exploser le groupe de tête dès le quatrième des sept tours à parcourir. Mais ce dernier avait directement Van Aert en poursuite. « J’ai dû tout donner pour revenir, je ne voulais pas le laisser tranquille », confirme le champion de Belgique. Et au tour suivant, c’était à son tour de mener son accélération, avec cette fois plus de réussite. Sans rival dans sa roue, Wout van Aert filait sans problème vers un sixième succès consécutif depuis son retour dans les labourés, une série qu’il n’avait jamais réussi dans sa carrière, que ce soit chez les jeunes ou chez les élites.

Van Aert s’impose finalement avec une quinzaine de secondes d’avance sur Vanthourenhout et une demi-minute sur Toon Aerts (Baloise Trek Lions), vaillant troisième malgré un départ difficile. « Cela fait longtemps que je n’ai pas réalisé de test. Je ne peux voir ma forme qu’en course. Et cela se passe très bien pour l’instant », confirme le leader de Jumbo-Visma. « J’ai essayé de gagner de la manière la plus économique possible aujourd’hui. (…) On enchaîne beaucoup de courses en peu de temps. J’espère que je serai au top de ma condition pour le championnat de Belgique. Mais pour l’instant, ma condition va dans le bon sens », ajoute celui qui sera encore le grand favori du prochain week-end, à Baal et Hulst.

Résultats de la 3e manche masculine du Trophée X²O Badkamers à Loenhout :

  1. Wout van Aert (BEL, Team Jumbo-Visma), les 7 tours en 56:16
  2. Michael Vanthourenhout (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 0:14
  3. Toon Aerts (BEL, Baloise Trek Lions) à 0:27
  4. Corné van Kessel (P-B, Tormans-Circus) à 0:41
  5. Laurens Sweeck (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 0:54
  6. Quinten Hermans (BEL, Tormans-Circus) à 0:59
  7. Felipe Orts (Esp, Burgos-BH) à 1:04
  8. Tim Merlier (BEL, Alpecin-Fenix) à 1:10
  9. Vincent Baestaens (BEL, Deschacht-Group Hens-Maes Containers) à 1:17
  10. Toon Vandebosch (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 1:25

Classement général provisoire du Trophée X²O Badkamers masculin (après 3 manches sur 8) :

  1. Toon Aerts (BEL, Baloise Trek Lions) en 2h56:41
  2. Eli Iserbyt (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 2:02
  3. Corné van Kessel (P-B, Tormans-Circus) à 4:50
  4. Michael Vanthourenhout (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 5:24
  5. Tom Meeusen (BEL, Deschacht-Group Hens-Maes Containers) à 8:05
  6. Vincent Baestaens (BEL, Deschacht-Group Hens-Maes Containers) à 8:07
  7. Toon Vandebosch (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 8:56
  8. Lander Loockx (BEL, Deschacht-Group Hens-Maes Containers) à 9:27
  9. Laurens Sweeck (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 9:36
  10. Wout van Aert (BEL, Team Jumbo-Visma) à 9:49

Photos : Alain Vandepontseele/Alain VDP Photography

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Précédent article

Superprestige #6 à Heusden-Zolder : Brand et Van Aert sur un nuage

Article suivant
Montage Lucinda Brand Wout van Aert - Cyclo-cross de Baal 2022 - Captures VRT

Trophée X²O Badkamers #4 à Baal : Alvarado et Pidcock donnent du mal à Brand et Van Aert

Articles similaires