Coupe du monde de cyclo-cross #10 à Rucphen : le sprint parfait de Vos et Pidcock

Dans le brouillard de Rucphen, Marianne Vos a glané sa 4e victoire de la saison pendant que Tom Pidcock a remporté la 1re manche de sa carrière !

Après le ballet enneigé de Val di Sole, sur les hauteurs italiennes, les spécialistes des labourés ont retrouvé ce samedi le plat pays à l’occasion de la 10e manche de la Coupe du monde de cyclo-cross. Dans le brouillard de Rucphen, sans grand obstacle sur le tracé, les courses ont ressemblé à des longs sprints d’une heure, desquels seuls les plus explosifs peuvent s’offrir la victoire. Avec au final une première pour Tom Pidcock (INEOS Grenadiers), premier Britannique à remporter une course de la Coupe du monde de cyclo-cross et premier non-Belge et non-Néerlandais à briller sur une telle épreuve depuis 2013.

Femmes : l’explosivité avant tout

Sur un tel parcours rapide, le départ est primordial et au grand dam de bon nombre d’outsiders, les premiers virages suivis de montées raides mettaient déjà de l’ordre dans le peloton. La championne des Pays-Bas Ceylin Del Carmen Alvarado (Alpecin-Fenix), la Canadienne Maghalie Rochette (Specialized-Rapha), troisième à Val di Sole, ou encore la Belge Marion Norbert-Riberolle (Starcasino), deux fois deuxième à Troyes le week-end dernier, se retrouvaient coincées au-delà du Top 15 dès les premiers tours de roue. Et alors que le rythme s’élève rapidement à plus de 30 km/h sur les chemins les plus roulants, impossible de remonter et de dépasser ses rivales.

Les grandes lignes de cette saison 2021-2021 restaient les mêmes en tête : « Oranje boven ». Marianne Vos (Jumbo-Visma), deuxième à Val di Sole, voulait venger sa faute du dernier cyclo-cross italien et prenait ses responsabilités en tête d’un groupe de six coureuses. Denise Betsema (Pauwels Sauzen-Bingoal) enchaînait en tête de ce groupe également composé de la dernière vainqueure en Coupe du monde, son équipière Fem van Empel, la championne du monde Lucinda Brand (Baloise Trek Lions), la leader de la Coupe du monde des espoirs Puck Pieterse (Alpecin-Fenix) et Annemarie Worst (777). Un match à six, avec son lot de relances tactiques, de dépassements risqués, de passages techniques entre l’escargot, le bac à sable – installé depuis cette année -, ou le dévers de fin de circuit.

« C’était une course très rude. Une petite faute pouvait faire la différence », confirme Marianne Vos, qui bataillait avec Betsema et Brand dans les deux derniers tours dans un combat qui ressemblait plus à un entraînement d’intervalles. Sans véritable pause, cette fois. Sur le dernier passage des planches, à moins de 200 mètres de la ligne d’arrivée, Brand et Vos étaient encore au coude à coude. Mais la championne du monde prenait l’avantage à l’aube du dernier virage après deux erreurs de sa rivale. « J’ai essayé de la dépasser mais c’était difficile car elle savait mettre la pression pour conserver sa place. J’ai manqué deux fois mas pédales mais j’avais encore Lucinda en vue », confie Vos qui a enchaîné son meilleur sprint pour déborder la leader de la Coupe du monde et s’offrir ainsi sa troisième victoire en seulement cinq manches de Coupe du monde !

Avec cette nouvelle victoire, Vos se replace en cinquième position de ce classement de la Coupe du monde, mais semble trop loin de la leader, Lucinda Brand, désormais en tête avec 13 points d’avance sur Betsema, troisième à Rucphen. Le général devrait se jouer entre les deux Néerlandaises, avec un avantage pour Brand du côté de Namur, ce dimanche, sur un tracé boueux et difficile comme elle les aime.

Résultats de la 10e manche féminine de la Coupe du monde de cyclo-cross à Rucphen :

  1. Marianne Vos (P-B, Team Jumbo-Visma), les 7 tours en 54:14
  2. Lucinda Brand (P-B, Baloise Trek Lions)
  3. Denise Betsema (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 0:08
  4. Fem van Empel (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 0:17
  5. Puck Pieterse (P-B, Alpecin-Fenix) à 0:19
  6. Annemarie Worst (P-B, 777) à 0:44
  7. Shirin van Anrooij (P-B, Baloise Trek Lions) à 1:16
  8. Sanne Cant (BEL, IKO-Crelan) à 1:19
  9. Eva Lechner (Ita, FAS-Valcar-Travel & Service) à 1:38
  10. Inge van der Heijden (P-B, 777) à 1:40

Classement général provisoire de la Coupe du monde féminine de cyclo-cross (après 10 manches sur 15) :

  1. Lucinda Brand (P-B, Baloise Trek Lions) 282 points
  2. Denise Betsema (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) 269 pts
  3. Puck Pieterse (P-B, Alpecin-Fenix) 220 pts
  4. Fem van Empel (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) 195 pts
  5. Marianne Vos (P-B, Team Jumbo-Visma) 172 pts
  6. Shirin van Anrooij (P-B, Baloise Trek Lions) 159 pts
  7. Annemarie Worst (P-B, 777) 154 pts
  8. Inge van der Heijden (P-B, 777) 137 pts
  9. Blanka Kata Vas (Hon, SD Worx) 125 pts
  10. Clara Honsinger (USA, Cannondale-Cyclocrossworld) 124 pts

Hommes : un dernier tour exceptionnel pour Pidcock

En l’absence du vainqueur de la dernière manche de la Coupe du monde, Wout van Aert (Jumbo-Visma), et du champion du monde Mathieu Van der Poel (Alpecin-Fenix), seulement de retour le 26 décembre dans les labourés, tous les regards étaient posés ce dimanche sur le champion de Grande-Bretagne Tom Pidcock (INEOS Grenadiers). De retour aux affaires depuis Boom, début décembre, le coureur de 23 ans avait prouvé à Val di Sole, dimanche dernier, qu’il était en route vers sa meilleure condition. Il devait désormais le confirmer sur un tracé pour coureurs rapides et explosifs, idéal pour son profil et celui du leader de la Coupe du monde Eli Iserbyt (Pauwels Sauzen-Bingoal).

C’est un autre petit format qui prenait les devants dès le premier tour : le champion d’Europe Lars van der Haar (Baloise Trek Lions) réalisait le meilleur départ sur ce circuit étroit, pendant que Pidcock restait bloqué aux abords de la 20e place dès le sprint initial. Qu’importent les chemins tortueux, le Britannique remontait au fil des premiers tours et se plaçait en deuxième partie de course aux avant-postes avec Eli Iserbyt et Michael Vanthourenhout (Pauwels Sauzen-Bingoal). Une course ennuyeuse, sans grand bouleversement, se transformait en suspense intense dans les deux derniers tours. Iserbyt menait grand train et lâchait Pidcock dans les passages les plus techniques. Mais ce dernier résistait sur les routes planes et profitait de son explosivité pour conserver une chance de s’imposer.

« J’ai eu du mal à rester dans la roue d’Iserbyt et Vanthourenhout. Durant chaque tour, je devais relancer, ils m’ont rendu la course très usante », explique le Britannique. « Mais dans le dernier tour, sur les planches, je me suis dit : ‘rien à f…’ », sourit-il derrière son visage fermé. Pidcock prenait en effet une autre ligne qu’Iserbyt sur l’ultime passage des planches et le surprenait à l’approche du sprint final sur lequel Pidcock a pu développer toute sa puissance. « C’est ma première victoire en Coupe du monde, je pense? C’était un tempo incroyable, mais dans le dernier tour, je n’ai pas fait de faute », se réjouit le coureur d’INEOS Grenadiers, premier coureur britannique de l’histoire à triompher sur une manche de Coupe du monde de cyclo-cross. Et le premier non-Belge et non-Néerlandais depuis le Français Francis Mourey à Namur en 2013.

Iserbyt avait le visage renfrogné à l’arrivée, visiblement déçu d’avoir manqué une nouvelle victoire après un cyclo-cross mené tambour battant, la plupart du temps en tête. « Peut-être ai-je poussé trop fort au début. Dans le dernier tour, il n’y avait pas grand-chose de plus à faire. Je me suis battu à fond, parfois vous gagnez, parfois vous perdez… (…) C’est dommage, car je me sentais bien », se désole Iserbyt, qui peut tout de même se rassurer avec une avance encore plus importante au classement général. Il compte désormais plus de 100 points d’avance sur Michael Vanthourenhout et Toon Aerts, et semble donc quasiment assuré d’une première victoire finale en Coupe du monde. Il faudra simplement éviter la chute ou le forfait sur les prochaines manches…

Résultats de la 10e manche masculine de la Coupe du monde de cyclo-cross à Rucphen :

  1. Tom Pidcock (G-B, INEOS Grenadiers) en 1h03:26
  2. Eli Iserbyt (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 0:03
  3. Michael Vanthourenhout (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 0:08
  4. Quinten Hermans (BEL, Tormans-Circus) à 0:12
  5. Lars van der Haar (P-B, Baloise Trek Lions) à 0:15
  6. Toon Aerts (BEL, Baloise Trek Lions) à 0:35
  7. Laurens Sweeck (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 0:54
  8. Corné van Kessel (P-B, Tormans-Circus) à 1:03
  9. Vincent Baestaens (BEL, Deschacht-Group Hens-Maes Containers) à 1:07
  10. Toon Vandebosch (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 1:09

Classement général provisoire de la Coupe du monde masculine de cyclo-cross (après 10 manches sur 15) :

  1. Eli Iserbyt (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) 337 points
  2. Michael Vanthourenhout (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) 228 pts
  3. Toon Aerts (BEL, Baloise Trek Lions) 226 pts
  4. Quinten Hermans (BEL, Tormans-Circus) 218 pts
  5. Lars van der Haar (P-B, Baloise Trek Lions) 196 pts
  6. Corné van Kessel (P-B, Tormans-Circus) 163 pts
  7. Toon Vandebosch (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) 149 pts
  8. Daan Soete (BEL, Deschacht-Group Hens-Maes Containers) 139 pts
  9. Vincent Baestaens (BEL, Deschacht-Group Hens-Maes Containers) 139 pts
  10. Niels Vandeputte (BEL, Alpecin-Fenix) 134 pts

Photos : Alain Vandepontseele/Alain VDP Photography

Total
33
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Précédent article
Présentation Parcours Tour d'Espagne Vuelta 2022 Javier Guillen - ASO GomezSport Luis Angel Gomez

Tour d’Espagne 2022 : voici le parcours de la 77e édition de la Vuelta

Article suivant
Montage - Lucinda Brand Michael Vanthourenhout - Cyclo-cross de Namur 2021 - Alain Vandepontseele

Coupe du monde de cyclo-cross #11 à Namur : Brand maîtrise, Vanthourenhout exulte

Articles similaires