Coupe du monde de cyclo-cross #7 à Coxyde : Worst se refait une santé, Iserbyt collectionne

Après un enchaînement de cyclo-cross sans grande difficulté, la manche de Coupe du monde de Coxyde s’annonçait comme le retour aux bases de la discipline : du sable, des passages techniques, des relances… Sur ce circuit difficile, la Néerlandaise Annemarie Worst (777) a retrouvé les joies de la plus haute marche du podium après plus d’un an sans victoire. Pendant qu’Eli Iserbyt (Pauwels Sauzen-Bingoal) a fait parler sa grande condition actuelle pour accentuer son avantage en tête de la Coupe du monde, qu’il domine largement depuis le début de la saison.


Worst de retour aux affaires, Betsema assure le suspense

Ce cyclo-cross ensablé de Coxyde, technique et sans concession pour les moins habituées de ce terrain, annonçait une épreuve bien plus disputée que la veille. Car sur ces chemins, la moindre faute technique fait perdre des précieuses secondes alors qu’une accélération trop vive peut, elle, se payer lourdement au fil des tours sur ce long circuit de plus de trois kilomètres, dont près de 500 mètres dans le sable, à pied. Alors, il faut jauger ses efforts, faire le bon choix, éviter les mauvais sillons… Après un départ bien groupé, la championne des Pays-Bas Ceylin del Carmen Alvarado (Alpecin-Fenix) décidait de jouer la carte offensive pour mettre ses rivales sous pression. Le premier des cinq tours annoncés n’était toutefois pas suffisant pour creuser les écarts face notamment à Denise Betsema, Fem van Empel (Pauwels Sauzen-Bingoal), Annemarie Worst (777), Shirin van Anrooij et Lucinda Brand (Baloise Trek Lions), de retour dans la roue d’Alvarado au premier passage sur la ligne.

Et alors qu’elle semblait enfin prête à retrouver l’avant de la course après un début de saison plus difficile, Alvarado se retrouvait à nouveau en poursuite après une crevaison… L’occasion était alors belle pour Worst de prendre elle-même sa chance, elle qui a enchaîné trois podiums depuis le championnat d’Europe. La coureuse de 777 faisait le forcing dès le deuxième tour, avec la seule Betsema pour accompagner ses péripéties dans le sable. Les deux femmes faisaient la différence dans le sable, sur un terrain moins agréable pour Brand. La championne du monde n’était jamais très loin des deux femmes de tête, mais à chaque passage technique, elle cédait du terrain.

Duel Denise Betsema Annemarie Worst - Cyclo-cross Coxyde 2021 - Alain Vandepontseele

À l’avant, après une tentative d’accélération de Betsema, Worst profitait de l’avant-dernier tour pour faire parler sa forme ascendante. La Néerlandaise de 25 ans semblait voler dans les dunes, lui permettant de récupérer quelques secondes suffisantes pour écarter Betsema de la victoire. Sous les applaudissements d’un public nombreux malgré le retour du port du masque sur les compétitions sportives belges, Worst pouvait savourer son premier succès de la saison, elle qui n’avait plus connu pareille sensation depuis le 1er novembre 2020 sur le Koppenberg. « Je suis si heureuse. J’avais perdu confiance en moi et cela ne s’était pas bien passé en début de saison, mais je ne savais pas ce qui causait cela », rapporte Worst avant de monter sur la plus haute marche du podium. « J’ai heureusement pu soigner des maux de dos, et au fil des semaines, la forme est revenue. Mais il me manquait la victoire ».

Ce succès est finalement arrivé au bout d’un début de saison tout de même réussi pour Worst, qui n’a jamais quitté le Top 8 depuis ses débuts à Bredene, fin septembre. « J’étais de plus en plus proche (de la victoire), mais il fallait donner le dernier coup pour le faire », sourit la Néerlandaise. « C’était une course intense avec Denise (Betsema), mais je savais que je devais bien passer dans le sable. (…) Il suffisait d’une erreur et Denise pouvait revenir dans ma roue. Mais après le dernier passage dans le sable, je savais que c’était fait ».

Betsema, deuxième, peut pour sa part se réjouir d’une course offensive qui lui permet de reprendre cinq points sur la leader du général, Lucinda Brand, finalement troisième du jour. 14 points séparent désormais les deux Néerlandaises, bien lancées pour un duel au général de cette Coupe du monde qui n’en est toutefois pas encore à la moitié de son format. Attention aux surprises, donc… La leader du général destiné aux espoirs, Puck Pieterse (Alpecin-Fenix), moins bien ce dimanche avec une septième place à Coxyde, n’est finalement qu’à 51 points de Brand.

Comme à Merksplas la veille, les Néerlandaises ont clairement dominé ce cross dans le sable, avec neuf représentantes bataves aux neuf premières places. La championne américaine Clara Honsinger (Cannondale-Cyclocrossworld) est la première non-« Oranje » en dixième place, alors que la championne de Belgique Sanne Cant (IKO-Crelan), après une chute dès le premier tour, à nouveau, a dû se contenter de la 12e place ce dimanche. Au général, le constat est plus cruel : Alicia Franck (Proximus-Alphamotorhomes) a fini hors des points et pointe à la 15e place provisoire (avec 66 pts) tandis que Sanne Cant est seulement 22e (avec 43 pts).

Résultats de la 7e manche de la Coupe du monde féminine de cyclo-cross à Coxyde :

  1. Annemarie Worst (P-B, 777), les 5 tours en 46:31
  2. Denise Betsema (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 0:17
  3. Lucinda Brand (P-B, Baloise Trek Lions) à 0:37
  4. Shirin van Anrooij (P-B, Baloise Trek Lions) à 0:49 *
  5. Ceylin del Carmen Alvarado (P-B, Alpecin-Fenix) à 1:10
  6. Fem van Empel (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 1:26 *
  7. Puck Pieterse (P-B, Alpecin-Fenix) à 1:54 *
  8. Inge van der Heijden (P-B, 777) à 2:11
  9. Yara Kastelijn (P-B, IKO-Crelan) à 2:22
  10. Clara Honsinger (USA, Cannondale-Cyclocrossworld) à 2:30

Les résultats complets de l’épreuve des élites et espoirs femmes

* Participantes de la catégorie espoirs (moins de 23 ans)

Classement général provisoire de la Coupe du monde féminine de cyclo-cross (après 7 manches sur 16) :

  1. Lucinda Brand (P-B, Baloise Trek Lions) 212 points
  2. Denise Betsema (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) 198 pts
  3. Puck Pieterse (P-B, Alpecin-Fenix) 161 pts *
  4. Blanka Kata Vas (Hon, SD Worx) 125 pts *
  5. Annemarie Worst (P-B, 777) 124 pts
  6. Shirin van Anrooij (P-B, Baloise Trek Lions) 122 pts *
  7. Yara Kastelijn (P-B, IKO-Crelan) 113 pts
  8. Fem van Empel (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) 111 pts *
  9. Clara Honsinger (USA, Cannondale-Cyclocrossworld) 105 pts
  10. Marianne Vos (P-B, Team Jumbo-Visma) 102 pts

Le classement général provisoire complet des élites et espoirs femmes

* Participantes de la catégorie espoirs (moins de 23 ans)


Une première dans le sable pour Iserbyt

Les nuages se sont amoncelés au-dessus de la base militaire de Coxyde pour conclure cette journée de cyclo-cross, au grand dam des élites hommes prêts pour une septième joute de cette Coupe du monde nouvelle génération. La pluie et le vent, plus puissant encore que pour les femmes, annonçaient une bagarre bien plus rude durant l’heure suivante. Ces difficultés ajoutées ne permettaient toutefois pas de dessiner une hiérarchie claire au terme des premiers tours de ce cyclo-cross particulier. Malgré les chutes de Lars van der Haar (Baloise Trek Lions), Corné van Kessel (Tormans-Circus) et de Laurens Sweeck (Pauwels Sauzen-Bingoal), mis à terre par une barrière Nadar en sortie de virage, le peloton était encore conséquent à l’approche de la mi-course, sans qu’aucun favori ne se détache.

Toon Aerts (Baloise Trek Lions) tentait bien de faire parler sa puissance dans les dunes, mais il avait toujours Quinten Hermans (Tormans-Circus) ou le leader de la Coupe du monde, Eli Iserbyt (Pauwels Sauzen-Bingoal), dans les pattes. Au fil des efforts, Hermans perdait pied face à ce duo qui se livrait une nouvelle bagarre intense, comme la veille à Merksplas. Et comme en Campine, les deux hommes essayaient de se frayer un chemin dans des espaces toujours plus étroits, au risque de chuter tous les deux. Iserbyt montrait toutefois sa meilleure condition à l’approche de l’arrivée, et après de multiples relances tranchantes et des passages plus aisés dans le sable, le coureur belge filait en solitaire dans le dernier tour vers son onzième succès de la saison, son quatrième en Coupe du monde.

Duel Eli Iserbyt Quinten Hermans - Cyclo-cross Coxyde 2021 - Alain Vandepontseele

Le sourire était de circonstance pour le leader de la Coupe du monde, malgré le visage teinté de boue et de sable. « Je l’avais dit avant cette course : si je peux gagner ici, je peux prendre ma retraite », rigole-t-il au micro de l’UCI. « Pour moi, c’était un rêve de gagner sur un tel cyclo-cross, dans le sable. Quand j’étais petit, on avait un appartement à Coxyde et je m’entraînais souvent dans le sable ». Pourtant, le sociétaire de Pauwels Sauzen-Bingoal n’est pas reconnu pour ses qualités de technicien dans le sable : « Soit je roule très mal, soit très bien dans le sable, mais je pense que j’ai surtout fait la différence entre les passages dans les dunes », explique Iserbyt. « Nous avons tout de même beaucoup travaillé sur ce point. J’ai également gagné beaucoup de confiance sur ce type de parcours. Cela m’a permis de réussir ici ».

Le bonheur était total pour l’équipe de Jurgen Mettepenningen, avec en prime la deuxième place de Laurens Sweeck, qui a débordé Toon Aerts dans les derniers hectomètres. Ce dernier explique pourtant qu’il espérait encore… faire un tour. « Je sentais que je pouvais encore revenir, mais je n’avais pas compté sur le fait qu’il ne restait qu’un tour à faire. C’est une erreur stupide de ma part », rapporte le sociétaire de Baloise Trek Lions, désormais repoussé à 69 points d’Iserbyt après sept manches de Coupe du monde ! Déjà victorieux à onze reprises cette saison et large leader de cette nouvelle Coupe du monde, Eli Iserbyt semble donc bien parti pour dominer cet hiver : « Ce serait évidemment bien d’enchaîner les victoires, mais il y a un gros bloc qui arrive. Avec des manches de Coupe du monde sur des parcours que j’apprécie moins. Il reste encore un long chemin à réaliser avant d’envisager la victoire finale en Coupe du monde », commente le n°1 de la saison, prudent à l’approche du mois de décembre qui verra le retour de nombreuses stars des labourés comme Wout van Aert, Tom Pidcock ou Mathieu Van der Poel.

Résultats de la 7e manche de la Coupe du monde masculine de cyclo-cross à Coxyde :

  1. Eli Iserbyt (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal), les 7 tours en 57:00
  2. Laurens Sweeck (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 0:04
  3. Toon Aerts (BEL, Baloise Trek Lions) à 0:07
  4. Quinten Hermans (BEL, Tormans-Circus) à 0:14
  5. Lars van der Haar (P-B, Baloise Trek Lions) à 0:17
  6. Corné van Kessel (P-B, Tormans-Circus) à 0:54
  7. Vincent Baestaens (BEL, Deschacht-Group Hens-Maes Containers) à 1:05
  8. Daan Soete (BEL, Deschacht-Group Hens-Maes Containers) à 1:06
  9. Mees Hendrikx (P-B, IKO-Crelan) à 1:18
  10. Niels Vandeputte (BEL, Alpecin-Fenix) à 1:32

Les résultats complets de l’épreuve des élites hommes

Les résultats complets de l’épreuve des espoirs hommes

Les résultats complets de l’épreuve des juniors hommes

Les résultats complets de l’épreuve des débutants hommes

Classement général provisoire de la Coupe du monde masculine de cyclo-cross (après 7 manches sur 16) :

  1. Eli Iserbyt (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) 245 points
  2. Toon Aerts (BEL, Baloise Trek Lions) 176 pts
  3. Lars van der Haar (P-B, Baloise Trek Lions) 175 pts
  4. Quinten Hermans (BEL, Tormans-Circus) 175 pts
  5. Michael Vanthourenhout (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) 151 pts
  6. Corné van Kessel (P-B, Tormans-Circus)  108 pts
  7. Daan Soete (BEL, Deschacht-Group Hens-Maes Containers) 108 pts
  8. Toon Vandebosch (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) 98 pts
  9. Vincent Baestaens (BEL, Deschacht-Group Hens-Maes Containers) 96 pts
  10. Laurens Sweeck (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) 94 pts

Le classement général provisoire complet des élites hommes

Photos : Alain Vandepontseele/Alain VDP Photography

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest