Superprestige #4 à Merksplas : la démonstration de Brand, la dixième d’Iserbyt

La quatrième manche du Superprestige, dans les sous-bois de Merksplas, n’a pas offert le même spectacle entre les femmes et les hommes. D’un côté, la championne du monde Lucinda Brand (Baloise Trek Lions) a déroulé pour une victoire sans bavure. De l’autre, le leader Eli Iserbyt (Pauwels Sauzen-Bingoal) a dû batailler jusqu’à l’avant-dernier tour avant de lancer la grande offensive pour lever les bras de justesse. Une confirmation des tendances du moment ?

Brand sans concurrence

Le suspense n’a que peu duré aux abords de la prison de Merksplas : sur l’épreuve féminine ouvrant l’après-midi de cyclo-cross, la championne du monde (et d’Europe) Lucinda Brand (Baloise Trek Lions) n’a même pas attendu la moitié du premier tour pour lancer une accélération bien tranchée. Aucune des Néerlandaises dans sa roue ne parvenait à suivre le haut rythme mené par la porteuse de l’arc-en-ciel. Alors que les supporters belges ne pouvaient que déplorer la chute dès le sprint initial de la championne nationale Sanne Cant (IKO-Crelan) et le départ difficile de Marion Norbert-Riberolle (Starcasino CX Team), hors du Top 10 après un rude départ.

« J’ai réalisé un très bon départ et j’avais l’intention d’attaquer rapidement pour marquer les esprits dès le premier tour. Mais je n’ai pas pu voir ce qui se passait derrière ensuite », résume Lucinda Brand, qui dévoilait dès le premier tour un avantage d’une quinzaine de secondes sur les Néerlandaises Annemarie Worst (777), Denise Betsema (Pauwels Sauzen-Bingoal) et Yara Kastelijn (IKO-Crelan). Pendant que Ceylin del Carmen Alvarado (Alpecin-Fenix) naviguait quelques secondes plus loin, seule en poursuite. Brand n’accélérait pas forcément le rythme, mais elle déroulait à la perfection ses relances puissantes sur un tracé rapide sans grande difficulté technique. Quelques buttes abruptes qui se comptent sur les doigts d’une main, un passage sur des escaliers et dans un bac à sable, deux planches… Rien d’insurmontable pour la championne du monde, en démonstration pour la quatrième course consécutive depuis son titre européen.

« J’étais dans un très bon jour, mais je ne voulais pas trop donner. Ce n’était pas une promenade de santé, mais je n’ai pas été contrainte de puiser dans mes réserves. J’ai pu mener un rythme plus calme dans le final », se réjouit Lucinda Brand, qui a finalement conclu cette quatrième manche du Superprestige avec une vingtaine de secondes d’avance sur Worst, deuxième malgré quelques erreurs techniques, et Betsema, désormais débordée à la tête du classement général du Superprestige. Il faut dire que Brand mène de seulement un point, mais compte déjà trois succès sur quatre, cette saison. « Personne ne s’attendait à un tel écart aussi rapidement. Cela me met en confiance. On verra comment cela se déroulera dans le sable de Coxyde demain, je suis en tout cas prête à affronter ces passages », sourit Brand, consciente de ses qualités moindres dans le sable par rapport à Betsema ou Alvarado notamment. Mais au vu de sa condition, cette nouvelle manche de Coupe du monde sera une nouvelle belle occasion pour la championne du monde de dominer un peu plus sa discipline.

Le classement de ce cyclo-cross roulant de Merksplas a une nouvelle fois fait la part belle aux Néerlandaises, puisque huit représentantes bataves dominent le haut du classement. Alors que Marion Norbert-Riberolle, sur un tracé qui n’est pas fait pour ses qualités, doit se contenter de la onzième place. Juste devant la championne de Belgique Sanne Cant, auteure d’une belle remontée après avoir démarré le cyclo-cross en dernière position, après sa chute et un saut de chaîne qui lui ont coûté de longues secondes.

Résultats de la 4e manche féminine du Superprestige à Merksplas :

  1. Lucinda Brand (P-B, Baloise Trek Lions), les 7 tours en 49:07
  2. Annemarie Worst (P-B, 777) à 0:19
  3. Denise Betsema (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 0:21
  4. Yara Kastelijn (P-B, IKO-Crelan) à 0:23
  5. Ceylin del Carmen Alvarado (P-B, Alpecin-Fenix) à 1:08
  6. Manon Bakker (P-B, IKO-Crelan) à 1:30
  7. Inge van der Heijden (P-B, 777) à 1:47
  8. Aniek van Alphen (P-B, 777) à 1:53
  9. Anna Kay (G-B, Starcasino CX Team) à 2:14
  10. Perrine Clauzel (Fra, A.S. Bike Cross Team) à 2:46

Classement général provisoire du Superprestige féminin (après 4 manches sur 8) :

  1. Lucinda Brand (P-B, Baloise Trek Lions) 56 points
  2. Denise Betsema (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) 55 pts
  3. Annemarie Worst (P-B, 777) 55 pts
  4. Yara Kastelijn (P-B, IKO-Crelan) 41 pts
  5. Inge van der Heijden (P-B, 777) 39 pts
  6. Aniek van Alphen (P-B, 777) 35 pts
  7. Manon Bakker (P-B, IKO-Crelan) 31 pts
  8. Marion Norbert-Riberolle (BEL, Starcasino CX Team) 28 pts
  9. Sanne Cant (BEL, IKO-Crelan) 24 pts
  10. Ceylin del Carmen Alvarado (P-B, Alpecin-Fenix) 22 pts

De la poursuite à l’attaque

Sur un tracé sec et rapide comme celui de Merksplas, l’épreuve masculine annonçait une bagarre tactique aussi intense qu’à Tabor, dimanche dernier. Et cela se confirmait dès les premiers tours de roue. Quinten Hermans (Tormans-Circus), d’abord avec Ryan Kamp et Toon Vandebosch (Pauwels Sauzen-Bingoal) puis avec Laurens Sweeck (Pauwels Sauzen-Bingoal) et le local du jour Toon Aerts (Baloise Trek Lions), menait grand train sur ces routes favorisant sa pointe de vitesse. Les écarts avec le reste des favoris restaient toutefois limités et malgré un mauvais départ, le champion d’Europe Lars van der Haar (Baloise Trek Lions) et le leader du général du Superprestige Eli Iserbyt (Pauwels Sauzen-Bingoal) ne restaient jamais loin du groupe de tête. Surtout qu’une erreur (encore une…) de Hermans remettait tout ce beau monde dans la course.

Sweeck et Aerts profitaient de cette erreur sur le quatrième des dix tours à couvrir pour tenter une échappée en duo. Leur accélération était toutefois sans effet au fil des tours : Hermans, puis Iserbyt, puis Van der Haar revenaient l’un après l’autre sur les deux hommes à l’avant et amenaient un peu plus de suspense pour les trois derniers tours d’un cyclo-cross mené tambour battant. Le suspense était garanti jusqu’à l’avant-dernier tour. Iserbyt, en poursuite depuis le début de l’épreuve, se muait en attaquant impitoyable. Son accélération lui permettait de grappiller les secondes nécessaires pour croire en un dixième succès cette saison.

L’ex-champion d’Europe ne faisait aucune erreur dans le dixième et dernier tour, pendant qu’Hermans enchaînait un nouveau pied à terre qui l’éloignait définitivement de la victoire. Iserbyt pouvait célébrer dans l’ultime ligne droite son dixième trophée de l’hiver, et son troisième cette saison sur le Superprestige. Avec seulement deux secondes d’avance sur Hermans, deuxième du général du Superprestige à désormais trois points du coureur de ce début de saison. « C’était une course difficile, disputée à un très haut tempo. Et en fin de course, il n’y avait aucun moment pour temporiser. Hermans a finalement craqué, c’est ce que j’essayais : il fallait donner une bonne attaque et ne pas tergiverser jusqu’à la ligne d’arrivée », commente Iserbyt, qui se voulait une nouvelle fois pragmatique, et sans concession pour ses rivaux, notamment Toon Aerts avec qui il a dû légèrement jouer des coudes pour repasser en tête après une chute. « Cela peut même arriver en F1, ce sont des routes étroites », explique simplement le vainqueur du jour, qui ne s’annonce toutefois pas comme le favori ce dimanche sur le parcours ensablé de Coxyde. Le Belge n’a jamais aimé le sable, mais sa forme du moment peut lui permettre de limiter les dégâts sur la Côte.

Résultats de la 4e manche masculine du Superprestige à Merksplas :

  1. Eli Iserbyt (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal), les 10 tours en 1h02:05
  2. Quinten Hermans (BEL, Tormans-Circus) à 0:02
  3. Laurens Sweeck (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 0:05
  4. Toon Aerts (BEL, Baloise Trek Lions) à 0:13
  5. Lars van der Haar (P-B, Baloise Trek Lions) à 0:16
  6. Corné van Kessel (P-B, Tormans-Circus) à 1:06
  7. Diether Sweeck (BEL, IKO-Crelan) à 1:12
  8. Vincent Baestaens (BEL, Deschacht-Group Hens-Maes Containers) à 1:16
  9. Jens Adams (BEL, Hollebeekhoeve) à 1:20
  10. Niels Vandeputte (BEL, Alpecin-Fenix) à 1:22

Classement général provisoire du Superprestige masculin (après 4 manches sur 8) :

  1. Eli Iserbyt (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) 58 points
  2. Quinten Hermans (BEL, Tormans-Circus) 55 pts
  3. Toon Aerts (BEL, Baloise Trek Lions) 54 pts
  4. Lars van der Haar (P-B, Baloise Trek Lions) 46 pts
  5. Laurens Sweeck (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) 45 pts
  6. Toon Vandebosch (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) 34 pts
  7. Jens Adams (BEL, Hollebeekhoeve) 26 pts
  8. Niels Vandeputte (BEL, Alpecin-Fenix) 20 pts
  9. Diether Sweeck (BEL, IKO-Crelan) 17 pts
  10. Corné van Kessel (P-B, Tormans-Circus) 16 pts

Photos : captures Proximus Pickx+ Sports

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest