Coupe du monde de cyclo-cross : après six manches, Iserbyt et Brand prennent le large

La sixième manche de la Coupe du monde de cyclo-cross, sur le circuit rapide de Tabor, en République tchèque, a principalement souri aux Néerlandais, ce dimanche. Le récent champion d’Europe Lars van der Haar et la championne du monde Lucinda Brand, tous deux sociétaires de Baloise Trek Lions, ont réalisé le sprint parfait dans leur dernier tour respectif pour briller sur les terres de la TOI TOI Cup. Après six manches de cette Coupe du monde nouvelle génération, Brand semble prendre le large chez les femmes tandis que van der Haar a encore un certain retard à refaire pour retrouver Eli Iserbyt (Pauwels Sauzen-Bingoal) en tête du classement masculin.

Brand tient la distance

Au bout d’une longue bataille à sept sur un circuit tout à fait sec et idéal pour les coureuses rapides, la championne du monde Lucinda Brand (Baloise Trek Lions) a profité de la fatigue accumulée par ses jeunes rivales au bout d’innombrables accélérations, pour se permettre un sprint dans le dernier tour. Sa puissance a fait la différence sur les quelques buttes tchèques, lui permettant d’obtenir une deuxième victoire en Coupe du monde cette saison et de prendre la tête en solo du classement général de la Coupe du monde. Cette victoire a surtout permis à Brand de prendre un avantage certain sur celle qui partageait la première place du général avant cette manche de Tabor, la Néerlandaise Denise Betsema (Pauwels Sauzen-Bingoal). Dix-neuf points séparent désormais les deux compatriotes bataves, juste sur un écart de cinq places et à peine neuf secondes sur l’épreuve tchèque. Cette Coupe du monde peut donc se jouer pour très peu…

« C’était un parcours sur lequel il fallait réfléchir et espérer que la bonne attaque fonctionne. Je savais que je devais essayer quelque chose dans le dernier tour, mais je ne savais pas exactement comment. Heureusement, tout le monde était usé », confie Lucinda Brand, qui vient d’enchaîner sa troisième victoire en une semaine, après le championnat d’Europe et la 3e manche du Superprestige à Niel. La championne du monde n’a jamais quitté le Top 5 depuis ses débuts dans les labourés, à Gieten, enchaînant ainsi onze courses parmi les meilleures. Elle semble même s’améliorer au fil des cyclo-cross, surtout sur le plan de la puissance, après une période difficile sur les parcours plus usants d’Overijse et du Koppenberg.

Dans le même temps, sa principale rivale de la saison et en Coupe du monde Denise Betsema semble accuser le coup d’un début de saison exceptionnel. Après quatre succès et surtout neuf podiums d’affilée, la coureuse du Texel a eu plus de mal à faire parler sa pointe de vitesse à Niel ou à Tabor, cette semaine, après un championnat d’Europe manqué suite à une mauvaise chute. Betsema reste tout de même aux avant-postes, comme elle l’a montré en République tchèque, mais il lui faudra un surplus d’énergie pour faire face à Brand, voire ses jeunes rivales Puck Pieterse (Alpecin-Fenix) et Blanka Kata Vas (SD Worx), pour espérer retrouver le succès en Coupe du monde. Sa chance est que tant Pieterse que Vas vont prendre une pause entre fin novembre et la mi-décembre. Ce qui pourra lui permettre de faire la différence au général de cette Coupe du monde qui s’enchaînera tous les week-ends jusqu’en janvier.

Il suffit toutefois d’un jour sans ou d’une victoire pour perdre l’avantage ou revenir dans la course au titre. La preuve avec la cinquième place de Marianne Vos au général, elle qui n’a pourtant participé qu’aux trois premières manches américaines de cette Coupe du monde (avec deux victoires en prime).

Classements, calendrier, peloton… : toutes les infos sur la saison 2021-2022 de cyclo-cross

Classement général provisoire de la Coupe du monde féminine de cyclo-cross (après 6 manches sur 16) :

  1. Lucinda Brand (P-B, Baloise Trek Lions) 187 points
  2. Denise Betsema (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) 168 pts
  3. Puck Pieterse (P-B, Alpecin-Fenix) 142 pts
  4. Blanka Kata Vas (Hon, SD Worx) 125 pts
  5. Marianne Vos (P-B, Team Jumbo-Visma) 102 pts
  6. Shirin van Anrooij (P-B, Baloise Trek Lions) 100 pts
  7. Yara Kastelijn (P-B, IKO-Crelan) 96 pts
  8. Fem van Empel (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) 91 pts
  9. Clara Honsinger (USA, Cannondale-Cyclocrossworld) 89 pts
  10. Annemarie Worst (P-B, 777) 84 pts

Une baisse de régime pour Iserbyt ?

Comme sur la course féminine, il fallait avant tout résister à une vitesse importante pour s’offrir la victoire à Tabor. Démarrer en trombe, accélérer et sprinter dans le final : tel était le motto du récent champion d’Europe Lars van der Haar (Baloise Trek Lions) pour remporter sa première victoire en Coupe du monde depuis 2017. Il met surtout fin à une série de victoires belges, eux qui enchaînaient jusqu’ici les succès depuis janvier 2021. Le Néerlandais a parfaitement géré ses accélérations dans l’ultime tour pour dominer le leader de la Coupe du monde Eli Iserbyt (Pauwels Sauzen-Bingoal), seul leader du général avec plus de 50 points d’avance sur… Van der Haar justement. Mais derrière, Quinten Hermans (Tormans-Circus), Toon Aerts (Baloise Trek Lions) et Michael Vanthourenhout (Pauwels Sauzen-Bingoal) se tiennent en quatre points. Le peloton masculin actuel est donc bien imposant, malgré ce que les trois victoires d’Iserbyt en Coupe du monde depuis le début de la saison semblent dire.

« Je reste en bonne place au classement de la Coupe du monde. Ce n’est pas comme si je calculais ce qu’il reste à gagner, car nous n’avons disputé que six manches. Mais la Coupe du monde est un classement important. Je n’ai pas l’habitude de sauter des manches, il y a encore du chemin à parcourir », estime Eli Iserbyt dans le quotidien Het Nieuwsblad, confirmant son objectif d’enfin obtenir un classement prestigieux. Certes, le Flandrien n’a que 24 ans, mais depuis ses débuts professionnels, il n’a pu briller que sur le Trophée X²O Badkamers à deux reprises. Et n’a pu finir que deuxième de la Coupe du monde en 2019-2020, avant une édition totalement manquée en 2020-2021. Iserbyt souhaite donc prendre sa revanche et il semble capable de tenir ce défi.

Vainqueur à Niel mais deuxième à Tabor, après un championnat d’Europe manqué le week-end dernier, le coureur belge apparaît moins fringuant sur certaines accélérations qu’en début de saison. Il ne semble toutefois pas en moins bonne forme qu’en octobre : il doit surtout faire face à une concurrence plus importante, entre les prestations d’Aerts, Hermans et, ces derniers jours, Van der Haar. « Peut-être que ma forme est meilleure, peut-être que ma vie est meilleure. Je m’amuse beaucoup sur le vélo en tout cas. Comme je l’ai déjà dit : la vie est constituée de plusieurs pièces d’un puzzle et quand elles s’assemblent, tout va bien », résume Van der Haar, revenu dans cette course à la Coupe du monde, après son deuxième succès et son septième podium de la saison. Soit déjà mieux que ces deux dernières saisons pour le Néerlandais.

Découvrez les photos des principaux cyclo-cross belges avec notre photographe Alain Vandepontseele

Classement général provisoire de la Coupe du monde masculine de cyclo-cross (après 6 manches sur 16) :

  1. Eli Iserbyt (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) 205 points
  2. Lars van der Haar (P-B, Baloise Trek Lions) 154 pts
  3. Quinten Hermans (BEL, Tormans-Circus) 153 pts
  4. Toon Aerts (BEL, Baloise Trek Lions) 151 pts
  5. Michael Vanthourenhout (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) 151 pts
  6. Jens Adams (BEL, Hollebeekhoeve) 93 pts
  7. Daan Soete (BEL, Deschacht-Group Hens-Maes Containers) 90 pts
  8. Corné van Kessel (P-B, Tormans-Circus) 88 pts
  9. Toon Vandebosch (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) 83 pts
  10. Ryan Kamp (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) 80 pts

Photos : Alain Vandepontseele/Alain VDP Photography

Comments are closed.

Pin It on Pinterest