Coupe du monde de cyclo-cross #5 à Overijse : la première de Vas, le carton plein d’Iserbyt

Boue, pluie et montées sèches : le Druivencross, ou Cross des Raisins, à Overijse est l’un des plus exigeants de la saison. Cette édition sous les averses n’a pas manqué cette réputation, offrant des courses disputées jusqu’au dernier tour. Blanka Kata Vas (SD Worx) en a profité pour signer son premier succès en Coupe du monde, pendant qu’Eli Iserbyt (Pauwels Sauzen-Bingoal) a largement conforté sa position de leader en Coupe du monde chez les hommes.

Femmes : gloire aux jeunes

Sur un circuit aussi physique que technique, sur lesquels les ascensions sont abruptes et les descentes glissantes, toutes les stars féminines du cyclo-cross ont répondu à l’appel d’Overijse. Ce cross des raisins bénéficie d’une histoire imposante et son tracé ravit la plupart des spécialistes des labourés. Encore faut-il dompter ces chemins piégeux en bon nombre d’endroits.

Un premier piège reste la côte Ter Nood, cette colline à 8% à affronter dès le sprint inaugural. Une accélération trop légère et vous voici repoussé.e hors du Top 10 en quelques coups de pédale. Et au sommet, le passage possible dans les stands menait à une décision tactique, après une première minue de course déjà intense physiquement : faut-il changer de vélo ou non au sommet ? Dès ce premier tour, l’initiative pourrait sembler gourmande en temps. C’est ce que décidaient malgré tout une dizaine de participantes, dont la championne du monde Lucinda Brand (Baloise Trek Lions), la championne d’Europe Ceylin Del Carmen Alvarado (Alpecin-Fenix) ou la championne de Belgique Sanne Cant (IKO-Crelan). Et toutes perdaient une dizaine à une vingtaine de places dans l’aventure… “J’ai voulu réaliser un changement tactique, et beaucoup avaient fait ce choix visiblement. Mais cela s’est transformé en chaos dans le pitstop. Il faudra qu’on regarde à nouveau les images, et voir quelles fautes ont été commises”, confie Brand, contrainte de déborder de nombreuses concurrentes pour revenir aux avant-postes.

Car pendant que ces favorites pataugeaient entre les vélos, la leader de la Coupe du monde Denise Betsema (Pauwels Sauzen-Bingoal) menait le tempo en première position, avec l’idée de mettre directement la pression. La Néerlandaise s’affichait comme l’une des plus puissantes du jour, mais elle enchaînait les petites fautes techniques, dont une chute sans conséquence physique dans le deuxième des cinq tours à enchaîner, pour voir le retour de deux jeunes, la Hongroise Blanka Kata Vas (SD Worx) et la leader du classement général destiné aux espoirs, Puck Pieterse (Alpecin-Fenix). Et ces dernières faisaient mal à la N°1 du moment. Vas profitait de nouvelles glissades de ses deux rivales du moment pour filer dans l’avant-dernier tour, et s’isoler vers une première victoire en Coupe du monde. Sans pression, la Hongroise réalise à 20 ans son plus bel exploit dans les labourés.

Vas : “La Coupe du monde ne devient pas un objectif”

“Je ne pense pas que j’étais si parfaite, j’ai aussi fait des erreurs”, précise Vas. “Je me sentais vraiment bien. Mes jambes répondaient très bien. Et ce circuit me convient en plus très bien. Je suis super heureuse d’obtenir ce premier succès en Coupe du monde”. La Hongroise de 20 ans, timide hors du vélo, ne minimise pas la pause décidée après son voyage aux États-Unis : “Ces deux semaines m’ont fait du bien. Notamment le fait de voir ma famille”. Mais elle confirme qu’elle ne souhaite pas forcément alourdir son calendrier déjà prévu : “Je vais rouler sur le Koppenbergcross et les championnats d’Europe mais par la suite, je ne disputerai pas toutes les courses de la Coupe du monde. Cela ne devient pas un objectif pour moi. Je vais prendre une pause après le cyclo-cross de Tabor et je reprendrai vers la mi-décembre”, confirme Vas.

Pieterse, seulement 19 ans, réalise elle-même son plus beau résultat sur une épreuve de Coupe du monde. La confirmation d’un début de saison exceptionnelle pour la vététiste, désormais prête pour un avenir radieux en cyclo-cross. “C’était une course très dure, notamment avec la boue. Je ne pouvais pas faire beaucoup mieux face à Blanka. Mais c’était une belle course”, avoue la Néerlandaise. Pendant que Denise Betsema chutait une nouvelle fois, se blessant à la main droite, et voyait Lucinda Brand la déborder dans l’ultime ligne droite, la privant ainsi de la troisième place et du maillot de leader de la Coupe du monde féminine. “Dans la dernière moitié du tour final, j’ai vu que je me rapprochais, j’ai commencé à croire que le podium était possible”, confirme Brand. “Ma course était… OK. C’était difficile de devoir poursuivre toutes ces filles. (…) Il va falloir penser à créer une catégorie spécifique pour les élites, vu que les juniores nous poussent dehors désormais”, rigole-t-elle. “C’est bien de voir qu’une nouvelle génération est prête à prendre le relais, et pas seulement en provenance des Pays-Bas”.

La championne du monde junior de VTT Line Burquier (A.S. Bike Crossteam) confirmait cette domination des jeunes, avec une sixième place à seulement 18 ans, alors que Shirin van Anrooij (Baloise Trek Lions), 19 ans, et la championne de France Amandine Fouquenet (Arkéa), 20 ans, ont également obtenu une place dans le Top 10. Et au niveau belge, Alicia Franck (Proximus-Alphamotorhomes-Doltcini) conclut à la onzième place alors que Sanne Cant (IKO-Crelan) n’a jamais trouvé le rythme, terminant finalement 19e. Non loin devant Marion Norbert-Riberolle (Starcasino CX), 21e. « C’est dommage car je me sentais mieux au fil des tours. Mais avec une mauvaise place au départ, j’étais hors du Top 30 après le premier tour… », confie celle qui a remonté une quinzaine de places pour conclure tout juste hors du Top 20.

Découvrez toutes les meilleures photos du cyclo-cross d’Overijse

Résultats de la 5e manche féminine de la Coupe du monde à Overijse :

  1. Blanka Kata Vas (Hon, SD Worx), les 5 tours en 48:07
  2. Puck Pieterse (P-B, Alpecin-Fenix) à 0:15
  3. Lucinda Brand (P-B, Baloise Trek Lions) à 0:33
  4. Denise Betsema (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal)
  5. Clara Honsinger (USA, Cannondale/Cyclocrossworld) à 0:44
  6. Line Burquier (Fra, A.S. Bike Crossteam) à 0:53
  7. Yara Kastelijn (P-B, IKO-Crelan) à 1:24
  8. Shirin van Anrooij (P-B, Baloise Trek Lions) à 1:36
  9. Amandine Fouquenet (Fra, Arkéa) à 1:52
  10. Silvia Persico (Ita, FAS-Valcar)

Classement général provisoire de la Coupe du monde féminine (après 5 manches sur 16) :

  1. Lucinda Brand (P-B, Baloise Trek Lions) 147 points
  2. Denise Betsema (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) 147 pts
  3. Puck Pieterse (P-B, Alpecin-Fenix) 112 pts
  4. Blanka Kata Vas (Hon, SD Worx) 105 pts
  5. Marianne Vos (P-B, Team Jumbo-Visma) 102 pts
  6. Yara Kastelijn (P-B, IKO-Crelan) 87 pts
  7. Shirin van Anrooij (P-B, Baloise Trek Lions) 81 pts
  8. Clara Honsinger (USA, Cannondale/Cyclocrossworld) 74 pts
  9. Fem van Empel (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) 73 pts
  10. Inge van der Heijden (P-B, 777) 66 pts

Hommes : Iserbyt persiste, Hermans faute encore

Moins d’une heure après la course féminine, une difficulté supplémentaire venait perturber le peloton masculin : des averses plus importantes rendaient le parcours encore plus incertain. Les quelques sillons creusés par les divers passages de la journée s’effaçaient au profit d’une boue moins meuble et plus dangereuse. L’idéal était clairement de se porter à l’avant, pour choisir sa propre trace et éviter le sillage malheureux d’un concurrent moins habile. Daan Soete (Deschacht-Group Hens-Maes Containers) profitait de cette position dès le premier tour, à la surprise de tous les observateurs, avant de céder face à l’intensité menée sur ce circuit sans répit. Quinten Hermans (Tormans-Circus) prenait le relais et semblait en bonne voie pour réitérer son succès de Fayetteville, où il avait brillé sous les intenses averses américaines, sur un circuit également boueux à souhait.

Mais après des erreurs répétées sur les planches lors des deux dernières manches de Coupe du monde, Hermans glissait dès le troisième tour sur ces chemins humides et abandonnait tout espoir de victoire sur une autre embardée, un tour plus loin. Les malheurs s’accumulent pour Hermans, toujours prompt à l’offensive mais aussi miné par les erreurs techniques depuis le début de saison. Le Belge permettait ainsi au leader de la Coupe du monde Eli Iserbyt (Pauwels Sauzen-Bingoal) de se faire la malle, avec Michael Vanthourenhout (Pauwels Sauzen-Bingoal) et Toon Aerts (Baloise Trek Lions), non loin de sa roue arrière.

Découvrez toutes les meilleures photos du cyclo-cross d’Overijse

Comme la semaine précédente à Zonhoven, la bagarre se voulait rude entre les trois hommes, avec même Laurens Sweeck (Pauwels Sauzen-Bingoal) qui faisait l’élastique en poursuite pour ajouter de la pression sur Aerts. Le coureur de Baloise Trek Lions, isolé, décidait toutefois de mener lui-même une accélération dans le dernier tour pour tenter de bouleverser l’hégémonie de son équipe rivale. Sans succès… Au profit d’Iserbyt, capable d’une explosivité sans égal dans les relances et auteur d’un final techniquement propre pour se placer seul en première position, sans grande résistance de la part de Vanthourenhout, ni Aerts.

“Pas totalement bien”

“Cela semblait être un scénario idéal si vous étiez devant la télévision, mais ce n’était clairement pas le cas par rapport à mes sensations”, affirme pourtant Iserbyt, qui signe à Overijse sa septième victoire de la saison et son troisième succès en Coupe du monde. “Je ne me sentais pas totalement bien, je voyais que les autres avaient encore du jus dans la finale. Finalement, l’attaque de Toon (Aerts) est tombée au parfait moment. J’ai pu sortir, et faire un trou au meilleur moment. Même si pour moi, Michael (Vanthourenhout) était certainement le plus fort tout au long de la course. En plus, je suis heureux de pouvoir renforcer ma position de leader de la Coupe du monde”.

“Sur la fin, peut-être qu’Eli était un peu plus fort, et que j’ai réalisé trop d’attaques qui m’ont coûté dans le final”, rapporte pour sa part Michael Vanthourenhout, deuxième à seulement neuf secondes d’Iserbyt sur la ligne d’arrivée. “Quand vous regardez la course, vous pouvez avoir l’impression que la deuxième place n’est pas un résultat satisfaisant, mais je suis content de cette position, personnellement. Et puis, Eli termine premier et moi deuxième, donc c’est bon pour l’équipe”. Surtout avec un leader qui mène largement avec 45 points d’avance sur son équipier : le début de saison parfait pour l’équipe de Jurgen Mettepenningen.


Vous avez apprécié cet article ?

CyclismeRevue est un site mis à jour par une équipe bénévole qui transmet sa passion cycliste aux fans via des articles gratuits. Si vous souhaitez nous soutenir et nous aider à améliorer notre site et aider nos rédacteurs bénévoles, vous pouvez nous aider à partir de 1 euro sur uTip ! Cliquez ici pour atteindre uTip et merci pour votre soutien 🙏


Résultats de la 5e manche masculine de la Coupe du monde à Overjse :

  1. Eli Iserbyt (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal), les 7 tours en 1h00:28
  2. Michael Vanthourenhout (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 0:09
  3. Toon Aerts (BEL, Baloise Trek Lions) à 0:26
  4. Laurens Sweeck (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoaal) à 0:46
  5. Quinten Hermans (BEL, Tormans-Circus) à 1:02
  6. Lars van der Haar (P-B, Baloise Trek Lions) à 1:11
  7. Corné van Kessel (P-B, Tormans-Circus) à 1:23
  8. Niels Vandeputte (BEL, Alpecin-Fenix) à 1:53
  9. Cameron Mason (G-B, Trinity Racing) à 1:58
  10. Ryan Kamp (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 2:26

Classement général provisoire de la Coupe du monde masculine (après 5 manches sur 16) :

  1. Eli Iserbyt (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) 175 points
  2. Michael Vanthourenhout (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) 130 pts
  3. Toon Aerts (BEL, Baloise Trek Lions) 129 pts
  4. Quinten Hermans (BEL, Tormans-Circus) 128 pts
  5. Lars van der Haar (P-B, Baloise Trek Lions) 114 pts
  6. Jens Adams (BEL, Hollebeekhoeve) 82 pts
  7. Ryan Kamp (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) 80 pts
  8. Daan Soete (BEL, Team Deschacht-Group Hens-Maes Containers) 76 pts
  9. Toon Vandebosch (BEL, Pauwels Sauzen-Bingoal) 74 pts
  10. Corné van Kessel (P-B, Tormans-Circus) 69 pts

Photos : Alain Vandepontseele/Alain VDP Photography

Comments are closed.

Pin It on Pinterest