Trophée X2O Badkamers #7 à Lille : la remontée d’Alvarado, le solo de Sweeck

Le cyclo-cross le plus haletant de la saison est certainement à mettre au crédit de cette 7e manche du Trophée X2O Badkamers sur le tracé ensablé et enneigé de Lille. La course féminine a été une bataille rangée entre les habituelles stars néerlandaises et la championne de Belgique Sanne Cant, voisine du tracé lillois. Ceylin Del Carmen Alvarado a finalement triomphé sur le manteau blanc des Lilse Bergen, tout comme Laurens Sweeck, vainqueur en solitaire pour sa part, chez les hommes.

Betsema et Cant au coude à coude

Pour la première fois de l’hiver, la neige est venue bousculer les habitudes des cyclo-crossmen et cyclo-crosswomen. Dans le parc récréatif des Lilse Bergen, en Campine, un manteau blanc venait masquer les repères de ce circuit déjà technique à souhait. Près d’un kilomètre de circuit dans le sable, cela reste rare, et les techniciens étaient attendus pour cet avant-dernier rendez-vous du Trophée X2O Badkamers, le classement de régularité disputé au temps. Ce classement général annonçait par ailleurs une lutte intense pour cette fin de saison entre la championne du monde Lucinda Brand (Baloise Trek Lions), leader du classement général avant cette septième course, et sa compatriote Denise Betsema (Pauwels Sauzen-Bingoal), pointée à moins de 40 secondes de la première place, les autres concurrentes ayant déjà cédé plusieurs minutes à ces deux femmes de tête.

Comme la veille à Middelkerke, Betsema réalisait le meilleur départ des favorites, et parvenait avec sa technique à creuser une différence avec ses principales rivales. Seule la locale Cant parvenait à trouver la roue de la coureuse de Texel durant les premiers tours, alors qu’Alvarado suivait quelques secondes derrière. « J’ai réussi à prendre les bonifications, j’ai fait ensuite tout ce que j’ai pu », rapporte Betsema en fin de course. Ces bonifications étaient importantes, surtout au vu du départ difficile de Brand, reléguée à une quinzaine de secondes du duo de tête à la mi-course.

Cant finalement quatrième

Et pourtant, encore une fois, Brand réussissait un retour phénoménal dans les deux derniers tours. « J’ai eu beaucoup de problèmes avec mes pédales. Durant tout un tour, je n’étais tout simplement plus sur mes pédales. Puis j’ai pu retrouver ma puissance dans le final et j’ai pu combler l’écart », explique la championne du monde avec son enthousiasme habituel. Elle revenait ainsi sur les trois femmes de tête à l’approche du dernier tour, et accélérait directement pour tenter de grappiller de nouvelles secondes pour le général.

Pendant que Betsema semblait avoir plus de difficultés à tenir le rythme mené par Brand, Cant tentait une dernière fois de lâcher ses adversaires, après avoir manqué une première opportunité lors du tour précédent, bloquée par les planches. « C’est un résultat amer. Je devais essayer d’arriver seule à l’arrivée, donc j’ai tout tenté. Je pense que j’étais parmi les meilleures sur la course, je me suis vraiment amusée avec la neige.  Mais ça craint de manquer ainsi le podium », se plaint la championne de Belgique qui manquait de jus dans les lignes droites enneigées, et devait céder sa place de leader à Brand, suivie de près par Alvarado, pour finalement terminer quatrième.

« Nos jambes étaient lourdes »

Les deux Néerlandaises ne se lâchaient plus jusqu’à l’ultime ligne droite. Et dans un très long sprint final, la victoire est finalement revenue à Alvarado. « Nos jambes étaient lourdes, et celle qui pouvait tenir le plus longtemps gagnait. Je m’attendais à ce que Lucinda soit plus forte sur ce sprint, mais elle a dû s’asseoir à un moment. C’est à ce moment-là que j’ai su que j’avais une chance », confie la championne d’Europe, qui a tout de même remporté les quatre dernières manches du Trophée X2O Badkamers. Mais ses problèmes mécaniques en début de saison lui ont fait perdre trop de temps au général : elle est à près de cinq minutes de Brand.

https://twitter.com/X2OTrofee/status/1358416699997978625

Au général du Trophée X2O Badkamers, la championne du monde se satisfait donc de cette deuxième place à Lille. « Pour moi, chaque seconde était importante. J’ai sprinté aussi fort que j’ai pu mais Ceylin était tout simplement la plus forte », confie Brand. Betsema, troisième à 13 secondes et désormais deuxième du général à 41 secondes de la première place, se dit déçue : « J’ai eu des problèmes avec mes pédales dans le dernier tour, et j’ai perdu beaucoup de temps. Je me sens mal à ce sujet », confirme la Néerlandaise, qui estime toutefois que la course pour le général n’est pas terminée. Il reste une manche, dimanche prochain, sur le difficile Brussels Universities Cyclocross, pour tenter de déborder Lucinda Brand de son piédestal.

Résultats de la 7e manche féminine du Trophée X2O Badkamers à Lille :

  1. Ceylin Del Carmen Alvarado (P-B, Alpecin-Fenix) en 48:50
  2. Lucinda Brand (P-B, Baloise Trek Lions)
  3. Denise Betsema (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 0:13
  4. Sanne Cant (Bel, IKO-Crelan) à 0:20
  5. Annemarie Worst (P-B, 777) à 0:32
  6. Inge van der Heijden (P-B, 777) à 1:44
  7. Fem van Empel (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 1:45
  8. Manon Bakker (P-B, Credishop-Fristads) à 1:47
  9. Yara Kastelijn (P-B, Credishop-Fristads) à 1:50
  10. Eva Lechner (Ita, Starcasino CX Team) à 2:08

Classement général provisoire du Trophée X2O Badkamers féminin (après 7 manches sur 8) :

  1. Lucinda Brand (P-B, Baloise Trek Lions) en 5h12:56
  2. Denise Betsema (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 0:41
  3. Ceylin Del Carmen Alvarado (P-B, Alpecin-Fenix) à 4:40
  4. Yara Kastelijn (P-B, Credishop-Fristads) à 7:34
  5. Annemarie Worst (P-B, 777) à 8:12
  6. Fem van Empel (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 9:53
  7. Sanne Cant (Bel, IKO-Crelan) à 10:20
  8. Manon Bakker (P-B, Credishop-Fristads) à 12:06
  9. Aniek van Alphen (P-B, Credishop-Fristads) à 13:33
  10. Clara Honsinger (USA, Cannondale CX Team) à 22:39

Aerts tente, Sweeck répond

Après un jour sans à Middelkerke, ce samedi, Toon Aerts (Baloise Trek Lions) affichait un esprit rageur dès les premiers tours de roue sur le circuit de Lille. L’ancien champion d’Europe menait la bataille tambour battant dans le premier tour, et parvenait à récupérer quelques secondes de bonification sur le leader du classement général du Trophée X2O Badkamers masculin, Eli Iserbyt (Pauwels Sauzen-Bingoal). Avec toutefois près de trois minutes à refaire, le retour d’Aerts en tête du général s’annonçait compliqué, sauf problème mécanique ou de santé pour le champion d’Europe en titre…

D’ailleurs, dès le deuxième tour, Aerts devait subir la suprématie technique du spécialiste du sable Laurens Sweeck (Pauwels Sauzen-Bingoal). Le vainqueur de Middelkerke filait en solitaire sans forcer, juste grâce à de meilleures trajectoires sur les plages du parc récréatif de Lille. Seul le Néerlandais Corné van Kessel (Tormans CX Team) lui faisait concurrence, mais seulement en poursuite, au loin. Tandis qu’Iserbyt enchaînait les petites fautes dans le sable, et qu’Aerts se retrouvait une nouvelle fois débordé, visiblement incapable de délivrer sa puissance habituelle sur ce circuit lillois.

« Ces derniers jours ont été difficiles »

Laurens Sweeck ne forçait pas son talent dans le final et assurait simplement une nouvelle victoire, sa quatrième cette saison. Il devançait finalement Michael Vanthourenhout (Pauwels Sauzen-Bingoal), revenu dans les deux derniers tours sur Van Kessel avant de le dépasser dans les derniers hectomètres. Et pour que la fête soit enfin meilleure que la veille chez Pauwels Sauzen-Bingoal, Eli Iserbyt terminait quatrième, avec un nouvel avantage de plus de dix secondes sur Aerts, le plaçant ainsi largement en tête du classement général du Trophée X2O Badkamers avant la dernière manche à Bruxelles, dimanche prochain.

« Ces derniers jours ont été difficiles », rappelle Sweeck, qui avait rendu hommage à son beau-père, décédé vendredi dernier, à Middelkerke. « J’ai essayé de limiter les risques aujourd’hui, je n’ai pas puisé trop loin et cela m’a rassuré. J’espère encore être à 100% le week-end prochain ». Son équipier Vanthourenhout, deuxième du jour, se rapproche pour sa part à 9 secondes de la deuxième place au général de Toon Aerts : « Je suis heureux de cette performance et du fait d’être quelques secondes derrière Aerts. Ce sera intéressant à Bruxelles ». Une nouvelle bagarre entre les Baloise Trek Lions et Pauwels Sauzen-Bingoal s’annonce dans la capitale, le week-end prochain !

Résultats de la 7e manche masculine du Trophée X2O Badkamers à Lille :

  1. Laurens Sweeck (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) en 59:06
  2. Michael Vanthourenhout (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 0:09
  3. Corné van Kessel (P-B, Tormans CX Team) à 0:14
  4. Eli Iserbyt (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 0:31
  5. Quinten Hermans (Bel, Tormans CX Team) à 0:38
  6. Toon Aerts (Bel, Baloise Trek Lions) à 0:42
  7. Felipe Orts Lloret (Esp, Teika-BH-GSport) à 0:47
  8. Lars van der Haar (P-B, Baloise Trek Lions) à 0:55
  9. Niels Vandeputte (Bel, Alpecin-Fenix) à 1:03
  10. Daan Soete (Bel, Group Hens-Maes Containers) à 1:07

Classement général provisoire du Trophée X2O Badkamers masculin (après 7 manches sur 8) :

  1. Eli Iserbyt (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) en 7h06:44
  2. Toon Aerts (Bel, Baloise Trek Lions) à 3:02
  3. Michael Vanthourenhout (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 3:11
  4. Lars van der Haar (P-B, Baloise Trek Lions) à 5:26
  5. Laurens Sweeck (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 7:34
  6. Quinten Hermans (Bel, Tormans CX Team) à 7:41
  7. Corné van Kessel (P-B, Tormans CX Team) à 8:03
  8. Mathieu Van der Poel (P-B, Alpecin-Fenix) à 10:41
  9. Wout van Aert (Bel, Team Jumbo-Visma) à 11:08
  10. Ryan Kamp (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 16:50

Photo : captures VRT/Sporza

Pin It on Pinterest