Coupe du monde de cyclo-cross #1 – Tabor : Brand et Vanthourenhout font le trou

Réduite à cinq manches suite à la crise sanitaire du Covid-19, la Coupe du monde de cyclo-cross s’est officiellement ouverte ce dimanche à Tabor, en République tchèque. Sur un circuit remanié mais toujours aussi rapide, surtout sur des chemins gelés par la nuit hivernale, les favoris du moment n’ont pas manqué leur course. La Néerlandaise Lucinda Brand (Telenet Baloise Lions) a poursuivi sa série victorieuse, et le Belge Michael Vanthourenhout (Pauwels Sauzen-Bingoal) a remporté sa première course pro en Coupe du monde. Un palier supplémentaire semble franchi pour les deux stars actuelles des labourés.

Alvarado chute à nouveau, Brand enchaîne

Après un départ sur des routes encore gelées, le cyclo-cross féminin s’ouvrait malheureusement sur une lourde chute entraînant une demi-douzaine de cyclistes au sol, dont Loes Sels (IKO-Crelan), Eva Lechner (Starcasino CX Team) et surtout Shirin van Anrooij (Telenet Baloise Lions). La Néerlandaise de 18 ans devait être emmenée d’urgence à l’hôpital. Victime d’une blessure ouverte au bras droit et d’hématomes à la cuisse, Van Anrooij n’avait « plus de sensations dans la main » et a « perdu beaucoup de sang », selon le manager de l’équipe Telenet Baloise Lions, Sven Nys, au micro de Play Sports. Autant dire que la saison s’annonce quasiment terminée pour la jeune coureuse qui enchaînait les belles prestations depuis l’hiver dernier (8e à Lokeren, 5e à Beringen et aux championnats d’Europe chez les espoirs…).

À l’avant, cette première manche prenait des allures de course d’attente entre favorites. Denise Betsema (Pauwels Sauzen-Bingoal) faisait une première sélection entre Néerlandaises, comme à l’accoutumée. Sauf que la championne de Hongrie d’à peine 19 ans, Blanka Kata Vas (Doltcini-Van Eyck-Proximus), suivait également ce groupe batave, pour jouer le podium. Elle ne pouvait toutefois rien face à l’accélération, dans le troisième des six tours, de Lucinda Brand (Telenet Baloise Lions). Revenue de l’arrière après une faute technique, la Néerlandaise, vainqueur à Courtrai la veille, parvenait à détrôner la plupart de ses rivales en quelques relances, avec la seule championne du monde Ceylin Del Carmen Alvarado (Alpecin-Fenix) dans la roue.

Dans la quatrième tour, Alvarado lâchait toutefois prise, perdant seconde après seconde. Deux nouvelles erreurs techniques dans la boue l’empêchaient finalement de croire en la victoire. Brand, pour sa part, enchaînait les accélérations et filait droit vers un deuxième succès ce week-end, le cinquième de la saison. Elle s’impose finalement en solitaire, avec près d’une demi-minute d’avance sur Alvarado, suivie de peu par Betsema, vainqueur au sprint de… Kata Vas, toute proche d’un premier podium pro en Coupe du monde.

Visiblement dans un état de grâce en ce mois de novembre, Lucinda Brand refusait toutefois d’accepter l’expression de « promenade de santé » pour qualifier cette nouvelle victoire à Tabor, deux ans après son premier succès en terres tchèques. « C’était une course très difficile malgré tout. Cela pouvait sembler simple, mais j’ai quand même usé beaucoup d’énergie. J’ai fait quelques erreurs techniques, mais je me sentais toutefois forte, je me disais donc que je devais essayer d’attaquer », explique Brand après l’épreuve. « Je ne sais pas si Ceylin a fait une faute également mais j’ai continué à appuyer sur les pédales. Tout le monde semblait en difficulté, et se regardait l’une et l’autre. Si j’attendais, j’allais peut-être finir sixième à nouveau, je me devais donc d’essayer d’y aller », confirme la Néerlandaise, qui se félicite également des « conseils des entraîneurs » qu’elle a suivis durant cette dernière saison pour mieux appréhender cet hiver dans les labourés. Cela semble en effet porter ses fruits.

Résultats de la 1re manche féminine de la Coupe du monde de cyclo-cross à Tabor :

  1. Lucinda Brand (P-B, Telenet Baloise Lions) en 53:43
  2. Ceylin Del Carmen Alvarado (P-B, Alpecin-Fenix) à 0:24
  3. Denise Betsema (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 0:32
  4. Blanka Kata Vas (Hon, Doltcini-Van Eyck-Proximus) m.t.
  5. Annemarie Worst (P-B, 777) à 0:50
  6. Puck Pieterse (P-B, Alpecin-Fenix) à 1:22
  7. Laura Verdonschot (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 1:31
  8. Alice Maria Arzuffi (Ita, 777) m.t.
  9. Anna Kay (G-B, Starcasino CX Team) à 1:45
  10. Yara Kastelijn (P-B, Credishop-Fristads) à 1:53
  11. Maghalie Rochette (Can, Specialized-Rapha) à 1:55
  12. Sanne Cant (Bel, IKO-Crelan) à 2:02
  13. Alicia Franck (Bel, Proximus-AlphaMotorhomes-Doltcini CT) à 2:09
  14. Francesca Baroni (Ita, Italie) à 2:11
  15. Lucia Gonzalez Blanco (Esp, Nesta-Skoda Alecar CX Team) à 2:13

Classement général provisoire de la Coupe du monde féminine de cyclo-cross (après 1 manche sur 5) :

  1. Lucinda Brand (P-B, Telenet Baloise Lions) 40 points
  2. Ceylin Del Carmen Alvarado (P-B, Alpecin-Fenix) 30 pts
  3. Denise Betsema (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) 25 pts
  4. Blanka Kata Vas (Hon, Doltcini-Van Eyck-Proximus) 22 pts
  5. Annemarie Worst (P-B, 777) 21 pts
  6. Puck Pieterse (P-B, Alpecin-Fenix) 20 pts
  7. Laura Verdonschot (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) 19 pts
  8. Alice Maria Arzuffi (Ita, 777) 18 pts
  9. Anna Kay (G-B, Starcasino CX Team) 17 pts
  10. Yara Kastelijn (P-B, Credishop-Fristads) 16 pts

Vanthourenhout était le plus fort

Le départ se voulait rapide sur cette première manche de Coupe du monde, avec une file indienne particulièrement impressionnante sur les premiers passages techniques de ce circuit remanié sur les collines de Tabor. Quelques passages en montée permettaient ainsi de créer des écarts, pour éviter une course d’attente. Cette première partie à toute vitesse n’empêchait pas Wout van Aert (Jumbo-Visma), parti depuis la deuxième ligne de course, de revenir au contact des meilleurs à la fin du premier tour. Il se permettait ainsi de croire en un résultat probant, au contraire du champion de Belgique Laurens Sweeck (Pauwels Sauzen-Bingoal), éliminé après un soleil sur la deuxième planche en bois, surmontée trop en avant.

Le tempo restait élevé, mais aucun leader ne parvenait à se détacher sur ces chemins de terre. Jusqu’au quatrième des huit tours à affronter, durant lequel Michael Vanthourenhout (Pauwels Sauzen-Bingoal) accélérait en solo, comme la veille à Courtrai. Le coureur belge espérait désormais tenir la distance, sans autre crevaison ou autre problème technique. En poursuite, Toon Aerts (Telenet Baloise Lions) était contraint de mener le groupe pour la deuxième place, sans réussir à reprendre des secondes nécessaires. Aerts se faisait même déborder par le champion d’Europe Eli Iserbyt (Pauwels Sauzen-Bingoal) qui reprenait en un tour le retard engrangé sur son équipier Vanthourenhout.

https://twitter.com/UCI_CX/status/1333050667485818881

Les deux hommes allaient alors mener un duel surprenant entre équipiers. « J’étais content de voir mon équipier revenir, car cela nous permettait de prendre des relais et de reprendre un peu de force dans la roue », avouera en fin de course Vanthourenhout. Car ce dernier profitait du dernier tour pour montrer qu’il en avait encore dans les cuisses, enchaînant les relances en montée pour distancer Iserbyt. Ses regards derrière lui confirmaient toutefois son manque de confiance, lui qui a eu du mal à trouver la victoire depuis son passage chez les pros.

Mais comme à Merksplas, le coureur belge de 26 ans peut lever les bras, signant ainsi son premier succès en Coupe du monde. « C’était difficile de voir un coureur revenir sur moi, mais c’est peut-être grâce à Eli que je parviens finalement à m’imposer », ajoute Michael Vanthourenhout. « J’ai décidé de lancer une autre stratégie par rapport aux derniers cyclo-cross. J’étais assez loin derrière au départ, j’ai alors dû remonter, attendre puis accélérer. Enfin, j’avais un très bon ressenti au niveau de mes jambes ».

https://twitter.com/UCI_CX/status/1333062935787278336

Eli Iserbyt ne cachait pas sa déception, conscient qu’une victoire en Coupe du monde lui offrirait un avantage conséquent pour la victoire finale, surtout avec seulement cinq manches au programme. « Je me sentais très bien dès le départ, j’ai roulé à bloc pour revenir sur Vanthourenhout, mais Michael était encore supérieur dans les montées, c’est ce qui lui a permis de faire la différence », rapporte le champion d’Europe. « J’espérais faire deux sur deux. J’étais un peu moins bien qu’à Courtrai, mais je suis un peu déçu malgré tout », conclut-il.

Encore une fois troisième, comme à Courtrai la veille, Wout van Aert sort pour sa part d’un week-end intéressant, avec deux podiums enchaînés sur ses deux premières courses de l’hiver. « J’ai quand même dû un gros effort pour revenir à l’avant après mon départ depuis la deuxième ligne, je me sentais un peu à la limite tout au long de la course, j’ai dû un peu me retenir pour ne pas me lancer dans une poursuite derrière les premiers », rapporte le coureur de Jumbo-Visma, qui s’est excusé envers Toon Aerts pour son écart qui a fait chuter son compatriote dans le dernier tour. « Je suis content d’être sur le podium, c’est ce pour quoi je me bagarrais durant la deuxième partie de course. Je pense qu’il me fallait un peu plus d’énergie pour espérer la victoire. Je manque encore d’un quelque chose pour jouer la première place« . Alors, rendez-vous à Boom, dans une semaine, pour revoir Van Aert et les autres à l’œuvre.

Résultats de la 1re manche masculine de la Coupe du monde de cyclo-cross à Tabor :

  1. Michael Vanthourenhout (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) en 1h02:43
  2. Eli Iserbyt (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 0:05
  3. Wout van Aert (Bel, Team Jumbo-Visma) à 0:12
  4. Toon Aerts (Bel, Telenet Baloise Lions) à 0:18
  5. Lars van der Haar (P-B, Telenet Baloise Lions) à 0:21
  6. Corné van Kessel (P-B, Tormans CX Team) à 0:51
  7. Quinten Hermans (Bel, Tormans CX Team) à 1:01
  8. Daan Soete (Bel, Group Hens-Maes Containers) à 1:05
  9. Kevin Kuhn (Sui, Tormans CX Team) à 1:27
  10. Diether Sweeck (Bel, Credishop-Fristads) à 1:42
  11. Vincent Baestaens (Bel, Group Hens-Maes Containers) à 1:49
  12. David Menut (Fra, Cross Team Legendre) à 1:50
  13. Thijs Aerts (Bel, Telenet Baloise Lions) à 1:58
  14. Laurens Sweeck (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 2:03
  15. Jacob Dorigoni (Ita, Italie) à 2:05

Classement général provisoire de la Coupe du monde masculine de cyclo-cross (après 1 manche sur 5) :

  1. Michael Vanthourenhout (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) 40 pts
  2. Eli Iserbyt (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) 30 pts
  3. Wout van Aert (Bel, Team Jumbo-Visma) 25 pts
  4. Toon Aerts (Bel, Telenet Baloise Lions) 22 pts
  5. Lars van der Haar (P-B, Telenet Baloise Lions) 21 pts
  6. Corné van Kessel (P-B, Tormans CX Team) 20 pts
  7. Quinten Hermans (Bel, Tormans CX Team) 19 pts
  8. Daan Soete (Bel, Group Hens-Maes Containers) 18 pts
  9. Kevin Kuhn (Sui, Tormans CX Team) 17 pts
  10. Diether Sweeck (Bel, Credishop-Fristads) 16 pts

Photo : captures Proximus Sports

Pin It on Pinterest