X2O Badkamers Trofee #2 – Courtrai : Brand domine, Iserbyt bat Van Aert

La deuxième édition du cyclo-cross urbain de Courtrai a offert deux épreuves haletantes mais aux scenarii totalement différents entre les hommes et les femmes. Le retour de Wout van Aert dans le peloton masculin a provoqué une course d’attente finalement remportée dans l’avant-dernier tour par Eli Iserbyt, tandis que la victoire chez les femmes s’est jouée à l’élimination puis au sprint, au grand bonheur de la coureuse du moment, Lucinda Brand.

Une course à l’élimination idéale pour Brand

Un championnat des Pays-Bas s’annonçait à nouveau sur cet Urban Cross de Courtrai au vu du départ pris par les favorites sur le pont enjambant la Lys. Ce sprint en montée permettait à Ceylin Del Carmen Alvarado (Alpecin-Fenix), Annemarie Worst (777) et l’étonnante Fem van Empel (Pauwels Sauzen-Bingoal), à peine 18 ans, de prendre les devants sur ces chemins rapides. Alors que Lucinda Brand (Telenet Baloise Lions) et Denise Betsema (Pauwels Sauzen-Bingoal) se retrouvaient écartées du Top 10 lors de ce départ et devaient entamer une remontée sur les passages techniques et autres montées au sprint. Ces nombreuses relances pesaient dans les jambes de la championne de Belgique Sanne Cant (IKO-Crelan), rapidement dans le rouge et finalement reléguée à la huitième place sur la ligne d’arrivée courtraisienne.

La lutte entre Néerlandaises se perpétuait dans les tours suivants, avec notamment le retour de Betsema qui enchaînait dès le troisième tour une offensive destinée à isoler les favorites en tête. La Néerlandaise filait finalement une nouvelle fois avec la championne du monde Alvarado dans la roue lors du quatrième des six tours à couvrir. Annemarie Worst parvenait également à revenir à quelques mètres, avant qu’une crevaison de la roue arrière, bien loin de la zone de remplacement de vélos, l’empêche de jouer la victoire. Brand et Kastelijn se retrouvaient du coup dans la course pour le podium et revenaient finalement sur Alvarado et Betsema dans le dernier tour, après un énorme effort de Brand, la coureuse en forme du moment.

Un sprint à quatre semblait se préparer, jusqu’à une chute, encore, d’Alvarado. Comme à Merksplas le week-end dernier, la championne du monde prenait des risques et perdait sa concentration. Cette embardée dans un dévers la privait d’une candidature pour le podium. Elles étaient donc trois pour jouer la victoire sur cette deuxième manche du X2O Trofee : Brand lançait dès le pied du pont, à 150 mètres de la ligne et conservait la tête jusqu’au sommet, sans que Betsema ni Kastelijn parviennent à la remonter. L’ex-championne des Pays-Bas signe à Courtrai sa quatrième victoire de la saison, la deuxième consécutive en Belgique. Depuis le début de la saison, fin septembre, Brand n’a tout simplement jamais quitté le podium en dix courses.

Pourtant, Brand l’avoue elle-même, elle a pris « un très mauvais départ ». Comme elle l’indique à Wielerflits : « En raison d’une petite faute, j’ai dû courir derrière, et sur ce parcours, c’est très difficile de remonter et de dépasser. Et quand je suis enfin revenue à l’avant lors du quatrième tour, j’ai encore fait une faute. J’ai alors essayé de laisser le travail aux autres, mais cela coûtait aussi de l’énergie. Je suis heureuse d’avoir encore pu revenir sur la fin », se réjouit Lucinda Brand, qui a profité de son sprint pour briller à Courtrai. « Cela n’a pas été simple, mais j’ai voulu lancer le sprint la première, et compter sur ma propre force ». Avec succès, pour celle qui se replace deuxième du X2O Badkamers Trofee derrière la nouvelle leader, Yara Kastelijn, qui a profité de la crevaison de Worst et de la chute d’Alvarado pour reprendre du temps sur les grandes favorites de ce challenge de régularité. 

La plupart des concurrentes ont ensuite directement filé dans leur voiture ou leur camping-car pour faire les dix heures de route nécessaires pour rejoindre Tabor, en République tchèque, où se déroule ce dimanche la première manche de la Coupe du monde de cyclo-cross.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Résultats de la 2e manche féminine du X2O Badkamers Trofee à Courtrai :

  1. Lucinda Brand (P-B, Telenet Baloise Lions) en 45:43
  2. Denise Betsema (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 0:01
  3. Yara Kastelijn (P-B, Credishop-Fristads) m.t.
  4. Ceylin Del Carmen Alvarado (P-B, Alpecin-Fenix) à 0:14
  5. Fem van Empel (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 0:40
  6. Annemarie Worst (P-B, 777) à 0:43
  7. Manon Bakker (P-B, Credishop-Fristads) à 1:07
  8. Sanne Cant (Bel, IKO-Crelan) à 1:27
  9. Aniek van Alphen (P-B, Credishop-Fristads) à 1:34
  10. Clara Honsinger (USA, Cannondale CX Team) à 1:58

Classement général provisoire du X2O Badkamers Trofee féminin (après 2 manches sur 8) :

  1. Yara Kastelijn (P-B, Credishop-Fristads) en 1h30:09
  2. Lucinda Brand (P-B, Telenet Baloise Lions) à 0:08
  3. Annemarie Worst (P-B, 777) à 0:32
  4. Denise Betsema (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 0:52
  5. Ceylin Del Carmen Alvarado (P-B, Alpecin-Fenix) à 1:56
  6. Fem van Empel (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 2:46
  7. Aniek van Alphen (P-B, Credishop-Fristads) à 3:03
  8. Manon Bakker (P-B, Credishop-Fristads) à 5:33
  9. Eva Lechner (Ita, Starcasino CX Team) à 6:19
  10. Sanne Cant (Bel, IKO-Crelan) à 6:31

Une crevaison arrête Vanthourenhout et profite à Iserbyt

Sur ses routes, le Flandrien Eli Iserbyt (Pauwels Sauzen-Bingoal) était attendu au vu du parcours rapide dessiné dans la ville de la Lys. Il avait toutefois un homme dans sa roue, sur la ligne de départ, qui attirait plutôt toutes les caméras. Wout van Aert (Jumbo-Visma), de retour en cyclo-cross, lançait à Courtrai sa saison avec l’espoir d’y briller d’emblée, ou du moins de se rassurer sur sa condition, quarante jours après la fin de sa saison sur route, conclue par une deuxième place sur le Tour des Flandres. Deux semaines avant son bourreau du Ronde, Mathieu van der Poel, l’ex-champion du monde retrouve les labourés, au grand bonheur des journalistes et photographes, seuls présents pour suivre les exploits d’un coureur qui a connu deux derniers hivers de galère, entre ses problèmes de transfert entre Vérandas Willems et Jumbo-Visma durant l’hiver 2018-2019, et sa lourde chute sur le Tour de France en juillet 2019, qui l’a empêché de reprendre le vélo avant fin décembre.

Coincé en deuxième ligne, Van Aert ne pouvait toutefois pas espérer prendre la tête dès le premier tour, surtout sur un circuit aussi serré qu’à Courtrai. Les frères Thijs et Toon Aerts (Telenet Baloise Lions) prenaient le meilleur départ et dominaient le premier tour, prenant du même coup les bonifications sur la ligne d’arrivée, avant que Michael Vanthourenhout (Pauwels Sauzen-Bingoal) les débordent pour profiter de leur attentisme. Le récent vainqueur du cyclo-cross de Merksplas, dimanche dernier, frappait fort d’emblée et prenait près de vingt secondes d’avance sur les poursuivants, parmi lesquels Wout van Aert. Ce dernier montrait des signes encourageants dans la roue de Lars van der Haar (Telenet Baloise Lions) et Eli Iserbyt à la mi-course. Alors que Toon Aerts, victime d’une crevaison, et le champion de Belgique Laurens Sweeck (Pauwels Sauzen-Bingoal) étaient pour leur part dans le dur, loin des leaders.

Vanthourenhout tenait solidement la tête en solitaire, mais dans le septième des neuf tours, une crevaison venait bouleverser la course du coureur belge. Ce dernier était loin de la zone technique et devait donc laisser Iserbyt, Van der Haar et Van Aert en tête… La course allait-elle se jouer entre ces trois-là ? Iserbyt montrait que sa condition actuelle et ses facultés techniques étaient idéales pour ce final. Le champion d’Europe accélérait et prenait seconde après seconde dans chaque virage sur Van Aert et van der Haar. Iserbyt inscrivait finalement son nom au palmarès en tant que local du jour, devant Van der Haar et l’impressionnant Van Aert, qui terminait en roue libre. « Je savais que Wout pouvait jouer le podium vu le coffre qu’il a et sa condition affichée sur la route », lâchait sur l’antenne de la VRT le sélectionneur belge Sven Vanthourenhout.

« Je n’ai pas reçu de cadeau aujourd’hui », affirme pour sa part Iserbyt, conscient d’avoir mené un beau combat avec Van der Haar « super fort » et Van Aert, « qui était bien car je ne l’entendais pas respirer ». Il enchaîne, au micro de la VRT : « Dès que j’ai vu que Van Aert avait lâché du lest, je devais y aller. Il a encore cette récupération qui fait la différence, donc je devais rester à bloc. Ensuite, j’ai entendu qu’il avait fait une faute, et j’ai continué à aller à fond ».

Wout van Aert affirme pour sa part qu’il ne pensait pas à un tel résultat : « Je ne m’attendais pas à déjà obtenir une troisième place. J’aurais signé pour cela avant la course », confie-t-il à la VRT. « J’avais pris la décision de faire profil bas durant la première moitié de course, afin de pouvoir faire quelque chose dans la finale. C’était un bon choix, même si j’ai rapidement vu la différence entre suivre les favoris et suivre la course. J’ai dû payer pour mes précédents efforts dans le dernier tour », explique Van Aert. « Tout s’est bien passé. Je pouvais à peine estimer où je me situais, mais je me sens un peu mieux maintenant. Je suis satisfait de mon explosivité, mais je dois encore travailler en technique », estime le récent « Flandrien de l’année » (une récompense pour le meilleur coureur cycliste belge), qui s’envole désormais en avion jusqu’à Tabor, sur une course de Coupe du monde qu’il estime « meilleure » pour lui. Cela promet !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Résultats de la 2e manche masculine du X2O Badkamers Trofee à Courtrai :

  1. Eli Iserbyt (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) en 1h01:22
  2. Lars van der Haar (P-B, Telenet Baloise Lions) à 0:07
  3. Wout van Aert (Bel, Team Jumbo-Visma) à 0:27
  4. Michael Vanthourenhout (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 0:41
  5. Quinten Hermans (Bel, Tormans CX Team) à 0:50
  6. Ryan Kamp (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 0:51
  7. Corné van Kessel (P-B, Tormans CX Team) à 0:56
  8. Toon Aerts (Bel, Telenet Baloise Lions) à 0:58
  9. Laurens Sweeck (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 1:08
  10. Niels Vandeputte (Bel, Alpecin-Fenix) à 1:12

Classement général provisoire du X2O Badkamers Trofee masculin (après 2 manches sur 8) :

  1. Eli Iserbyt (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) en 2h00:46
  2. Lars van der Haar (P-B, Telenet Baloise Lions) à 1:20
  3. Toon Aerts (Bel, Telenet Baloise Lions) à 2:33
  4. Quinten Hermans (Bel, Tormans CX Team) à 2:54
  5. Michael Vanthourenhout (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 3:00
  6. Corné van Kessel (P-B, Tormans CX Team) à 4:40
  7. Ryan Kamp (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 4:51
  8. Laurens Sweeck (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 5:31
  9. Daan Soete (Bel, Group Hens-Maes Containers) à 5:45
  10. Wout van Aert (Bel, Team Jumbo-Visma) à 5:57

Photos : Alain Vandepontseele/Alain VDP Photography

Pin It on Pinterest