Championnats de Belgique de cyclo-cross : notre présentation complète de l’édition 2020 à Anvers

Après trois semaines intenses entre les fêtes de fin d’année, les spécialistes du cyclo-cross enchaînent avec la période tout aussi importante des championnats. Premier arrêt, ce week-end, avec les championnats nationaux. En Belgique, l’épreuve se déroulera sur un parcours technique et inédit du côté d’Anvers, sur les bords de l’Escaut. Et en l’absence des habituels favoris étrangers, les courses attendues sur ce week-end risquent bien d’offrir quelques surprises : ce sont les cyclo-crossmen et women qui le disent.

Le parcours

Organisés sur le terrain habituel du Scheldecross (cyclo-cross de l’Escaut), les championnats de Belgique de cyclo-cross offriront un tracé inédit aux spécialistes des labourés. L’organisation anversoise a décidé de réaliser un tracé bien plus technique, avec de nombreux virages supplémentaires, des escaliers, un passage plus long dans le sable et, en prime, un passage sur un… ponton gonflable, aménagé pour l’occasion sur l’Escaut. Les coureurs et coureuses qui ont réalisé la reconnaissance du circuit ce mercredi s’accordent sur un point : il s’agit d’un tracé sélectif et très difficile. Surtout dans sa deuxième partie. Le passage dans le sable, au bord du fleuve, sera certainement le plus propice à la création d’écarts entre les hommes de tête. Avant une possible période de récupération sur le ponton, qui ne propose pas de véritable difficulté mais offre une belle vue pour les caméras. Les obstacles se succèdent rapidement et il s’agira donc de ne pas faire d’erreur pour obtenir le maillot noir-jaune-rouge à l’arrivée.

Les favoris

Toujours blessé suite à une fracture de quatre côtes lors de la manche de Coupe du monde à Namur, le 22 décembre dernier, le tenant du titre Toon Aerts (Telenet Baloise Lions) sait clairement qu’il n’arrivera pas avec l’étiquette de grand favori du côté d’Anvers. Il a tout de même renoncé à toutes les épreuves depuis sa participation à la Coupe du monde de Heusden-Zolder, le 26 décembre. Même au cyclo-cross de Bruxelles, qui devait signer son retour en compétition, Toon Aerts a décidé de décliner pour poursuivre sa convalescence dans le calme. S’il a pu reprendre le vélo sur la route et reconnaître le parcours de ce championnat de Belgique, le leader des Lions ne veut pas être trop optimiste. « D’un côté, je me sens plutôt bien. J’ai été capable de faire du vélo sans problème. La forme et la condition sont toujours là. Mais je n’ai réalisé mon premier vrai entraînement de cyclo-cross mardi. Et j’ai directement senti que mon dos et mes côtes ont encore besoin de repos », avoue Aerts dans le quotidien Het Nieuwsblad. Une façon de se dévaloriser pour que ses concurrents ne le voient plus comme une menace ? Aerts estime qu’il peut connaître « un jour top » sans toutefois se faire d’illusion : « Oui, je peux être plus frais que les autres qui ont connu un programme de Noël chargé et participer à la course pour le podium voire la victoire. Mais je ne me compte pas parmi les grands favoris ».

Pour le champion de Belgique en titre, les favoris se nomment Laurens Sweeck et Eli Iserbyt, les deux équipiers-concurrents de l’équipe Pauwels Sauzen-Bingoal qui auront à Anvers un parcours parfaitement taillé à leurs qualités de techniciens puissants. Iserbyt, encore deuxième du récent du cyclo-cross de Bruxelles, aura en tout cas une hargne à revendre pour l’un de ses premiers cyclo-cross de l’hiver sans Mathieu Van der Poel dans les pattes. Le jeune coureur de 22 ans sera le coureur le plus attendu sur ces routes, et il le sait : « Je ne crains personne et j’assume mes propres forces », a-t-il lâché en conférence de presse. Même si pour l’ancien champion du monde des espoirs, « Toon Aerts est le grand favori après ce qu’il a montré ». Pas son équipier Laurens Sweeck ? Ce dernier, sous le feu de la polémique après le cyclo-cross de Diegem en raison d’une tactique collective douteuse, veut en tout cas calmer le jeu autour de l’équipe : « Sur papier, Eli est le leader. Nous sommes censés former un bloc dès le départ », explique-t-il. Ce que le troisième larron de Pauwels Sauzen-Bingoal, Michael Vanthourenhout, confirme : « Vu comment Eli roule actuellement, il est le leader naturel. C’est le meilleur d’entre nous actuellement. Il lui reste toujours quelque chose pour le dernier tour. Personnellement, je dois arriver seul si je veux avoir une chance de gagner ».

Et puis il y a l’incertitude autour de Wout van Aert. De retour dans les labourés à Loenhout, le 28 décembre, puis à Gullegem, samedi dernier, le coureur de Jumbo-Visma a affiché une belle condition sur ces premiers cyclo-cross de la saison. Même s’il n’a pu encore terminer sur le podium de ces épreuves internationales, Van Aert semble bien monter en puissance. « Je pense que ce championnat de Belgique arrive trop tôt pour lui », estime tout de même Eli Iserbyt. « Je manque encore de rythme mais je sens que les sensations reviennent », disait l’intéressé après le cross de Gullegem. Mais sur ce parcours anversois, la technique risque de le mettre en retrait par rapport aux autres favoris. Comme Quinten Hermans, arrivé chez Tormans-Wanty Gobert le 1er janvier dernier. Dans un bon jour, ce puncheur peut faire la différence dans des passages plus techniques. Alors que Tim Merlier (Creafin-Fristads) peut pour sa part compter sur un départ rapide, une belle pointe de vitesse et une capacité à enchaîner les accélérations pour tenter d’accrocher mieux qu’un podium à Anvers.

Les favorites

Chez les dames, il est difficile d’envisager autre chose qu’un nouveau titre pour la championne du monde Sanne Cant. Elle est la véritable spécialiste des championnats nationaux, avec dix titres consécutifs enregistrés depuis 2010 ! Elle semble donc encore en bonne position pour accrocher un onzième maillot noir-jaune-rouge. Si elle connaît une saison très difficile, seulement marquée par une victoire le cyclo-cross de Bredene (en l’absence de bon nombre de favorites), Cant a semblé monter en puissance au fil de ces dernières semaines, avec une troisième place encourageante à Bruxelles, derrière les habituelles Néerlandaises. Et derrière la leader d’IKO-Crelan, peu de coureuses belges peuvent vraiment batailler. La vétérane de Telenet Baloise Lions Ellen Van Loy continue d’occuper des positions d’outsider, aux abords des Top 15, mais ne semble pas prête à enchaîner les tours : même si elle est une habituée des bons départs, elle semble craquer au fil des coups de pédale, notamment dans le sable.

Sanne Cant - Cyclo-cross de Bruxelles 2020 - Grégory Ienco

La jeune Laura Verdonschot (23 ans) n’a elle pas encore retrouvé le niveau qui lui avait permis de mener une belle bataille avec Sanne Cant lors des championnats de Belgique à Ostende en 2017. Et elle sait que cette saison, compliquée par des blessures en début de saison, ne peut pas forcément la mener à une médaille d’or. « Évidemment, je rêve d’un nouveau duel avec Cant. Mais je devrai avoir un super jour pour espérer batailler avec elle », confie-t-elle à la VRT. Pour le reste, les expérimentées Loes Sels (34 ans, IKO-Crelan), Joyce Vanderbeken (35 ans), ou les jeunes Alicia Franck (25 ans, Experza), Marthe Truyen (20 ans, Telenet Baloise Lions) devront également connaître un jour exceptionnel pour faire face à ces favorites annoncées à Anvers.

Le parcours des championnats de Belgique de cyclo-cross à Anvers (11-12 janvier 2020) :

Championnat de Belgique de cyclo-cross 2020 - Parcours

Le mode d’emploi des championnats de Belgique de cyclo-cross :

Programme :
Samedi 11 janvier 2020
11h00 Débutants 1re année
13h45 Juniors
15h15 Dames et espoirs dames

Dimanche 12 janvier 2020
10h00 Débutants 2e année
11h00 Débutantes et juniores
13h45 Espoirs messieurs
15h15 Élites messieurs avec et sans contrat

Liste des partant.e.s : cliquez ici pour télécharger la liste des partant.e.s

Météo : légèrement nuageux avec des éclaircies samedi puis nuageux avec des averses possibles dimanche, températures entre 6 et 8°C, vent de sud à sud-ouest soufflant entre 15 et 25 km/h.

Palmarès :
Dames
2010 Sanne Cant
2011 Sanne Cant
2012 Sanne Cant
2013 Sanne Cant
2014 Sanne Cant
2015 Sanne Cant
2016 Sanne Cant
2017 Sanne Cant
2018 Sanne Cant
2019 Sanne Cant

Messieurs
2010 Sven Nys
2011 Niels Albert
2012 Sven Nys
2013 Klaas Vantornout
2014 Sven Nys
2015 Klaas Vantornout
2016 Wout van Aert
2017 Wout van Aert
2018 Wout van Aert
2019 Toon Aerts

Direct TV :
– en direct samedi dès 13h30 et dimanche dès 13h30 sur Één/Sporza (VRT)
– en direct samedi dès 15h15 et dimanche dès 15h15 sur La Deux (RTBF)

Photo : Grégory Ienco – Graphique et affiche : BK Antwerpen Organisatie

Pin It on Pinterest