Tour d’Italie 2018 : la présentation complète de la 1re étape

Le Giro s’élance ce vendredi d’Israël pour un contre-la-montre de 9,7 kilomètres dans les rues de Jérusalem qui devrait tout de même profiter aux purs rouleurs malgré les quelques pentes à affronter durant cet apéritif.

Le Giro s’élance ce vendredi d’Israël pour un contre-la-montre de 9,7 kilomètres dans les rues de Jérusalem qui devrait tout de même profiter aux purs rouleurs malgré les quelques pentes à affronter durant cet apéritif.

Malgré la polémique, le Tour d’Italie s’élance bien d’Israël. Si le pays tente de s’offrir une belle image touristique avec la visibilité offerte par le deuxième événement cycliste le plus médiatique de la saison, les tensions au sein du pays et de Jérusalem même restent bien visibles. Jusqu’à toucher RCS Sport, organisateur de l’épreuve, qui a dû supprimer la mention « Jérusalem-Est » des premiers profils dévoilés. Finalement, la première étape aura bien lieu à Jérusalem, sans autre mention.

C’est ainsi un contre-la-montre de 9,7 kilomètres qui attend les coureurs de cette 101e édition du Giro, avec un tracé particulièrement vallonné dans les rues de la capitale israélienne. Le parcours est également sinueux et sera finalement parfait aux coureurs qui aiment les relances. Les passages les plus dangereux seront finalement la mi-course, avec une côte sinueuse durant laquelle quelques dizaines de mètres en descente peuvent surprendre les moins attentifs, et la finale avec une légère descente avant une remontée plus pentue (jusqu’à 9 %) pour conclure au sprint.

Les détails techniques de la 1re étape de la 101e édition du Tour d’Italie :

Distance : 9,7 kilomètres (contre-la-montre individuel)

Départ du premier coureur : vers 12h50

Départ du dernier coureur : vers 16h45

Les favoris :
***
Rohan Dennis (BMC), Alex Dowsett (Katusha-Alpecin), Tom Dumoulin (Sunweb)

**
Victor Campenaerts (Lotto-Soudal), Chris Froome (Sky), Tony Martin (Katusha-Alpecin), Jos van Emden (LottoNL-Jumbo)

*
Patrick Bevin (EF Education First-Drapac), Vasil Kiryienka (Sky), Ryan Mullen (Trek-Segafredo), Mads Pedersen (Trek-Segafredo), Thibaut Pinot (Groupama-FDJ), Luis Leon Sanchez (Astana Pro Team), Maximilian Schachmann (Quick Step), Tim Wellens (Lotto-Soudal)

Télévision :
– dès 12h40 sur L’Équipe avec Patrick Chassé, Claire Bricogne, Jean-Paul Ollivier, Cyrille Guimard, Christophe Riblon et Cédric Pineau aux commentaires.
– dès 12h30 sur Eurosport BE/NL.
– dès 11h30 sur Rai Sport puis dès 14h00 sur Rai 2.

Météo : entre 29 et 33°C, large soleil avec quelques nuages en fin d’après-midi, vent soufflant de sud-sud-est à sud-est entre 10 et 20 km/h.

La carte et le profil de la 1re étape :

La carte et le profil du final de la 1re étape :

Graphiques : RCS Sport

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Précédent article

Tim Wellens prolonge jusqu’en 2020 chez Lotto-Soudal

Article suivant

Tour d’Italie 2018 : la présentation complète de la 2e étape

Articles similaires
Le champion du monde Mathieu van der Poel (Alpecin-Deceuninck) lors de la Coupe du monde de cyclo-cross à Anvers, le 23 décembre 2023. - Photo : Alain Vandepontseele/Alain VDP Photography

Mathieu van der Poel préfère la course sur route au VTT aux Jeux olympiques de Paris : le choix de la raison

Le champion du monde sur route préfère limiter son nombre de jours de course et disputer le Tour de France en vue de la course sur route des Jeux olympiques de Paris, sur laquelle il espère obtenir la médaille d'or. Il fait donc officiellement une croix sur le VTT cross-country, après une tentative manquée à Tokyo, trois ans plus tôt.
Lire plus
Mathieu van der Poel (Alpecin-Deceuninck) remporte le Tour des Flandres 2024 - Photo : capture Eurosport

Tour des Flandres : comment Alpecin-Deceuninck et Lidl-Trek ont maîtrisé pour les succès de Van der Poel et Longo Borghini

Le champion du monde Mathieu van der Poel a profité du travail de sa formation en amont, avant de filer en solitaire à plus de 40 kilomètres de l'arrivée, pour s'offrir sa troisième victoire sur le Tour des Flandres, là où la championne d'Italie Elisa Longo Borghini a bénéficié du boulot tactique de l'équipe Lidl-Trek pour glaner un deuxième succès à Audenarde.
Lire plus
Total
0
Share