Courses féminines plus longues, nouveau calendrier : voici les nouvelles règles du cyclo-cross annoncées par l’UCI

Comme lors de chaque championnat du monde, le Comité Directeur de l’Union Cycliste Internationale (UCI) s’est réuni pour acter de nombreuses décisions concernant l’avenir du sport cycliste. Plusieurs ajustements au règlement des compétitions de cyclo-cross ont ainsi été confirmés, notamment en faveur d’une plus grande égalité entre les hommes et les femmes.

L’UCI a confirmé la localisation des prochains championnats du monde de cyclo-cross : après Dübendorf (Suisse) en 2020 et Ostende (Belgique) en 2021, les spécialistes des labourés se disputeront le maillot arc-en-ciel à Fayetteville, aux États-Unis, en 2022 avant de retrouver Hoogerheide, aux Pays-Bas, en 2023. En outre, la fédération internationale a officialisé le calendrier de la Coupe du monde pour la saison 2019-2020, qui comportera à nouveau neuf épreuves (et sept pour les juniors et les espoirs) :

14 septembre 2019 : Iowa City (États-Unis)
22 septembre 2019 : Waterloo (États-Unis)
22 octobre 2019 : Berne (Suisse)
16 novembre 2019 : Tabor (République tchèque)
24 novembre 2019 : Coxyde (Belgique)
22 décembre 2019 : Namur (Belgique)
26 décembre 2019 : Heusden-Zolder (Belgique)
19 janvier 2020 : Nommay (France)
26 janvier 2020 : Hoogerheide (Pays-Bas)

Une nouvelle catégorie féminine

L’UCI a également annoncé de grandes réformes pour favoriser la médiatisation du cyclo-cross féminin et assurer une égalité entre les hommes et les femmes, grand combat du président David Lappartient depuis l’entame de son mandat. Ainsi, dès la saison prochaine, la catégorie femmes juniors (ou juniores, soit les filles de moins de 19 ans) pourra être introduite lors des championnats nationaux, avant la mise en place des épreuves destinées aux femmes juniors en Coupe du monde, sur les championnats continentaux et sur les épreuves internationales qui le souhaitent dès 2020-2021. Et à partir de la saison 2021-2022, toutes les épreuves internationales et tous les championnats nationaux seront dans l’obligation d’organiser une course pour les femmes juniors.

Des courses féminines plus longues

Concernant les élites femmes, la grande annonce de l’UCI concerne la durée de leurs courses : dès la saison 2020-2021, la durée des courses de la Coupe du monde passera à 50 minutes (au lieu de 40 à 45 minutes actuellement). Et à partir de 2021-2022, toutes les courses destinées aux femmes élites dureront au moins 50 minutes.

Enfin, l’UCI a confirmé qu’à partir de la saison prochaine, les équipes enregistrées pour le cyclo-cross devront comprendre au moins trois coureurs, et au moins un homme et une femme, « afin d’assurer la mixité au sein des équipes », confirme la fédération internationale. Il reste toutefois à savoir quelles équipes seront concernées par cette nouvelle législation.

Photo : Grégory Ienco/CyclismeRevue

Grégory Ienco

Journaliste - Belge - 28 ans. Ancien responsable des sports sur les sites du groupe de quotidiens belges Sudpresse et du quotidien belge Le Soir, journaliste sportif depuis 2009 et responsable adjoint de CyclismeRevue depuis sa création en 2006.

Pin It on Pinterest