Grégory Habeaux prend sa retraite à 35 ans pour des raisons médicales

Coup dur pour l’équipe WB Aqua Protect Veranclassic : le Liégeois Grégory Habeaux (35 ans), capitaine de route de la formation continentale pro belge depuis 2015, a décidé de mettre un terme à sa carrière sportive en raison de problèmes cardiaques révélés en novembre dernier.

Quatre jours seulement après le décès de Michael Goolaerts (Vérandas Willems-Crelan) à 23 ans, sur les routes de Paris-Roubaix, suite à une chute et un arrêt cardiaque, le coureur belge Grégory Habeaux a révélé ce mercredi connaître depuis novembre dernier des problèmes cardiaques qui l’ont décidé à prendre sa retraite sportive. Le coureur liégeois, professionnel depuis 2005 et actif chez WB Aqua Protect Veranclassic depuis 2015, a connu une première alerte en novembre : « Une tachycardie soudaine », explique-t-il. «  J’ai passé les examens d’usage et j’ai reçu un premier feu vert mais j’ai très vite senti que je ne revenais pas au niveau. J’ai eu une nouvelle faiblesse à Paris-Troyes, une autre à l’entraînement, le 19 mars dernier où j’ai connu un gros coup de mou ». Grégory Habeaux, qui n’avait pas encore fini une seule course en 2018, ce qui est loin d’être dans ses habitudes, a alors décidé après de nouveaux examens de pendre son vélo au clou : « J’arrête. Par prudence », annonce-t-il. Une dernière sortie d’entraînement dans la région liégeoise l’a convaincu, le 24 mars, de prendre sa retraite sportive.

« Difficile mais inéluctable »

Le coureur wallon, véritable bosseur, équipier-modèle et vainqueur de sa seule course pro en 2011 sur le Dwars door het Hageland, continuera toutefois de prester au côté du maillot jaune fluo et bleu durant cette saison. Il était ainsi dans une voiture de l’équipe lors du Circuit de la Sarthe et de la Flèche Brabançonne, et accompagnera encore ses désormais ex-équipiers lors du prochain Tour de Croatie, la semaine prochaine. « La décision d’arrêter était difficile mais inéluctable« , relance Grégory Habeaux. « Greg a apporté énormément à l’équipe en tant que capitaine de route, il a transmis sans réserve son expérience dans le cyclisme professionnel à nos jeunes coureurs et il continuera à le faire », annonce pour sa part Christophe Brandt, manager de l’équipe WB Aqua Protect Veranclassic. « Nous continuons à le soutenir dans ce basculement soudain dans sa carrière sportive, nous lui laissons le temps de trouver sa voie au sein de l’équipe dont il reste un élément à part entière ».

Grégory Habeaux reste toutefois déçu de ne pas avoir pu préparer au mieux la suite de sa carrière en raison de ces problèmes de santé soudains, quelques semaines après avoir pourtant reçu le feu vert pour poursuivre sa vie dans les pelotons. « Ce qui me contrarie, c’est que je n’ai pas décidé de mon arrêt. Je sortais de ma meilleure saison, l’an dernier, et je voulais faire cette année et décider ensuite. Ma hantise était de faire la saison de trop. Mais je n’avais pas encore pensé à ma reconversion », confie-t-il à La Dernière Heure. WB Aqua Protect Veranclassic lui laisse au moins la possibilité de poursuivre parmi les coureurs qu’il a accompagné depuis 2015, avec peut-être une envie prochaine de continuer l’aventure comme directeur sportif, comme Frédéric Amorison ou Olivier Kaisen l’ont décidé ces dernières années.

Photo : WB Aqua Protect Veranclassic

Grégory Ienco

Journaliste - Belge - 28 ans. Ancien responsable des sports sur les sites du groupe de quotidiens belges Sudpresse et du quotidien belge Le Soir, journaliste sportif depuis 2009 et responsable adjoint de CyclismeRevue depuis sa création en 2006.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest