Soudal #5 – Saint-Nicolas: Solos de Lucinda Brand et Wout Van Aert

De sérieuses défections, surtout chez les élites, pour ce cross d’avant Noël à Saint-Nicolas. La cinquième manche du Soudal voit les succès, en solo, de Lucinda Brand, chez les dames, et du champion du Monde, Wout Van Aert, dans la catégorie reine. Déception pour Sanne Cant qui, ce samedi, ne signe pas sa centième victoire. Qu’à cela ne tienne elle remettra le couvert mardi en Coupe du Monde à Zolder, du moins c’est son vœux.

Dames:

Une domination exemplaire de la Néerlandaise Lucinda Brand

Un départ tumultueux, et un raté de la championne du Monde, Sanne Cant. D’emblée ses adversaires prennent du champ, surtout Brand qui pousse sur les pédales, et s’installe en tête pour ne plus jamais revoir ses poursuivantes. Même si Cant, dans le dernier tour, fait un retour de championne, elle échouer pour quelques secondes. Elle ne pouvait pas inscrire son nom pour une centième victoire, mais cela n’empêche rien à la performance de Brand, pour une belle victoire à Saint-Nicolas.

Certaines absences sont à relever, comme celles de Marianne Vos et Pauline Ferrand-Prevot, ou encore Evie Richards, la conquérante de la Citadelle de Namur, mais un cross très relevé, avec outre cette domination néerlandaise, une partie de manivelles d’un dizaine de filles dont Cant ne pouvait se dépêtrer. Cette dernière tenta bien de lâcher ses compagnes de chasse, mais la petite italienne Arzuffi, les néerlandaises De Boer et Worst, ou encore les belges Van Loy et Sels, ne l’entendaient pas de cette oreille. Pas moyen de revenir sur Brand, même si elle commettait une petite erreur, mais son avance ne permettait pas de disputer la victoire. C’est dans le dernier tour que la championne du Monde essayait de combler le trou, mais beaucoup trop tard, elle échouait à quelques secondes. Sur le podium Brand sera accompagnée de Cant et Sophie De Boer qui semble revenir aux premiers-plans, en cette seconde parie de la saison.

Lucinda Brand: « Je suis très heureuse de cette victoire, et le départ m’a fortement aidé. Je sais que Sanne a connu des problèmes à ce moment. Moi, je ne me suis pas retournée, et j’avais de bonnes jambes pour aller loin, même si je ne pensais pas aller au bout de la victoire. Surtout que j’ai commis un petite faute, mais je savais que j’avais assez d’avance que pour remporter la victoire. Je devais rester calme, sans doute le plus difficile puisque Cant revenait très fort dans le dernier tour. Cela fait du bien, c’est bon pour la suite, et les grands rendez-vous qui arrivent. »

Sanne Cant: « J’ai effectivement raté mon départ, je n’ai pas pu mettre le pied dans le clip et j’ai tout de suite perdu beaucoup de temps, étant enfermée dans le peloton, d’autant qu’il n’y avait pas beaucoup de place pour doubler. J’ai réussi à prendre la tête du groupe de chasse, et c’est malheureux que seul Arzuffi venait aider. Pour la centième on attendra, soit d’ici la fin de l’année, soit en début 2018. »

Le Top-3:

  1. Lucinda Brand
  2. Sanne Cant
  3. Sophie De Boer

Élites:

Wout Van Aert patiente et puis écrase

On savait la défection de Mathieu Van Der Poel, refroidissement à Namur, mais il fallait aussi ajouter les impasses de Laurens Sweeck, Kevin Pauwels ou encore Lars van der Haar. La voie était donc ouverte pour voir le champion du Monde faire son show. Pas du tout, même si la victoire est au rendez-vous. En fait, il existait une tactique sur ce Soudal: « patienter avant de porter l’estocade, tout en jouant la carte de Merlier ». Donc, une première moitié de cross dans les roues, mais toujours devant, et puis à mi-course lancer l’attaque qui tue. Ce scénario de course fut respecté à la lettre par notre champion du Monde qui, dans une partie sablonneuse et mal aisée… une fois en tête du trio composé avec Aerts et Merlier (très actif), il roulait en force, alors que les autres devaient mettre pieds à terre, et d’emblée creusait assez d’avance pour dégoûter ses adversaires. En un circuit, Van Aert prenait 30” au reste du peloton.

Mais un autre fait de course est à relater, avec l’incident entre Meeusen et Bosmans, dès le départ, ou le premier cité ferme la porte et expédie le second sur un arbre. Plus de peur que de mal, Tom Meeusen terminait le cross très loin, tandis que Wietse Bosmans, resté au sol un bon moment (on craignait pour la clavicule), mais reprenait son vélo pour faire un bout de chemin.

Aux côtés de Merlier, mais loin du champion du Monde, Toon Aerts et Quinten Hermans faisaient le travail pour décramponner Tim, et ainsi conter les plans de la Crelan-Charles. Ils y parvenaient pour s’offrir le podium.

Le Top-10:

  1. Wout Van Aert
  2. Toon Aerts
  3. Quinten Hermans
  4. David Van Der Poel
  5. Tim Merlier
  6. Marcel Meisen
  7. Gianni Vermeersch
  8. Rob Peeters
  9. Thijs Aerts
  10. Dieter Vanthourenhout

Les résultats complets ICI

Photos: captures d’écran de Sporza


Robert Genicot

Correspondant de presse depuis 1978. Administrateur de l'APFJS (Association Professionnelle Francophone des Journalistes Sportifs), aile francophone de Sportspress. Fondateur et rédacteur en chef du site Cycling-Review.eu en 2005 devenu CyclismeRevue en 2008.

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest