L’infolettre du 3 juin 2024 : Remco Evenepoel fait (enfin) l’éloge de la prudence

Cette semaine, on analyse les ambitions limitées affichées par le champion de Belgique Remco Evenepoel et on présente les premières sélections pour les Jeux olympiques de Paris.
Le champion de Belgique Remco Evenepoel (Soudal Quick Step) au départ de la 1re étape du Critérium du Dauphiné 2024. - Photo : ASO/Billy Ceusters
Le champion de Belgique Remco Evenepoel (Soudal Quick Step) au départ de la 1re étape du Critérium du Dauphiné 2024. – Photo : ASO/Billy Ceusters

L’édito de la semaine

Remco Evenepoel fait (enfin) l’éloge de la prudence

Le sourire est discret, moins enthousiaste qu’à l’accoutumée. Deux mois après une chute à plus de 60 km/h dans une descente du Tour du Pays basque, Remco Evenepoel (Soudal Quick Step) se disait pourtant heureux d’enfin accrocher un dossard à son maillot noir-jaune-rouge qui n’avait toutefois pas pris la poussière ces dernières semaines. Les fractures de l’omoplate et de la clavicule droite ont contraint le champion de Belgique à respecter trois semaines sans vélo, à prendre son mal en patience en vue de l’été. Dès que le feu vert du médecin était délivré, il n’a pas tardé à se parer des couleurs nationales pour une sortie dans ses contrées brabançonnes, entre deux séances chez le physio pour rétablir au mieux son épaule endolorie. Les entraînements, c’est bien, ça permet de se rassurer, mais Remco Evenepoel est un affamé de compétition. Rapidement, les rumeurs d’un retour sur le Critérium du Dauphiné, deux mois après sa chute et moins d’un mois avant le départ du Tour de France, se faisaient de plus en plus pressantes. Cela s’est confirmé fin mai, Evenepoel confirmant par quelques sorties en Espagne son retour dans la course, a priori sans douleur.

Il n’empêche, Remco Evenepoel ne veut pas aller trop vite. Cela peut faire sourire, tant le natif de Schepdaal a grimpé les marches quatre à quatre, depuis ses débuts professionnels à 19 ans jusqu’à son premier titre mondial sur route, trois ans plus tard, malgré une chute de plus de 10 mètres en Lombardie entre les deux. Le champion de Belgique connaît justement trop bien les difficultés d’un retour à son meilleur niveau, les aléas d’une carrière sportive, les bosses empêchant une parfaite reprise, les douleurs physiques et psychologiques de telles embardées… Déjà sur le flanc durant plusieurs mois après sa terrible chute sur le Tour de Lombardie en 2020, Evenepoel avait voulu revenir au plus vite, enchaînant les sorties et les visites chez le médecin à vitesse grand V. Son corps lui avait déjà sommé de patienter en janvier, l’empêchant de reprendre la compétition dès la reprise de la saison. Il avait dû patienter jusqu’en mai, espérant retrouver son niveau d’antan dès… son premier Grand Tour, à seulement 21 ans, sur le Tour d’Italie. L’expérience avait logiquement été difficile à avaler pour Evenepoel, dans le coup en première semaine avant de subir la difficulté de ce Giro. Elle avait toutefois permis au coureur du Wolfpack de comprendre les bienfaits de la patience et d’une préparation moins rude. Après le Giro, il avait rapidement retrouvé sa faim de victoires, enchaînant des succès sur la Course des Raisins d’Overijse, la Brussels Cycling Classic, le Tour du Danemark, une médaille d’argent à l’Euro sur route…

Bref, Remco Evenepoel connaît bien les périodes de rétablissement, de réadaptation et de reprise. Sa franchise et son assurance ont longtemps marqué le public, comme une marque d’arrogance. Mais au fil des saisons, le champion de Belgique apprend et se nourrit de ce parcours cabossé pour un apprentissage vers le plus haut niveau, du moins vers des objectifs toujours plus ambitieux. Le Tour de France est un rêve, deux ans après avoir remporté la Vuelta. Evenepoel sait que trop bien la condition nécessaire pour battre les meilleurs grimpeurs et rouleurs du monde sur trois semaines. Il lui faut une préparation parfaite, une équipe entièrement dédiée à son objectif, un parcours adapté et un brin de chance pour glaner le maillot jaune en juillet, tout le monde le répète. Alors, quand une chute vient mettre une pause dans sa préparation sur le Tour du Pays basque, début avril, difficile d’arriver deux mois plus tard avec la même assurance et les mêmes réflexions qu’en début de saison, après sa victoire sur le Tour d’Algarve et sa deuxième place sur Paris-Nice.

“Je n’ai pas d’objectifs spécifiques. Je veux surtout retrouver le rythme de la course et voir au jour le jour ce qui est possible, où je me situe”, a-t-il confié samedi à la presse belge, à nouveau présente en masse sur les routes du Critérium du Dauphiné. L’expression est “banale”, comme le dit cet ancien footballeur, mais Evenepoel paraît sincère : il veut éviter de s’empresser, pour garder de l’énergie et s’améliorer au fil des semaines pour être au top d’ici juillet, tant pour le Tour de France que pour les Jeux olympiques, sur lesquels il pourrait viser l’or tant sur le contre-la-montre que sur la course en ligne. “Mon principal objectif est le Tour de France, pour lequel je veux être en pleine forme”, a-t-il encore confié, ajoutant connaître encore quelques douleurs sur le vélo de contre-la-montre. Son directeur sportif Tom Steels s’est voulu plus ambitieux, affirmant qu’Evenepoel connaîtra un premier test sur le chrono de 34 kilomètres de ce Dauphiné, prévu mercredi. “Remco est le leader de l’équipe. Je répète que nous aviserons après le contre-la-montre qui demeure, quoi qu’il advienne, sa spécialité”, a explique Tom Steels au Soir.

➡️ Pour recevoir gratuitement notre infolettre tous les lundis après-midi, inscrivez-vous sur ce lien

Le leader de la Wolfpack reste donc prudent, sachant que le maillot jaune ne pourra être visé juste en le disant. “J’ai pu terminer mes entraînements, mais je n’avais pas encore de bonnes sensations. J’ai encore beaucoup souffert”, a-t-il encore indiqué, préférant assurer qu’il roulera avant tout pour retrouver ses sensations, et non à l’offensive comme sur Paris-Nice en mars dernier. “Si je constate à la fin du Dauphiné qu’il y a encore beaucoup de travail, alors il sera trop tard pour être ambitieux au Tour. Mais je dois croire en moi aussi, évaluer mes progrès chaque jour, chaque semaine”, a-t-il conclu dans Le Soir. Cette prudence surprend donc de la part du Brabançon habitué aux grandes ambitions, mais elle confirme la maturité d’un homme qui a déjà fait souffrir son corps au-delà du raisonnable. Cela fait aussi partie de l’apprentissage d’un coureur qui apprend avec l’âge à calmer ses ardeurs. Garnir son palmarès des succès les plus prestigieux demande du temps, même pour un talent précoce comme Remco Evenepoel. Même si Tadej Pogačar est déjà au sommet et propose déjà un palmarès encore plus fringuant. Evenepoel commence à mieux connaître son corps et les difficultés, il reste désormais à trouver le bon équilibre entre la patience et l’ambition. Ce Dauphiné est un premier test pour cela.

Grégory Ienco


Les nouvelles des derniers jours

  • 💉 Rattrapé par la patrouille pour usage et possession de ménotropine, un analogue d’une hormone de croissance, lors du Tour d’Italie 2022, le Colombien Miguel Ángel López a été suspendu pour quatre ans, sur décision du tribunal antidopage de l’Union Cycliste Internationale (UCI). Déjà écarté depuis le 25 juillet 2023, López sera donc privé de compétition jusqu’au 24 juillet 2027. Cette décision est intervenue à la suite d’une enquête de la Guardia Civil espagnole et de l’organisation antidopage espagnole (Celad) dans le cadre de l’opération “Ilex” autour du Dr Marcos Maynar, dont Miguel Ángel López était apparemment un client.
  • 🇩🇰 Les sélections olympiques pour les courses de cyclisme sur route se dévoilent petit à petit. Le Danemark a été l’une des premières à dégainer en révélant les quatre coureurs qui partiront à la conquête de l’or à Paris. Pas de Jonas Vingegaard, comme on pouvait s’y attendre, le leader se nommera plutôt Mads Pedersen, au côté de Mattias Skjelmose, Mikkel Norsgaard Bjerg et Michael Mørkøv.
  • 🇫🇷 Le sélectionneur français Paul Brousse a pour sa part annoncé les représentantes de l’équipe féminine sur route : la grimpeuse Juliette Labous, la championne de France Victoire Berteau et la vice-championne de France Audrey Cordon-Ragot seront de la partie (Cordon-Ragot et Labous disputeront aussi le chrono), au grand dam de Cédrine Kerbaol, pourtant championne de France du contre-la-montre, ou d’Évita Muzic, récente vainqueure d’étape sur la Vuelta. Cette dernière n’a pas manqué de déclarer son “amertume” sur les réseaux sociaux face à cette non-sélection, malgré des résultats encourageants qui en ont fait la N.1 française de ce début de saison.
  • 🟧 Du côté néerlandais, le champion du monde Mathieu van der Poel mènera comme attendu l’équipe masculine sur route, et sera accompagné du champion des Pays-Bas Dylan van Baarle et du grand rouleur Daan Hoole, par ailleurs prévu sur le contre-la-montre. Chez les femmes, la championne des Pays-Bas Demi Vollering sera au départ avec son équipière Lorena Wiebes et deux “anciennes”, Marianne Vos et Ellen van Dijk, avec l’espoir de faire oublier la débâcle tactique de Tokyo. Van Dijk et Vollering disputeront également le contre-la-montre.
  • 📝 Dans le même temps, la fédération néerlandaise de cyclisme (KNWU) a annoncé la prolongation de contrat jusqu’en 2028 de Koos Moerenhout en tant que sélectionneur des équipes masculines sur route. Arrivé en 2018 à ce poste, Moerenhout poursuivra son job en plus d’un rôle de directeur sportif au sein de l’équipe dédiée aux espoirs de Jayco-AlUla, Hagens Berman Jayco.
  • 🇪🇨 Après des semaines de tergiversations et de conflit entre la fédération équatorienne de cyclisme (FEC) et le champion olympique en titre Richard Carapaz, on connaît enfin celui qui représentera l’Équateur lors de la course masculine sur route aux JO de Paris. Il s’agira de Jhonatan Narvaez, qui a largement convaincu sa fédération sur le Giro sur lequel, offensif, il a remporté la première étape. Au grand dam de Carapaz, donc, qui ne pourra défendre son titre remporté à Tokyo trois ans plus tôt. Ce dernier a toutefois joué fair-play, souhaitant “bonne chance” à son compatriote pour la course olympique.

➡️ Pour recevoir gratuitement notre infolettre tous les lundis après-midi, inscrivez-vous sur ce lien

  • 🩺 L’Australien Jay Vine (UAE Team Emirates) poursuit sa revalidation après sa lourde chute sur le Tour du Pays basque. Sept semaines après cette embardée, le coureur a enfin pu retirer sa protection cervicale, lui permettant de reprendre des “sorties faciles et aisées” pour retrouver une bonne posture sur le vélo. “Jay a encore plusieurs semaines de réédiucation devant lui à terminer”, a confirmé le Dr Adrian Rotunno, médecin de l’équipe UAE Team Emirates. Dans le même temps, sa compagne a annoncé sa grossesse et un bébé prévu pour l’automne, confirmant que les bonnes nouvelles s’enchaînent après une période difficile.
  • 🏥 La malchance poursuit Lennert Van Eetvelt (Lotto-Dstny) cette saison. Bloqué par des problèmes au genou depuis sa victoire sur l’UAE Tour, le coureur belge a été récemment opéré et a doucement repris les entraînements. Pour sa première sortie de sept heures, le jeune coureur a été percuté par l’arrière par une voiture qui voulait le dépasser. Pas de grave blessure, a rassuré Van Eetvelt sur Instagram, mais un bel hématome et une belle plaie au visage. “Ne vous inquiétez pas, je reviendrai”, a-t-il déjà prévenu. Son retour à la compétition n’est pas encore prévu.

  • 🖐️ Tombé sur la première étape des Quatre Jours de Dunkerque, le Français Arnaud Démare (Arkéa-B&B Hôtels) a subi une fracture de l’auriculaire droit qui n’est toujours pas rétablie. Le sprinter a passé des examens radio dans la semaine qui ont confirmé la nécessité de prendre plus de repos, l’empêchant de reprendre la compétition sur la Flèche de Heist et la Brussels Cycling Classic.
  • 🫓 L’entreprise suisse d’agroalimentaire Roland et l’agence de souscription d’assurance maritime Cogeas ont annoncé la prolongation de leur partenariat jusqu’en 2029 inclus avec l’équipe féminine Roland Cycling Team. La formation suisse, qui bénéficiait d’un partenariat avec Israel Premier Tech jusqu’à la saison dernière, espère ainsi poursuivre cinq saisons supplémentaires au sein du WorldTour. “Nous voulons donner une chance aux jeunes cyclistes qui aspirent à devenir professionnels dans une équipe du meilleur niveau, quel que soit leur style, pour s’améliorer dans tous les domaines”, prévient le communiqué de presse.
  • 🛀 Golazo a précisé cette semaine le calendrier de la prochaine saison du Trophée X2O Badkamers, l’un des principaux challenges de régularité en cyclo-cross. Ce calendrier était attendu avec impatience au vu des changements annoncés par l’UCI concernant la Coupe du monde, désormais disputée uniquement de fin novembre à fin janvier. La saison 2024-2025 débutera sur le Koppenbergcross le 1er novembre et se poursuivra dès le 10 novembre avec une nouvelle épreuve, le Rapencross de Lokeren, qui remplace l’Urbancross de Courtrai, désormais disputé hors de ce Trophée X2O. Le Flandriencross de Hamme, le 17 novembre, suit, avant le cyclo-cross de Herentals, le 14 décembre. Après les fêtes de fin d’année, place au GP Sven Nys à Baal, le 1er janvier, puis le Duinencross de Coxyde, le 3 janvier. Le challenge se terminera le 9 février sur le Krawatencross de Lille et le 16 février sur le Brussels Universities Cyclocross à Bruxelles.
  • 🪄 L’Unbound Gravel, principale épreuve du calendrier américain de gravel, disputée sur plus de 320 kilomètres sur les chemins de gravier du Kansas, a souri à l’Américain Lachlan Morton (EF Education-EasyPost), au bout d’un sprint face à l’ex-pro Chad Haga. Chez les femmes, la victoire s’est jouée dans un sprint… à neuf, remporté par l’Allemande Rose Klöser devant la Néerlandaise Geerike Schreurs.
  • 👶 L’équipe Visma | Lease a Bike a attiré un nouveau coureur britannique pour son équipe de développement. Après Matthew Brennan la semaine dernière, la formation néerlandaise a annoncé l’arrivée en 2025, pour deux saisons, d’Elliot Rowe, âgé de 17 ans. Ce coureur a marqué sa première saison parmi les juniors avec des places d’honneur sur Liège-Bastogne-Liège et Kuurne-Bruxelles-Kuurne.
  • 🇺🇲 L’équipe EF Education-EasyPost a présenté sur ses réseaux sociaux le maillot de champion des États-Unis que Sean Quinn portera durant la prochaine année après son titre remporté le 20 mai dernier à Charleston, moins d’un mois et demi après une lourde chute sur le Tour du Pays basque. Et comme souvent avec l’équipe de Jonathan Vaughters, l’audace prime !


À lire, voir, écouter…

  • La Française Kenza Chaal était l’une des espoirs de l’équipe de France de BMX Freestyle. Elle rêvait de participer aux Jeux olympiques de Paris en 2024 après avoir notamment terminé 11e des championnats du monde de la discipline trois ans plus tôt. Mais à 20 ans, Kenza Chaal est aujourd’hui handicapée à 80% en raison d’une sténose lombaire, une conséquence, selon elle, des nombreuses chutes subies lors de sa jeune carrière de rideuse. Dans L’Équipe, elle expose son témoignage, rappelant ses trois opérations l’année dernière, ses problèmes de récurrents de dos, d’incontinence urinaire et de perte de sommeil depuis lors. Elle estime ne pas avoir été prise en charge par la Fédération française de cyclisme : “Souvent, quand on se plaignait d’une douleur, on nous disait que c’était psychologique. Je n’ai jamais eu d’examens complémentaires.” Elle accuse la FFC de négligence, comme d’autres sous couvert d’anonymat. Le quotidien a poursuivi l’enquête, et rapporte un sport dangereux, dont la prise en charge professionnelle est souvent remise en question. L’article est à lire en cliquant sur ce lien.

➡️ Pour recevoir gratuitement notre infolettre tous les lundis après-midi, inscrivez-vous sur ce lien

  • D’un côté, Tiffany Cromwell, cycliste professionnelle australienne devenue au fil des années une spécialiste des épreuves de gravel. De l’autre, son compagnon Valteri Bottas, mieux connu en tant que pilote de Formule 1 pour l’écurie Kick Sauber après plusieurs années chez Mercedes. Les deux amoureux partageaient déjà la passion du vélo, celle-ci a été décuplée depuis qu’ils enchaînent ensemble les compétitions de gravel aux quatre coins du monde. Ils étaient ainsi le week-end dernier ensemble, au Kansas, pour l’Unbound Gravel (Bottas a terminé 2e de sa catégorie d’âge sur le 100 miles, Cromwell a terminé 12e de la catégorie-reine, le 200 miles). Le média en ligne Escape Collective a interrogé les deux sportifs sur les cinq courses qui ont changé leur carrière et leur vie ensemble. C’est à lire en anglais en cliquant sur ce lien.
  • Pendant que les Européens avaient les yeux rivés sur le Giro, de nombreux Américains disputaient à la mi-mai les championnats des États-Unis sur route à Charleston. L’équipe EF Education-EasyPost/Cannondale y a fait une razzia avec trois titres nationaux en un week-end : Coryn Labecki sur le critérium féminin, Kristen Faulkner sur la course sur route féminine et Sean Quinn sur la course sur route masculine. La formation américaine a publié sur YouTube une vidéo révélant les coulisses de ces courses, avec quelques passages savoureux.

  • Selon le quotidien L’Équipe, une fronde au sein de l’équipe Israel Premier Tech, menée par le Canadien Michael Woods, aurait été à l’origine de la non-sélection du quadruple vainqueur du Tour de France Chris Froome sur la Grande Boucle en 2023. Les performances de Woods, malgré sa victoire d’étape sur le Puy de Dôme, n’auraient toutefois pas convaincu les sponsors de l’équipe qui souhaiterait faire de Froome, 39 ans, la tête de gondole d’Israel Premier Tech sur le prochain Tour de France. Ce qui constituerait une surprise au vu des prestations en deçà de ses meilleures années. Froome a connu une fracture du scaphoïde après une chute sur Tirreno-Adriatico et a repris la compétition sur la Mercan’Tour Classic Alpes-Maritimes avant d’être désigné comme leader sur le Critérium du Dauphiné. L’article est à lire en cliquant ici.

Le coin promo

  • Découvrez le programme TV complet de ces prochaines semaines en Belgique et en France sur notre page spéciale, mise à jour quotidiennement : c’est à voir sur ce lien.
  • Vous n’avez pas envie de manquer la moindre course sur route en 2024 ? Cela tombe bien, nous non plus. Nous vous proposons donc un outil très pratique : le téléchargement d’un calendrier qui se met automatiquement à jour, que ce soit sur votre ordinateur ou votre téléphone. On vous explique comment installer cela sur cet article.

➡️ Pour recevoir gratuitement notre infolettre tous les lundis après-midi, inscrivez-vous sur ce lien


Les résultats des derniers jours

Route

  • Critérium du Dauphiné 🇫🇷 (2.UWT)
    • 1re étape (02/06) : Mads Pedersen 🇩🇰 (Lidl-Trek)
  • Circuit Franco-Belge 🇧🇪 (1.Pro)
    • 29/05 : Biniam Girmay 🇪🇷 (Intermarché-Wanty)
  • Brussels Cycling Classic 🇧🇪 (1.Pro)
    • 02/06 : Jonas Abrahamsen 🇳🇴 (Uno-X Mobility)

  • Tour d’Andalousie féminin 🇪🇸 (2.1)
    • 1re étape (29/05) : Silke Smulders 🇳🇱 (Liv AlUla Jayco)
    • 2e étape (30/05) : Mavi García 🇪🇸 (Liv AlUla Jayco)
    • 3e étape (31/05) : Ella Wyllie 🇳🇿 (Liv AlUla Jayco)
    • 4e et dernière étape (01/06) : Arlenis Sierra 🇨🇺 (Movistar Team)
    • Classement général : Mavi García 🇪🇸 (Liv AlUla Jayco)
  • Mercan’Tour Classic Alpes-Maritimes 🇫🇷 (1.1)
    • 29/05 : Lenny Martinez 🇫🇷 (Groupama-FDJ)

  • Flèche de Heist 🇧🇪 (1.1)
    • 01/06 : Alexander Kristoff 🇳🇴 (Uno-X Mobility)
  • À Travers le Westhoek 🇧🇪 (1.1)
    • 02/06 : Kathrin Schweinberger 🇦🇹 (Ceratizit-WNT Pro Cycling Team)
  • Alpes Gresivaudan Classic 🇫🇷 (1.1)
    • 02/06 : Marion Bunel 🇫🇷 (Saint-Michel-Mavic-Auber 93)

  • Tour de Bostonliq – Hommes 🇺🇿 (2.2)
    • 1re étape (27/05 – CLM individuel ⏱️) : Tegsh-bayar Batsaikhan 🇲🇳 (Mongolie)
    • 2e étape (28/05) : Alexei Snyrko 🇷🇺 (Li Ning Star)
    • 3e et dernière étape (29/05) : Benjamín Prades 🇪🇸 (VC Fukuoka)
    • Classement général : Tegsh-bayar Batsaikhan 🇲🇳 (Mongolie)
  • Tour de Bostonliq – Femmes 🇺🇿 (2.2)
    • 1re étape (27/05 – CLM individuel ⏱️) : Yanina Kuskova 🇺🇿 (Samarkand)
    • 2e étape (28/05) : Eun-hee Lee 🇰🇷 (Samyang Women’s Cycling Team)
    • 3e et dernière étape (29/05) : Bota Batyrbekova 🇰🇿 (Astana Dewi Women Team)
    • Classement général : Yanina Kuskova 🇺🇿 (Samarkand)
  • Ronde de l’Oise 🇫🇷 (2.2)
    • 1re étape (30/05) : Lewis Bower 🇳🇿 (Équipe continentale Groupama-FDJ)
    • 2e étape (31/05) : Daniel Skerl 🇮🇹 (CTF Victorious)
    • 3e étape (01/06) : Pierre Barbier 🇫🇷 (Philippe Wagner/Bazin)
    • 4e et dernière étape (02/06) : Pierre Barbier 🇫🇷 (Philippe Wagner/Bazin)
    • Classement général : Pierre Barbier 🇫🇷 (Philippe Wagner/Bazin)
  • Tour de Malopolska 🇵🇱 (2.2)
    • Prologue (30/05 – CLM individuel ⏱️) : Márton Dina 🇭🇺 (ATT Investments)
    • 1re étape (31/05) : Márton Dina 🇭🇺 (ATT Investments)
    • 2e étape (01/06) : Felix Ritzinger 🇦🇹 (Team Felt Felbermayr)
    • 3e et dernière étape (02/06) : Riccardo Zoidl 🇦🇹 (Team Felt Felbermayr)
    • Classement général : Riccardo Zoidl 🇦🇹 (Team Felt Felbermayr)
  • Tour du Maroc 🇲🇦 (2.2)
    • 1re étape (31/05) : Adil El Arbaoui 🇲🇦 (Maroc)
    • 2e étape (01/06) : Alessio Cialone 🇫🇷 (Vendée U)
    • 3e étape (02/06) : Paul Hennequin 🇫🇷 (Nice Métropole Côte d’Azur)
  • Tour du Cameroun 🇨🇲 (2.2)
    • 1re étape (31/05) : Clovis Kamzong 🇨🇲 (SNH Vélo Club)
    • 2e étape (01/06) : Oussama Abdellah Mimouni 🇩🇿 (Algérie)
    • 3e étape (02/06) : Goldwynn Cannister 🇨🇼 (Global Cycling Team)
  • Course de la Paix/Grand Prix Jeseníky 🇨🇿 (2.Ncup)
    • 1re étape (30/05) : Morten Aalling Nørtoft 🇩🇰 (Danemark)
    • 2e étape (31/05) : Paul Magnier 🇫🇷 (France)
    • 3e étape (01/06) : Brieuc Rolland 🇫🇷 (France)
    • 4e et dernière étape (02/06) : Wessel Mouris 🇳🇱 (Pays-Bas)
    • Classement général : Brieuc Rolland 🇫🇷 (France)
  • Coppa della Pace- Trofeo F.lli Anelli 🇮🇹 (1.2U)
    • 02/06 : Kevin Pezzo Rosola 🇮🇹 (General Store-Essegibi-F.Lli Curia)

L’agenda des prochains jours

Mardi 4 juin

  • Critérium du Dauphiné 🇫🇷 (2.UWT) – 3e étape
    • Celles-sur-Durolle > Les Estables (181,7 km)
    • Liste des partants
    • 📺 Direct dès 15h10  sur La Une et RTBF Auvio, dès 15h30 sur France 3 et France.tv, dès 15h40 sur VRT 1 et Sporza.be, et dès 15h00 sur Eurosport 1 et Eurosport.com
  • Tour du Maroc 🇲🇦 (2.2) – 5e étape
  • Tour du Cameroun 🇨🇲 (2.2) – 4e étape

Mercredi 5 juin

  • Critérium du Dauphiné 🇫🇷 (2.UWT) – 4e étape
    • Saint-Germain-Laval > Neulise (34,4 km – CLM individuel ⏱️)
    • Liste des partants
    • 📺 Direct dès 15h10  sur La Une et RTBF Auvio, dès 15h30 sur France 3 et France.tv, dès 15h40 sur VRT 1 et Sporza.be, et dès 15h00 sur Eurosport 1 et Eurosport.com
  • ZLM Tour 🇳🇱 (2.1) – 1re étape
    • Westkapelle > Westkapelle (14,7 km – CLM individuel ⏱️)
    • Liste des partants
    • 📺 Direct dès 18h30 sur Eurosport.com
  • Tour du Maroc 🇲🇦 (2.2) – 6e étape
  • Tour du Cameroun 🇨🇲 (2.2) – 5e étape
  • Tour de Lituanie 🇱🇹 (2.2) – 1re étape

Jeudi 6 juin

  • Critérium du Dauphiné 🇫🇷 (2.UWT) – 5e étape
    • Amplepuis > Saint-Priest (167 km)
    • Liste des partants
    • 📺 Direct dès 13h40  sur La Une et RTBF Auvio, dès 13h10 sur France 3 et France.tv, dès 13h30 sur VRT 1 et Sporza.be, et dès 12h45 sur Eurosport 1 et Eurosport.com
  • Tour de Grande-Bretagne féminin 🇬🇧 (2.WWT) – 1re étape
    • Welshpool > Llandudno (142,5 km)
    • Liste des partantes
    • 📺 Direct dès 14h00 sur Eurosport.com
  • ZLM Tour 🇳🇱 (2.1) – 2e étape
    • Middelburg > Wissenkerke (193,8 km)
    • Liste des partants
    • 📺 Direct dès 15h30 sur Eurosport.com
  • Tour du Maroc 🇲🇦 (2.2) – 7e étape
  • Tour du Cameroun 🇨🇲 (2.2) – 6e étape
  • Tour de Lituanie 🇱🇹 (2.2) – 2e étape

Vendredi 7 juin

  • Critérium du Dauphiné 🇫🇷 (2.UWT) – 6e étape
    • Hauterives > Le Collet d’Allevard (174,1 km)
    • Liste des partants
    • 📺 Direct dès 15h25  sur La Une et RTBF Auvio, dès 15h15 sur France 3 et France.tv, dès 15h55 sur VRT 1 et Sporza.be, et dès 15h25 sur Eurosport 1 et Eurosport.com
  • Tour de Grande-Bretagne féminin 🇬🇧 (2.WWT) – 2e étape
  • Grand Prix des Cantons d’Argovie 🇨🇭 (1.1)
  • ZLM Tour 🇳🇱 (2.1) – 3e étape
    • Schijndel > Buchten (179,4 km)
    • Liste des partants
    • 📺 Direct dès 15h30 sur Eurosport.com
  • Tour de Catalogne féminin 🇪🇸 (2.1) – 1re étape
  • Tour du Cameroun 🇨🇲 (2.2) – 7e étape
  • Tour de Lituanie 🇱🇹 (2.2) – 3e étape

Samedi 8 juin

  • Critérium du Dauphiné 🇫🇷 (2.UWT) – 7e étape
    • Albertville > Samoëns 1600 (155,3 km)
    • Liste des partants
    • 📺 Direct dès 13h30  sur La Une et RTBF Auvio, dès 13h00 sur France 3 et France.tv, dès 13h35 sur VRT 1 et Sporza.be, et dès 13h00 sur Eurosport 1 et Eurosport.com
  • Tour de Grande-Bretagne féminin 🇬🇧 (2.WWT) – 3e étape
    • Warrington > Warrington (106,8 km)
    • Liste des partantes
    • 📺 Direct dès 11h45 sur Eurosport.com
  • À Travers le Hageland – Hommes 🇧🇪 (1.Pro)
    • Aarschot > Diest (178,4 km)
    • Liste des partants
    • 📺 Direct dès 15h00 sur Eurosport 1 et Eurosport.com
  • À Travers le Hageland – Femmes 🇧🇪 (1.1)
  • ZLM Tour 🇳🇱 (2.1) – 4e étape
    • Rosendael > Rosendael (196,7 km)
    • Liste des partants
    • 📺 Direct dès 15h30 sur Eurosport.com
  • Tour de Catalogne féminin 🇪🇸 (2.1) – 2e étape
  • Tour du Cameroun 🇨🇲 (2.2) – 8e étape
  • Tour de Lituanie 🇱🇹 (2.2) – 4e étape

Dimanche 9 juin

  • Critérium du Dauphiné 🇫🇷 (2.UWT) – 8e et dernière étape
    • Thônes > Plateau des Glières (160,6 km)
    • Liste des partants
    • 📺 Direct dès 13h05  sur Tipik et RTBF Auvio, dès 13h00 sur France 3 et France.tv, dès 13h35 sur VRT 1 et Sporza.be, et dès 13h05 sur Eurosport 1 et Eurosport.com
  • Tour de Grande-Bretagne féminin 🇬🇧 (2.WWT) – 4e et dernière étape
  • Tour de Suisse 🇨🇭 (2.UWT) – Prologue
    • Vaduz 🇱🇮 > Vaduz 🇱🇮 (4,8 km – CLM individuel ⏱️)
    • Liste des partants
    • 📺 Direct dès 15h00 sur Pickx+ Sport 1, Eurosport 1 et Eurosport.com
  • ZLM Tour 🇳🇱 (2.1) – 5e et dernière étape
    • Oosterhout > Oosterhout (159,4 km)
    • Liste des partants
    • 📺 Direct dès 15h30 sur Eurosport.com
  • Tour de Catalogne féminin 🇪🇸 (2.1) – 3e et dernière étape
  • Tour du Maroc 🇲🇦 (2.2) – 10e et dernière étape
  • Tour du Cameroun 🇨🇲 (2.2) – 9e et dernière étape
  • Tour de Lituanie 🇱🇹 (2.2) – 5e et dernière étape
  • Giro Next Gen 🇮🇹 (2.2U) – 1re étape
    • Aoste > Aoste (8,8 km – CLM individuel ⏱️)
    • Liste des partants
    • 📺 Direct dès 14h20 sur Eurosport.com

VTT

  • Coupe du monde de descente à Leogang 🇦🇹 (CDM)
    • 📺 Direct dès 14h00 sur Eurosport 2 et Eurosport.com

Lundi 10 juin

  • Tour de Suisse 🇨🇭 (2.UWT) – 1re étape
    • Vaduz 🇱🇮 > Regensdorf (180 km)
    • Liste des partants
    • 📺 Direct dès 15h00 sur Pickx+ Sport 1, Eurosport 1 et Eurosport.com
  • Giro Next Gen 🇮🇹 (2.2U) – 2e étape
    • Aymavilles > Saint-Vincent (107 km)
    • Liste des partants
    • 📺 Direct dès 15h00 sur Eurosport.com

Merci pour votre lecture !

On vous retrouve la semaine prochaine dans votre boîte aux lettres numérique !

N’hésitez pas à partager cette infolettre avec vos proches et à nous suivre sur CyclismeRevue.be ainsi que nos réseaux sociaux pour ne rien manquer de l’actualité cycliste 🚴

➡️ Pour recevoir gratuitement notre infolettre tous les lundis après-midi, inscrivez-vous sur ce lien

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Précédent article
Capture d'écran du site du Telegraph sur l'interview de Lizzie Banks

L’infolettre du 27 mai 2024 : présumée coupable, le long combat de Lizzy Banks pour prouver son innocence

Article suivant
Le champion du monde du contre-la-montre Remco Evenepoel (Soudal Quick Step) lors de la 4e étape du Critérium du Dauphiné 2024 - Photo : ASO/Billy Ceusters

L’infolettre du 10 juin 2024 : le rêve olympique de Remco Evenepoel, Lotte Kopecky et Wout van Aert est encore bien vivant

Articles similaires
Capture d'écran du site du Telegraph sur l'interview de Lizzie Banks

L’infolettre du 27 mai 2024 : présumée coupable, le long combat de Lizzy Banks pour prouver son innocence

Cette semaine, on fait le bilan d’un Tour d’Italie qui n’a pas brillé par son suspense pour le classement général, mais qui a tout de même offert quelques moments de grand spectacle, notamment dans la lutte pour les étapes. On découvre également le récit de la Britannique Lizzy Banks, blanchie d’un contrôle positif dont elle a dû se défendre durant neuf mois et demi.
Lire plus
Total
0
Share