L’infolettre du 29 avril 2024 : le cyclisme masculin n’est plus intéressant seulement pour ceux qui le veulent

Comme promis, nous revoici pour un concentré de ce qui s’est déroulé ces deux dernières semaines sur la planète vélo. On évoque notamment la domination des habituelles stars du peloton, avant de s’intéresser à la prochaine Coupe du monde de cyclo-cross et à une étrange histoire de fraude sur une course espagnole pour amateurs.
Le Slovène Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) remporte l'édition 2024 de Liège-Bastogne-Liège. - Photo : ASO/Gaetan Flamme
Le Slovène Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) remporte l’édition 2024 de Liège-Bastogne-Liège. – Photo : ASO/Gaetan Flamme

L’édito de la semaine

Le cyclisme masculin n’est plus intéressant seulement pour ceux qui le veulent

Cette semaine, un papier d’opinion publié par le magazine britannique Cyclist sur son site internet a particulièrement ébranlé les réseaux sociaux côté anglophone. Le titre est limpide : « Le cyclisme masculin n’a jamais été aussi morose pour les fans » (Men’s cycling has never been more bleak for fans, en version originale). « Des vainqueurs inévitables, des retransmissions interminables et des intrigues ennuyeuses ont fait de cette saison la plus difficile de ces dernières années pour justifier son statut de fan de cyclisme pro. En clair, nous sommes à l’âge de glace pour les supporters », ose le journaliste. Ce dernier se plaint des efforts en solitaire des stars que sont Tadej Pogacar et Mathieu van der Poel sur les récents monuments. Il affirme même avoir coupé la télévision après la côte de la Redoute, sur Liège-Bastogne-Liège, afin de retourner nettoyer son appartement, en lieu et place de suivre le final dominé par « Pogi ». L’auteur de la critique s’interroge pour le Tour d’Italie, voire le Tour de France, estimant que tout suspense est tué dans l’oeuf par les démonstrations du Slovène, alors que ses adversaires ont affiché trop peu de résistance ou pansent leurs plaies et ne seront pas forcément à 100% pour les prochaines échéances, clame le journaliste. Sa conclusion ? Peut-être que les fans de vélo regarderont cette saison 2024 avec admiration à l’avenir, mais jusqu’à présent, ils regardent le Titanic sombrer (sic). « Heureusement, il y a le cyclisme féminin », conclut-il.

On ne va pas se mentir : si on ne regarde qu’aux monuments, et encore, seulement aux trois derniers (Tour des Flandres, Paris-Roubaix et Liège-Bastogne-Liège), les victoires en solitaire de Mathieu van der Poel et de Tadej Pogacar n’ont souffert d’aucune concurrence. Les deux hommes étaient annoncés comme favoris et ont assuré ce titre. Il faut également avouer que leurs efforts en solitaire de plusieurs dizaines de kilomètres ont laissé les commentateurs télévisés dans l’embarras, contraints de maintenir un certain suspense pour le sport ou de meubler avec d’autres discussions. Enfin, les chutes sur A Travers la Flandre (Wout van Aert, Jasper Stuyven…) et sur le Tour du Pays basque (Remco Evenepoel, Jonas Vingegaard, Primoz Roglic…) ont bousculé les listes de départ, entraînant une réduction du nombre d’adversaires de ceux qui ont mené le printemps.

Si l’on ne suit que ces grandes classiques, on peut en effet se désoler d’un manque d’adversité, d’un suspense rapidement gâché et d’une course vite pliée. Sauf que le cyclisme masculin offre bien plus d’indécision que de scénarios écrits de toute pièce. Cela dépend de la météo, des tactiques, de l’état des routes, du matériel, de surprises… Si toute course se déroulait sur papier, évidemment que Van der Poel et Pogacar grossiraient encore leur palmarès à vitesse grand V. Durant ce printemps, rien ne semblait en effet les déloger de leur piédestal. Et rien ne les en a délogés. Tout était parfait de A à Z. Il n’en a pas toujours été ainsi. Van der Poel a longtemps été perturbé par des problèmes de dos, ainsi qu’un manque de réussite sur les classiques flandriennes par le passé. « Pogi » a également eu son lot de malchance physique. Et malgré son insolente domination, il n’a finalement plus gagné de Grand Tour depuis plus de deux ans et demi. Cela ne rend pas son rôle de favori sur le prochain Tour d’Italie moins imposant, mais il s’agit d’une statistique qui rappelle les aléas d’une saison cycliste.

Cette incertitude du sport est toujours d’application dans le cyclisme masculin, quoiqu’en disent les esprits chagrins. Et cette domination ne veut pas dire qu’elle restera encore des mois, voire des années. Regardez la Visma-Lease a Bike, qui n’a plus gagné depuis plus d’un mois après avoir mené un début de saison tambour battant. Même dans le cyclisme féminin, après la domination insolente de la SD Worx durant toute l’année 2023, plus particulièrement durant le printemps, l’équipe n°1 a été largement mise au défi durant cette dernière campagne de classiques, offrant un panel de vainqueures bien différentes, qui ont réussi à se mettre au niveau de la formation leader pour la renverser.

Certaines classiques de ce printemps n’ont donc pas répondu aux standards de suspense qu’ils espèrent à chaque course. Le sport est ainsi fait : il existe des athlètes aux qualités supérieures pour qui la chance tourne. Cela ne signifie pas que cette hiérarchie est figée, loin de là. Ces classiques n’ont pas été les plus folles de ces dernières années, il est vrai. Mais cela signifie-t-il qu’il faut tourner le dos à ces courses ? Elles ont délivré bien d’autres enseignements, au delà du nom du vainqueur. La deuxième place de Romain Bardet à Liège-Bastogne-Liège, celle de Luca Mozzato au Tour des Flandres, la capacité des Alpecin-Deceuninck à suivre l’exemple de Van der Poel, la combativité des Lidl-Trek sur les classiques flandriennes… Il s’agit de voir au-delà des résultats purs et profiter de scenarii qui peuvent être bouleversés à la moindre étincelle. La beauté du cyclisme se révèle sur ces histoires et à côtés.

Grégory Ienco


Les nouvelles des derniers jours

  • 🔙 Près d’un mois après leur chute respective, les Belges Wout van Aert (Visma | Lease a Bike) et Remco Evenepoel (Soudal Quick Step) ont chacun repris leur vélo pour de premiers entraînements à l’extérieur. Le premier, touché au sternum, à la clavicule et à un poumon, a d’abord débuté par une sortie en VTT le 17 avril avant d’enchaîner depuis lors des sorties d’une centaine de kilomètres sur route, avec l’objectif d’être fin prêt pour les Jeux olympiques de Paris, cet été. Le second, victime d’une omoplate et d’une clavicule cassées, a pour sa part retrouvé sa machine le 25 avril pour une première sortie d’une centaine de bornes, avant d’augmenter la distance dès le lendemain. Le but pour lui sera d’être au top pour le Tour de France, en juillet.
  • 🐂 Diagnostiqué avec la maladie de Lyme à la sortie de Gand-Wevelgem, fin mars, le Belge Arnaud De Lie (Lotto-Dstny) a depuis lors pris du repos et un traitement intensif, avant de reprendre doucement l’entraînement. Le coureur wallon de 22 ans a également changé d’entraîneur entretemps, passant désormais entre les mains de l’ex-pro Gaëtan Bille. Son retour était attendu sur la Famenne Ardenne Classic, ce dimanche, et malgré quelques incertitudes posées par le patron de l’équipe Stéphane Heulot, De Lie était bien présent devant ses supporters pour une come-back plus que réussi. Parfaitement emmené par ses équipiers, le Taureau de Lescheret a débordé le Français Axel Zingle (Cofidis) pour s’offrir sa première victoire de la saison. Le tableau était parfait par la troisième place de son équipier Maxim Van Gils. De Lie espère poursuivre sa bonne série en France, où il participera au Grand Prix du Morbihan, qu’il avait gagné l’an dernier, puis au Tro-Bro Léon, le week-end prochain.

  • 🚑 Victime d’une lourde chute massive sur le Tour du Pays basque, le Danois Jonas Vingegaard (Visma | Lease a Bike) a seulement quitté l’hôpital le 16 avril dernier, après plus de deux semaines de soins. Le double vainqueur du Tour de France souffre d’une fracture de la clavicule, d’un pneumothorax, d’une contusion pulmonaire et de plusieurs côtes cassées. Vingegaard espère toujours être pleinement rétabli pour le Tour de France, mais de telles blessures confirment que le timing s’annonce serré en vue du mois de juillet.
  • 🤕 Parmi les plus graves victimes de cette chute au Pays basque, le Belge Steff Cras (TotalÉnergies) décroche la palme avec des côtes cassées, un pneumothorax et deux fractures vertébrales costales. Le grimpeur d’Herentals se veut toutefois optimiste et compte bien retrouver le peloton lors du Critérium du Dauphiné puis du Tour de France, cet été. Il s’est confié dans une interview à Sporza et a confirmé qu’il peut déjà rouler à vélo sur rouleaux, en intérieur, avant d’envisager une première sortie à l’extérieur dans les prochains jours.
  • 🇫🇷 ASO a révélé les équipes invitées sur le prochain Tour de France Femmes, disputé exceptionnellement du 12 au 18 août en raison des Jeux olympiques. L’équipe belge Lotto-Dstny Ladies fait partie des heureuses élues, au côté d’Arkéa-B&B Hôtels, d’EF Education-Cannondale, de Laboral Kutxa-Fundación Euskadi et de St Michel-Mavic-Auber 93. Les équipes Cofidis et Tashkent City Women sont pour leur part automatiquement invitées grâce à leurs deux premières places sportives au classement continental, l’an dernier.
  • 🦵 Le vainqueur de l’UAE Tour Lennert Van Eetvelt voit enfin le bout du tunnel, a-t-il confié au quotidien belge Het Nieuwsblad. Coincé par des problèmes au genou depuis le Strade Bianche, début mars, le coureur de 22 ans a été opéré le 22 avril dernier et espère reprendre au plus vite les entraînements. Son objectif est de retrouver la condition en vue du Tour de Suisse, prévu du 9 au 16 juin.
  • 🔜 Victime d’une rupture des ligaments croisés antérieurs juste avant la nouvelle année, le Français Paul Penhoët (Groupama-FDJ) va enfin pouvoir faire son retour à la compétition, lors du Circuit de Wallonie, le 9 mai. Il a confié sur le site de son équipe son envie de bien prester lors des Quatre Jours de Dunkerque, la semaine suivante. Le sprinter de 22 ans révèle son optimisme, quatre mois seulement après sa lourde blessure, qui aurait pu mener à une absence bien plus longue. “Je suis vraiment dans les délais les plus courts possibles. Dans mon malheur, j’ai eu de la chance”, a-t-il ajouté.
  • 🚴‍♀️ SD Worx et Protime, les deux partenaires de l’équipe cycliste féminine du même nom, ont annoncé la prolongation de leur soutien à la formation d’Erwin Janssen jusqu’à fin 2028. C’est l’un des plus longs contrats jusqu’ici annoncés dans le cyclisme moderne. Cette annonce ne surprend pas au vu du succès du groupe, autour de Demi Vollering, Lotte Kopecky ou Lorena Wiebes, mais elle montre que le cyclisme féminin a un potentiel important pour des partenaires qui ne craignent pas de s’engager.
  • ❌ Sans grande surprise, la championne du monde sur route Lotte Kopecky (SD Worx-Protime) ne participera pas au prochain Tour de France Femmes, prévu à la mi-août. Le doute persistait au vu du très bon début de saison de la coureuse belge, mais le directeur sportif Danny Stam a confirmé sur Sporza que Kopecky ne souhaitait pas enchaîner les courses sur route des Jeux olympiques, l’omnium sur la piste et, le lendemain, le Tour de France. La deuxième de la dernière Grande Boucle évitera donc la course au maillot jaune cette année.
  • 🤝 L’équipe spécialisée dans le cyclo-cross Pauwels Sauzen-Bingoal et les formations Soudal Quick Step et AG Insurance-Soudal Quick Step ont trouvé un accord pour permettre à deux spécialistes des labourés de participer à la saison sur route dans une structure adaptée. Le Belge Viktor Vandenberghe, 18 ans, est ainsi intégré cette saison à l’équipe de développement de Soudal Quick Step, alors que la Néerlandaise Leonie Bentveld, 20 ans, rejoint pour sa part AG Insurance-Soudal Quick Step le temps de la saison sur route. “Ils seront ainsi mieux préparés pour la saison de cyclo-cross”, ont réagi les deux équipes.
  • 🗯️ Toujours chez AG Insurance-Soudal Quick Step, l’ex-professionnel Stijn Steels a été confirmé comme nouveau directeur sportif au sein de la structure belge. Celui qui fut sociétaire de la Quick Step entre 2020 et 2022, où il a fini sa carrière, retrouvera également une vieille connaissance chez les élites femmes, en la personne de Jolien d’Hoore, manager sportive de l’équipe. Les deux ont en effet étudié ensemble à l’université de Gand.
  • 🇲🇽 Récent vainqueur du Tour des Asturies, dont il a dominé la première étape, le Mexicain Isaac Del Toro (UAE Team Emirates), à peine 20 ans, avait plus tôt dans la semaine signé un nouveau contrat jusqu’en… 2029, soit le plus long contrat en cours dans le peloton masculin actuel. Le vainqueur du dernier Tour de l’Avenir, qui a également gagné une étape du Tour Down Under dès ses débuts professionnels en janvier, a ainsi tout le temps de grandir au sein de la structure émiratie qui enchaîne les signatures de talents précoces.
  • ✍ L’équipe Bora-Hansgrohe a annoncé les prolongations de contrat du vainqueur du Tour d’Italie 2022, l’Australien Jai Hindley, et de l’Allemand Florian Lipowitz, ancien biathlète de 23 ans. La durée de leur contrat n’a pas été confirmée. Si Hindley est considéré comme l’un des leaders de l’équipe, Lipowitz ne tarde pas à s’y faire un nom, puisqu’il a terminé troisième du récent Tour de Romandie, avec une deuxième place sur l’étape-reine à Leysin en prime.
  • ⚖️ Le Français Nacer Bouhanni, jeune retraité des pelotons, va attaquer, tout comme son ancienne équipe Arkéa-Samsic, l’organisation du Tour de Turquie (la fédération turque de cyclisme) pour la chute dont le sprinter a été victime le 11 avril 2022, a indiqué L’Équipe. L’ancien champion de France avait alors été percuté par un piéton qui traversait le parcours. Selon la défense de Bouhanni, “cet accident n’aurait jamais eu lieu si l’organisateur avait respecté les normes de sécurité imposées par l’UCI”. Cette chute, qui lui a valu une fracture d’une vertèbre et dix mois d’arrêt, a également eu comme conséquences de “détruire (sa) carrière”, selon l’intéressé. Dans ce cadre, Bouhanni réclame 50.000 euros de dédommagement pour les “souffrances endurées” et 2,454 millions d’euros pour “l’incidence professionnelle” de cette chute. Arkéa-Samsic estime pour sa part son manque à gagner à 689.284 euros (pour les salaires versés) et 1,9 million d’euros (pour le chiffre d’affaires estimé en moins).
  • 🔍 Les cycles américains Trek ne seront plus co-sponsor de l’équipe Baloise Trek Lions, a indiqué le manager de l’équipe Sven Nys au quotidien belge Het Nieuwsblad. Le groupe restera fournisseur des vélos de la formation belge spécialisée dans le cyclo-cross, mais il cèdera sa place à un autre partenaire après le 31 décembre 2024. Problème : Sven Nys cherche encore qui remplacera le manufacturier américain pour accompagner l’assureur belge Baloise, pour sa part toujours impliqué jusqu’en 2026 au moins.
  • 🇳🇱 La Néerlandaise Loes Gunnewijk n’occupera plus le poste de sélectionneur de l’équipe féminine sur route des Pays-Bas à la fin de l’année, a-t-elle annoncé dans un communiqué de presse de la fédération néerlandaise de cyclisme (KNWU). Celle qui s’occupait en 2017 de repérer les juniors femmes pour le compte de la fédération avant de devenir sélectionneur des juniors, espoirs et élites femmes dès 2019 estime avoir fait le tour et profite de l’année olympique pour proposer un nouveau cycle avec un nouveau ou une nouvelle coach après 2024. Sous Loes Gunnewijk, l’équipe féminine des Pays-Bas a notamment célébré les titres mondiaux en ligne d’Annemiek van Vleuten (deux) et d’Anna van der Breggen, et les titres européens d’Amy Pieters, d’Annemiek van Vleuten, d’Ellen van Dijk, de Lorena Wiebes et de Mischa Bredewold.
  • 🇨🇱 L’Union Cycliste Internationale a annoncé que les championnats du monde sur piste seront organisés en 2025 à Santiago du Chili, et non plus à San Juan, en Argentine. Des problèmes financiers avaient contraint les organisateurs argentins à annuler leur candidature. Le vélodrome Penalolen de Santiago reprendra donc les courses au maillot irisé du 16 au 20 octobre 2025.
  • 🥉 Retraité du cyclisme professionnel depuis cet hiver, le Belge Jelle Wallays n’a pas pour autant arrêté ses activités sportives. L’ex-sociétaire de Lotto ou de Cofidis a participé le 21 avril dernier à l’Ironman 70.3 de Valence, un triathlon moyenne distance (1,9 km de nage, 90 km de vélo et 21,1 km de course à pied). Troisième dans la catégorie des moins de 35 ans, il a dès sa première compétition obtenu son billet pour les championnats du monde d’Ironman 70.3, prévus en décembre à Taupo, en Nouvelle-Zélande. Il a dès lors abandonné son ambition de se qualifier pour les Mondiaux de gravel, dans le Brabant flamand, préférant se consacrer à 100% sur le triathlon.

À lire, voir, écouter…

  • L’équipe FDJ-Suez a glané son premier monument, le 21 avril dernier, à l’occasion de Liège-Bastogne-Liège Femmes. L’Australienne Grace Brown, survivante d’une échappée de la deuxième heure, a réussi à tenir tête aux favorites de la Doyenne dans un sprint à cinq. Un exploit capturé par les caméras de l’équipe. La vidéo des coulisses revient sur la chouette ambiance au sein du collectif et dévoile les difficultés auxquelles certaines ont dû faire face. Cela manque malheureusement de quelques réactions de la vainqueure.

  • Le village de Remouchamps était jusqu’ici reconnu comme le fief de Philippe Gilbert. Il abrite désormais une maison du cyclisme, baptisée au nom de Liège-Bastogne-Liège. Le musée, inauguré deux jours avant la classique wallonne, propose des objets mythiques autour de l’épreuve et du vélo en général, des explications sur l’histoire du cyclisme, des installations interactives et un vélo d’intérieur pour se tester sur la fameuse côte de la Redoute. Philippe Gilbert, l’enfant du pays, en a profité pour présenter le musée à ses supporters sur YouTube, le tout en compagnie de quelques figures historiques du vélo, dont Bernard Hinault et Eddy Merckx.

  • Avec 12 victoires depuis le début de la saison, l’équipe française Decathlon Ag2r La Mondiale Team est l’une des sensations de cette première partie de saison. La formation a connu un véritable boost ces derniers mois grâce au retour de Decathlon comme équipementier. Des vélos aux maillots, les coureurs sont entièrement équipés par Van Rysel, la marque cycliste haut de gamme du groupe sportif français. Et cela semble leur réussir. Mais y a-t-il vraiment une touche Decathlon dans ce nouveau succès ? C’est bien le cas si l’on en croit les témoignages évoqués dans La Dernière Heure, qui s’est intéressé aux changements qui ont bouleversé l’équipe de Vincent Lavenu depuis l’hiver dernier. C’est à lire en cliquant sur ce lien.
  • En mars dernier, de nombreux médias se sont emballés autour de cette histoire d’abandons massifs sur une course amateur en Espagne, en raison de l’annonce d’un contrôle antidopage à la fin de cette épreuve. La réalité est finalement bien plus nuancée, comme l’évoque L’Équipe dans une enquête publiée samedi dans son magazine. L’histoire est partie d’un journaliste qui a relayé, sans recouper l’information, une publication Instagram (mal comprise) d’un participant. L’article a ensuite fait l’effet d’une boule de neige et a été relayé quasiment partout, sans autre contact avec l’organisation ou avec les autorités antidopage espagnoles. Il se confirme finalement que le nombre de partants évoqué dans l’article original était fou, que le nombre d’abandons était de l’ordre des dernières éditions, que les délais d’élimination étaient très courts et qu’une chute massive à quatre kilomètres de l’arrivée a également mené à une hausse du nombre d’abandons dans le final. Et s’il y a quelques étrangetés dans les abandons, elles sont minimes par rapport à l’histoire racontée… C’est à lire en cliquant sur ce lien.

Le coin promo

  • L’Union Cycliste Internationale (UCI) a révélé les nouveaux contours de la Coupe du monde de cyclo-cross. Elle a tenu parole, proposant douze épreuves en deux mois à peine, pour favoriser la présence des meilleurs spécialistes au cœur de l’hiver. Cela se fait toutefois au détriment de l’internationalisation du sport, avec notamment les disparitions de la manche américaine de Waterloo et l’épreuve italienne, sous la neige, de Val di Sole. On en parle dans cet article.
  • TRW’Organisation a dévoilé les cinq étapes qui composeront le Tour de Wallonie, dont la 45e édition se déroulera du 22 au 26 juillet 2024, tout juste après le Tour de France et tout juste avant les Jeux olympiques de Paris. Les puncheurs devraient être de la fête au vu des villes-étapes choisies. Plus d’infos sur ce lien.
  • Découvrez le programme TV complet de ces prochaines semaines en Belgique et en France sur notre page spéciale, mise à jour quotidiennement : c’est à voir sur ce lien.
  • Vous n’avez pas envie de manquer la moindre course sur route en 2024 ? Cela tombe bien, nous non plus. Nous vous proposons donc un outil très pratique : le téléchargement d’un calendrier qui se met automatiquement à jour, que ce soit sur votre ordinateur ou votre téléphone. On vous explique comment installer cela sur cet article.

Les résultats des derniers jours

Route

  • Tour des Alpes 🇮🇹 (2.Pro)
    • 1re étape (15/04) : Tobias Foss 🇳🇴 (INEOS Grenadiers)
    • 2e étape (16/04) : Alessandro De Marchi 🇮🇹 (Team Jayco-AlUla)
    • 3e étape (17/04) : Juan Pedro López 🇪🇸 (Lidl-Trek)
    • 4e étape (18/04) : Simon Carr 🇬🇧 (EF Education-EasyPost)
    • 5e et dernière étape (19/04) : Aurélien Paret-Peintre 🇫🇷 (Decathlon Ag2r La Mondiale Team)
    • Classement général : Juan Pedro López 🇪🇸 (Lidl-Trek)
  • La Flèche Wallonne 🇧🇪 (1.UWT)
    • 17/04 : Stephen Williams 🇬🇧 (Israel Premier Tech)
  • La Flèche Wallonne Féminine 🇧🇪 (1.WWT)
    • 17/04 : Katarzyna Niewiadoma 🇵🇱 (Canyon//SRAM Racing)
  • Belgrade Banjaluka 🇧🇦 (2.2)
    • 1re étape (18/04) : Dylan Hopkins 🇦🇺 (Ljubljana Gusto Santic)
    • 2e étape (19/04) : Davide Toneatti 🇮🇹 (Astana Qazaqstan Development Team)
    • 3e étape (20/04) : Piotr Pekala 🇵🇱 (Santic-Wibatech)
    • 4e et dernière étape (21/04) : Radoslaw Fratczak 🇵🇱 (Voster ATS Team)
    • Classement général : Piotr Pekala 🇵🇱 (Santic-Wibatech)
  • Giro Mediterraneo Rosa 🇮🇹 (2.2)
    • 1re étape (19/04) : Giada Borghesi 🇮🇹 (BTC City Ljubljana Zhiraf Ambedo)
    • 2e étape (20/04) : Lara Gillepsie 🇮🇪 (UAE Development Team)
    • 3e étape (21/04) : Lara Gillepsie 🇮🇪 (UAE Development Team)
    • 4e étape (22/04) : Federica Venturelli 🇮🇹 (UAE Development Team)
    • 5e et dernière étape (23/04) : Lara Gillepsie 🇮🇪 (UAE Development Team)
    • Classement général : Federica Venturelli 🇮🇹 (UAE Development Team)
  • EPZ Omloop van Borsele 🇳🇱 (1.1)
    • 20/04 : Sofie van Rooijen 🇳🇱 (VolkerWessels Women’s Pro Cycling Team)
  • Liège-Bastogne-Liège 🇧🇪 (1.UWT)
    • 21/04 : Tadej Pogačar 🇸🇮 (UAE Team Emirates)
  • Liège-Bastogne-Liège Femmes 🇧🇪 (1.WWT)
    • 21/04 : Grace Brown 🇦🇺 (FDJ-Suez)
  • Tour de Romagne 🇮🇹 (1.1)
    • 21/04 : António Morgado 🇵🇹 (UAE Team Emirates)
  • Giro della Provincia di Biella – Torino-Biella 🇮🇹 (1.2)
    • 21/04 : Florian Samuel Kajamini 🇮🇹 (Team MBH Bank Colpack Ballan)
  • Gand-Wevelgem Espoirs / Kattekoers-Ieper 🇧🇪 (1.2U)
    • 21/04 : Huub Artz 🇳🇱 (Wanty-ReUz-Technord)
  • Tour de Turquie 🇹🇷 (2.Pro)
    • 1re étape (21/04) : Fabio Jakobsen 🇳🇱 (Team dsm-firmenich PostNL)
    • 2e étape (22/04) : Max Kanter 🇩🇪 (Astana Qazaqstan Team)
    • 3e étape (23/04) : Giovanni Lonardi 🇮🇹 (Team Polti-Kometa)
    • 4e étape (24/04) : Tobias Lund Andresen 🇩🇰 (Team dsm-firmenich PostNL)
    • 5e étape (25/04) : Tobias Lund Andresen 🇩🇰 (Team dsm-firmenich PostNL)
    • 6e étape (26/04) : Frank van den Broek 🇳🇱 (Team dsm-firmenich PostNL)
    • 7e étape (27/04) : Tobias Lund Andresen 🇩🇰 (Team dsm-firmenich PostNL)
    • 8e et dernière étape (28/04) : étape neutralisée en raison de la pluie
    • Classement général : Frank van den Broek 🇳🇱 (Team dsm-firmenich PostNL)
  • Tour de Romandie 🇨🇭 (2.UWT)
    • Prologue (23/04 – CLM individuel ⏱️) : Maikel Zijlaard 🇳🇱 (Tudor Pro Cycling Team)
    • 1re étape (24/04) : Dorian Godon 🇫🇷 (Decathlon Ag2r La Mondiale Team)
    • 2e étape (25/04) : Thibau Nys 🇧🇪 (Lidl-Trek)
    • 3e étape (26/04 – CLM individuel ⏱️) : Brandon McNulty 🇺🇸 (UAE Team Emirates)
    • 4e étape (27/04) : Richard Carapaz 🇪🇨 (EF Education-EasyPost)
    • 5e et dernière étape (28/04) : Dorian Godon 🇫🇷 (Decathlon Ag2r La Mondiale Team)
    • Classement général : Carlos Rodriguez 🇪🇸 (INEOS Grenadiers)
  • Tour de Gila masculin 🇺🇸 (2.2)
    • 1re étape (24/04) : Wilmar Paredes 🇨🇴 (Team Medellín)
    • 2e étape (25/04) : Scott McGill 🇺🇸 (Project Echelon Racing)
    • 3e étape (26/04 – CLM individuel ⏱️) : Tyler Stites 🇺🇸 (Project Echelon Racing)
    • 4e étape (27/04) : Cade Bickmore 🇺🇸 (Project Echelon Racing)
    • 5e et dernière étape (28/04) : Wilmar Paredes 🇨🇴 (Team Medellín)
    • Classement général : Tyler Stites 🇺🇸 (Project Echelon Racing)
  • Tour de Gila féminin 🇺🇸 (2.2)
    • 1re étape (24/04) : Lauren Stephens 🇺🇸 (Cynisca Cycling)
    • 2e étape (25/04) : Marlies Mejias Garcia 🇨🇺 (Virginia’s Blue Ridge TWENTY24)
    • 3e étape (26/04 – CLM individuel ⏱️) : Lauren Stephens 🇺🇸 (Cynisca Cycling)
    • 4e étape (27/04) : Chloe Patrick 🇺🇸 (Cynisca Cycling)
    • 5e et dernière étape (28/04) : Elizabeth Dixon 🇺🇸 (Fount Cycling Guild)
    • Classement général : Lauren Stephens 🇺🇸 (Cynisca Cycling)
  • Gran Premio della Liberazione PINK 🇮🇹 (1.1)
    • 25/04 : Chiara Consonni 🇮🇹 (UAE Team ADQ)
  • Gran Premio della Liberazione 🇮🇹 (1.2U)
    • 25/04 : Davide Donati 🇮🇹 (Biesse-Carrera)
  • Le Tour de Bretagne Cycliste 🇫🇷 (2.2)
    • 1re étape (25/04) : Tim Torn Teutenberg 🇩🇪 (Lidl-Trek Future Racing)
    • 2e étape (26/04) : Alexis Guérin 🇫🇷 (Philippe Wagner-Bazin)
    • 3e étape (27/04) : Jakob Söderqvist 🇸🇪 (Lidl-Trek Future Racing)
    • 4e étape (28/04) : Baptiste Veistroffer 🇫🇷 (Decathlon Ag2r La Mondiale Development Team)
  • Gracia 🇨🇿 (2.2)
    • 1re étape (25/04) : Corinna Lechner 🇩🇪 (Wheel Divas Cycling Team)
    • 2e étape (26/04) : Mirre Knaven 🇳🇱 (AG Insurance-NXTG U23 Team)
    • 3e étape (27/04 – CLM individuel ⏱️) : Tabea Huys 🇦🇹 (MAXX-SOLAR ROSE Women Racing)
    • 4e étape (27/04) : Emma Jeffers 🇬🇧 (Liv AlUla Jayco Women’s Continental Team)
    • 5e et dernière étape (28/04) : Emma Jeffers 🇬🇧 (Liv AlUla Jayco Women’s Continental Team)
    • Classement général : Corinna Lechner 🇩🇪 (Wheel Divas Cycling Team)
  • Tour des Asturies 🇪🇸 (2.1)
    • 1re étape (26/04) : Isaac Del Toro 🇲🇽 (UAE Team Emirates)
    • 2e étape (27/04) : António Morgado 🇵🇹 (UAE Team Emirates)
    • 3e et dernière étape (28/04) : Finn Fischer-Black 🇳🇿 (UAE Team Emirates)
    • Classement général : Isaac Del Toro 🇲🇽 (UAE Team Emirates)
  • Ceratizit Festival Elsy Jacobs à Garnich 🇱🇺 (1.2)
    • 27/04 : Marta Lach 🇵🇱 (Ceratizit-WNT Pro Cycling)
  • La Vuelta Femenina by Carrefour.es 🇪🇸 (2.WWT)
    • 1re étape (28/04 – CLM par équipes ⏱️) : Lidl-Trek 🇺🇸
  • Lotto Famenne Ardenne Classic 🇧🇪 (1.1)
    • 28/04 : Arnaud De Lie 🇧🇪 (Lotto-Dstny)
  • Ceratizit Festival Elsy Jacobs à Luxembourg 🇱🇺 (1.2)
    • 28/04 : Marta Lach 🇵🇱 (Ceratizit-WNT Pro Cycling)
  • Grand Prix de la Somme 🇫🇷 (1.2)
    • 28/04 : Corentin Devroute 🇫🇷 (SCO Dijon-Team Matériel-Vélo.com)
  • Rutland-Melton CiCLE Classic 🇬🇧 (1.2)
    • 28/04 : course annulée en raison d’inondations sur le parcours
  • Int. Raffeisenbank Kirschblütenrennen 🇦🇹 (1.2)
    • 28/04 : Lukas Kubis 🇸🇰 (Elkov-Kasper)
  • Championnats de Panama sur route 🇵🇦 (CN)
    • Contre-la-montre élites femmes (26/04) : Wendy Ducreux 🇵🇦 (Maca-Electrolit)
    • Contre-la-montre élites hommes (26/04) : Franklin Archibold 🇵🇦 (Panamá es Cultura y Valores)
    • Course en ligne élites femmes (27/04) : Wendy Ducreux 🇵🇦 (Maca-Electrolit)
    • Course en ligne élites hommes (28/04) : Franklin Archibold 🇵🇦 (Panamá es Cultura y Valores)
  • Championnats du Chili sur route 🇨🇱 (CN)
    • Contre-la-montre élites hommes (26/04) : José Luis Rodriguez 🇨🇱 (Plus Performance-Solutos)
    • Contre-la-montre élites femmes (27/04) : Aranza Valentina Villalón 🇨🇱 (Soltec Iberoamérica)
  • Championnats des Émirats arabes unis sur route 🇦🇪 (CN)
    • Course en ligne élites femmes (28/04) : Safia Al Sayegh 🇦🇪 (UAE Team ADQ)
    • Course en ligne élites hommes (28/04) : Khaled Mayouf 🇦🇪 (-)

VTT

  • Coupe du monde #2 à Araxá 🇧🇷 (CDM)
    • Short-track femmes (20/04) : Haley Batten 🇺🇸
    • Short-track hommes (20/04) : Victor Koretzky 🇫🇷
    • Cross-country femmes (21/04) : Haley Batten 🇺🇸
    • Cross-country hommes (21/04) : Simon Adreassen 🇩🇰

L’agenda des prochains jours

Mardi 30 avril

  • La Vuelta Femenina 🇪🇸 (2.WWT) – 3e étape
    • Lucena > Teruel (131 km)
    • Liste des partantes
    • 📺 Direct sur Tipik, RTBF Auvio, Eurosport 2 et Eurosport.com
  • Le Tour de Bretagne Cycliste 🇫🇷 (2.2) – 6e étape
  • Tour du Bénin 🇧🇯 (2.2) – 1re étape

Mercredi 1er mai

  • La Vuelta Femenina 🇪🇸 (2.WWT) – 4e étape
    • Molina de Aragón > Saragosse (142 km)
    • Liste des partantes
    • 📺 Direct sur Tipik, RTBF Auvio, Eurosport 2 et Eurosport.com
  • Eschborn-Frankurt 🇩🇪 (1.UWT)
  • Le Tour de Bretagne Cycliste 🇫🇷 (2.2) – 7e et dernière étape
  • Ronde de l’Isard 🇫🇷 (2.2U) – 1re étape
  • Vuelta Bantrab 🇬🇹 (2.2) – 1re étape
  • Tour du Bénin 🇧🇯 (2.2) – 2e étape
  • Cyclis Bike Lease Classic Hamme 🇧🇪 (1.2)
  • Eschborn-Frankfurt Espoirs 🇩🇪 (1.2U)

Jeudi 2 mai

  • La Vuelta Femenina 🇪🇸 (2.WWT) – 5e étape
    • Huesca > Jaca (113 km)
    • Liste des partantes
    • 📺 Direct sur Tipik, RTBF Auvio, Eurosport 2 et Eurosport.com
  • Ronde de l’Isard 🇫🇷 (2.2U) – 2e étape
  • Vuelta Bantrab 🇬🇹 (2.2) – 2e étape
  • Tour du Bénin 🇧🇯 (2.2) – 3e étape

Vendredi 3 mai

  • La Vuelta Femenina 🇪🇸 (2.WWT) – 6e étape
    • Tarazona > La Laguna Negra (132 km)
    • Liste des partantes
    • 📺 Direct sur Tipik, RTBF Auvio, Eurosport 2 et Eurosport.com
  • GP Beiras e Serra da Estrela 🇵🇹 (2.2) – 1re étape
  • Ronde de l’Isard 🇫🇷 (2.2U) – 3e étape
  • Vuelta Bantrab 🇬🇹 (2.2) – 3e étape
  • Tour du Bénin 🇧🇯 (2.2) – 4e étape

Samedi 4 mai

  • Tour d’Italie 🇮🇹 (2.UWT) – 1re étape
    • Venaria Reale > Turin (136 km)
    • Liste des partants
    • 📺 Direct sur RTL Club, RTL Play, Eurosport 1 et Eurosport.com
  • La Vuelta Femenina 🇪🇸 (2.WWT) – 7e étape
    • San Esteban de Gormaz > Siguienza (126 km)
    • Liste des partantes
    • 📺 Direct sur Tipik, RTBF Auvio, Eurosport 2 et Eurosport.com
  • Grand Prix de Plumelec-Morbihan – Hommes 🇫🇷 (1.Pro)
  • Grand Prix de Plumelec-Morbihan – Femmes 🇫🇷 (1.1)
    • Plumelec > Plumelec (95,7 km)
    • Liste des partantes
    • 📺 Direct sur Eurosport 1 et Eurosport.com
  • GP Eco-Struct – Thompson – Security Tools 🇧🇪 (1.1)
  • GP Beiras e Serra da Estrela 🇵🇹 (2.2) – 2e étape
  • Ronde de l’Isard 🇫🇷 (2.2U) – 4e étape
  • Vuelta Bantrab 🇬🇹 (2.2) – 4e étape
  • Tour du Bénin 🇧🇯 (2.2) – 5e et dernière étape
  • Circuito del Porto – Trophée Arvedi 🇮🇹 (1.2)

Dimanche 5 mai

  • Tour d’Italie 🇮🇹 (2.UWT) – 2e étape
    • San Francesco al Campo > Sanctuaire d’Oropa/Biella (154 km)
    • Liste des partants
    • 📺 Direct sur RTL Club, RTL Play, Eurosport 1 et Eurosport.com
  • La Vuelta Femenina 🇪🇸 (2.WWT) – 8e et dernière étape
    • Madrid > Valdesqui (89 km)
    • Liste des partantes
    • 📺 Direct sur Tipik, RTBF Auvio, Eurosport 2 et Eurosport.com
  • Tro-Bro Léon 🇫🇷 (1.Pro)
    • Le Carpont Plouguin > Lannilis (203,6 km)
    • Liste des partants
    • 📺 Direct sur France 3 Bretagne, France.tv et Eurosport.com
  • Elfstedenronde 🇧🇪 (1.1)
    • Bruges > Bruges (196 km)
    • Liste des partants
    • 📺 Direct sur Één, Sporza.be et Eurosport.com
  • Trophée Maarten Wynants 🇧🇪 (1.1)
  • GP Beiras e Serra da Estrela 🇵🇹 (2.2) – 3e et dernière étape
  • Ronde de l’Isard 🇫🇷 (2.2U) – 5e et dernière étape
  • Vuelta Bantrab 🇬🇹 (2.2) – 5e et dernière étape

Lundi 6 mai

  • Tour d’Italie 🇮🇹 (2.UWT) – 3e étape
    • Novara > Fossano (165 km)
    • Liste des partants
    • 📺 Direct sur RTL Club, RTL Play, Eurosport 1 et Eurosport.com


Les vidéos de la semaine

Si le Tour de Turquie ne dispose plus de son aura d’antan, maintenant que l’épreuve ne fait plus partie du WorldTour, l’épreuve reste un révélateur de jeunes talents ou de coureurs venus d’autres horizons, dans un peloton particulièrement hétéroclite. Cette édition 2024 a été marquée par la domination de l’équipe Team dsm-firmenich PostNL qui a engrangé cinq des sept étapes disputées, par le biais de Fabio Jakobsen mais aussi et surtout du jeune sprinter danois Tobias Lund Andresen, qui a engrangé ses trois premiers succès professionnels sur les terres turques. Et avec Frank van den Broek, un néo-pro néerlandais déjà remarqué par ses offensives sur les premières courses printanières et qui a cette fois dévoilé ses qualités de grimper pour remporter l’étape-reine au sommet de Manisa avant de s’offrir le classement général, faute d’autre étape décisive. La dernière étape a même été neutralisée à Istanbul, en raison de la pluie rendant les pavés du final glissants. Revivez ce Tour de Turquie sur notre chaîne Dailymotion avec les résumés de chaque étape.


Merci pour votre lecture !

On vous retrouve la semaine prochaine dans votre boîte aux lettres numérique !

N’hésitez pas à partager cette infolettre avec vos proches et à nous suivre sur CyclismeRevue.be ainsi que nos réseaux sociaux pour ne rien manquer de l’actualité cycliste 🚴

➡️ Pour recevoir gratuitement notre infolettre tous les lundis après-midi, inscrivez-vous sur ce lien

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Précédent article
Tour de Wallonie 2024 - Affiche

Voici les étapes du Tour de Wallonie 2024 : de Tournai à Thuin, un festival pour puncheurs

Article suivant
La Néerlandaise Demi Vollering (SD Worx-Protime) remporte la dernière étape et le général de la Vuelta Femenina 2024. - Photo : ASO/Unipublic/Sprint Cycling Agency

L’infolettre du 6 mai 2024 : Vollering et Pogacar, le suspense est dans les détails

Articles similaires
Capture d'écran du site du Telegraph sur l'interview de Lizzie Banks

L’infolettre du 27 mai 2024 : présumée coupable, le long combat de Lizzy Banks pour prouver son innocence

Cette semaine, on fait le bilan d’un Tour d’Italie qui n’a pas brillé par son suspense pour le classement général, mais qui a tout de même offert quelques moments de grand spectacle, notamment dans la lutte pour les étapes. On découvre également le récit de la Britannique Lizzy Banks, blanchie d’un contrôle positif dont elle a dû se défendre durant neuf mois et demi.
Lire plus
Total
0
Share