Quatre passages sur le Mur de Huy sur la Flèche Wallonne, Liège-Bastogne-Liège femmes et hommes enfin sur le même parcours

Le Mur de Huy aura encore plus d’importance sur la Flèche Wallonne masculine alors que le peloton féminin sera heureux de se réveiller plus tard que ces dernières années.
Les affiches de la Flèche Wallonne et de Liège-Bastogne-Liège 2024 - Photo : ASO
Les affiches de la Flèche Wallonne et de Liège-Bastogne-Liège 2024 – Photo : ASO

Les classiques ardennaises vont à nouveau connaître quelques changements les 17 et 21 avril prochains, a révélé mercredi ASO à l’occasion d’une conférence de presse présentant les parcours des éditions féminines et masculines de la Flèche Wallonne et de Liège-Bastogne-Liège. La principale nouveauté concerne l’horaire de départ des femmes. Celles-ci n’auront plus à se réveiller avant l’aube pour démarrer leur course à 8h00. Comme sur les grandes classiques flandriennes, le peloton féminin partira et terminera après les hommes. Les arrivées seront ainsi prévues vers 16h00 pour les élites masculines, et vers 17h30 pour les élites féminines, offrant ainsi une couverture télévisuelle plus importante à la deuxième course.

Flèche Wallonne Hommes

Comme souvent, ce sont des problèmes de travaux et d’indisponibilité des voiries qui ont mené l’organisateur français à trouver des alternatives pour le final de la Flèche Wallonne. Un chantier autour du pont Roi Baudouin traversant la Meuse à Huy empêchera en avril prochain le passage de la caravane. Cela implique la disparition de la côte de Cherave, traditionnelle rampe de lancement à cinq kilomètres du pied du Mur de Huy. Le circuit autour de la célèbre montée hutoise ne sera toutefois pas fort différent à ces dernières années. Les hommes partiront de Charleroi pour rejoindre la région mosane via la côte d’Yvoir. Les coureurs arriveront sur le circuit final via l’ancienne Côte de Pailhe, en descente, et entameront le quadruple circuit par l’ascension de la côte d’Ereffe, suivie d’une descente directe dans la vallée du Hoyoux. Le peloton foncera en faux-plat descendant jusqu’à Huy, sans tourner à gauche vers Cherave mais en filant directement à droite vers le Mur de Huy. Répétez quatre fois et vous obtiendrez le profil final de cette Flèche Wallonne masculine.

Ce quadruple passage sur le chemin des Chapelles risque de bouleverser les stratégies et d’user un peu plus les organismes, surtout si une équipe décide de mettre les bouchées doubles au sommet du Mur, sur des routes souvent bordées par le vent.

Flèche Wallonne Femmes

Du côté des femmes, le départ se fera toujours depuis Huy et sa Grand’Place, pour une première grande boucle autour de la cité de l’étain. Les coureuses affronteront les côtes de Gives, de Courrière et d’Evrehailles, près d’Yvoir, avant de reprendre le parcours des hommes vers Pont-de-Bonne et une première montée de la côte d’Ereffe. Le circuit final sera ensuite identique, avec la descente sur la vallée du Hoyoux et l’arrivée directe au Mur de Huy, juge de paix à affronter à deux reprises cette fois.

Liège-Bastogne-Liège Hommes

Sur Liège-Bastogne-Liège, peu de changements majeurs sont à signaler. Sur l’édition masculine, le peloton évitera La Roche-en-Ardenne pour rejoindre Bastogne directement depuis la Baraque de Fraiture. Il franchira tout de même la côte de Bonnerue, aux abords de Bertogne, et évitera la fameuse route sur laquelle Tadej Pogacar a cassé son poignet l’an dernier. La côte de Mont-le-Soie, en amont du triptyque Wanne-Stockeu-Haute Levée, disparaît également du tracé, mais la suite sera traditionnelle, avec la Redoute (suivi de la côte de Cornémont où Remco Evenepoel avait porté l’estocade fatale à Tom Pidcock en 2023), les Forges et la Roche-aux-Faucons en guise de feux d’artifice. La descente vers Liège sera également la même que la saison dernière, avec une arrivée sur le Quai des Ardennes.

Liège-Bastogne-Liège Femmes

La course féminine aura pour sa part droit à une première : l’entièreté du parcours de cette huitième édition a été tracé sur les mêmes routes que l’épreuve masculine. Les coureuses affronteront donc pour la première fois la côte de Saint-Roch, ce fameux mur à plus de 10% au cœur d’Houffalize, avant de grimper les ascensions qui font la légende de la Doyenne, de la trilogie Wanne-Stockeu-Haute Levée à la Roche-aux-Faucons. Ce nouveau tracé, qui reprend en grande partie celui de l’an dernier malgré tout, devrait encore plus bouleverser le peloton et profiter aux plus costaudes du peloton. La championne du monde Lotte Kopecky, qui a confirmé sa présence, en sera-t-elle ravie ?

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Précédent article

L’infolettre du lundi 22 janvier 2024 : la Coupe du monde de cyclo-cross doit être remaniée, tout le monde est (enfin) d’accord

Article suivant
Laurent Mars, coordinateur du CC Chevigny - Photo : D.R.

La Tête dans le Guidon : écoutez notre podcast avec Laurent Mars

Articles similaires
Soudal Quick Step - Maillot 2024 - Crédit Wout Beel

Voici les nouveaux maillots cyclistes pour la saison 2024

Comme le veut la tradition, les dernières semaines de l'année sont l'occasion pour la plupart des équipes du WorldTour masculin et féminin de dévoiler leurs nouvelles couleurs pour la saison prochaine. Alors que l'hiver espagnol permet au peloton de reprendre le travail en vue de 2024, quelles couleurs orneront les prochaines courses ? On fait le point, équipe par équipe.
Lire plus
Total
0
Share