Binche-Chimay-Binche 2023 : notre présentation des courses hommes et femmes

Parcours, favori·te·s, directs… : découvrez toutes les informations sur les éditions masculine et féminine de Binche-Chimay-Binche, organisées le 3 octobre 2023 autour de Binche.
Affiche - Binche-Chimay-Binche 2023

Le parcours

Hommes

Présentation des cyclistes : entre 10h30 et 11h30 sur la Grand’Place de Binche

Départ fictif : 11h40 sur la Grand’Place de Binche

Départ réel : 11h45 sur la rue Basse Égypte (N55) après 2,3 km en cortège

Distance : 198,6 kilomètres

Horaires de passage : cliquez ici pour voir l’itinéraire-horaire

Arrivée : entre 16h15 et 16h42 sur la Grand’Place de Binche

La carte et le profil :

Femmes

Présentation des cyclistes : entre 9h30 et 10h45 sur le circuit automobile de Chimay

Départ fictif : 10h55 sur le circuit automobile de Chimay

Départ réel : 11h00 sur la chaussée de Couvin (N939) à Chimay après 3,5 km en cortège

Distance : 117,2 kilomètres

Horaires de passage : cliquez ici pour voir l’itinéraire-horaire

Arrivée : entre 13h55 et 14h15 sur la Grand’Place de Binche

La carte et le profil :

Les favori·te·s

Hommes

Après ses démonstrations sur le Circuit Franco-Belge et (sur une jambe) sur la Famenne Ardenne Classic, le Belge Arnaud De Lie (Lotto-Dstny) reprendra la pancarte de favori ce mardi dans le Hainaut. Le coureur de 21 ans tient une forme exceptionnelle et compte encore en profiter du côté de Binche, sur un terrain idéal pour ses qualités de finisseur. Sur les pavés et le léger faux plat montant qui fait office d’arrivée, il pourra afficher sa force. Du moins s’il ne casse pas une cale dans les derniers hectomètres… L’équipe Lotto-Dstny peut en outre compter sur des équipiers capables de prendre les devants au besoin : Florian Vermeersch, en verve sur le championnat d’Europe de gravel dimanche dernier, sera attendu dans les offensives pendant que Jasper De Buyst peut être une carte gagnante pour un sprint ou une échappée.

Deux fois deuxième sur ces routes hennuyères, le Norvégien Rasmus Tiller (Uno-X) aura l’espoir d’enfin grimper sur la plus haute marche du podium cette saison. Le puissant puncheur a ce qu’il faut pour lever les bras dans les rues de Binche, encore faut-il anticiper vu la concurrence annoncée. Car derrière, de grands sprinters pointeront certainement le bout de leur nez. Le Néerlandais Fabio Jakobsen (Soudal Quick Step) est ainsi attendu dans les premières positions dans le final, pour l’une de ses dernières apparitions sous le maillot du Wolfpack. Il sera accompagné d’un autre partant, le Français Florian Sénéchal, qui a confirmé sa bonne condition du moment avec une troisième place sur la Famenne Ardenne Classic, et le Belge Yves Lampaert, toujours prompt à prendre les échappées sur ce type de semi-classique.

Toujours au rayon des sprinters, l’Allemand Pascal Ackermann sera l’une des deux cartes-maîtresses de l’équipe UAE Team Emirates, au côté de l’expérimenté Italien Matteo Trentin. Le Français Paul Penhoët (Groupama-FDJ), deuxième sur le récent Tour de Vendée, aura également les faveurs des pronostics en cas d’arrivée groupée. L’équipe Arkéa-Samsic aura pour sa part plusieurs atouts avec l’Italien Luca Mozzato, en vue à Marche-en-Famenne dimanche, le Belge Jenthe Biermans et le Français Hugo Hofstetter. Alors que chez Intermarché-Circus-Wanty, on proposera le leadership à des finisseurs puissants tels que Biniam Girmay et Mike TeunissenJasper Stuyven, récent champion d’Europe de gravel, et Edward Theuns seront à la tête de l’équipe Lidl-Trek, dans l’attente d’un sprint en petit comité ou d’une offensive en solitaire, alors que Gianni Vermeersch et Søren Kragh Andersen auront la pancarte chez Alpecin-Deceuninck.

La liste des outsiders ne s’arrête pas là. Le Français Axel Zingle (Cofidis), s’il retrouve ses jambes de l’an dernier, sera un candidat à suivre, alors que chez TotalÉnergies, on pourra tant miser sur Sandy Dujardin, troisième du Tour de Vendée, que sur Dries Van Gestel, septième de la Famenne Ardenne Classic. Chez Israel Premier Tech, l’Italien Giacomo Nizzolo sera le candidat marqué pour le sprint tandis que le Canadien Derek Gee aura la liberté d’attaquer.

Femmes

Une course sans la SD Worx au départ, cela ouvre les portes à une épreuve indécise, ce mardi, du côté de Binche. Les sprinteuses seront malgré tout les principales concurrentes attendues sur la Grand’Place pour se disputer la dernière victoire belge de la saison. Et dans cette discipline particulière, la Néerlandaise Charlotte Kool (Team dsm-firmenich) s’annonce comme la concurrente à vaincre. Vainqueure à treize reprises cette année, la sprinteuse de 24 ans aura un statut de favorite à défendre. Elle ne sera toutefois pas seule dans cette tâche. Sa formation fait également confiance à la Britannique Pfeiffer Georgi, plutôt habituée aux attaques et aux côtes, et à la Néerlandaise Elise Uijen, qui peut tirer son épingle du jeu dans une telle finale.

L’équipe UAE Team ADQ fait également la part belle aux spécialistes de la vitesse avec Chiara Consonni comme leader annoncée, attendue en cas de sprint massif. Eleonora Gasparrini peut par ailleurs être une outsider sur un tel tracé. Chez FDJ-Suez, une Italienne sera aussi attendue en cas d’emballage final : Vittoria Guazzini devra faire parler sa pointe de vitesse, avec Gladys Verhulst en appui sur ces routes nordistes qu’elle apprécie.

L’équipe Fenix-Deceuninck tentera de mener une course plus débridée avec des profils d’attaquantes comme la Néerlandaise Yara Kastelijn, attendue à l’offensive sur les pavés binchois, ou la Belge Marthe Truyen, fraîchement désignée championne de Belgique de gravel. L’équipe Human Powered Health pourrait pareillement mener une tactique offensive avec la Française Audrey Cordon-Ragot, mais la formation américaine bénéficie de coureuses rapides dans son effectif, comme la Polonaise Daria Pikulik ou la Néerlandaise Marjolein van ‘t Geloof. Il en sera de même chez Uno-X avec la Finlandaise Anniina Ahtosalo et l’Italienne Maria Giulia Confalonieri. Du côté des outsiders, on peut de plus citer l’Italienne Martina Fidanza (Ceratizit-WNT), la Française Victoire Berteau (Cofidis), la Tchèque Julia Kopecky (AG Insurance-NXTG U23 Team) et les Belges Kelly Druyts (Duolar-Chevalmeire) et Mieke Docx (Lotto-Dstny Ladies).


Vous appréciez cette présentation ?

CyclismeRevue est un site mis à jour par une équipe bénévole qui transmet sa passion cycliste aux fans via des articles gratuits. Si vous souhaitez nous soutenir et nous aider à améliorer notre site et aider nos rédacteurs bénévoles, vous pouvez nous aider en partageant cet article sur vos réseaux sociaux ou en donnant 1 euro ou plus sur ko-fi ! Cliquez ici pour atteindre ko-fi et merci pour votre soutien 🙏


Les partant·e·s

Hommes

Femmes

Données par FirstCycling.com

La météo

Le ciel sera partagé entre éclaircies et nuages avec un risque d’averses important en fin de matinée et en début d’après-midi, les températures seront comprises entre 15 et 17°C, le vent soufflera fort d’ouest avec des rafales pouvant atteindre 50 à 55 km/h.

Plus d’informations sur la météo

Le palmarès

Hommes

2013 – Reinardt Janse van Rensburg 🇿🇦
2014 – Zdenek Stybar 🇨🇿
2015 – Ramon Sinkeldam 🇳🇱
2016 – Arnaud Démare 🇫🇷
2017 – Jasper De Buyst 🇧🇪
2018 – Danny van Poppel 🇳🇱
2019 – Tom Van Asbroeck 🇧🇪
2020 – Annulé suite au Covid-19
2021 – Danny van Poppel 🇳🇱
2022 – Christophe Laporte 🇫🇷

Femmes

2021 – Sara Van de Vel 🇧🇪
2022 – Lorena Wiebes 🇳🇱

Le programme TV

  • En direct dès 13h00 sur Tipik et RTBF Auvio
  • En direct dès 12h30 sur Eurosport 1, Eurosport.com et GCN+

Pour profiter des retransmissions télévisées de ces courses cyclistes depuis l’étranger, n’hésitez pas à utiliser NordVPN, un programme vous permettant de rejoindre des réseaux privés virtuels protégés dans le monde entier. Pour accéder à ces retransmissions télévisées depuis le monde entier, un VPN peut vous aider, tout en vous protégeant. NordVPN vous propose un abonnement de deux ans pour seulement 3,49 €/mois. Des offres combinées avec NordPass et NordLocker, qui vous aident à protéger vos mots de passe, sont également disponibles jusqu’à -68% ! Tout abonnement à NordVPN est un soutien supplémentaire à CyclismeRevue.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Précédent article

J’ai participé au championnat d’Europe de gravel et ça s’est mal terminé

Article suivant
L'article de Wielerflits annonçant la fusion prochaine entre Jumbo Visma et Soudal Quick Step

Jumbo Visma / Soudal Quick Step : une fusion qui pourrit le peloton

Articles similaires
Le champion du monde Mathieu van der Poel (Alpecin-Deceuninck) lors de la Coupe du monde de cyclo-cross à Anvers, le 23 décembre 2023. - Photo : Alain Vandepontseele/Alain VDP Photography

Mathieu van der Poel préfère la course sur route au VTT aux Jeux olympiques de Paris : le choix de la raison

Le champion du monde sur route préfère limiter son nombre de jours de course et disputer le Tour de France en vue de la course sur route des Jeux olympiques de Paris, sur laquelle il espère obtenir la médaille d'or. Il fait donc officiellement une croix sur le VTT cross-country, après une tentative manquée à Tokyo, trois ans plus tôt.
Lire plus
Mathieu van der Poel (Alpecin-Deceuninck) remporte le Tour des Flandres 2024 - Photo : capture Eurosport

Tour des Flandres : comment Alpecin-Deceuninck et Lidl-Trek ont maîtrisé pour les succès de Van der Poel et Longo Borghini

Le champion du monde Mathieu van der Poel a profité du travail de sa formation en amont, avant de filer en solitaire à plus de 40 kilomètres de l'arrivée, pour s'offrir sa troisième victoire sur le Tour des Flandres, là où la championne d'Italie Elisa Longo Borghini a bénéficié du boulot tactique de l'équipe Lidl-Trek pour glaner un deuxième succès à Audenarde.
Lire plus
Total
0
Share