Championnats de Belgique de cyclisme sur route : notre présentation de l’édition 2022

Partant⋅es, parcours… : toutes les infos sur les championnats de Belgique de cyclisme sur route, disputés le 26 juin 2022 à Middelkerke.
Affiche - Championnat de Belgique Course en ligne Middelkerke 2022

Le parcours

Femmes

La description du profil de ce championnat de Belgique destiné aux élites femmes, dans le guide technique de la fédération belge de cyclisme (Belgian Cycling), donne le ton : “Le profil est complètement plat”. Tout simplement. Les quelques dénivelés affichés ne seront en effet que des buttes sans grand effet sur le peloton puisque l’altitude ne dépassera jamais les 10 mètres ce dimanche. Le parcours de ce championnat de Belgique proposera tout de même un peu de diversité avec une boucle d’une soixantaine de kilomètres à l’intérieur des terres, via Dixmude et Nieuport, pour donner des idées aux équipes en quête de bordures. Encore faut-il que le vent soit de la partie…

Les soixante derniers kilomètres se dérouleront sur le circuit tracé autour de Middelkerke sous la forme d’un long ovale, sans grande difficulté si ce n’est la proximité de la mer et les quelques aménagements urbains de la Côte. Le dernier virage en S signalé avant le dernier kilomètre sera tout de même à cocher dans le livre de route, en préparation d’un éventuel sprint massif à Middelkerke.

Départ fictif : 11h00 sur la Camerlinckstraat à Middelkerke

Départ réel : 11h07 sur la N324 à Leffinge, après 3,8 kilomètres en défilé

Distance : 119,9 kilomètres

Arrivée : entre 13h58 et 14h07 sur la Koninginnelaan (N34) à Middelkerke

La carte et le profil de l’épreuve féminine :

Hommes

Comme le peloton féminin, les élites hommes devront affronter un remake des classiques côtières du printemps. Le tracé proposera toutefois plus de possibilités de piéger les favoris. Les coureurs se rendront bien à Dixmude avant d’entamer deux traversées des célèbres Moëres, cette longue ligne droite bercée par le vent qui peut faciliter la formation de bordures. Si Éole se veut capricieux, le peloton risque de poursuivre sa route en plusieurs morceaux. Il restera alors encore une trentaine de kilomètres jusqu’à Middelkerke, pour six tours du circuit local autour de la cité côtière. Avec une nouvelle fois comme seule difficulté la nécessité de bien se placer avant la ligne droite finale. Les sprinters sont prévenus.

Départ fictif : 12h15 sur la Camerlinckstraat à Middelkerke

Départ réel : 12h22 sur la N324 à Leffinge, après 3,8 kilomètres en défilé

Distance : 208,7 kilomètres

Arrivée : entre 17h07 et 17h35 sur la Koninginnelaan (N34) à Middelkerke

La carte et le profil de l’épreuve masculine :

Les favoris

Femmes

Quand on évoque un parcours pour sprinteuses, il est difficile d’envisager une autre favorite que celle qui détient la tunique noire-jaune-rouge depuis deux ans : Lotte Kopecky (SD Worx). Claire N.1 belgedepuis le départ à la retraite de Jolien D’hoore, co-recordwoman du nombre de titres nationaux sur route (4, comme Nicole Van den Broeck dans les années 70), Kopecky a accentué son avantage en enchaînant les performances de choix sur les dernières classiques printanières. Ses succès sur le Strade Bianche et le Tour des Flandres confirment qu’elle peut briller tant au sprint qu’en chasseuse de classique. Explosive et bonne rouleuse, elle a également l’expérience pour ce type d’exercice. Ses deux titres nationaux peuvent en attester : elle a toujours brillé en attaquant ! Son seul souci sur ce championnat sera le fait d’être la seule de son équipe. Un défaut quand le peloton risque de se briser au fil des relais d’équipières. Kopecky devra rester attentive pour éviter de voir la victoire s’envoler au fil des bordures.

Quelles coureuses pourront donc se défaire d’une Kopecky tant capable de s’imposer dans un peloton qu’en solitaire ? Quelques équipes se dégagent par leur force collective. L’équipe Plantur-Pura, mise en place depuis l’an dernier avec une majeure part de spécialistes du cyclo-cross, aura une grande carte à jouer avec Julie De Wilde, à peine 19 ans mais déjà reconnue pour sa pointe de vitesse avec une 2e place sur A Travers la Flandre et une 7e place sur le GP de l’Escaut, mais aussi avec Sanne Cant ou Julie Van de Velde, autres habituées des courses d’un jour. La formation Lotto-Soudal Ladies sera également prête à user de sa force de frappe pour Mieke Docx et Eefje Brandt, deux concurrentes qui peuvent briller à l’offensive. Même si elle se présente comme une équipe de formation, AG Insurance-NXTG Team pourra également se faire une place pour les soeurs Britt et Senne Knaven.

D’autres concurrentes en solitaires pourront également tenter de surprendre la favorite Kopecky ainsi que les autres collectifs plus importants numériquement. Shari Bossuyt (Canyon//SRAM Racing), rapide au sprint, peut être une outsider au titre national, tout comme l’Hennuyère Alana Castrique (Cofidis), en bonne forme depuis le printemps et connue pour ses qualités au sprint, elle qui a déjà remporté deux titres de championne de Belgique chez les espoirs. L’ex-championne de Belgique Jesse Vandenbulcke (Le Col Wahoo) ainsi que Valerie Demey (Liv Racing Xstra) seront également seules mais peuvent prétendre à un bon résultat sur de telles routes.

La liste des partantes : cliquez ici pour découvrir la liste des partantes

Hommes

Vu sa série de podiums et de places d’honneur démarrée fin février, le tenant du titre Wout van Aert (Jumbo-Visma) s’annonçait comme le favori de ce nouveau rendez-vous national. L’annonce est cependant tombée en milieu de semaine : Van Aert ne défendra pas son maillot noir-jaune-rouge. La faute à une « légère blessure au genou » contractée lors du dernier stage de l’équipe Jumbo-Visma à Tignes, en marge du Tour de France, déjà prévu dans moins d’une semaine. D’aucuns pensent plutôt que l’équipe Jumbo-Visma souhaite se préserver un maximum du Covid-19 qui semble exploser dans le peloton et qu’elle use d’un prétexte médical très léger pour isoler Van Aert en vue du Tour. Dommage pour les spectateurs de Middelkerke…

Et tant mieux pour les autres favoris annoncés de ce championnat de Belgique ! Chez Alpecin-Fenix, on se frotte les mains, surtout au vu du parcours proposé, qui avantage les sprinters capables de faire face au vent. L’équipe belge aurait pu arriver sur les routes flandriennes avec deux favoris. Mais toujours blessé au coude depuis Paris-Roubaix, Tim Merlier cède le témoin de leader à son équipier Jasper Philipsen, en verve en vue du Tour de France. Vainqueur d’étape sur le Tour de Belgique, le coureur de 24 ans semble grandir chaque année dans ses sprints massifs. Il sera le patron d’une équipe qui enchaîne les succès (18) depuis le début de la saison et qui sait également briller à l’attaque avec Dries De Bondt, vainqueur d’étape sur le récent Giro, Xandro Meurisse ou encore Gianni Vermeersch. La stratégie sera certainement la même du côté de Lotto-Soudal qui misera avant tout sur Arnaud De Lie, le taureau de Lescheret. Le coureur de 20 ans est la pépite belge de ce début de saison avec six victoires sur six courses d’un jour, tant au sprint qu’en attaquant. Rapide et puissant, il sait également se mettre au service de sa formation. Sur ce premier championnat de Belgique parmi les professionnels, De Lie aura la pression, mais il sait qu’il pourra compter sur un collectif expérimenté et tout aussi costaud. Car la Lotto-Soudal peut également viser le titre avec les attaquants Tim Wellens, récent deuxième du Tour de Belgique, Victor Campenaerts, troisième du championnat national du chrono, Florian Vermeersch ou l’ancien double vainqueur du National Philippe Gilbert.

Troisième l’an dernier, le récent champion de Belgique du contre-la-montre Remco Evenepoel aura un nouveau statut d’outsider au sein d’une équipe Quick-Step Alpha Vinyl qui ne pourra pas vraiment compter sur un favori en cas d’arrivée massive. Stan Van Tricht a de bonnes qualités au sprint, il reste toutefois une jeune pousse qui devra se faire une place parmi les autres candidats annoncés au maillot tricolore. Yves Lampaert sera également à surveiller sur ces routes. Là où l’équipe Intermarché-Wanty-Gobert amènera une sacrée armada tant pour le sprint avec Gerben Thijssen ou Quinten Hermans, que pour les attaques avec Loïc Vliegen ou Aimé De Gendt.

L’équipe Bingoal Pauwels Sauces WB sera en nombre, comme à l’accoutumée, et comptera principalement sur Timothy Dupont, Ludovic Robeet, Milan Menten et Laurenz Rex pour enregistrer un bon résultat à Middelkerke. Sport Vlaanderen-Baloise sera, elle, l’équipe au contingent le plus important avec les noms de Jenno Berckmoes, Jens Reynders et Sasha Weemaes cités parmi les candidats les plus rapides.

Et puis il y a les candidats qui seront plus isolés à l’occasion de ce championnat national, toujours particulier. L’équipe Ag2r Citroën Team aura quelques atouts avec Stan Dewulf ou Greg Van Avermaet, alors que l’équipe Cofidis jouera la carte de Piet Allegaert. Aussi connu pour ses qualités de sprinter, Amaury Capiot sera le candidat annoncé de l’équipe Arkéa-Samsic alors que Trek-Segafredo osera croire en Edward Theuns, deuxième l’an dernier, et Jasper Stuyven, tous deux rapides au sprint. Jordi Meeus sera le leader de Bora-Hansgrohe sur ce parcours pour sprinters alors que Dries Van Gestel sera le seul coureur de TotalEnergies sur ces routes.

La liste des partants : cliquez ici pour découvrir la liste des partants

La météo

Le ciel sera nuageux avec des éclaircies tout au long de la journée, les températures fluctueront entre 18 et 21 degrés, le vent soufflera de sud-sud-ouest entre 25 et 40 km/h avec des rafales jusqu’à 50 km/h.

Le programme TV

  • En direct dès 14h05 sur La Une et RTBF Auvio
  • En direct dès 13h00 sur Canvas puis 13h30 sur Één, et dès 13h00 sur Sporza.be
Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Précédent article
Affiche - Championnat de Belgique Contre-la-montre 2022

Championnats de Belgique du contre-la-montre : notre présentation de l’édition 2022

Article suivant
Filippo Ganna Champion du monde contre-la-montre - INEOS Grenadiers Tirreno-Adriatico 2021 - RCS Sport La Presse Marco Alpozzi

Championnats nationaux du contre-la-montre : les résultats de la saison 2022

Articles similaires