GP de l’Escaut – Femmes : Lorena Wiebes confirme son statut de N°1 du sprint

La Néerlandaise de 23 ans a signé sur le GP de l’Escaut féminin son 40e succès professionnel en moins de quatre saisons.
Lorena Wiebes - Vainqueure Tour de Drenthe 2022 - Cor Vos Team DSM
La Néerlandaise Lorena Wiebes (Team DSM) remporte le Tour de Drenthe 2022 – Photo : archive Cor Vos/Team DSM

Comme l’an dernier, la sprinteuse néerlandaise Lorena Wiebes (Team DSM) a évité les pièges du vent et profité d’un travail collectif parfait pour conquérir un deuxième succès consécutif sur le Grand Prix de l’Escaut féminin.

Idéalement tracé pour les spécialistes du sprint, le Grand Prix de l’Escaut ne propose une édition féminine que depuis deux ans malgré son histoire bien plus longue au sein du calendrier masculin. La course a été créée sous l’impulsion de l’organisateur Flanders Classics, la société en charge des principales classiques flandriennes du printemps. Dans l’objectif de proposer un calendrier égal entre les hommes et les femmes. Alors, pour ce type de nouvelle course qui vient étoffer un calendrier déjà bien rempli pour des équipes bien moins nombreuses que dans le peloton masculin, les élites féminines sont toujours prudentes. De nombreuses stars de la discipline préfèrent éviter ce rendez-vous du mercredi pour préférer la récupération en vue des prochaines classiques bien plus prestigieuses comme l’Amstel Gold Race ou Paris-Roubaix.

Le GP de l’Escaut a beau être un rendez-vous idéal pour les spécialistes du sprint, celles qui ont animé ces dernières semaines de courses ont décidé de prendre du repos après le rude Tour des Flandres de dimanche dernier. La championne du monde Elisa Balsamo (Trek-Segafredo), la solide Norvégienne Emma Norsgaard (Movistar) ou encore la championne de Belgique Lotte Kopecky (SD Worx) ont ainsi évité le voyage à Schoten. Laissant tout le loisir à la sprinteuse néerlandaise Lorena Wiebes (Team DSM) de se distinguer. Déjà vainqueure cette saison du GP d’Oetingen, du Tour de Drenthe et de Nokere Koerse mais aussi deuxième de la Classic Bruges-La Panne (derrière Balsamo justement), la coureuse de 23 ans, qui comptait… 39 succès professionnels avant ce GP de l’Escaut, s’annonçait comme la grande favorite du jour.

« Le vent n’était pas assez fort »

Parfaitement épaulée par une équipe DSM totalement acquise à sa cause, Lorena Wiebes n’a jamais été piégée durant cette journée pourtant annoncée comme difficile vu les rafales de 50 à 70 km/h annoncées. « Le vent n’était malheureusement pas assez fort pour créer des bordures sur le côté. Mais en tant qu’équipe, nous avons contrôlé la course du début à la fin», confirme la Néerlandaise après l’arrivée. Ces rafales n’ont pas bousculé un peloton qui ne perdait des unités que par l’arrière, au fil de la fatigue des kilomètres. Car à l’avant, la bataille des sprinteuses s’annonçait bien dans les dernières bornes.

Sur le circuit final, nerveux, de Schoten, et malgré une chute dangereuse à cinq kilomètres du but, les DSM protégeaient bien Wiebes, avec les Valcar-Travel & Service en couverture pour Chiara Consonni, principale rivale de la Néerlandaise en vitesse pure. L’expérience était à l’avantage de Wiebes qui profitait du boulot de son poisson-pilote Charlotte Kool avant de lancer un long sprint de 300 mètres qu’aucune adversaire ne pouvait contrer. « J’avais perdu sa roue, mais je suis revenue au bon moment et j’ai pu la dépasser pour obtenir la victoire », se réjouit la sprinteuse de 23 ans, qui s’impose devant deux Italiennes, Chiara Consonni et Rachele Barbieri (Liv Xstra Racing). Mais malgré ce nouveau succès probant au sprint, Wiebes ne veut pas se lancer trop de fleurs : « La meilleure sprinteuse du peloton ? Je ne dirai pas ça trop vite », lance-t-elle à Wielerflits. «Nous avons déjà eu de belles batailles avec Elisa Balsamo cette saison et il y a encore moyen de progresser. Je pense que je peux encore m’améliorer dans le sprint ». Cela promet !

Résultats de la 2e édition du Grand Prix de l’Escaut (Schoten > Schoten, 138.1 km) :

Total
6
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Précédent article
Conférence de presse Tadej Pogacar Vainqueur Tour de France 2021 - ASO Aurélien Vialatte

Netflix, un sauveur du cyclisme moderne ?

Article suivant
Alexander Kristoff - Vainqueur GP de l'Escaut 2022 - Capture VRT

GP de l’Escaut – Hommes : Alexander Kristoff découvre la joie du succès en solitaire

Articles similaires