Tirreno-Adriatico 2022 : notre présentation complète de la 57e édition

Parcours, favoris, partants, programme TV… : toutes les infos sur la 57e édition de Tirreno-Adriatico, disputée du 7 au 13 mars 2022.
Tadej Pogacar - Vainqueur Tirreno-Adriatico 2021 - RCS Sport La Presse Gian Mattia D'Alberto
Le Slovène Tadej Pogacar (UAE Team Emirates), vainqueur de TIrreno-Adriatico 2021 – Crédit : RCS Sport/La Presse/Gian Mattia D’Alberto

La Course des Deux Mers sourira-t-elle encore aux grimpeurs ? Cette 57e édition propose un parcours bien plus adapté aux attaquants explosifs, pour un spectacle toujours intéressant sur les routes italiennes. Mais qui pourra vraiment vaincre le tenant du titre Tadej Pogacar sur de telles routes ? La bataille s’annonce intense.

Le parcours

1re étape – Lundi 7 mars 2022 : Lido di Camaiore > Lido di Camaiore (13,9 km – Contre-la-montre individuel)

Habituellement placé au dernier jour de l’épreuve, le traditionnel contre-la-montre individuel de Tirreno-Adriatico ouvre cette année la course des Deux Mers. Le parcours reste également traditionnel. Sur seulement 13 kilomètres, les coureurs s’élanceront sur le bord de mer pour une longue ligne droite de plus de six bornes avant le retour, plus long, sur la même route bordée par le vent. Les purs rouleurs devront faire parler leur puissance. Un nouveau duel entre le champion du monde du contre-la-montre Filippo Ganna et le Belge Remco Evenepoel s’annonce sur cette étape d’ouverture.

Premier départ : vers 14h00
Dernier départ : vers 17h00

1re étape - Profil - Tirreno-Adriatico 2022

1re étape - Carte - Tirreno-Adriatico 2022

2e étape – Mardi 8 mars 2022 : Camaiore > Sovicille (219 km)

Le peloton n’aura pas l’occasion de se reposer après cet apéritif individuel. Dès le lendemain, place à une étape de plus de 200 kilomètres en Toscane. Il ne sera pas question de Strade Bianche, mais les routes seront particulièrement vallonnées et ne plairont pas forcément aux purs sprinters. Dans les 70 derniers kilomètres, les côtes vont s’enchaîner, ne laissant que peu de répit au peloton. Le profil ne dévoile certes qu’une côte répertoriée, La Pineta, à 58 kilomètres du but. La montée vers le sprint intermédiaire de Chiusdino (plus de 3 km à 5% de moyenne) et la côte qui suit à Montebello (près de 4 km à 4%) risquent également de réduire le peloton à l’approche de l’arrivée à Sovicille. Les neuf derniers kilomètres sont plats et peuvent permettre un regroupement. Encore faudra-t-il conserver de l’énergie pour ce final.

Départ : 11h50
Arrivée : entre 16h55 et 17h28
Les difficultés du jour :
Km 160,7 – GPM : La Pineta (5,6 km à 5% de moyenne)

2e étape - Profil - Tirreno-Adriatico 2022

2e étape - Carte - Tirreno-Adriatico 2022

3e étape – Mercredi 9 mars 2022 : Murlo > Terni (170 km)

Même les étapes de plaine de Tirreno-Adriatico dévoilent leur dose de difficulté… Cette troisième étape semble idéale pour les coureurs les plus véloces du peloton vu le final proposé, mais il faudra se farcir plus de 2 000 mètres de dénivelé entre la Toscane et l’Ombrie avant cela. En cas de sprint dans les rues de Terni, les 500 derniers mètres seront en faux-plat montant.

Départ : 13h10
Arrivée : entre 17h01 et 17h25
Les difficultés du jour :
Km 35,3 – GPM : La Foce (5,4 km à 4,6% de moyenne)

3e étape - Profil - Tirreno-Adriatico 2022

3e étape - Carte - Tirreno-Adriatico 2022

4e étape – Jeudi 10 mars 2022 : Cascata delle Marmore > Bellante (202 km)

Cette année, la Course des Deux Mers ne propose pas d’étape des murs, mais cette quatrième étape plaira tout de même aux puncheurs qui voudront déjà creuser des écarts au classement général. Après un départ en fanfare à plus de 1 000 mètres d’altitude vers le col de Torre Fuscello, le peloton entamera une longue descente jusqu’à la région de Bellante. Un circuit local d’une vingtaine de kilomètres, à parcourir à trois reprises, décidera alors du futur vainqueur. Avec comme juge de paix la montée vers Bellante, soit plus de 4 km à 5,7% de moyenne dont une pente maximale à près de 11% à l’approche du sommet.

Départ : 12h00
Arrivée : entre 16h54 et 17h29
Les difficultés du jour :
Km 37,7 – GPM : Valico Torre Fuscello (9,5 km à 3,7% de moyenne)
Km 160,9 – GPM : Bellante (4,2 km à 5,7%)
Km 181,4 – GPM : Bellante (4,2 km à 5,7%)
Km 202,0 – GPM : Bellante (4,2 km à 5,7%)

4e étape - Profil - Tirreno-Adriatico 2022

4e étape - Carte - Tirreno-Adriatico 2022

5e étape – Vendredi 11 mars 2022 : Sefro > Fermo (155 km)

Une nouvelle journée idéale pour les attaquants s’annonce à l’approche de l’Adriatique. Vers Fermo, les côtes vont s’enchaîner dans les 50 derniers kilomètres. Seules trois côtes sont une nouvelle fois répertoriées mais quelques ascensions abruptes seront au programme entre ces différents Grand Prix de la montagne. Après le sprint intermédiaire de Capodarco, au sommet d’une côte de 3 km à près de 6% de moyenne, les coureurs affronteront une montée de 900 mètres à près de 11% de moyenne à Calderaro, à 20 kilomètres du but. De même, après l’ascension déjà difficile de la Madonna d’Ete (2,2 km à 8,5%), les coureurs enchaîneront deux kilomètres plus loin avec le Muro del Ferro et ses 600 mètres à 10,8%. Avant la montée finale vers Fermo qui démarrera par un premier kilomètre à 10%. Les plus explosifs seront ravis d’y dévoiler leur puissance.

Départ : 13h20
Arrivée : entre 17h01 et 17h26
Les difficultés du jour :
Km 106,0 – GPM : Monte Urano (2,3 km à 7,2% de moyenne)
Km 146,0 – GPM : Fermo-Madonna d’Ete (2,2 km à 8,5%)
Km 155,0 – GPM : Fermo (3,2 km à 6%)

5e étape - Profil - Tirreno-Adriatico 2022

5e étape - Carte - Tirreno-Adriatico 2022

6e étape – Samedi 12 mars 2022 : Apecchio > Carpegna (213 km)

Voici l’étape-reine de Tirreno-Adriatico : sur plus de 215 kilomètres, le peloton va enchaîner plus de 3 800 mètres de dénivelé. Une vraie étape de montagne, donc, pour fixer le classement général. Après quelques collines, les coureurs attendront les abords du juge de paix dans les 60 derniers kilomètres, pour un final sans un mètre de plat. Après une première montée de 6 km à plus de 5% de moyenne pour atteindre la ligne d’arrivée à Carpegna, le peloton démarrera le circuit final par la montée du Monte Carpegna, une terrible ascension de 6 km à près de 10% de moyenne, avec même des passages à 15% à mi-pente. La descente qui suit sera en prime technique et peut créer des écarts. Avant une nouvelle ascension du Monte Carpegna, une nouvelle descente technique et l’arrivée juchée au bout d’un dernier kilomètre à 3%.

Départ : 10h50
Arrivée : entre 16h11 et 16h51
Les difficultés du jour :
Km 88,2 – GPM : Mombaroccio (4,7 km à 3,4% de moyenne)
Km 183,9 – GPM : Monte Carpegna (6 km à 9,9%)
Km 203,0 – GPM : Monte Carpegna (6 km à 9,9%)

6e étape - Profil - Tirreno-Adriatico 2022

6e étape - Carte - Tirreno-Adriatico 2022

7e étape – Dimanche 13 mars 2022 : San Benedetto del Tronto > San Benedetto del Tronto (159 km)

Dernière chance pour les sprinters de briller. Tirreno-Adriatico se termine une nouvelle fois à San Benedetto del Tronto mais cette fois au bout d’une étape en ligne de 159 kilomètres. Avec un passage dans l’arrière-pays pour s’échauffer avant le circuit final en bord de mer, d’une longueur de 14 kilomètres, et à parcourir à cinq reprises. L’idéal pour les plus véloces du peloton.

Départ : 11h15
Arrivée : entre 15h02 et 15h26
Les difficultés du jour :
Km 69,0 – GPM : Ripatransone (4,9 km à 4% de moyenne)

7e étape - Profil - Tirreno-Adriatico 2022

7e étape - Carte - Tirreno-Adriatico 2022

Les favoris

Classement général

Avec ce qu’il a montré sur l’UAE Tour et sur les Strade Bianche, il est difficile d’imaginer un autre favori que le tenant du titre Tadej Pogacar (UAE Team Emirates). Impérial tant en montagne que sur le contre-la-montre ou même dans les vallons, le coureur slovène aura sur cette nouvelle course italienne tous les terrains qui lui permettent de briller. La facilité avec laquelle il a eu raison des autres puncheurs sur les Strade Bianche confirment sa forme optimale en ce mois de mars. Et avec l’Espagnol Marc Soler, le Polonais Rafal Majka et l’Italien Davide Formolo pour l’épauler, Pogacar sera difficile à isoler.

Tadej Pogacar Via Santa Caterina Strade Bianche Hommes 2022 - RCS Sport La Presse.jpg
Le Slovène Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) en route vers la victoire sur le Strade Bianche 2022 – Photo : RCS Sport/La Presse

Ses adversaires ne sont évidemment pas prêts à le laisser faire. Du côté d’INEOS Grenadiers, on sort également l’artillerie lourde. Le champion olympique Richard Carapaz sera le leader de la formation britannique avec le vétéran australien Richie Porte en joker. L’Équatorien a chuté sur les Strade Bianche, mais avant cela, il semblait monter en puissance, en atteste son titre national sur le contre-la-montre et sa deuxième place sur la course en ligne sur des tracés très vallonnés. Avec en prime le champion du monde du contre-la-montre Filippo Ganna qui se dévoile en grimpeur puissant quand la pente n’est pas trop élevée, INEOS Grenadiers a de sacrés atouts à faire valoir.

Côté belge, les attentes sont évidemment grandes concernant Remco Evenepoel (Quick Step-Alpha Vinyl). Enfin sorti d’un hiver sans problème, blessure ou autre, le jeune coureur belge a déjà dévoilé son appétit dès le début de saison avec sa deuxième place sur le Tour de la Communauté de Valence et sa victoire sur le Tour d’Algarve. Impressionnant sur le contre-la-montre, il aura l’occasion sur cette édition de Tirreno-Adriatico de faire parler son esprit offensif. À part l’étape-reine, les autres profils ne devraient pas l’effrayer. Il reste à savoir si le champion du monde Julian Alaphilippe, touché au dos après une lourde chute sur les Strade Bianche, pourra lui être d’un appui conséquent sur ces routes.

Même sans l’ancien vainqueur Primoz Roglic au départ, l’équipe Jumbo-Visma sera en bonne position parmi les favoris. Le Danois Jonas Vingegaard, récent vainqueur de la Drôme Classic, se rappellera au bon souvenir de Pogacar sur ces routes vallonnées qu’il apprécie également. Il sera accompagné d’autres talents offensifs comme l’Américain Sepp Kuss et le Belge Tiesj Benoot, en verve sur le week-end d’ouverture de la saison belge avant de sortir blessé des Strade Bianche. Le Français Romain Bardet (Team DSM), huitième de l’UAE Tour, sera également attendu sur des chemins italiens qu’il apprécie. De même que l’Espagnol Enric Mas (Movistar), quatrième du Tour de la Communauté de Valence.

L’équipe Bora-Hansgrohe voudra afficher un collectif solide avec le champion de Colombie Sergio Higuita, vainqueur d’étape sur le Tour d’Algarve et récent dixième des Strade Bianche, le grimpeur néerlandais Wilco Kelderman et le grimpeur allemand Emanuel Buchmann. Chez Astana Qazaqstan Team, le Colombien Miguel Angel Lopez, troisième du Tour d’Andalousie, disputera son premier grand objectif de la saison. Tout comme l’Italien Damiano Caruso (Bahrain Victorious), discret treizième du dernier Tour d’Andalousie.

Le Danois Jakob Fuglsang (Israel-Premier Tech), sixième du Tour de la Communauté de Valence et dixième du Tour de Galice, tentera de retrouver ses meilleures sensations, tout comme le Colombien Rigoberto Uran (EF Education-EasyPost), qui fait sa reprise en Italie. Le Français Warren Barguil (Arkéa-Samsic), le Français Thibaut Pinot (Groupama-FDJ), l’Italien Giulio Ciccone (Trek-Segafredo), l’Espagnol Cristian Rodriguez (TotalÉnergies) et l’Italien Domenico Pozzovivo (Intermarché-Wanty-Gobert) sont également à signaler parmi les outsiders.

Sprinters

Comme dévoilé plus haut sur les différents profils de Tirreno-Adriatico, les sprinters n’auront que peu d’occasions de se mettre en exergue. Bon nombre ont tout de même fait le choix de se tester les jambes en Italie. L’Australien Caleb Ewan (Lotto-Soudal), récent deuxième de Kuurne-Bruxelles-Kuurne et vainqueur d’étape sur le Tour des Alpes Maritimes et du Var, voudra ainsi parfaire sa condition en vue de Milan-Sanremo, son grand objectif du printemps. Alors que le Britannique Mark Cavendish (Quick Step-Alpha Vinyl) veut poursuivre sa collecte de succès prestigieux après des succès déjà engrangés sur le Tour d’Oman et l’UAE Tour.

L’Italien Elia Viviani (INEOS Grenadiers), moins en verve sur l’UAE Tour après sa victoire d’étape sur le Tour de la Provence, sera également attendu en cas d’emballage massif, tout comme le Norvégien Alexander Kristoff (Intermarché-Wanty-Gobert), vainqueur de la Clasica Almeria. L’Australien Michael Matthews (Team BikeExchange-Jayco) n’a pour sa part pas encore trouvé le succès cette saison mais sera certainement le sprinter le plus complet, capable de briller tant dans la plaine que dans les vallons.

Le Français Nacer Bouhanni (Arkéa-Samsic), l’Allemand Pascal Ackermann (UAE Team Emirates), le Français Arnaud Démare (Groupama-FDJ) et le Belge Jordi Meeus (Bora-Hansgrohe) devraient également jouer les premiers rôles sur ces arrivées rapides.

Les partants : cliquez ici pour découvrir la liste provisoire des partants

Le palmarès :

2012 Vincenzo Nibali (Ita)
2013 Vincenzo Nibali (Ita)
2014 Alberto Contador (Esp)
2015 Nairo Quintana (Col)
2016 Greg Van Avermaet (BEL)
2017 Nairo Quintana (Col)
2018 Michal Kwiatkowski (Pol)
2019 Primoz Roglic (Slo)
2020 Simon Yates (G-B)
2021 Tadej Pogacar (Slo)

La météo

Durant la semaine, le ciel devrait être majoritairement dégagé avant que les nuages se fassent plus importants en fin de semaine, à l’approche de la côte adriatique. Les chances d’averses augmentent également au fil de la semaine. Les températures seront comprises entre 8°C et 11°C dans la plaine et entre 5°C et 8°C à l’occasion de la 6e étape en montagne.

Le programme TV

  • En direct du lundi 7 au vendredi 11 mars dès 14h35 sur Eurosport Player et GCN+ et dès 16h00 sur Eurosport 2, en direct samedi 12 mars dès 15h05 sur Eurosport 2, Eurosport Player et GCN+, en direct dimanche 13 mars dès 13h45 sur Eurosport 2, Eurosport Player et GCN+
  • En direct du lundi 7 au vendredi 11 mars dès 14h55 sur Rai Sport et dès 16h15 sur Rai Due, en direct samedi 12 mars dès 14h50 sur Rai Sport et dès 15h30 sur Rai Due, en direct dimanche 13 mars dès 13h30 sur Rai Sport et dès 14h10 sur Rai Due
Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Précédent article
Podium final Maximilian Schachmann Aleksandr Vlasov Ion Izagirre - 8e étape Paris-Nice 2021 - ASO Fabien Boukla

Paris-Nice 2022 : notre présentation complète de la 80e édition

Article suivant
Logo - Tour d'Italie féminin Giro Donne 2022

Le Tour d’Italie féminin 2022 se dévoile : un départ en Sardaigne, de la montagne et 250 000 € de primes

Articles similaires