Les super-championnats du monde de cyclisme 2023 se dérouleront en août : 13 disciplines en 11 jours

Les premiers championnats du monde multidisciplinaires de cyclisme se tiendront du 3 au 13 août 2023 à Glasgow.
Logo - Championnats du monde 2023 - Carré
11 jours de compétition pour 190 maillots arc-en-ciel. – Photo : Glasgow 2023

L’Union Cycliste Internationale (UCI) a confirmé la tenue des premiers championnats du monde multidisciplinaires de cyclisme du 3 au 13 août 2023 à Glasgow, en Ecosse.

L’idée avait été soufflée voici deux ans par le président de l’Union Cycliste Internationale (UCI) David Lappartient. À l’image des championnats sportifs européens (cyclisme, athlétisme, sports aquatiques, golf, gymnastique, aviron et triathlon) qui ont été un grand succès à Glasgow en 2018, le cyclisme ne pourrait-il pas proposer un tel spectacle de toutes ses disciplines en une seule période au lieu des multiples championnats du monde actuellement prévus tout au long de l’année ? Rassembler le cyclisme sur route, sur piste, le VTT, le BMX, le cyclisme en salle et le paracyclisme semble une idée logique pour renforcer la puissance du sport. Encore faut-il trouver des localités qui acceptent de prendre en charge une telle organisation sur des terrains si différents.

David Lappartient a affiné son idée pour proposer de tels super-championnats du monde lors des années pré-olympiques, avec un premier test en 2023, à un an des Jeux programmés à Paris. Et comme pour les premiers championnats européens pluridisciplinaires, c’est à Glasgow que ces championnats du monde auront lieu en 2023. Et les dates ont enfin été officialisées : les courses pour les 190 maillots arc-en-ciel prévus se dérouleront du 3 au 13 août 2023.

https://twitter.com/CyclingWorlds/status/1488852363964256262

 

Les 13 disciplines seront donc le cyclisme sur route, le paracyclisme sur route, le cyclisme sur piste, le paracyclisme sur piste, le VTT cross-country, la descente VTT, le VTT marathon, le VTT cross-country eliminator, le trial, le BMX Freestyle, le BMX, le cyclisme en salle et le Gran Fondo (cyclisme amateur sur route). Les épreuves se dérouleront sur onze jours pour un événement qui annonce 2 600 athlètes au départ. « Nous avons hâte, nous sommes un peu stressés car nous ne sommes déjà plus qu’à dix-huit mois de l’événement, mais nous avons conscience qu’il s’agit là d’une opportunité incroyable de montrer à quel point le vélo est unique et peut changer la société », annonce Paul Bush, président du comité d’organisation de ces Mondiaux hors-normes.

Bouleversements dans le calendrier

Les courses sur route se dérouleront autour du centre de Glasgow alors que les autres épreuves seront réparties sur toute l’Ecosse. Ce qui confirme le premier obstacle évoqué à l’organisation de ces super-championnats du monde : les terrains ne sont pas extensibles ou transformables à l’infini, et ce sont bien des régions qui devront lancer ce type de candidature, à l’image des dernières organisations des Mondiaux sur route en Flandre (2021) ou dans le Yorkshire (2020).

Le changement principal de ces super-championnats du monde concerne évidemment les dates proposées. Car habituellement, les Mondiaux sur route se déroulent en septembre et ceux sur piste ont lieu en octobre. Pour le BMX et le VTT, pas de grand bouleversement. « Cette édition 2023 se tiendra entre le Tour de France et la Vuelta, en accord avec les organisateurs de ces épreuves. Cela sera très différent de ce que nous avions d’habitude, mais nous sommes convaincus que ces dates sont les meilleures que nous pouvions trouver », explique David Lappartient.

Les dates exactes et les lieux exacts des diverses disciplines seront dévoilés prochainement.

Total
6
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Précédent article

CyclismeRevue change de visage pour la nouvelle saison

Article suivant
Maxim Van Gils Vainqueur Saudi Tour 2022 - ASO Pauline Ballet

Le début de saison sourit toujours aux cyclistes belges

Articles similaires