Encore un départ chez DSM : Tiesj Benoot rejoint Jumbo-Visma en 2022

Un accord a été trouvé entre le Team DSM et Tiesj Benoot pour libérer le coureur belge, qui s’est engagé chez Jumbo-Visma pour deux ans.
Tiesj Benoot Belgique - Reconnaissances Mondiaux 2021 - Grégory Ienco

Après Ilan Van Wilder parti chez Quick Step-Alpha Vinyl, un autre coureur belge a décidé de casser son contrat avec l’équipe DSM avant son terme : Tiesj Benoot a trouvé un accord avec la formation allemande pour rejoindre Jumbo-Visma pour les deux prochaines saisons.

L’information était dans l’air depuis octobre dernier : après Ilan Van Wilder qui avait fait part durant l’été de ses frustrations et de ses envies de départ, son équipier belge chez DSM Tiesj Benoot semblait également sur le départ après des tensions apparues après son abandon sur le Tour de France suite à des problèmes au dos. Selon le site néerlandophone Wielerflits et le quotidien flamand Het Laatste Nieuws, Benoot aurait peu apprécié la manière donc ces soucis de santé ont été traités par l’équipe et ne se sentait plus en adéquation avec les objectifs proposés par l’équipe. Coureur polyvalent, tant capable de briller en moyenne montagne que sur les pavés, Benoot se sentait à l’étroit dans cette équipe où les problèmes de gestion des ressources humaines ont été mis au jour ces derniers mois.

Les ruptures de contrat de John Degenkolb, Edward Theuns, Warren Barguil ou Michael Matthews annonçaient déjà des soucis internes, ils ont été confirmés par le départ d’Ilan Van Wilder vers Quick Step-Alpha Vinyl après un bras de fer judiciaire entre DSM et le coureur belge, et par les tensions confirmées par des proches de Benoot. Rudi Kemna, entraîneur principal de l’équipe DSM, et Matt Winston, directeur sportif, avaient répondu à Wielerflits, en août dernier, que “les rumeurs (évoquées autour de Van Wilder, Benoot…) sont avant tout des affaires internes. Des choses qui n’ont pas à être révélées”. Avant d’ajouter que les partenaires de l’équipe “partagent notre philosophie et comment nous faisons les choses ensemble. Tout comme nos partenaires d’équipement, d’ailleurs. (…) Garder le cap est et reste notre devise”.

Notre article du 17 août 2021 – Team DSM : vivier innovant ou brideur de talents ?

“C’est exigeant”

Cela n’a pas empêché Ilan Van Wilder et Tiesj Benoot de poursuivre leur combat pour quitter ce groupe dans lequel ils ne se sentaient plus en odeur de sainteté. Tiesj Benoot a finalement obtenu la rupture de son contrat (qui courait jusque fin 2022) ce mardi. “J’ai connu de bons souvenirs chez DSM”, explique Tiesj Benoot, qui a remporté une étape de Paris-Nice et terminé 2e et 5e de Paris-Nice, 7e et 8e de Liège-Bastogne-Liège et 10e du Tour des Flandres durant ces deux saisons sous ce maillot. “C’est chouette de faire partie de cette équipe, mais c’est aussi exigeant. Ce n’est pas une remarque négative pour l’équipe. Le staff technique ainsi que les coéquipiers sont vraiment passionnés, c’est pourquoi les coureurs donnent beaucoup d’eux-mêmes. Mais je n’ai tout simplement pas été capable d’y aller à fond. Je leur souhaite le meilleur”, indique-t-il dans le communiqué diffusé par la DSM.

Cliquez ici pour découvrir tous les transferts de l’intersaison 2021-2022, chez les hommes et chez les femmes

Et alors qu’il venait d’annoncer sur Instagram la naissance de sa fille Roos, Tiesj Benoot avait une autre bonne nouvelle pour cette fin d’année : la confirmation de son engagement pour deux saisons avec l’équipe néerlandaise Jumbo-Visma. “Je ne pense pas avoir encore atteint le maximum de mes possibilités”, explique le coureur belge de 27 ans. “Chez Jumbo-Visma, je pense que je peux faire un pas en avant. (…) Je connais quelques coureurs de l’équipe donc j’ai déjà une idée de comment les choses fonctionnent. C’est cette façon professionnelle de travailler qui m’a attiré”, dit-il dans le communiqué publié par Jumbo-Visma.

Merijn Zeeman, directeur sportif chez Jumbo-Visma, confirme que Benoot fera partie du groupe des classiques créé autour de Wout van Aert. Un sacré groupe avec les arrivées de Christophe Laporte et de Tosh Van der Sande pour épauler Nathan Van Hooydonck et Mike Teunissen notamment. “Il jouera également un rôle majeur sur les courses par étapes”, précise Merijn Zeeman, sans toutefois préciser quelles épreuves. Car vu son passé, Benoot semble mieux taillé pour les épreuves d’une semaine que pour les Grands Tours. Il sera en tout cas attendu au tournant dès le printemps pour confirmer son talent tout terrain.

Photo : Grégory Ienco/CyclismeRevue.be

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Précédent article
Logo - NXTG Racing Experza

L’équipe féminine NXTG Racing poursuit son développement avec Experza et Patrick Lefevere

Article suivant

Voici les équipes WorldTour et ProTeams pour 2022 : Qhubeka-NextHash sans licence

Articles similaires