Nokere Koerse égalise les primes de sa course féminine avec son pendant masculin

La semi-classique flamande tracée autour du Nokereberg annonce des primes plus que triplées pour son épreuve féminine, créée en 2019. Ce qui permettra aux femmes de gagner autant que les hommes. Une égalité encore rare dans le calendrier actuel.

La nouvelle a été annoncée en grande pompe dans les colonnes du quotidien flamand Het Nieuwsblad : Nokere Koerse fait un nouveau pas vers l’égalité hommes-femmes avec la mise en place d’une échelle de gains égale entre l’épreuve féminine et la masculine. L’organisation n’a dévoilé une édition féminine de Nokere Koerse que depuis 2019, mais elle souhaite désormais frapper fort en faveur du cyclisme féminin grâce à cette initiative. Alors que les gains offerts aux premiers de la course masculine s’élève à 18 800 euros, selon les critères de l’Union Cycliste Internationale (UCI), le prize money pour la course féminine passe de 5 130 euros (le minimum demandé par l’UCI pour des courses 1.1) à… 18 800 euros, comme pour les hommes.

Cette décision émane du comité d’organisation de la semi-classique belge et de la commune de Kruisberg, où se trouve Nokere. En prime, Nokere Koerse proposera un Grand Prix de la montagne, récompensant le et la cycliste qui empocheront le plus de points au sommet des différents monts escaladés durant l’épreuve. Avec un gain de 1 500 euros pour les deux vainqueurs, tant chez les hommes que chez les femmes. « Cela fait grimper le prize money total à 20 300 euros. Nokere Koerse devient ainsi la course d’un jour avec la plus haute échelle de gains », se gargarise le président du comité d’organisation, Roberecht Bothuyne, par voie de communiqué. Nokere Koerse propose en prime sa candidature pour intégrer le calendrier WorldTour féminin en 2023.

« D’autres chantiers plus importants »

L’initiative est évidemment un coup de publicité évident pour l’organisation d’une épreuve qui reste pour l’instant une course de préparation aux classiques flandriennes, organisée le mercredi précédant Milan-Sanremo (16 mars 2022). Mais elle peut mener à une prise de conscience et un petit coup de pression pour d’autres organisations qui proposent des courses tant féminines que masculines. Flanders Classics, organisateur des principales courses flandriennes du calendrier (Tour des Flandres, Gand-Wevelgem, Circuit Het Nieuwsblad…) rappelle son initiative « Close The Gap » destinée à boucher ces différences entre le peloton et masculin, « mais cela doit se faire pas à pas », estime le CEO Tomas Van den Spiegel. Flanders Classics espère combler cet écart entre les pelotons féminin et masculin d’ici 2023 mais rappelle que d’autres chantiers « plus importants » sont sur la table : « la télévision est la priorité. Si la couverture télévisée est meilleure, l’argent pour le sport rentrera plus facilement », estime Van den Spiegel.

Cette question du financement du cyclisme féminin est toujours au cœur des discussions. Car proposer un prize money plus important demande un investissement plus important, le plus souvent de la part de sponsors privés. Des partenaires qui demandent souvent un retour sur investissement. Et sans couverture médiatique, ce retour est quasiment nul. Nokere Koerse espère donc que cette initiative attirera un peloton plus important, une meilleure couverture télévisée, une présence plus importante de médias et de supporters, pour ainsi grandir dans le calendrier à l’avenir. Le défi est grand pour l’organisation de Nokere Koerse. Car même ASO, organisateur du Tour de France, de Paris-Roubaix ou de Liège-Bastogne-Liège, régulièrement pointé du doigt pour ses différences de gains entre les femmes et les hommes, affirme la difficulté d’attirer des sponsors et de maintenir une économie viable pour ses courses féminines. Nokere Koerse voit l’objectif différemment et veut être l’incitant qui aide le cyclisme féminin, sans attendre les sponsors. Une initiative louable dans le contexte actuel.

Le prize-money de Nokere Koerse 2022 :

  1. 7 515 euros
  2. 3 760 euros
  3. 1 875 euros
  4. 935 euros
  5. 745 euros
  6. 565 euros
  7. 565 euros
  8. 375 euros
  9. 375 euros
  10. à 20. 190 euros
Photo : Nokere Koerse

Pin It on Pinterest