Tour de Wallonie 2021 : notre présentation de la 42e édition

Moins d’un an après une édition raccourcie suite au Covid-19, le Tour de Wallonie retrouve ses dates habituelles et un tracé pour puncheurs sur les principales difficultés de l’est du pays. Face aux Jeux Olympiques, l’épreuve joue la carte du panache, avec l’espoir de dessiner un tracé idéal pour les coureurs offensifs. Le successeur d’Arnaud Démare devra dévoiler des qualités bien plus complètes pour trouver la victoire finale à Quaregnon, au bout des cinq étapes traversant le sud du pays. 

Le parcours

1re étape – Mardi 20 juillet 2021 : Genappe > Héron (185,7 km)

Si elle n’apparaît comme la plus rude des étapes de ce Tour de Wallonie, cette première journée de course entre le Brabant wallon et la province de Liège devrait déjà permettre aux candidats au classement général de se placer aux avant-postes. Car de la descente jusqu’à Dinant à la remontée en Hesbaye, le peloton ne va jamais cesser de grimper et de descendre, accumulant près de 2 500 mètres de dénivelé sur les 185 kilomètres prévus. Le circuit local autour de Héron sera en outre étroit et sinueux et ne permettra pas forcément à un peloton de contrôler. Surtout si le vent s’invite sur des routes souvent dégagée dans ce final hesbignon. La côte de Marneffe, abrupte avec un passage à plus de 15%, reste toutefois trop éloignée de l’arrivée pour aider les puncheurs. Et c’est certainement un petit peloton qui devrait se disputer la victoire à Héron, au bout d’un long faux-plat montant qui fera mal aux cuisses.

Départ fictif : 12h15 sur la Grand’Place de Genappe
Départ réel : 12h29 sur la N275 à Villers-la-Ville, après 7,2 km en défilé
Arrivée : entre 16h54 et 17h22 sur la N643/Chaussée de Wavre à Héron

Les difficultés du jour :
Km 90 – 2e cat. : Côte de Froidvau (4,2 km à 4,7% de moyenne)
Km 113 – 2e cat. : Côte de Vincon (950 m à 6,9%)
Km 139,9 – 2e cat. : Fond des Malades (2,5 km à 5%)
Km 164,4 – 2e cat. : Côte de Marneffe (650 m à 7,6%)

Cliquez ici pour découvrir l’horaire complet de la 1re étape

Carte - 1re étape - Tour de Wallonie 2021 Profil - 1re étape - Tour de Wallonie 2021

2e étape – Mercredi 21 juillet 2021 : Verviers > Herve (184 km)

2e étape – Mercredi 21 juillet 2021 : Zolder > Zolder (120 km)

La 2e étape tracée dans le Pays de Herve a été annulée en raison des inondations meurtrières qui ont touché la région de la Vesdre et de la Meuse la semaine dernière. Les communes de Verviers, Pepinster, Theux, Olne, Trooz ou encore Chaudfontaine ont été particulièrement touchées par cette catastrophe dont le bilan provisoire fait état de 36 morts et une centaine de disparus. « Nous restons solidaires avec les victimes des graves intempéries qui ont frappé, notamment, l’Est de la Belgique, et nous nous joignons à la décision d’annuler la 2e étape. La priorité aujourd’hui est, en effet, à la solidarité. C’est dans cet esprit que notre épreuve se déroulera en 2021″, commente Christophe Brandt, organisateur de l’épreuve.

En lieu et place, l’organisation propose une étape tracée sur le circuit automobile de Zolder, pour une sorte de critérium de 30 tours de 4 kilomètres. L’épreuve pourra donc se poursuivre avec cette étape de plaine, qui comptera tout de même trois sprints de bonification, précise l’organisation.

3e étape – Jeudi 22 juillet 2021 : Signal de Botrange > Érezée (177 km)

[MISE À JOUR] Le départ de cette troisième étape ne se déroulera pas à Plombières, où les inondations ont également touché la localité. Les coureurs démarreront donc 45 kilomètres plus loin, au niveau du Signal de Botrange, non loin du sommet de la Barauqe Michel. Le départ sera donné à cet endroit, et en compensation, le peloton affrontera un tour de plus sur le circuit final autour d’Érezée, de près de 40 kilomètres, avec donc un nouveau passage sur la côte de Beffe.

Le peloton retrouve des dénivelés importants vers l’Ardenne, via la Baraque Michel, non loin du toit de la Belgique. Pas de problème d’altitude pour le peloton qui devra surtout se réserver pour le final, une nouvelle fois très vallonné. Le circuit final autour d’Érezée sera particulièrement intéressant avec un passage via les hauteurs de La Roche-en-Ardenne, et le triple passage sur la difficile côte de Beffe (1,5 km à 8,5% de moyenne). Cette arrivée sera semblable à celle de la dernière étape du Tour de Wallonie 2020, avec toutefois une côte plus imposante entre les deux passages sur la ligne d’arrivée, pour faire mal aux sprinters qui parviendront à tenir tête aux puncheurs jusque-là. L’arrivée sera encore une fois en légère montée, avec près de 4% à avaler dans les derniers hectomètres.

Départ fictif : 12h30 sur le Signal de Botrange

Départ réel : 12h34 sur la N68 à Waimes

Arrivée : entre 16h49 et 17h16 sur la rue des Combattants/N807 à Érezée

Les difficultés du jour :
Km 13,7 – 1re cat. : Côte de la Ferme Libert (1,7 km à 9% de moyenne)
Km 28,6 – 1re cat. : Côte de Wanneranval (2 km à 8,7%)
Km 51,3 – 2e cat. : Côte des Marcadènes (3,6 km à 3,9%)
Km 73,3 – 1re cat. : Côte de Cielle (900 m à 7%)
Km 124,7 – 1re cat. : Côte de Beffe (1,5 km à 8,5%)
Km 167,1 – 1re cat. : Côte de Beffe (1,5 km à 8,5%)

Cliquez ici pour découvrir l’horaire complet de la 3e étape

Carte - 3e étape - Tour de Wallonie 2021 Profil - 3e étape - Tour de Wallonie 2021

4e étape – Vendredi 23 juillet 2021 : Neufchâteau > Fleurus (206 km)

Le départ de cette quatrième étape sera intense avec un enchaînement de côtes raides qui permettront certainement à des échappés de se faire la malle avant des routes vallonnées mais larges vers le Hainaut. Vallonnées, mais bien moins difficiles à appréhender que les premières étapes de ce Tour de Wallonie. Le circuit final autour de Fleurus ne paraît pas des plus complexes sur le profil, mais ce sera explosif avec un double passage sur la côte du Petit Try et une traversée des pavés du Trou à la Vigne, qui peuvent casser un peloton. Une arrivée en petit comité s’annonce plutôt sur ces routes bien connues du Circuit de Wallonie.

Départ fictif : 12h00 sur la Grand’Place de Neufchâteau
Départ réel : 12h11 sur la chaussée de Barrières/N845, après 5,5 km en défilé
Arrivée : entre 17h05 et 17h36 sur la chaussée de Charleroi/N29 à Fleurus

Les difficultés du jour :
Km 20,1 – 2e cat. : Saut des Sorcières (2 km à 7,6% de moyenne)
Km 25,4 – 1re cat. : Col du Sati (1 km à 14,6%)
Km 57,7 – 2e cat. : Côte d’Orchimont (6,3 km à 3,4%)
Km 110,6 – 2e cat. : Côte d’Agimont (2,4 km à 4,7%)
Km 117,7 – 1re cat. : Côte de Soulme (2,9 km à 5,5%)
Km 195,9 – 1re cat. : Côte du Petit Try (1,2 km à 7,4%)

Cliquez ici pour découvrir l’horaire complet de la 4e étape

Carte - 4e étape - Tour de Wallonie 2021 Profil - 4e étape - Tour de Wallonie 2021

5e étape – Samedi 24 juillet 2021 : Dinant > Quaregnon (183,1 km)

Le peloton du Tour de Wallonie va terminer son périple dans le Borinage après une longue étape sur des chaussées bien larges, longeant la frontière française. Les sprinters et puncheurs devraient être à l’avant dans le final, avec un circuit sinueux autour de Quaregnon, et des passages sur la Tienne du Dragon qui peuvent permettre à des attaquants de trouver une dernière opportunité de briller.

Départ fictif : 12h21 sur la place Albert 1er à Dinant
Départ réel : 12h30 sur la rue de Givet/N96 à Neffe, après 4,6 km en défilé
Arrivée : entre 17h04 et 17h33 sur la rue Jules Destrée/N51 à Quaregnon

Les difficultés du jour :
Km 179,6 – 2e cat. : Côte du Rossignol (400 m à 8,8% de moyenne)

Cliquez ici pour découvrir l’horaire complet de la 5e étape

Carte - 5e étape - Tour de Wallonie 2021 Profil - 5e étape - Tour de Wallonie 2021

 

Les favoris

Comme souvent sur les courses belges, l’équipe Deceuninck-Quick Step apparaît sur ce Tour de Wallonie comme l’un des effectifs à cocher parmi les favoris. La formation belge ne dévoilera pas une équipe aussi imposante que sur le récent Tour de France, mais elle pourra viser le classement général avec le Français Florian Sénéchal, révélation des dernières classiques printanières, et annoncé comme potentiel leader sur les routes vallonnées qui s’annoncent en Wallonie. Il aura notamment à ses côtés le puncheur italien Andrea Bagioli, enfin de retour à la compétition après un début de saison en fanfare et une blessure au genou contractée après une chute sur le Trophée Laigueglia, et sur le sprinter néerlandais Fabio Jakobsen, qui pourrait trouver cette semaine des routes idéales pour retrouver la victoire, un an après sa lourde chute sur le Tour de Pologne. Yves Lampaert peut également être un coureur à suivre dans cette équipe aux multiples talents, surtout au vu de la condition qu’il a affiché au mois de juin, entre sa 2e place sur le Tour de Belgique (au profil assez similaire avec ce Tour de Wallonie) et son titre de champion de Belgique du contre-la-montre.

Ancien vainqueur de l’épreuve (en 2012), le champion d’Europe Giacomo Nizzolo (Team Qhubeka-NextHash) retrouvera la compétition sur ces routes wallonnes, et sera avant tout en préparation pour la dernière partie de saison. Il n’a plus la même explosivité pour tenir la distance sur les courses les plus vallonnées, mais il peut croire en un succès au sprint sur une telle épreuve. Également de retour en course après une pause de plus d’un mois, Tim Wellens (Lotto-Soudal) a intrinsèquement les qualités de briller sur ce Tour de Wallonie qu’il a déjà remporté en 2018. Mais pour sa première course en six semaines, il s’annonce difficile de faire la différence sur ces routes difficiles. De même pour Loïc Vliegen (Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux), vainqueur en 2019 et sur la liste des partants après une blessure au genou qui l’avait contraint à l’abandon sur le récent Tour de France.

Alors, qui peut trouver la victoire vu le profil proposé ? Lotto-Soudal comptera certainement sur l’Italien Stefano Oldani pour mener une course offensive, tout comme Piet Algaert chez Cofidis, Stan Dewulf chez Ag2r Citroën Team, le champion des Pays-Bas Timo Roosen chez Jumbo-Visma ou encore Gianluca Brambilla chez Trek-Segafredo. Louis Vervaeke (Alpecin-Fenix), qui sera à domicile sur la première étape, aura à coeur de briller sur des routes idéales pour ses qualités de grimpeur-puncheur, tout comme Rémy Mertz (Bingoal Pauwels Sauces WB), qui a déjà brillé cette année sur les montagnes espagnoles. Le Norvégien Rasmus Tiller (Uno-X), vainqueur d’À Travers le Hageland, sera un puncheur attendu sur ce Tour de Wallonie, alors que son compatriote  Alexander Kristoff (UAE Team Emirates) doit retrouver le rythme pour son retour à la compétition après un mois de juin compliqué, miné par une chute sur le championnat de Norvège.


Vous avez apprécié cette présentation ?

CyclismeRevue est un site mis à jour par une équipe bénévole qui transmet sa passion cycliste aux fans via des articles gratuits. Si vous souhaitez nous soutenir et nous aider à améliorer notre site et aider nos rédacteurs bénévoles, vous pouvez nous aider à partir de 1 euro sur uTip ! Cliquez ici pour atteindre uTip et merci pour votre soutien 🙏


La liste des partants : cliquez ici pour découvrir la liste officielle des partants

Le palmarès :

2011 Greg Van Avermaet (BEL)
2012 Giacomo Nizzolo (Ita)
2013 Greg Van Avermaet (BEL)
2014 Gianni Meersman (BEL)
2015 Niki Terpstra (P-B)
2016 Dries Devenyns (BEL)
2017 Dylan Teuns (BEL)
2018 Tim Wellens (BEL)
2019 Loïc Vliegen (BEL)
2020 Arnaud Démare (Fra)

Le programme TV

  • En direct le jeudi 22 juillet dès 14h45 et le vendredi 23 juillet dès 15h00 sur Tipik et RTBF Auvio, et le samedi 24 juillet dès 15h00 sur La Une et RTBF Auvio
  • En direct le jeudi 22 juillet dès 14h45 et les vendredi 23 juillet et samedi 24 juillet dès 15h00 sur Eurosport Player et GCN +

Photo de couverture et graphiques : Ethias Tour de Wallonie/TRW’Organisation

Pin It on Pinterest