Coupe du monde #4 à Hulst : Betsema et Van der Poel, les Hollandais volants

Du premier au dernier tour, Denise Betsema (Pauwels Sauzen-Bingoal) et Mathieu Van der Poel (Alpecin-Fenix) ont imprimé de leur marque le nouveau parcours du cyclo-cross de Hulst. Sur les berges venteuses de l’Escaut, les deux Néerlandais ont réalisé un effort en solitaire convaincant, dans leur style unique. Au grand dam d’adversaires déjà dépassés après quelques tours de roue.

Betsema déjà en mode « Mondial »

Un vent puissant, un froid glacial, des digues en bord de mer… Les conditions de ce cyclo-cross de Hulst, seule manche de Coupe du monde disputée aux Pays-Bas, s’annonçaient idéales pour Denise Betsema. Ce tracé rappelait à la coureuse de Texel ses routes natales, sur l’île qui lui sert de terrain de préparation aux labourés. Et cela se sentait dès les premiers tours de roue. Si la championne de Belgique Sanne Cant (IKO-Crelan) réalisait le meilleur départ dans le sprint initial, elle était rapidement débordée par les habituelles favorites néerlandaises, et plus singulièrement par Denise Betsema, rapidement en tête dès le premier des sept tours à parcourir.

https://twitter.com/sporza_koers/status/1345715032601067520

Et une fois la ligne d’arrivée franchie une première fois, la Néerlandaise de Pauwels Sauzen-Bingoal creusait le trou avec ses adversaires, moins à l’aise sur les dévers et montées techniques et boueuses qui s’enchaînaient sur la berge. « J’étais totalement dans mon élément. Et avec ce froid et ce vent, je me sentais très bien. Et le fait que j’ai pu faire grandir mon avantage dès le deuxième tour m’a donné une motivation supplémentaire », confirmait Betsema en interview. Car derrière, Lucinda Brand (Baloise Trek Lions), dans son maillot blanc et rouge de leader de la Coupe du monde, enchaînait les glissades, alors que Ceylin Del Carmen Alvarado (Alpecin-Fenix) essayait pour sa part de tenir sur le vélo le plus longtemps possible malgré les nombreux pièges glissants sur ce circuit de 2,7 kilomètres.

Betsema ne faisait aucune erreur, enchaînait les buttes sans poser le pied à terre et parvenait à conserver un bon tempo jusqu’à l’arrivée. La Néerlandaise faisait preuve de régularité sur l’ensemble des sept tours, même si elle a failli faire une erreur à la mi-course en rentrant en dernière minute à la zone technique pour changer son vélo : « Je pensais que j’avais une crevaison lente, donc j’ai pensé au dernier moment : je vais rentrer maintenant, sinon le prochain poste technique est trop loin ».

Brand gagne (déjà) la Coupe du monde

Betsema signe finalement en Zélande sa première victoire en Coupe du monde en deux ans, et son premier succès à un tel niveau depuis son retour de suspension. Une confirmation que la coureuse de Texel sera l’une des favorites pour les prochains championnats du monde disputés à Ostende, fin janvier. « Cette victoire me motive. Je pense que cela en dit long, mais les Néerlandaises sont d’un niveau très proche l’une de l’autre. Cela pourra donner un championnat du monde très excitant », confirme Betsema, désormais deuxième du classement de la Coupe du monde, à 42 points de Lucinda Brand.

Cette dernière peut déjà se satisfaire de cette première place au général puisqu’il ne reste plus qu’une manche de Coupe du monde à disputer (à Overijse, le 24 janvier) et qu’une victoire rapporte 40 points. Intouchable, Lucinda Brand remporte donc pour la première fois de sa carrière cette Coupe du monde de cyclo-cross. Même si cette manche de Hulst l’a vue terminer en deuxième position à plus d’une minute de Betsema : « Je savais que c’était un parcours pour Denis, elle était en plus au top », explique-t-elle au micro de la VRT. « Je ne tire pas de conclusion de cette course par rapport aux championnats du monde. Ce sera un parcours tout à fait différent et il reste encore un mois d’ici là ».

Résultats de la 4e manche féminine de la Coupe du monde à Hulst :

  1. Denise Betsema (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) en 53:06
  2. Lucinda Brand (P-B, Baloise Trek Lions) à 1:02
  3. Ceylin Del Carmen Alvarado (P-B, Alpecin-Fenix) à 1:09
  4. Annemarie Worst (P-B, 777) à 1:26
  5. Blanka Kata Vas (Hon, Doltcini-Van Eyck-Proximus) à 1:57
  6. Clara Honsinger (USA, Cannondale CX Team) à 2:10
  7. Puck Pieterse (P-B, Alpecin-Fenix) à 2:22
  8. Sanne Cant (Bel, IKO-Crelan) à 2:23
  9. Manon Bakker (P-B, Credishop-Fristads) à 2:41
  10. Fem van Empel (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 2:50

Classement général provisoire de la Coupe du monde féminine (après 4 manches sur 5) :

  1. Lucinda Brand (P-B, Baloise Trek Lions) 150 points
  2. Denise Betsema (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) 108 pts
  3. Ceylin Del Carmen Alvarado (P-B, Alpecin-Fenix) 102 pts
  4. Blanka Kata Vas (Hon, Doltcini-Van Eyck-Proximus) 83 pts
  5. Clara Honsinger (USA, Cannondale CX Team) 80 pts
  6. Sanne Cant (Bel, IKO-Crelan) 66 pts
  7. Annemarie Worst (P-B, 777) 64 pts
  8. Puck Pieterse (P-B, Alpecin-Fenix) 57 pts
  9. Alice Maria Arzuffi (Ita, 777) 56 pts
  10. Fem van Empel (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) 46 pts

Le « meilleur jour » de Van der Poel

Déjà vainqueur à Baal vendredi et à Gullegem samedi, le champion du monde Mathieu Van der Poel (Alpecin-Fenix) était à nouveau attendu comme le favori sur le tracé de Hulst. Taillé pour sa technique et ses relances puissantes, ce circuit était tant du goût de Van der Poel que celui de Wout van Aert (Jumbo-Visma), au départ de cette quatrième manche de Coupe du monde avec son maillot blanc et rouge de leader du général. Le Belge manquait toutefois son départ et rétrogradait quasiment à la dixième place dès le premier tour, pendant que le champion du monde prenait rapidement la roue de Toon Aerts (Baloise Trek Lions) pour finalement le déborder dans le deuxième tour.

Un dépassement sur la berge face au vent, une accélération de rouleur, et voilà Van der Poel parti pour un contre-la-montre dans la boue. Et quel contre-la-montre… « Je n’avais encore jamais couru trois cyclo-cross consécutifs en trois jours, donc cela restait une interrogation pour moi », explique l’homme en arc-en-ciel au micro de la VRT. « J’avais encore quelques raideurs dans les jambes, mais je sentais déjà durant l’échauffement que j’avais bien récupéré. Et au final, j’ai certainement connu ma meilleure journée de cette saison hivernale. J’avais un très bon rythme, je suivais les bons tracés, c’était un bel après-midi ».

Car pendant que Van der Poel accentuait son avantage qui atteignait jusqu’à une minute et demie sur ses plus proches rivaux, la bagarre pour la deuxième place faisait rage et montrait une toute autre course. Lors de l’attaque du champion du monde, Van Aert perdait de précieuses secondes dans la zone technique en raison d’un changement de vélo mal ficelé. Il semblait également en difficulté durant les deux premiers tours en raison d’une pression de pneus mal gérée. Une impression confirmée par les nombreuses glissades du Belge.

Van Aert bientôt papa

Van Aert a dû se battre avec Michael Vanthourenhout (Pauwels Sauzen-Bingoal) puis Tom Pidcock (Trinity Racing) pour conquérir la deuxième place à Hulst, et garantir ainsi sa première position provisoire en Coupe du monde. « Je n’avais pas les jambes qui tournaient comme je voulais aujourd’hui. […] Si Mathieu connaît l’un de ses meilleurs jours, il faut être au top pour rester dans son sillage. Et je ne l’étais pas », avouait le leader de Jumbo-Visma à la VRT. Il se place tout de même sur le podium, avec désormais la tête… à ses futures fonctions de père de famille. Sa compagne Sarah va en effet bientôt accoucher, et Wout van Aert a laissé entendre que sa participation au championnat de Belgique de cyclo-cross, la semaine prochaine, n’est pas assurée en cas d’accouchement.

Mathieu Van der Poel, pour sa part, va partir en stage pour préparer au mieux la dernière manche de Coupe du monde à Overijse, et surtout le prochain championnat du monde à Ostende. Même s’il a avoué qu’avec les nouvelles mesures sanitaires en vigueur en Europe, il ne sait pas encore où se déroulera ce stage, ni pour combien de temps. « Nous verrons cela ce soir », lançait le Néerlandais, toutefois confiant de pouvoir retrouver le soleil pour préparer au mieux la fin de cette saison de cyclo-cross qui s’annonce encore palpitante.

Iserbyt de nouveau blessé

Un coureur a toutefois connu une journée bien moins heureuse à Hulst. Le champion d’Europe Eli Iserbyt (Pauwels Sauzen-Bingoal) a rapidement renoncé, deux jours après une quatrième place très encourageante à Baal. Victime d’une chute qui a touché son coude droit à Heusden-Zolder, le 26 décembre dernier, Iserbyt a de nouveau chuté au départ, ce dimanche. « Je suis tombé sur le côté droit, mais j’ai essayé de me tenir à mon guidon. J’ai senti quelque chose se fissurer ou se déchirer. En montée, je ne parvenais plus à bien agripper mon vélo. […] J’ai senti que j’avais dépassé les limites. Je veux vraiment écouter mon corps, et là il était temps d’arrêter », raconte Iserbyt à la VRT.

Eli Iserbyt va désormais passer des tests médicaux ce lundi avec l’espoir que le souci médical ne sera pas trop grave, et qu’il pourra être remis sur pied pour dimanche prochain, et le championnat de Belgique à Meulebeke.

Résultats de la 4e manche masculine de la Coupe du monde à Hulst :

  1. Mathieu Van der Poel (P-B, Alpecin-Fenix) en 1h05:27
  2. Wout van Aert (Bel, Team Jumbo-Visma) à 1:31
  3. Tom Pidcock (G-B, Trinity Racing) à 1:49
  4. Michael Vanthourenhout (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 2:41
  5. Toon Aerts (Bel, Baloise Trek Lions) à 3:07
  6. Lars van der Haar (P-B, Baloise Trek Lions) à 3:19
  7. Quinten Hermans (Bel, Tormans CX Team) à 3:32
  8. Laurens Sweeck (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 3:37
  9. Ryan Kamp (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 4:12
  10. Corné van Kessel (P-B, Tormans CX Team) à 4:46

Classement général provisoire de la Coupe du monde masculine (après 4 manches sur 5) :

  1. Wout van Aert (Bel, Team Jumbo-Visma) 125 points
  2. Mathieu Van der Poel (P-B, Alpecin-Fenix) 110 pts
  3. Michael Vanthourenhout (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) 106 pts
  4. Toon Aerts (Bel, Baloise Trek Lions) 87 pts
  5. Quinten Hermans (Bel, Tormans CX Team) 78 pts
  6. Corné van Kessel (P-B, Tormans CX Team) 73 pts
  7. Lars van der Haar (P-B, Baloise Trek Lions) 61 pts
  8. Tom Pidcock (G-B, Trinity Racing) 59 pts
  9. Laurens Sweeck (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) 58 pts
  10. Thijs Aerts (Bel, Baloise Trek Lions) 54 pts

Photo : archives Alain Vandepontseele/Alain VDP Photography

Pin It on Pinterest